Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pollution

  • La pollution de l'air à Strasbourg : quelles mesures ?

    Vignette anti-pollution Crit’Air, premier débat

    La vignette anti-pollution Crit’Air qui sera appliquée à partir de septembre prochain

    dans l’Eurométropole, en cas de pic de pollution, s’est invitée hier au conseil municipal.

    Enfin un débat...

    Le dispositif de circulation différenciée avait été présenté à la presse il y a tout juste deux semaines ( DNA

    du 14 février 2017). Hier, à l’occasion d’un débat sur la stratégie air-énergie-climat de la Ville de

    Strasbourg, Pascale Jurdant-Pfeiffer (UDI) a mis les pieds dans le plat. Elle s’étonne tout d‘abord de «

    l’absence totale de référence à la mesure non anodine, lancée par l’Eurométropole de mise en place de

    vignettes sur les voitures en cas de pic de pollution ».

    « Ce n’est quand même pas rien, pour bon nombre de nos concitoyens, de remettre en question cet outil si

    nécessaire, qu’on le veuille ou non, à la vie quotidienne qu’est la voiture », appuie l’élue d’opposition. Qui

    pense « à ceux qui possèdent un véhicule un peu ancien et qui n’ont pas les moyens de s’en racheter un

    nouveau ». Alors que « les véhicules hybrides sont encore très coûteux et pas à la portée financière de

    tout le monde. »

    Pascale Jurdant-Pfeiffer en rajoute une couche : elle a plutôt « l’impression d’une concurrence entre la

    Ville et l’Eurométropole que de la mise en place d’actions véritablement coordonnées et complémentaires.

    »

    Pour Françoise Schaetzel , élue écologiste, les pastilles Crit’Air sont « un outil plus fin et mieux accepté

    par la population que la circulation alternée ». Ces vignettes se présentent sous forme de pastilles de

    couleur qui classent les véhicules en six catégories en prenant en compte le type de carburant, la taille et

    l’âge.

    Elle annonce qu’un retour d’expériences de plusieurs villes et métropoles de France sera organisé dans

    les jours qui viennent à Strasbourg.

    ...........

    Fabienne Keller (LR) s’étonne que Strasbourg reste à la traîne, « Grenoble, Lyon et Paris, ayant pris une

    avance en la matière ». Dans le même temps, l’ancien maire de Strasbourg s’inquiète « des difficultés de

    maîtrise des dépenses d’énergie de la Ville : un budget qui ne baisse pas, en dépit des investissements

    réalisés dans les isolations thermiques ».

    De son côté, Laurence Vaton (MoDem) décerne un satisfecit à la municipalité sur « la méthodologie », tout

    en l’invitant à « ne pas s’endormir sur ses lauriers en matière d’aménagement de pistes cyclables ».

    Adjointe en charge du plan climat, Christel Kohler répond tour à tour aux critiques. Elle réfute « toute

    concurrence entre la Ville et l’Eurométropole ».

    Qui a eu le mot de la fin ? Roland Ries qui répète que la Ville a déjà « beaucoup réduit la circulation

    automobile dans le cœur de la cité, mais pas assez dans la première couronne et surtout la deuxième

    couronne... » Le maire de Strasbourg annonce une délibération sur la question des livraisons pour le mois

    d’avril.

    Le point est adopté par 54 voix pour et deux abstentions. Les deux voix de l’UDI. extraits dna

  • UN SCANDALE Du 1er au 3 octobre prochain, l’étape française du championnat du monde de rallye automobile sera en Alsace. Elle prendra son départ place Kléber à Strasbourg

    Du 1er au 3 octobre prochain, l’étape française du championnat du monde de rallye automobile sera en Alsace. Elle prendra son départ place Kléber à Strasbourg, puis traversera une partie du massif vosgien et du vignoble. Pour de nombreuses associations, mouvements et organisations, ce rallye est un non sens.
    La pollution, c'est chouette !
    Ce rallye est une incitation au gaspillage des ressources naturelles. Alors que le pétrole est de plus en plus rare et de plus en plus cher, nous y voyons une forme de gabegie qui légitime toutes les pollutions atmosphériques et les émissions de gaz à effet de serre. Ce choix n’est pas responsable à l’heure où les enjeux énergétiques et climatiques sont plus cruciaux que jamais. Alors que les priorités devraient être données aux transports collectifs et aux modes de déplacement doux, ce rallye est révélateur de l’impasse politique que constitue la promotion de la voiture individuelle. Aujourd’hui, y compris dans le domaine sportif, tous les investissements en matière de recherche, d’expérimentation, d’innovation et de sobriété énergétique doivent être mobilisés en faveur de déplacements « durables ».
    Toujours plus vite ... dans le mur !
    En valorisant la vitesse, cause première de l’insécurité routière, ce rallye, anti-pédagogique et anachronique, est une apologie de la conduite à risques, alors même que les campagnes de sécurité routière commencent à porter leurs fruits. De plus, les vitesses pratiquées et les risques pris par les coureurs sont dans la plupart des rallyes générateurs d’accidents graves voire mortels dont les spectateurs, prudents ou imprudents, sont généralement les victimes. Cette course n’emprunte que des voies soumises au code de la route et l’étape de Haguenau se déroule en milieu urbain où la vitesse est totalement proscrite. Promouvoir la vitesse dans un monde qui va trop vite, c’est irresponsable !
    Un sportif exemplaire ?
    Les sportifs, et plus encore les sportifs de haut niveau, devraient être des exemples pour les jeunes et pour nos concitoyens. Alors que le rallye s’appuie fortement sur la renommée du pilote « alsacien » Sébastien Loeb, nous nous interrogeons sur l’exemplarité que peut constituer cette icône alsacienne, puisqu’il est de notoriété publique qu’elle est « évadée fiscale » dans un pays limitrophe. Rappelons que la force et la légitimité des impôts pour tous permettent à chacun d’accéder à l’éducation, à la santé, à la culture, à la formation…
    Une si belle région violentée
    Tout comme le GCO, ce rallye est également une intrusion inacceptable dans les milieux naturels sensibles. Les effets délétères en termes de bruit et pollution de l’air seront subis par les habitants de la région, mais également par la faune, la flore et tous les espaces fragiles des Hautes Vosges (zones protégées), de la plaine et du vignoble alsacien. Alors que l’on nous promet des « retombées économiques » mirifiques, l’Alsace a certainement une autre image à donner d’elle-même. Conjugué à la beauté des paysages et des espaces naturels, le riche patrimoine culturel de l’Alsace doit amener dans notre région un tourisme de qualité. Or, même s’il attire les grandes foules qu’annoncent les organisateurs, le rallye sera surtout ravageur pour les écosystèmes et ne créera pas d’emplois (sauf quelques missions temporaires). Il ne sera qu’une éphémère et bien discutable source d’attractivité pour l’Alsace et il ne répondra en rien, bien évidemment, aux défis environnementaux du XXIème siècle.
    Du pain et des jeux
    Enfin, sur un budget total de 2,7 millions d’euros, les collectivités locales alsaciennes (Région, Départements 67 et 68, Agglomération de Mulhouse, Communauté Urbaine de Strasbourg et Ville de Haguenau) verseront directement une subvention de 1,7 millions d’euros pour 2010, sans compter les frais indirects occasionnés par cette « utilisation » des services publics : mise en sécurité, nettoyage, réfection des chaussées… A l’heure où chacun prône l’efficacité financière, voire la rigueur, à l’heure où les besoins sociaux explosent en raison d’une précarité croissante, où les investissements pour la création d’emplois ou d’activités utiles sont en attente, au moment où l’on réduit drastiquement les subventions aux nombreuses associations d’utilité sociale, il est inacceptable que ces collectivités consacrent 5 millions d’euros sur 3 ans à un divertissement véhiculant des valeurs aussi contestables.
    Alors que les dépenses publiques devraient être exemplaires,
    elles subventionnent un rallye aux valeurs constestables...
    Halte-là ! Ce rallye n'a ni sa place en Alsace, ni ailleurs !

  • Pollution, climat, quelles perspectives en Alsace ? Le Mardi 20 avril 2010 à 18h Salle des Fêtes de l’Hôpital Civil de STRASBOURG

    1/ Evolution du climat en Alsace

    M. Georges NAJJAR (UdS)

     

    2/ Evolution de la qualité de l’air en Alsace

    M. Jospeh KLEINPETER (ASPA)

     

    3/ Conséquences et perspectives

    M. Patrice PAUL (APPA-Alsace)

     

    Un dossier de presse sera disponible depuis notre site http://www.appa-alsace.fr.

    Contact presse : thomas.yven@voila.fr

    Alexandre SZMIDT
    Coordinateur Régional APPA-Alsace
    Tél 03 88 11 58 33
    Hôpital Civil - NHC Département Pneumologie
    B.P. 426
    67091 STRASBOURG CEDEX
  • Les ProGCO ont tout faux

    .....Anne Schumann, conseillère communautaire d'opposition, qui suppose que « l'ASPA n'invente pas de recommandations » et se demande pourquoi l'estimation ne figure pas sur le rapport mis en ligne. « Il y a là un véritable problème de santé publique. Si le GCO n'est pas la panacée, c'est un moindre mal pour Strasbourg », puisqu'il permettrait de réduire le flux de véhicules sur l'A4 et l'A35, selon la conseillère communautaire, privée de motion au dernier conseil de CUS en attendant que le Conseil d'Etat statue sur la déclaration d'utilité publique (DUP) dont bénéficie le nouveau tronçon d'autoroute. La décision est attendue sous peu.
    « Ces résultats risquent d'apporter de l'eau au moulin des pro GCO ». En annotant le document l'été dernier, Roland Ries ne croyait pas si bien écrire. Le vice-président de la CUS chargé des transports s'en tient à son argumentation. « En admettant qu'il réduise de 10 à 15% le trafic [soit la part du transit, ndlr] sur l'A35, le GCO exporte les nuisances et met en difficulté le comportement vertueux dans les communes voisines », notamment le recours aux transports en commun. Le principal problème, celui de la desserte de l'agglomération, ne serait alors pas résolu....extraits dna de ce jour

    Commentaire : Le GCO c'est pas la solution. Ce n'est âs en diluant la pollution sur toute la plaine d'Alsace que l'on rédura la pollution. La solution est dans le développement du transport public et ...le péage urbain pour l'accès au centre ville. Ce n'est pas encore très populaire mais...

  • Pollution de l'air robertsau Jeudi 18 février 2010

    Pour ce jeudi, un temps légèrement plus venteux et sans inversion de température devrait induire une meilleure dispersion des particules en plaine permettant une amélioration de la qualité de l'air qui restera néanmoins médiocre (indices 6). Sur les reliefs, l'ozone restera le polluant prédominant avec des indices 3-4.

    Qualité de l'air (Explications ...)

    (Indices)
    légende explicative des indices de la qualité de l'air

    Polluant faisant l'indice

    (valeur sur le site sélectionné) voir le site aspa

  • De la neige qui manque de sel : Mais on n'en a pas besoin

    "Suite aux nombreux épisodes neigeux de cet hiver, les magasins et les services de la CUS sont en rupture de stock de sel. Malgré les trottoirs gelés, les piétons strasbourgeois restent plutôt positifs.

    Il fallait bien que ça arrive. A force de tomber, la neige a fini par venir à bout des stocks de sel. Une situation qui plonge dans l'embarras toutes les grandes surfaces. Auchan, Marché U, Leroy Merlin ou Castorama, la réponse est partout la même : plus de sel."

    extraits des DNA de ce jour

    Commentaire : le vrai débat n'est pas on n'a plus de sel mais bien celui du salage.. Ce sel a pour vocation de polluer les sols, de dégrader les chaussées et tous les véhicules. Nous sommes opposés à ce type de pratique et préférons en cas d'extrême nécessité. le sablage..On aurait alors 3 effets : les automobilistes devraient être plus prudents, des économies pour les contribuables et un meilleur environnement.

     

  • Evitez de sortir : Alerte pollution très dangereuse aux particules fines

    Cela ne vous a pas échappé : ...avec le brouillard..plus de vent du tout ..la pollution insidieuse aux particules fines revient au galop dans l'atmosphère de la Robertsau mais aussi à Strasbourg. Cela dure depuis hier et reste à un niveau médiocre pour les techniciens, à savoir mauvais pour nous les citadins....

    Conseils : évitez les sorties et sinon, mettre un masque ou un foulard pour en limiter les effets....

    Prévisions fournies par  l'ASPA pour ce Vendredi 15 janvier 2010 :

    "les niveaux de particules devraient se maintenir à des indices variant entre 4 et 6 soit une qualité de l'air toujours bonne à médiocre".... + d'infos en cliquant ici

  • Manifestation le samedi 10 Octobre à 10h 30 rdv parking de l'Escale contre les projets de pénétrante Est-Ouest et pb circulation secteur st Anne

    Communiqué : A l'heure où l'on s'efforce de limiter la dépendance à la voiture et de lutter pour l'environnement, des études sont lancées pour le tracé de 2 routes dans le cadre du nouveau Plan Local d'Urbanisme (PLU).

    2 routes en plus, sur les axes EST-OUEST (rue de la Papeterie-rond-point Mélanie-Lamproie) et NORD-SUD (Rte de la Wantzenau-Pourtales-Stade-Port du Rhin).

    Cela signifie :

    • trafic et transit croissants
    • pollution et nuisances accrues
    • qualltée de vie dégradée
    • ...réduction des espaces verts
    • danger accru pour les enfants

    Il est possible de faire autrement et proposer autre chose pour l'avenir de notre quartier qui est l'un des poumons verts de Strasbourg....

    Pour faire vivre le débat et faire entendre notre voix de citoyen et d'habitant, chacun de nous est invité à envoyer d'urgence son avis ou ses propositions :

    NB : 2 tracts en circulation émanant l'un du Carsan, et l'autre de l'Asser appellent tous deux à manifester également contre les problèmes de circulation sur le quartier st Anne et Renaissance à la même heure 10 h 30 avec un lieu de rdv située devant l'école élémentaire de la Niederau.....

    Alors que l'adjointe fait la promotion de son action de la Ville pour le quartier (expliquée par l'adjointe de quartier de la robertsau, Nicole Dreyer)

    EXTRAITS source DNA MSK Édition du Jeu 8 oct. 2009"

    "Par petites touches... L'adjointe de quartier de la Robertsau Nicole Dreyer a illustré l'autre jour, lors d'une visite guidée à bicyclette, l'action de la Ville pour le quartier

    Le circuit tracé mardi par l'élue est celui des réalisations du quotidien et éclectique par définition : « Il est l'application de notre politique du mieux-vivre plutôt que du bétonnage de prestige », a voulu souligner Nicole Dreyer.

    Ecole Adler : Un premier arrêt à côté du nouveau passage pour piétons devant l'école Adler, parle du souci de sécuriser les cheminements, en particulier des enfants. La restructuration du petit parking rue Adler répond aux même impératifs. D'ici novembre prochain, ces aménagements seront complétés par un cheminement protégé depuis l'école vers le parc de la Petite-Orangerie.
    Rue Jeanne-d'Arc : Quelques tours de roue plus loin, la rue Jeanne-d'Arc vrombit de bruits de chantier. Les entreprises en sont à l'aménagement d'une place piétonne et cycliste devant l'église Saint-Louis (accès aux seuls corbillards). Le plan de circulation devient entrant des deux côtés. Une première boucle à sens unique part de la rue Charles-de-Foucauld, tourne dans la rue Kern et ressort sur la rue Boecklin par un tronçon de la rue Jeanne-d'Arc. L'autre circuit part de la route de la Wantzenau vers la même église catholique, avec un sens unique de circulation sur le tronçon entre la rue du Capitaine-Fiegenschuh et la rue de Sessenheim.
    Le cahier des charges de réfection des réseaux (eau et assainissement), de la voirie et de l'éclairage a été rédigé en co-participation avec les habitants au cours de quatre réunions. Le programme, d'un montant TTC de 1 275 000 €, sera bouclé fin novembre avec la plantation des végétaux choisis, notamment un chêne pour le parvis de... Saint-Louis.

    commentaire : à coup sûr la + belle réussite pour l'Adjointe

    En test depuis deux mois rue Saint-Fiacre

    Un plan de circulation dans le même esprit (route coupée en deux parcours) est en test depuis deux mois rue Saint-Fiacre avec un accueil mitigé de la part des habitants. De la part, aussi, des automobilistes qui utilisaient la voie comme un itinéraire bis depuis la route de la Wantzenau.

    commentaire : Ici cela coince
    .... Tout comme un projet de maison de l'enfance (une crèche de 60 places) sur le terrain derrière le centre socioculturel.

    commentaire : ce n'est pas une bonne idée
    Piste cyclable : Plus avancée dans son processus, la piste cyclable qui reliera le pont Phario, du côté de la cité de l'Ill, à la rue de la Renaissance, via la rue de la Papeterie, est inscrite au programme 2010 des travaux.

    commentaire : bien

     

  • Strasbourg Strasbourg - Kehl / Environnement Deux enquêtes publiques pour une centrale thermique

    extraits DNA de ce jour

    Une deuxième centrale thermique pourrait voir le jour à côté de la première. Une enquête publique est en cours côté allemand. Elle devrait se poursuivre dans les prochaines semaines côté français.

    La centrale thermique de Kehl (Biomasseheizkraftwerk) veut s'agrandir et projette de construire une deuxième centrale, plus petite que la première, sur son terrain de la Bremenwörthstraße, au port de Kehl. Mise en service en 2002, HKW I a fourni 380 000 tonnes de vapeur l'an dernier à la papeterie Koehler, son unique client, et 8,6 mégawatt d'énergie électrique au réseau public en brûlant du bois. La nouvelle unité, HKW II, devrait fournir 150 000 tonnes de vapeur par an, ainsi que 2,9 mégawatt d'électricité.

    .....

    Le public est invité
    à faire part de
    ses observations

    ....

    La pollution ne s'arrêtant pas à la frontière, une deuxième enquête publique doit également être organisée parallèlement côté français. Le préfet du Bas-Rhin ayant accédé à la demande du maire de Strasbourg, le dossier devrait être consultable au centre administratif dans les prochaines semaines. La Ville de Kehl doit se prononcer avant le 2 octobre. Le conseil municipal de Strasbourg devrait se saisir de la question à la rentrée.

     

     

  • Levez le pied svp pour mieux respirer

    INCROYABLE ce manque de sérieux de nos autorités publiques.

    Ya un brouillard sans vent

    La décrue de la moyenne a toutefois poussé la préfecture à lever la procédure d'alerte et les mesures de limitation de la vitesse à 70km/h sur les accès de Strasbourg.
    Il est toujours recommandé de lever le pied ; la qualité de l'air reste mauvaise dans le Bas-Rhin et Météo France prévoit pour cette nuit un retour d'une inversion de températures et donc vraisemblablement une nouvelle accumulation de poussières dans l'atmosphère.

    Communiqué de L'ASPALégère diminution des niveaux de particules dans le Bas-Rhin qui afficheront des indices 8 (mauvais). Dans le sud du département, les particules se maintiennent à des indices 6 (qualité de l'air médiocre). Sur les sommets, la qualité de l'air restera très bonne à bonne (indices 2 à 3 pour l'ozone).

    Mais l'air est toujours aussi pollué , cela fait plus d'une semaine et les filtres d'aération sont noirs de pollution....

    http://w3.atmo-alsace.net/progs/navigation/frameset_main.php?lang=fr&current_id=19

  • Pollution aux particules

    Des risques sérieux pour la santé

    La multiplication des particules polluantes a atteint un seuil d'alerte depuis dimanche sur l'agglomération strasbourgeoise et au nord-Est du Bas-Rhin, ce qui pose une nouvelle fois la question des précautions à prendre.

     

    En cas de dépassement des taux autorisés, les industriels sont tenus d'utiliser du fuel à très basse teneur en soufre, et les automobilistes sont invités à lever le pied de l'accélérateur. La limitation de la vitesse sur l'A 35, autoroute urbaine qui traverse toute l'agglomération strasbourgeoise, ainsi que les routes d'accès, devrait avoir des effets salutaires en matière de santé publique.

    Impact direct sur la mortalité cardiovasculaire et cardiaque

    Mais cette décision de bon sens permettra-t-elle d'écarter un afflux de patients supplémentaires aux urgences à l'hôpital, dans les services de pédiatrie ou de pneumologie.....

  • ENCORE Qualité de l'air MAUVAIS

    La qualité de l'air sera médiocre en plaine. En fait, elle est mauvaise.

    Pour + de détails voir

    http://w3.atmo-alsace.net/progs/navigation/frameset_main.php?lang=fr&current_id=19

    Evitez de prendre votre voiture

     


  • Strasbourg / Environnement :La bataille se mène aussi dans l'assiette


    Le grand public a intégré qu'il pouvait agir pour l'environnement en matière de transport et de chauffage. Mais le quidam sait moins que nos choix en matière d'alimentation pèsent parfois lourd en termes de pollution. Reportage hier à la 2e édition des Rendez-vous citoyens du climat.

    suite dans DNA de ce lundi

    http://www.dna.fr/local/dnl_strasbourg/20081117_DNA001267.html

  • HKW à Kehl = +++ de pollution à la Robertsau

    PANNEAU DANGER.jpgAlerte Centrale thermique de Kehl (HKW)

    Elle envisage de s'agrandir en face de la Robertsau dans la zone portaire de KEHL.

    Son extension va augmenter de plus de 40% de vapeur supplémentaires par an à la papeterie de Kehl avec déjà actuellement 400 000 pour la centrale existante.

    Ce projet est vivement contesté par le collectif kehlois Bürgerinitiative ainsi que par des associations de la Robertsau qui sont mobilsées car la nouvelle unité va brûler du bois en partie mélangé à des produits dangereux.

    En cas de vent, cette pollution nocive pour la santé se rajouterait à celle déjà existante du port aux pétroles classé seveso 2....

    Ce dossier sensible est à suivre.

    Texte modifié le 21/11/08 à la demande de ADIR (voir commentaire et NB)

    NB : quelle position a l'ADIR alors dans ce doosier :  pour l'augmentation ? , le maintien ? ou la diminution ? de la production de la vapeur, donc des fumées toxiques... pour les Robertsauviens ?

  • La circulation de transit à la Robertsau

    Les habitants de notre quartier de la Robertsau sont de plus en plus confrontés à l'accroissement constant de la circulation automobile du quartier mais surtout de transit venant du NORD de l'Alsace via Kilstett, la Wantzenau.....

    Cette situation entraine une insécurité,  une pollution de l'air et du bruit de plus en plus insupportable.

    Et comme chacun d'entre nous se déplace de plus en plus pour son travail ou ses loisirs, cela conduit à une situation explosive.

    De quoi disposons-nous ? Un Plan de Déplacement Urbain existe bien ( PDU soumis à l'enquête publique, puis approuvé par le Conseil de la CUS (le 7/7/2000) mais sur des études et des données chiffrées totalement obsolètes non révisé en 2005 alors que c'est obligatoire.....(années 1992). http://transnord.schilick.free.fr/pdu/index.htm

    Etat des leux actualisé : une révision de ce PDU devrait nous donner une cartographie des flux récents de circulation sur toute l'Agglomération et particulièrement sur la Robertsau et permettre un diagnostic pour entrevoir les solutions.

    Dans un contexte de pétrole de plus en plus cher et polluant, l'automobile ne semble plus avoir le vent en poupe. Alors que proposer ?

    • Beaucou plus de transports publics efficaces avec un candencement suffisant pour que le temps de trajet soit raisonnable pour chaque personne. Mise en place de minibus dans les zones à faible densité de population.
    • construire le tram vers les sorties de strasbourg et notament pour nous en direction de la Wantzenau
    • construire le tram-train

    Tout ceci nécessite de très gros bugdets d'investissement au moment où l'Etat se désengage. de ses subventions...

    • développer l'autopartage...
    • densifier et sécuriser les pistes cyclistes sur la Communauté Urbaine (cela reste dans une zone limitée)
    • vore intensifier le télétravail partagé Sur ce dernier point, les Hollandais, qui sont universellement reconnus pour être économes voire radins, sont  en passe de réinventer (sur un modèle américain) le télétravail "pour marier croissance urbaine et développement durable".

    A ce sujet voir article du Monde du 250908 sur http://environnementemptreinte.hautetfort.com/