Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vélo

  • Point clef de notre dernier Conseil Municipal du 22 Février 2016 ; Avis sur le futur Plan Local d'Urbanisme..

    Redéfinir la ville de demain en 2030 et 2040...avec 2 lignes nouvelles :

    - échelle de l'intercommunalité depuis 2010 (et non plus au niveau de la seule ville de Strasbourg) qui s'impose

    - remplacement du Plan d'Occupation des Sols (POS) en regroupant le  Plan de Déplacement Urbain (PDU) et le Plan Local de l'Habitat (PLH) avec 5 enjeux :

    1. habitat et droit au logement : soit 3000 log jusqu'en 2030 soit 50 000 habitants en plus à cette date
    2. emploi : limiter la multiplication des centres commerciaux et industriels de manière désordonnée
    3. mobilité : PDU, Tram, Bus à Haut Niveau de Service) BHNS, SNCF TER, avec la Région, le schéma Directeur de déplacement sur la 2ème couronne en limitant la part modale de la voiture au profit des transports en communs et le vélo.
    4. Environnement et espaces verts : 800 Hectares à reclasser en zone agricole et en zone naturelles en développant et mise en valeur des trames vertes et bleues.
    5. Agglomération sur le Rhin pour éviter étalement urbain

    Au plan du calendrier, il faut noter les prochaines étapes :

    • Ouverture enquête publique ouvert au public dès  le 4 avril 2016
    •  décembre 2016 approbation de ce PLU Intercommunal avec l'intégration prochaine de la Communauté de Communes des Châteaux à l'ouest de l'Eurométropole... car s'il n'est pas adopté dans ces délais, il n'y aura plus de règles du tout dès le 1er janvier 2017...avec tous les risques que cela suppose.

    voir la vidéo pour le débat au sein du Conseil Municipal

    http://www.strasbourg.eu/fr/fonctionnement-ville-cus/mairie-de-strasbourg/conseils-municipaux/conseil-municipal-du-lundi-22-fevrier-2016

  • BOURSE AUX VELOS le 19 avril Halle du marché de Neudorf organisée par le CADR

    Dimanche 19 avril 2015 avec la présence de cityzen bike Pour les personnes qui désirent vendre un vélo, la dépose des vélos s'effectuera le matin entre 9 h 00 à 12 h 00. (carte d'identité obligatoire + 2 €) Pour les personnes qui désirent acheter un vélo, l'ouverture des ventes se fera l'après midi à partir de 14 h 00 et ce jusqu'à 17 h 00. Un contrôle technique des vélos sera fait le matin à l'enregistrement et ils seront ensuite automatiquement marqués contre le vol. Restitution des paiements ou des vélos invendus le soir après 17 h 00. (Pour les vélos vendus, prix de vente - 10 %)

  • Le vélomobile : 80 fois plus efficace que la voiture électrique

    À mi-chemin entre le vélo couché et la voiture de course, voici le véhicule propre par excellence. Équipé d'un habitacle et d'une assistance électrique, il pourrait concurrencer le vélo. Et même la voiture électrique... si la loi le permettait.

     

    Le Raht Racer peut atteindre les 110 km/h avec son moteur électrique
    Le Raht Racer peut atteindre les 110 km/h avec son moteur électrique
    Rouler à vélo plutôt qu'en voiture : tout le monde est pour, mais qui le fait ? En pratique, le vent, la pluie et la proximité des autres véhicules ont souvent raison de nos convictions écologistes. Surtout quand il s'agit d'aller loin. Même aux Pays-Bas, paradis de la bicyclette, 77 % des trajets à vélo s'effectuent sur moins de 5 km et seulement 1 % sur plus de 15 km.

    Alors qu'en France, 26 km séparent en moyenne notre domicile de notre travail, nos Titine seraient-elles donc irremplaçables ? Pas forcément. Un véhicule alternatif propre existe déjà et il ne requiert pas des millions d'euros d'investissement comme la voiture électrique.
     
    Ce véhicule, c’est le vélomobile. Venu d'Europe du Nord, il est apparu dans les années 1980 et n'a cessé de s'améliorer depuis. Cette étrange voiture à pédale est composée d’un vélo couché à trois roues, protégé par une coque aérodynamique.

    Cette dernière réduit jusqu’à 30 fois la résistance de l'air. Ajoutez à cela le pédalage en position couchée, et voici que le cycliste dépense trois à quatre fois moins d'énergie qu'au guidon d'un vélo traditionnel. Cela lui permet de rouler sur de plus longues distances, mais aussi d’aller plus vite. Et ce, sans sacrifier au confort : la carrosserie le protège des intempéries et des collisions, alors que les trois roues lui assurent la stabilité.

     

    Intérieur d'un vélomobile. Source velomobiel.nl
    Intérieur d'un vélomobile. Source velomobiel.nl

    PEDALER A 40 KM/H

    Un vélo-mobiliste sans entrainement peut ainsi atteindre facilement les 40 km/h sur du plat. Il n’est donc pas rare, dans le nord de l'Europe, de voir l'un de ces véhicules flashé pour excès de vitesse. Une source de fierté plus que d'amertume dans le petit monde des cyclistes.
     
    Cependant, ce tricycle a quelques défauts. Son prix tout d’abord : comptez entre 2 500 et 10 000 euros pour en acquérir un. Ce coût s’explique par une production encore artisanale et l’emploi de matériaux haut de gamme (carbone, kevlar, fibre de verre...). Un prix important certes, mais inférieur à celui d’une voiture et de son carburant. Vient ensuite son poids : pesant entre 24 et 40 kg, il est plus lent au démarrage et dans les côtes qu’un vélo classique. Voilà qui ne facilite pas son utilisation en ville.

     


    80 FOIS PLUS EFFICIENT QU’UNE VOITURE ELECTRIQUE

     

    Kris De Decker, auteur du blog Lowtech magazine, affirme détenir la solution : l’assistance électrique. Pour le démontrer, il a comparé le vélomobile assisté « e-WAW » et la voiture électrique Nissan Leaf, deux véhicules affichant une autonomie comparable de 150 kilomètres.

    Avec un poids d’à peine 30 kilos, le vélomobile est 46 fois plus léger que sa concurrente. Cela lui permet de n’embarquer qu’une petite batterie de 288 Wh, contre 24 kWh pour la voiture. Il est donc 80 fois plus efficient.

    D'autant que, selon ses calculs, si tous les américains troquaient leur voiture traditionnelle pour des Nissan Leaf, il faudrait multiplier par 20 la production du parc éolien (soit 7200 gWh) pour les recharger de façon écologique. À l’inverse, en utilisant des e-WaW, un quart de la puissance éolienne déjà installée suffirait largement (86,4 gWh).

     


    Le seul mode de transport réellement durable

    Côté autonomie, le vélomobile est encore gagnant. Pour que l’e-WaW atteigne une autonomie de 450 km, il suffirait de lui rajouter 6 kg de batteries. Pour en faire autant, il faudrait équiper la Nissan Leaf de 400 kg de batteries supplémentaires. De quoi remplir tout son coffre et sa banquette arrière. Même sans ses pédales, le vélomobile est toujours 20 fois plus efficient que la voiture, ne consommant que 0,7 kWh aux 100 km contre 15 kWh pour la Nissan Leaf.

    Selon l'auteur, le vélomobile assisté n'est autre que le seul mode de transport réellement durable. Mais pour que ce mode de transport alternatif se développe, il faudrait que la législation évolue. Aujourd'hui considérés comme des vélos électriques, les vélomobiles assistés sont en effet bridés à 25 km/h en France. Précisément le seuil à partir duquel leur aérodynamisme les rend plus performants que le vélo...

    Aux États-Unis, un prototype tout électrique filant à 110 km/h existe déjà, la Raht Racer....Extraits wedemain

     

  • Vers la généralisation des amendes minorées pour les cyclistes ?

     Le Conseil national de la Sécurité routière (CNSR) préconise de nouvelles amendes « adaptées » à la circulation à vélo. Il s’agirait de généraliser un dispositif déjà en place dans la Communauté urbaine de Strasbourg depuis 2012 et qui aurait permis une baisse de près de 30 % des accidents, selon le président de la commission deux-roues du CNSR, Christian Jacquot. Le système en place à Strasbourg fixe des pénalités de quatrième catégorie divisées par deux (45,60 € contre 90 € pour un automobiliste) pour une dizaine d'infractions telles que la circulation en sens interdit, le non-respect d'un feu rouge ou d’un panneau « Stop », les refus de priorité et l'usage du téléphone tenu en main. Dans les faits, le même Code de la route s'applique pour les automobilistes et les cyclistes. Mais en pratique, les cyclistes sont moins verbalisés que les automobilistes. Il s’agit pour le moment de recommandations, le gouvernement n’a pas encore statué. D’autant que le délégué interministériel à la sécurité routière, Jean-Robert Lopez, craint que la différentiation des tarifs des amendes engendre « des problèmes d’égalité face à la loi ». Par ailleurs, les infrastructures pour les cyclistes sont particulièrement bien développées dans la ville de Strasbourg. Il est donc difficile de prévoir l’impact d’une telle mesure dans les autres grandes villes moins bien pourvues… Parmi les autres préconisations du CNSR : l'élargissement à d'autres villes de la pratique des « espaces mixtes piétons-cyclistes » sur les trottoirs ou encore le renforcement de la promotion du port du casque pour les cyclistes (sans obligation réglementaire).

  • Le cadr67 vous propose ses sorties à vélo

    Samedi 27 septembre l'après-midi
    Balade automnale en forêt du Neuhof
    Rdv à 13h45 devant le stade de la Meinau pour un départ à 14h
    Route : 30 km plats, dont 5 km de chemin, VTC conseillé. Fin à 18h
    Tarif : 1€ pour les licenciés et membres du Cadr67, 3€ pour les autres + visites
    Inscription obligatoire au CADR 67 HOLDER Louis Louis 12 rue des bouchers 67000 Strasbourg
    Tel ou SMS : 06 28 28 69 83 Courriel : lholder@hotmail.fr Site web : http://cadr67.fr

  • Un colloque sur le vélo ce 16 octobre 2014 à Strasbourg « Le vélo à la conquête des villes européennes. Comment changer de braquet ?»

    4ème édition Colloque de Strasbourg

    Le 16 octobre 2014.

     

    Pourquoi ce colloque ?
    Ce colloque s'inscrit dans une série de rendez-vous annuels à Strasbourg dédiés à la mobilité active sur des thématiques...
    En savoir plus

     

    Programme Colloque vélo 2014
    Retrouvez le programme.
    En savoir plus

     

    S'inscrire et participer au colloque
    Formulaire d'inscription en ligne.
    En savoir plus

     

     

    Informations pratiques
    Toutes les informations pour se rendre au colloque
    En savoir plus

     

  • Concerto pour sonnettes Rendez vous le samedi 21 juin 2014 à 10h terminus tram Bœcklin Strasbourg Robertsau

    Action proposée par le collectif "Vite une piste cyclable" et le groupe "Veläuch"
    Cortége de cyclistes à travers la rue Boecklin et la route de La Wantzenau ponctué de haltes "musicales".

    Nous voulons commencer la fête de la musique de manière originale tout en défendant la cause du vélo et encourager la municipalité de Strasbourg à donner un nouvel élan aux aménagements cyclables.
    En prélude à la fête de la musique du 21 juin prochain, il est proposé aux cyclistes de participer à un “concerto pour sonnettes” pour demander une meilleure prise en compte des déplacements des cyclistes dans le quartier et vers le centre ville:aménagements cyclables dans la partie nord de la route de La Wantzenau, rue Boecklin en zone 30 entre le collège et la place du marché,… il reste beaucoup à faire pour sécuriser les déplacements des cyclistes. Si l’objectif de la municipalité est vraiment d’atteindre bientôt 20% de déplacements cyclistes dans notre ville, il faut qu’elle se donne les moyens d’encourager ce mode de locomotion… même à la Robertsau.
    Favoriser le vélo, c’est favoriser le commerce de proximité, c’est moins de bruit et de pollution pour tous, c’est partager l’espace pour plus de convivialité.

  • Le cadr67 vous propose ses sorties à vélo

    2-Samedi 7 juin sur la journée
    9 Jardins médiévaux au départ de Sélestat
    Rdv gare de Strasbourg à 8h30 pour un départ en TER à 8h51 ou rdv à 9h10 gare de Sélestat rue du Giessen
    Visite du village médiéval de Dambach-la-Ville, puis du jardin des plantes médicinales à Dieffenthal
    Repas au restaurant A la Couronne de Scherwiller, visite du jardin de l'amour courtois
    Visite des autres jardins médiévaux à Châtenois, Kientzheim, Orschwiller, St Hippolyte, Rodern, Rohrschwihr
    A Bergheim, visite du jardin des plantes magiques, tour sur les remparts et musée des sorcières
    Retour à Sélestat par la voie romaine transformée en véloroute du vignoble
    Route : 40 km vallonnés, vélo de route conseillé. Retour train à 17h20. Fin à 17h40
    Tarif : 1€ pour les licenciés et membres du Cadr67, 3€ pour les autres + visites + train + repas
    Inscription obligatoire au CADR 67 HOLDER Louis Louis 12 rue des bouchers 67000 Strasbourg
    Tel ou SMS : 06 28 28 69 83 Courriel : lholder@hotmail.fr Site web : http://cadr67.fr

  • Le cadr67 vous propose ses sorties à vélo

    Programme cyclodécouvertes® 2013


    1-Samedi 10 mai l'après-midi : au départ d'Eckbolsheim-canal
    Sur la piste des forts et au fil de l'eau
    Rdv à 13h45 sur le parking au bord du canal à Eckbolsheim
    Départ à 14h sur la piste des forts (canal de la Bruche) vers Wolfisheim
    Arrêts prévus aux endroits suivants :
    14h15 : Fort Kléber à Wolfisheim (infos sur panneau, traversée du parc à vélo)
    14h45 : Fort Frère à Oberhausbergen (infos sur panneau)
    15h00 : Fort Foch à Niederhausbergen (infos sur panneau)
    15h15 : Fort Ducrot à Mundolsheim (petite visite guidée)
    16h00 : Fort Desaix à Souffelweyersheim (infos sur panneau)
    16h30 : Fort Rapp à Reichstett (visite guidée détaillée)
    17h30 : Pagode bouddhiste Wat Simoungkhoune à Souffelweyersheim (petite visite guidée)
    18h00 : Restaurant "Au fil de l'eau" à Souffelweyersheim (pause rafraîchissement)
    A partir de 18h, il est possible de quitter le groupe pour un retour direct chez soi
    18h30 : retour à Eckbolsheim par les pistes cyclables au bord de l'eau
    Distance : 37 km, vallonnés au début, dont 300 m de chemin, VTC conseillé. Fin à 19h30
    Tarif : 5€ pour les licenciés et membres du Cadr67, 7€ pour les autres, (3 visites comprises)
    Inscription obligatoire au CADR 67 HOLDER Louis 12 rue des bouchers 67000 Strasbourg
    Tel ou SMS : 06 28 28 69 83 Courriel : lholder@hotmail.fr Site web : http://cadr67.fr

  • 600 amendes et moins d’accidents....pour les Cyclistes

    STRASBOURG Premier bilan de l’amende minorée 600 amendes et moins d’accidents C’est une réponse « à vingt années de laisser-faire, rappelle Olivier Bitz. Le laxisme était généralisé. Il s’agit désormais de réorienter en douceur le comportement des cyclistes, qui sont aussi soumis au code de la route. » Depuis l’automne dernier dans l’agglomération strasbourgeoise, policiers municipaux et nationaux sont en mesure d’infliger une amende minorée, au tarif de 45,60euros, aux usagers à vélo qui se rendraient coupables d’une infraction..... Un premier bilan a été dressé hier matin par Olivier Bitz, au cours d’une conférence de presse de rentrée dédiée à la sécurité routière :entre le 2 novembre 2012, date de mise en application de cette mesure, et le 15 juillet, 596 verbalisations ont été enregistrées. 83 % des amendes font suite à un feu rouge brûlé
    ....
    C’est le premier bilan d’une mesure qui avait fait couler beaucoup d’encre. 596 contraventions ont été dressées par les policiers au cours des neuf premiers mois de verbalisation des cyclistes dans l’agglomération strasbourgeoise. Parallèlement, le nombre d’accidents impliquant un vélo est en forte baisse :moins 43% au cours du premier semestre. extraits dna

  • Le tourne-à-droite à Strasbourg généralisé pour les cyclistes

    Une grande partie des carrefours avec feux tricolores (122 en occurrence), considérés comme non dangereux, passe au tour-ne-à-droite à Strasbourg. C’est une petite révolution culturelle pour les usagers de deux-roues, qui voient ainsi légaliser une pratique assez répandue de se glisser discrètement dans le
    sens de la circulation. De quoi fluidifier surtout leurs trajets quotidiens et les conforter dans l’idée de préférer le vélo pour se déplacer en ville. « Il ne s’agit en aucun cas d’être laxiste par cette mesure en matière de
    sécurité, prévient Olivier Bitz, adjoint à la circulation. Mais de n’imposer que les règles strictement nécessaires à la sécurité, sans mettre en danger qui que ce soit. » Cette mesure intervient après la mise en place d’une verbalisation adaptée, soit minorée de moitié, pour les cyclistes qui franchissent un feu rouge. Partant du principe qu’un vélo fait courir moins de risques pour autrui qu’un véhi-cule motorisé. source dna

  • Extension du tram E à la Robertsau

    Extension du tram E à la Robertsau
    Une concertation publique relative à l'extension du tram E vers le cœur du quartier de la Robertsau se déroulera du 6 mars au 6 avril 2013.
    Publié le 27/02/2013

    Une extension attendue

    Inscrit dans les documents de planification de la CUS depuis 2006 (Schéma des Transports Collectifs 2010/2025), le prolongement du tram E après le terminus actuel Robertsau Boecklin répond à une problématique centrale à la Robertsau : les déplacements.

    Cette concertation publique fait également suite à l'atelier de projet « Robertsau : Quels transports pour demain ? » qui s'est tenu dans le quartier de mai 2010 à juin 2011.

    Initialement pensée jusqu'à la rue Mélanie, l'extension de la ligne de tram E a également été étudiée jusqu'à l'intersection des rues de la Papeterie et de la Renaissance.

    Le maillage du tram (actuel et prolongé) avec des lignes de bus express a également été approfondi.

    Cette concertation publique a pour but de présenter ces études complémentaires et de recueillir les avis et suggestions sur le projet.

    A l'issue de cette étape, le Conseil de Communauté sera amené à délibérer sur le bilan de cette concertation et à lancer des études d'avant-projet. Une enquête publique sera alors réalisée fin 2014 et les travaux pourraient commencer dès le 2ème semestre 2015. La mise en service commerciale est envisagée pour la fin 2016.

    Informations pratiques

    Consultez les expositions à partir du 6 mars :

    •  Au centre administratif de la CUS / 1 parc de l'Etoile (Du lundi au vendredi de 8h à 17h30 et le samedi de 8h30 à 12h).
    •  Au bureau de l'Adjointe de quartier/ 33 rue Boecklin (Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h).


     Notez vos observations à partir du 6 mars: 

    • Dans les registres disponibles dans les lieux d'exposition et lors de la réunion publique.
    • Par courrier ou courriel, à l'attention du service Conduite de Projet de Transport, en précisant dans l'objet : « Concertation publique extension du tram à la Robertsau – Direction de la Mobilité et des Transports ».
      Adresse : Communauté Urbaine de Strasbourg
      1, parc de l'Etoile 67076 Strasbourg Cedex
      Courriel : courrier@strasbourg.eu

     

    Participer à la réunion publique:

    Le jeudi 4 avril 2013, à 19h Salle de l'Interassociation
    42 rue de l'Ill (tour Schwab) à la Robertsau. source strasbourg

    Téléchargez la plaquette au format PDF.

     


  • Strasbourg Moto contre vélo

    ... (le 7 janvier 2013) vers 14 h, une cycliste de 16 ans a été heurtée par une moto à l’intersection des rues Gustave-Brion et Théophile-Schuler à Strasbourg.

    Se plaignant de douleurs au tibia et à la hanche, l’adolescente a été conduite au CHU de Hautepierre par les pompiers.source dna

    Commentaire : qui est le plus dangereux devinez la moto ou le vélo ?

  • colloque le 11 Septembre 2012 :vélo où en est-on ? inscription obligatoire

    Pourquoi ce colloque ?

    Ce colloque s'inscrit dans le droit fil d'une série de rendez-vous annuels à Strasbourg dédiés à la mobilité alternative ; le premier en 2011 était le "Code de la rue".

    Le vélo partagé connaît un engouement formidable auprès du public. Plus de 350 systèmes de vélo partagé sont actuellement en service en Europe. La France, avec La Rochelle en 1976 et Rennes en 1998 qui lançait le premier système informatisé au monde, a ouvert le ban. Lyon et son Vélo’v, Paris et son Vélib’ ont véritablement changé la donne en termes de pratique du vélo dans les villes et ont ouvert la voie aux autres villes en France et dans le monde.

    C’est le moment de définir les perspectives et mettre en avant les innovations :

    analyser ce phénomène lié à l’émergence d’une économie du partage,

    replacer le service de vélo partagé dans la politique vélo et de mobilité urbaine des villes,

    établir un état des lieux de ces services à l’international et en France en analysant les raisons du succès et d’échecs,

    proposer une boite à outils pour connaître les différentes options de montage juridique et financier, déterminer les fonctionnalités souhaitées et découvrir les solutions techniques disponibles : vélos, bornes, services complémentaires, etc.

    Tels sont les points qui seront présentés et débattus au cours de la rencontre qui s’adresse aux élus, ingénieurs, techniciens des villes, aux associations, entreprises impliquées dans la politique vélo des villes.

     

    Programme de la journée

    8 h 30

    Accueil des participants /café

       

    9 h 00

    Ouverture du colloque

    Roland Ries, sénateur-maire de Strasbourg et président du GART,
    Jean-Marie Darmian, président du Club des villes et territoires cyclables, maire de Créon et vice-président du Conseil général de la Gironde.

       

    9 h 20

    Table ronde 1 : l'économie de partage

    Modérateur : Daniel Payot, philosophe, professeur à l'université de Strasbourg et adjoint au maire de Strasbourg.

    Les nouveaux lieux du partage : Philippe Simay, philosophe, co-directeur de la revue metropolitiques.eu et membre de l'agence Sensual City Studio.

    L'économie collaborative : Antonin Léonard, consultant sur les nouveaux modes de consommation de l'ère numérique.

    L'économie de la fonctionnalité, vers un nouveau modèle économique durable : Pascal Trehet, consultant, membre de la Fondation Concorde et membre du groupe de travail sur l'économie de fonctionnalité.

    En savoir plus

     


    Pause-café 10 minutes

       

    10 h 45

    Table ronde 2 : controverse "Le vélo partagé ne remplace pas une politique vélo"

    Vélos partagés et système vélo : Frédéric Heran, enseignant-chercheur CNRS/université de Lille

    Une politique vélo, c'est quoi ? : Alain Jund, vice-président du Club des villes et territoires cyclables, adjoint au maire de Strasbourg, chargé de l’urbanisme.

    Lyon, ville pionnière du vélo partagé : Gilles Vesco, adjoint au maire de Lyon et vice-président du Grand Lyon chargé de la nouvelle mobilité et des nouveaux modes de vie urbains.

    En savoir plus

       

    12 h 00

    Table ronde 3 : l'état des lieux du vélo partagé en Europe et au-delà

    Modératrice : Sophie Rosenzweig, journaliste Arte

    Le projet OBIS "Optimizing Bike Sharing in European Cities" : Janett Kalina, directrice du cabinet Choice Gmbh Berlin, coordinateur du projet OBIS.

    Témoignages

    Le nouveau système de Namur (Belgique) : Catherine Noël, chef du service mobilité, ville de Namur (Belgique).

    Le réseau des villes suisses : Manon Giger, secrétaire générale de la coordination bikesharing Suisse.

    Les vélos publics en Amérique du NordBenoit Beroud, consultant en mobilité durable chez Mobiped, co-auteur du livre Cycling and sustainability, Emerald, septembre 2012

    En savoir plus

       

    13 h 15

     Déjeuner-buffet (1 h 30)

       

    14 h 45

    Table ronde 4 : l'état des lieux du vélo partagé en France

    Modérateur : Clément Rossignol, vice-président de la communauté urbaine de Bordeaux

    Panorama des services et des différents acteurs du marché : évolutions et perspectives : Olivier Richard responsable de l'unité "évaluation des politiques et systèmes de déplacement" au CETE de Lyon.

    Témoignages

    Strasbourg : Jean-Philippe Lally, président de Strasbourg Mobilités, directeur général de la CTS (Compagnie des Transports Strasbourgeois).

    Dijon : Catherine Hervieu, vice-présidente du Grand Dijon.

    Montpellier : Céline Beausse, directrice du marketing de la TaM (Transports de l'agglomération de Montpellier).

    En savoir plus

       

    16 h 00

    La boîte à outils : 2 ateliers en parallèle au choix

    Les bonnes réponses pour monter un service de vélos partagés dans une ville

    Atelier 1 : Quelles fonctionnalités pour quels usages ? Que choisir : les bornes vélo, l’ouverture au vélo électrique et l'accompagnement du service maintenance ?

    Laurent Mercat, ancien consultant mobilité, dirigeant d'entreprise - Smoove
    Isabelle Mari, directrice Prospective et Stragégie - JC Decaux

    ou

    Atelier 2 : Le choix des montages juridiques et administratifs : DSP, régie ou concession

    Me Willy Zimmer, professeur agrégé de droit public à l’université de Strasbourg, avocat (cabinet Soler-Couteaux/Llorens).

    Gilles Chomat, chargé de projets gouvernance et systèmes de transport, CERTU

    En savoir plus

       


    Pause 15 minutes

       

    17 h 30

    Conclusions du colloque

    Les nouvelles perspectives du vélo partagé dans les villes
    par le ministre des transports ou son représentant.

    source strasbourgeu

  • Ce Mercredi 1 aout à partir de 16h00, l'association avec les Amis de la Paserelle, proposent le traditionnel café//Kuchen

    Ce Mercredi 1 aout à partir de 16h00,l'association  avec les Amis de la Paserelle, proposent  le traditionnel café//Kuchen,  rencontre transrhénane où chacun apporte un petit quelque chose à partager.
    Cette rencontre est précédée de balades  cycliste ou pédestre d'environ 1 heure 30. Rendez vous à 14h30  même lieu.
     

     liebe Freunde von Garten//Jardin,
    Am kommenden Mittwoch,1. August, ab 16 Uhr, laden die Freunde der Passerelle und Garten//Jardin wieder zum monatlichen Rendezvous CaféKuchen auf die Plattform der Passerelle ein.
     Bereits um 14.30 Uhr treffen sich am selben Ort Radfahrer und Wanderer zu einer Radtour oder einer Wanderung.
     

    Garten//Jardin

  • 830 km de pistes cyclables dans le Bas-Rhin carte gratuite

     Cet été, venez  découvrir le département à vélo. Cherchez la nouvelle édition de la carte des itinéraires cyclables du Bas-Rhin en 4 cartes détaillées  qui est disponible au  siège du Département du Bas-Rhin et dans les offices de tourisme.

  • Samedi 26 mai Escapade printanière et cyclable au Jesselberg sortie CINE

    Une sortie destinée aux mollets curieux, le long de la Bruche, à travers les rieds entre Strasbourg et le piémont vosgien. Toute une richesse de paysages, de faune et de flore à votre portée !
    Rendez-vous sur le parvis du Musée d'Art Moderne et Contemporain à 10h. Prévoir son pique-nique. Sur inscription au 03 88 35 89 56. Prévoir son vélo et un cadenas.

  • Rendez-Vous Café/Kuchen: L'association Garten//Jardin et les Amis de la Passerelle vous invitent le mercredi 4 Avril à partir de 16h00 . pour les marcheurs et cyclistes rdv à 14 H30 sur Passerelle des Deux Rives

    L'association Garten//Jardin et les Amis de la passerelle vous invitent au prochain Café//Kuchen qui se réunit ce mercredi 4 avril à partir de 16h sur la plate-forme centrale de la Passerelle des Deux Rives. N'oubliez pas d'emmener des boissons et des gâteaux avec la bonne humeur à partager!
    Avec les beaux jours les balades cyclistes reprennent aussi
    à 14h30 sur la passerelle.

    Et NOUVEAUTE   le Collectif Marche Robertsau se joint à nous pour vous proposer une balade pédestre. Rendez-vous, pour une balade ou l'autre à la découverte de l'espace transrhénan en vélo,  à 14h30 sur la passerelle. 


    Liebe Freunde,
     
    Garten//Jardin und die Freunde der Passerelle laden am Mittwoch, 4. April, ab 16h wieder zum Rhein überschreitenden Austausch CaféKuchen auf die Plattform der Passerelle ein - Geschirr und etwas zum Teilen bitte mitbringen.
     Nach der Winterpause treffen sich bereits um 14h30 wieder Bewegungsfreudige auf der Plattform zu einer gemeinsamen Rhein überschreitenden Erkundung (ca.1,5h) mit dem Fahrrad oder zu einer Wanderung. Dieses neue Angebot
    verdanken wir der Wandergruppe aus der Robertsau, die sich uns angeschlossen hat.

     

    Florence LECOMTE
    pour/für  Garten//Jardin

    Notez sur vos agendas les prochains rendez-vous de Garten//Jardin
     
     
     
    Mercredi 4 avril, Café//Kuchen, avec reprise des balades cyclistes.
    Dimanche 15 avril, sortie à Erstein avec visite du musée Würth.
    Mercredi 2 mai ,Café//Kuchen
    Samedi 12 mai, sortie à Baden-Baden avec visite des jardins et des musées Burda ou Frida Kahlo Mercredi 6 juin, Café//Kuchen
    Samedi 9 juin, sortie à Schwetzingen avec visite du château et des jardins.
    Samedi 30 juin, concert des deux rives dans la cadre de la Fête du Rhin
    Mercredi 4 juillet, Café//Kuchen
    Samledi 7Juillet, visite de la Landesgartenschau de Nagold
    Mercredi 1er août, Café//Kuchen
    Mercredi 5 septembre, Café//Kuchen
    22 et 23 septembre, Salon des Associations au Parc de la Citadelle à Strasbourg
     
    28 avril au 30 septembre à Fribourg : exposition « Aime ton voisin » au Musée des Augustins. Le combat de Garten//Jardin pour la passerelle y est relaté.

     
     
    Notieren Sie die nächsten Termine von Garten//Jardin
     
     
    Mittwoch 4. April, CaféKuchen, mit Wiederaufnahme der Radtouren
    Sonntag 15. April, , Ausflug nachErstein mit Führung durch das Würth-Museum
    Mittwoch 2. Mai, CaféKuchen
    Samstag, 12. Mai,. Ausflug nach Baden-Baden mit Besuch des Burda oder Kahlo-Museums
    Mittwoch 6. Juni, CaféKuchen
    Samstag, 9. Juni, Ausflug nach Schwetzingen
    Sammstag, 30 Juni,  Rheinfest und Konzert der Straßburger Philharmonie
    Mittwoch 4. Juli, CaféKuchen
    Sammstag, 7 Juli, Besuch der Landesgartenschau in Nagold.
    Mittwoch 1. August, CaféKuchen
    Mittwoch, 5. September, CaféKuchen
    Wochenende 22. / 23. September,Vereinsmesse im Parc de la Citadelle in Strasbourg

    Zwischen dem 28. April und dem 30. September:
    Besuch der Ausstellung „Liebe deinen  Nachbar“ im Augustiner Museum in Freiburg
  • Le tourne-à-droite cycliste étendu

    Les cyclistes pourront bientôt tourner à droite alors que le feu est rouge à soixante carrefours strasbourgeois. Le premier panneau autorisant la manœuvre a été posé hier à une intersection de la Krutenau. Les autres croisements, identifiés par les services de la Ville, seront équipés du panneau dans les prochains jours.

    Le dispositif, testé depuis 2008 dans la capitale alsacienne avec des feux clignotants, a été validé la semaine dernière à l’issue des premières rencontres nationales du vélo (DNA du 27 janvier). Il avait entre-temps été étendu à Bordeaux tandis que la ville de Nantes avait créé son propre panneau. source dna

    Commentaire : OUI au tourne à droite pour les cyclistes MAIS, de grâce, généralisez le même panneau  dans toutes les villes de France.

  • Quelques vidéos utiles à voir de notre dernier Coseil municipal de Strasbourg du 23 janvier 2012

    en cliquant sur les liens ci-dessous :

    Point 1
    Vote du Conseil en application de l'article L 2122-18 du CGCT relatif aux fonctions d'adjoint.

    Point 16
    Strasbourg 'une ville en marche' ou le plan piéton de la Ville de Strasbourg 2012-2020.

     Point 13
    Acquisition par la Ville de Strasbourg de parcelles situées dans le secteur de la rue de la Baronne d'Oberkirch à Strasbourg-Robertsau.

  • samedi 5 novembre : Manif à vélo pour la transition énergétique et la sortie du nucléaire 5 novembre 14h30 départ place Kléber

    Dans le cadre des « Rendez-vous Citoyens du Climat », Objectif Climat, la Bürgerinitiative für Umweltschutz Kehl et leurs partenaires organisent la traditionnelle Vélodémo !
    Ce samedi 5 novembre, nous vous invitons à nous rejoindre pour réclamer un monde plus propre, au climat préservé et sans énergie nucléaire.

     

    • 14h30 place Kléber à Strasbourg : début de la manifestation, prises de parole, animation. 
    A cette occasion, ramenez n’importe quel ustensile (casserole, sifflet, réveil, instrument…) avec lequel vous pourrez vous faire entendre ! Ensuite, départ à vélo en direction de Kehl.
    • 16h à Kehl, projection du film « die 4. Revolution » de Carl A. FECHNER. Ce documentaire démontre, grâce à des actions exemplaires dans 10 pays, que la révolution énergétique est possible et que nous pouvons tous y participer ! (adresse de la projection : Friedhofstrasse 1)
    Venez nombreux manifester pour une énergie durable et sans danger pour les générations futures !
    Pour plus d’informations sur le film et visionner la bande d’annonce : http://www.4-revolution.de
  • Cine Ferme Bussière 155 rue Kempf : Vendredi 26 août, 20h, 15e Nuit européenne de la Chauve-souris et Samedi 27 août - Pédalez plus fort

    Vendredi 26 août, 20h, 15e Nuit européenne de la Chauve-souris.

    Cette nouvelle "Nuit" organisée au Centre d'Initiation à la Nature et à l'Environnement de Bussierre vous est proposée par le Groupe d'Etudes et de Protection des Mammifères d'Alsace. 

    Souvent mal connues, fascinantes à souhait, les chauves-souris sauront vous surprendre tout au long de cette soirée. Celle-ci débutera par une petite conférence accessible à tous, qui vous dévoilera tous les secrets de ces mammifères volants. Armés de vos nouvelles connaissances, vous partirez ensuite à leur rencontre équipés de détecteurs à ultrasons pour vous aider à les localiser... et à les identifier ! 

    Entrée libre, début de la conférence à 20 heures. 

    Samedi 27 août - Pédalez plus fort ! 

    Le matin, balade à vélo à travers les paysages de l'Ouest et du Nord de la CUS, sur la fameuse piste des forts. Après une pause pique-nique, une immersion dans l'histoire locale et dans le passé vous sera proposée avec la visite du Fort Frère d'Oberhausbergen, animée par l'association du Fort Frère. 

    Parcours à vélo d'environ 25 km, prévoir son pique-nique et de l'eau pour le parcours.
    Rendez-vous sur le parvis du Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg à 10h. Sur inscription uniquement 03 88 35 89 56 : il reste des places ! Tarifs de visite du fort à régler sur place : adules 4 €, 12 - 18 ans 2 €, - de 12 ans gratuit.

  • Ceci concerne la séance du Conseil Municipal du lundi 27 juin 2011 'communiqué de presse)

    Nous comptons sur votre soutien.
     
    Suite à l'article paru dans les DNA de samedi le 18 juin concernant les projets de la municipalité liés aux transports à La Robertsau, les membres du Collectif à l'origine de la pétition de 1300 signatures souhaitent apporter les commentaires suivants :

    L'appellation "Voie de Lisière Est" a été utilisée dans plusieurs contextes pour décrire plusieurs choses créant ainsi une confusion dans les esprits.
    Dans le dernier communiqué la « VOIE DE LISIERE EST » est devenue « DESSERTE EST ».
    Nous maintenons qu'à terme, cette " Desserte Est " ou " Voie Est " ou encore " Lisière Est " deviendra vite une ROUTE à grande circulation, un aspirateur à voitures, ayant pour but de desservir les quartiers du nord de Strasbourg, la Wantzenau, Kilstett, Drusenheim, Gambsheim, etc. et ceci quelque soit les variantes qui seront mises en place.

    Les 1300 signataires de la pétition ont clairement manifesté leur refus définitif pour toute Route Lisière venant du quartier Renaissance vers le rond-point Mélanie puis rue de la Lamproie et le refus d'une desserte par bus express, que "les voitures pourront aussi emprunter", ceci contribuant à un engorgement de la circulation.
     
    Cette route à fort trafic, avec nuisances sonores va créer une Barrière  de béton entre nous, les Robertsauviens, les Strasbourgeois et notre dernier capital de verdure, à savoir la ferme Bussière (où se situe notre centre d'initiation à l'environnement), le parc du Pourtalès et la forêt de la Robertsau auxquels nous souhaitons tous continuer à accéder sans aucune entrave, pour nous détendre et respirer sans pollution  supplémentaire.
    Détruire ainsi la nature par du macadam est-ce bien raisonnable dans un soi-disant "éco-quartier" ?

    La seule vraie solution serait de prolonger la ligne de tram jusqu'à la Clinique Sainte Anne en créant une ligne directe jusqu'au centre- ville, c'est une solution de bon sens.
    Nous insistons sur le fait que la municipalité ne tient pas compte des souhaits de la population , plus de 1300 signatures, plus de 1300 électeurs, et n'hésite pas à proposer la destruction d'une bordure verte importante.
     
    Nous continuerons à militer pour nos idées et resterons vigilants sur les futures décisions et actions à venir.
     
    Le Collectif ROBERTSAU « Qualité de Vie et Sécurité »

  • Trois projets pour desservir la Robertsau

    L'extension jusqu'à la Petite Orangerie de la ligne de tram E sera mise en service d'ici à 2016.

    L'extension jusqu'à la Petite Orangerie de la ligne de tram E sera mise en service d'ici à 2016. G. Varela / 20 Minutes

    Déplacements La mairie a proposé un consensus pour améliorer la desserte du quartier

    «C'est une solution d'équilibre entre les deux objectifs que nous nous étions fixés : faciliter la mobilité des habitants et limiter l'augmentation du trafic ». Telle est la conclusion de l'adjoint aux finances (PS) Alain Fontanel, à propos de la proposition d'amélioration de la desserte de la Robertsau faite vendredi par le maire (PS) Roland Ries. Depuis un an, la problématique transport de ce quartier a suscité de nombreux débats. L'atelier de projet mis en place pour nourrir une réflexion publique n'ayant pas abouti à un consensus, la mairie a planché sur le dossier afin de trancher entre les différentes propositions des associations, habitants et usagers. Trois réponses seront mises en perspective lors du conseil municipal le 27 juin et de CUS le 30.

    Des associations mitigées
    La première phase est l'extension (1 km) du tram E jusqu'à la Petite Orangerie, à l'horizon 2015-2016. La seconde concerne la création, entre 2015 et 2020, d'une voie de circulation entre la clinique Ste-Anne et le rond-point Mélanie, doublée d'un bus express. Le dernier volet prévoit, d'ici à 2020-2025, la réalisation d'une voie de lisière le long de la forêt de la Robertsau.
    La solution des élus n'est pas du goût de tous. Le président de l'Association de défense des intérêts de la Robertsau n'est que « peu contenté par rapport à la prolongation du tram. C'est une amorce, mais cela ne résoudra pas le problème de déplacement dans le quartier. » En revanche, l'ADIR semble satisfaite du « report de la voie de lisière après 2020, ce qui laisse le temps d'argumenter en opposition à sa réalisation ». Quant à l'Association pour la sauvegarde de l'environnement de la Robertsau (ASSER), autre entité proactive dans le débat, son président Luc Wehrung se réjouit que le maire ait opté pour « une solution d'intérêt publique et financièrement juste. » L'ASSER, pour qui la combinaison d'extension du tram E et la création de la voie de lisière présentait la meilleure façon de désengorger la Robertsau, est donc « globalement satisfaite ». source 20 Minutes 20062011

    NB : mais les 1300 Robertsauviens du Collectif ROBERTSAU « Qualité de Vie et Sécurité » (CROQVIES) qui ont signé la pétition contre la ROUTE LISIERE EST sont mécontents... et vont , semble-t-il, le faire savoir... une SAGA à suivre.....

  • Compte rendu succinct de la réunion publique avec Roland Ries sur l'avenir des déplacements à la Robertsau

    Hier soir, devant un auditoire de plus de 200 personnes, un débat s'est engagé pour le devenir de la Robertsau en matière de déplacement.

    Si comme l'a rappelé M. Hampé, Président de l'AIR, le Conseil de quartier s'est prononcé à l'unanilité de ses membres pour la poursuite du TRAM jusqu' au Fuchs am Buckel, à défaut avec un bus express, le Maire a souligné les limites de l'exercice en raison des contraintes financières et la lourdeur de la mise en oeuvre dans le temps.Quatre scénarii travaillés dans le cadre de l'atelier projet qui s'est réuni pendant un an, ont été présentés avec leurs avantages et leurs inconvénients.

    Les membres de l'ASSER ont plaidé pour la création d'une "voie est" de nature à faire contourner le trafic de transit venant du nord (Kilstett, Drusenheim, etc.) le long de la Forêt de la Robertsau et ainsi déplacer les nuisances à proximité du Centre d'initiation à l'environnement située à la ferme Bussièreet de Forêt ...lieu de détente et de repos de tous les Strasbourgeos et robertsauviens.

    Le Maire souhaite se montrer pragmatique et fera probablement une synthèse des différents scénariii, en soulignant  qu'il compte privilégier également la desserte locale voitures pour les futures habitations et limiter le trafic de transit actuel.

    De plus, comme le soulignait un membre du Groupe Vélo "Vélaüch" de la Robertsau, l'accent sera également mis sur les transports doux pour mettre en service un véritable réseau de pistes cyclabes avec le souci de la sécurité des piétons.

    Attendons le prochain conseil municipal du mois de juin pour voir les tendances....mais on ne pourra pas contenter tout le monde....Il s'agit de privilégier l'intérêt général

    A signaler également le dépôt de 2 pétitions, l'une concernat la navette (+ de 200 signatures)et l'autre pour une sécurité accrue des robertsauviens et contre le projet de route "kisière est de transit..(plus de 1 200 signatures)

  • Robertsau : un petit peu de tram... et surtout beaucoup de voitures et de circulation de transit des automobilistes n'habitant pas notre quartier....

    N'oubliez pas Lundi 6 juin de 18 à 19 h 30 réunion publique de concertation avec Roland Ries"quelles solutions pour les transports et les déplacements pour la Robertsau" dans la grande salle de l’interassociation, tour Schwab, 42 rue de l’Ill - Cité de l'Ill

    "Strasbourg / Déplacements

    Robertsau : un petit peu de tram...

    Redimensionnement de Nouvelle exposition plan robertsau asser rte lisiere est.jpg

    « C’est la dernière ligne droite », annonçait d’emblée Luc Wehrung, président de l’ASSER, aux Robertsauviens venus nombreux au foyer Saint-Louis. Objectif de cette réunion publique : faire le point sur « ce qui risque de se passer » en matière de solutions pour les transports et les déplacements.

    Avec une certitude : le refus de l’ASSER de l’axe rue de la Papeterie-rue de la Lamproie. Lors d’un rappel chronologique, Luc Wehrung a énuméré les différentes étapes : en juillet 2009, la validation par le conseil municipal d’une étude pour 600 000 € sur la création de cet axe, en septembre, l’enquête publique et en novembre, une pétition de 1 100 signatures contre, en mai 2010, la création d’un atelier de projet sur la mobilité et les transports, en novembre l’ouverture d’une enquête publique dans le cadre de la modification n° 34 du POS.

    150 habitants s’étaient déplacés au centre administratif pour rencontrer le commissaire enquêteur qui a émis un avis favorable avec trois réserves (voir DNA du 21 janvier). Les Robertsauviens ont manifesté encore plus nombreux leur opposition lors de la visite de Roland Ries dans le quartier, en février.

    Pour limiter la destruction du cœur de la Robertsau

    Les conclusions de cet atelier de projet qui a réuni des techniciens, des associations, des membres du conseil de quartier : une absence de consensus pour un scénario. Suite à une enquête commanditée à un cabinet parisien par la Ville sur la situation des déplacements en voiture en 2025, quatre scenarii ont été avancés.

    Après avoir décortiqué chaque proposition, en présentant les avantages, les inconvénients et les coûts approximatifs, Luc Wehrung a présenté le scénario de l’ASSER, « le plus équilibré et le seul susceptible de réduire grandement les nuisances. »

    Cette proposition suggère le prolongement du tram jusqu’à la Petite Orangerie (moins d’un kilomètre de ligne), le bus 15 en site propre du rond-point Himmerich vers le Nord, une navette tram-clinique Sainte-Anne et la voie Est (voir document ci-joint).

    Cette proposition est mise en parallèle avec l’urbanisation envisagée à la Robertsau d’ici 2025, soit quelque 3 800 logements, la grande majorité de ces logements se situant dans le secteur Est, mal desservi en transports publics et avec une voirie déjà au bord de la saturation.

    Les arguments avancés par le président de l’ASSER pour ce scénario : il permet un report sur les transports publics de même ordre que l’extension du tram pour un moindre coût, une meilleure répartition géographique et une réduction du trafic interne de 7 %.

    Déterminés à défendre le cadre de vie

    La voie de desserte Est, placée entre le canal des Français et les terrains agricoles, sans toucher les habitations, réduira le trafic interne de 23 % : « Elle dégage tout le trafic, sans le renverser sur une voirie existante. On limite la destruction du cœur de la Robertsau et on sauvegarde un poumon vert qui favorisera les déplacements des piétons et des cyclistes. »

    Omniprésente dans les présentations des services techniques au début de l’atelier, la liaison Papeterie-Lamproie aurait disparu lors des dernières réunions. Mais Luc Wehrung a fait état de l’hypothèse d’un nœud multimodal devant l’Escale, avec le tram et un bus à haut niveau de service venant de l’Ouest : « Le plan des transports publics adopté en conseil de CUS en 2010 prévoit expressément un BHNS passant par la rue de la Papeterie vers l’Est ».

    « Soyez vigilants », conseillait-il à son auditoire, lors de la réunion publique annoncée le 6 juin avec Roland Ries.

    Après cette réunion, la dernière pour permettre aux Robertsauviens de s’informer et de s’exprimer, le conseil municipal se positionnera le 27 juin en validant la modification n° 34 du POS et le conseil de CUS le 30 juin.

    « Si on n’est pas entendu, on verra si on se donne une dernière chance. Après la messe sera dite. Nous sommes gentils, mais déterminés à défendre notre cadre de vie », concluait Luc Wehrung avant de répondre à quelques questions de l’auditoire.

    source dna 03/06/11

    Commentaire : Il faudra bien qu'on nous explique pourquoi on est "déterminé à défendre notre cadre de vie" en souhaitant tracer à travers la partie "verte" de la Robertsau une route "Est des lisiières" pour polluer notre forêt de la Robertsau...et puis pour y aller dans la forêt de la Robertsau, on fera comment ?...Traverser cette future route sera très dangereux (prévision de trafic 10 000 à 20 000 voitures/jour).. Quel havre de paix et de silence pour le peu de biodiversité qu'il nous reste et... nous supposons qu'on pourra encore entendre le doux chants des oiseaux à moins de construire un pont pour éviter les gaz et le bruits des voitures venant du nord de l'agglomération. Cette route ne réduira en rien le trafic route de la Wantzenau mais sera un nouvel appel d'air pour aspirer de nouveaux automobilistes, la plupart seuls dans leur voiture.

  • Week-end à vélo les 27, 28 & 29 mai La Communauté urbaine de Strasbourg organise cette année la fête du vélo le temps d’un week-end, les 27, 28 & 29 mai 2011

    fetevelo_jpg.jpg

    Les cyclistes amateurs pourront partir à la découverte de lieux insolites dans le centre de Strasbourg et emprunter la Piste des Forts, itinéraire cyclable franco-allemand qui associe patrimoine et nature aux portes de Strasbourg.

    VENDREDI 27 MAI
    19h - Le Stras’Tour
    Découverte du Strasbourg insolite, en famille, à vélo et à Vélhop !
    Départ place de l’Université

    Il sera possible de tester Vélhop pour 1 € ! En effet, des Vélhop seront disponibles le vendredi 27 mai au tarif exceptionnel de 1€, au départ du Stras’Tour et dans les boutiques Vélhop, pour le week-end (nécessite une caution non encaissée).
    Renseignements sur www.velhop.strasbourg.eu et par tél. au 09 69 39 36 67

    SAMEDI 28 MAI
    22h - Ciné-Vélo : « Jour de fête » de Jacques TATI
    Cinéma L’Odyssée
    3, rue des Francs-Bourgeois à Strasbourg

    DIMANCHE 29 MAI
    Découverte de la Piste des Forts

    La Piste des forts propose un parcours de 85 km de part et d’autre du Rhin et vous emmène des coteaux de Hausbergen à la campagne de l’Ortenau, des forêts rhénanes d’Illkirch-Graffenstaden à celle de la Wantzenau, à la découverte des 19 ouvrages de la « Ceinture des Forts » (seuls les forts Rapp, Ducrot, Frère et Kléber seront visitables et ouverts au public le dimanche 29 mai).

    Deux balades guidées à vélo de la Piste des Forts sont proposées par la Fédération française de cyclotourisme le dimanche 29 mai à partir de 9h30.

    Les forts Rapp (Reichstett), Ducrot (Mundolsheim), Frère (Oberhausbergen) et Kléber (Wolfisheim), seront exceptionnellement ouverts au public de 10h à 17h par les associations qui les valorisent tout au long de l’année.

    Balades guidées proposées par la Fédération française de cyclotourisme
    Renseignementsen cliquant ICI

  • L'association Garten//Jardin et les amis de la Passerelle, en collaboration avec le Cercle d' Echecs de Strasbourg vous invite au prochain Café//Kuchen ce mercredi 4 mai à partir de 16h

    L'association Garten//Jardin et les amis de la Passerelle, en collaboration avec le Cercle d' Echecs de Strasbourg vous invite au prochain Café//Kuchen ce mercredi 4 mai à partir de 16h sur la plate forme centrale de la passerelle du Jardin des Deux Rives. Vous pourrez comme chaque mois partager à boire et à manger mais aussi vous essayer aux échecs contre des joueurs chevronnés. Vous pourrez également recevoir la nouvelle édition de la carte des parcs et espaces verts des deux rives.

    Et auparavant faire une balade à vélo, rendez-vous même endroit à 14h30.

    Notez dans vos agendas. Garten//Jardin organise le dimanche 22 mai une sortie aux jardins de  l'île de la Mainau sur le lac de Constance, entre Allemagne et Suisse. Rendez-vous à 9héà à la gare de Kehl, retour à 20h20. Prévoir 20 euros (train+ entrée des jardins).

    Garten // Jardin und die Freunde der Passerelle laden am Mittwoch, 4. Mai, ab 16h wieder zum rheinüberschreitenden Austausch CaféKuchen auf die Plattform der Passerelle ein (Geschirr und etwas zum Teilen bitte mitbringen). Das  Rendezvous findet bereits seit 6 Jahren ohne witterungsbedingte Unterbrechungen statt. Eine schöne Tradition im Europamonat Mai hat auch die Teilnahme des Straßburger Schachclubs, der über den Fluten des Rheins zum Schachspielen einlädt.

    Bereits um 14h30 treffen sich bewegungsfreudige RadfahrerInnen am selben Ort zu einer gemeinsamen Rundfahrt (ca.1,5h). Verteilt wird dabei auch die Neuauflage der Karte PARK- UND GRÜNANLAGEN der zwei Ufer, die auch bei der Kehler Tourist-Information sowie in allen Straßburger (Stadtteil-)Rathäusern erhältlich ist. 

    Bitte vormerken: Am Sonntag, 22. Mai, organisiert Garten//Jardin einen Ausflug ins "Dreiländereck" - zu den Gärten auf der Insel Mainau. Treffpunkt beim Fahrkarten-Automat am Kehler Bahnhof

  • Strasbourg / Diagnostic des vélos À vos cycles, prêts, partez !

    Faire du vélo sous un beau soleil printanier, l’image fait rêver. Pour bien préparer les prochaines balades à bicyclette, les ateliers des magasins de sport strasbourgeois proposent un diagnostic gratuit. La réparation, elle, reste à la charge du cycliste.

     

    Le moyen de transport privilégié des Strasbourgeois mérite un check-up. (Photo DNA  –  Marc Rollmann)

    « C’est la période », annonce Lionel, vendeur cycles chez Decathlon. Par période, il veut dire que les Strasbourgeois troquent leur voiture pour le vélo dès les premiers rayons de soleil.

    « Check-up complet »

    Jusqu’au mercredi 9 avril, trois magasins Decathlon de la CUS (Vigie, Parc des Poteries et Vendenheim) et Intersport Illkirch mettent en place un « check-up complet et gratuit » des bicyclettes.

    La 4 e édition de l’action « Diagnostic gratuit » est organisée par l’association Prévention routière, avec le soutien de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).

    Le mot d’ordre de l’édition est « sécurité ». D’après l’association, les vélos « nécessitent un entretien minimum, facile et rapide pour la sécurité de l’utilisateur ».

    Le diagnostic se divise en plusieurs points de contrôle. Le système de freinage, le dérailleur et les pneumatiques présentent généralement des défauts, indique Lionel qui rappelle que le vélo « devient un moyen de transport important à Strasbourg, et il a donc besoin de vérification ».

    Si le Comité d’actions deux roues 67 (CADR) trouve l’initiative intéressante, son directeur Fabien Masson estime qu’il « faut un suivi ». Un diagnostic seul ne signifie pas grand-chose. Et si le suivi a lieu, il faut « présenter aux utilisateurs un matériel correct ».

    Le comité et les commerces de proximité font des diagnostics toute l’année. Fabien Masson confirme qu’ils le font « de manière gracieuse car on met en jeu la sécurité du cycliste ».......extraits dna

    Jusqu’au mercredi 9  avril :« Diagnostic gratuit de votre vélo » Liste des magasins participants sur : www.diagnosticve lo.com

  • conférence - débat sur le thème de la traversée de l'Himalaya à vélo : vendredi 25 mars à 20h30 à la salle du Münsterhof au 9, rue des Juifs à STRASBOURG

    Conférence-Débat : LE GRAND DETOUR

    cadr 67,vélo,conférence

    Le Club Alpin de Strasbourg, en partenariat avec le CADR 67 organise une conférence - débat sur le thème de la traversée de l'Himalaya à vélo (Tibet, Népal et Inde du Nord)

    Cette conférence sera suivie de la projection d'un film récompensé au festival du film d'aventure de Chartres de Bretagne.

    Vous êtes conviés à y participer.

    Elle se déroulera le vendredi 25 mars à 20h30 à la salle du Münsterhof au 9, rue des Juifs à STRASBOURG.

    Bonne journée.

    CADR 67