Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bas-rhin

  • nouveau site de covoiturage bas-rhinois

    Découvrez  le nouveau site de covoiturage bas-rhinois : www.bas-rhin/covoiturage.

    Il est dédié à mettre en relation des conducteurs et des passagers effectuant des trajets identiques afin qu’ils puissent partager le même véhicule.

  • Strasbourg Cyclisme / Itinéraires

    Pour ne pas perdre le Nord dans le Bas-Rhin

    Le saviez-vous ? Le Bas-Rhin compte 700 kilomètres d'itinéraires cyclables, ce qui le place parmi les premiers départements cyclables de France. Pour aider les deux-roues à se repérer dans leurs déplacements, le conseil général du Bas-Rhin a édité une nouvelle carte des itinéraires cyclables. Au recto, un plan détaille les différents types d'aménagements cyclables existants. Au verso, des informations mentionnent les bienfaits du vélo sur la santé et sur l'environnement et rappellent les consignes de sécurité qui s'appliquent aux cyclistes. Pour les amateurs de randonnées, la carte propose aussi 22 circuits, conçus par l'Agence de Développement Touristique du Bas-Rhin.
    La carte est disponible à l'hôtel du département et dans toutes les Maisons du conseil général. source dna du 230710

  • La voiture de moins en moins utilisée dans le Bas-Rhin

    ECO-TERRE - L'automobile est de moins en moins utilisée dans le Bas-Rhin, même si elle reste en tête des moyens de transport des habitants du département, selon une étude effectuée auprès de 12.000 personnes au printemps 2009. Si la voiture reste un moyen de transport privilégié (60% des cas), son utilisation est en net recul, notamment dans la communauté urbaine de Strasbourg (CUS) où les habitants ne se servent de leur automobile que dans 46% des déplacements. C'est une chute de sept points par rapport à la dernière étude similaire, menée en 1997.

    Derrière la voiture (60%), la marche (25%) reste dans le département le moyen de déplacement le plus prisé, loin devant les transports en commun (8%) et le vélo (6%). L'étude met surtout en lumière une baisse générale de la mobilité (un Bas-Rhinois réalise en moyenne 3,94 déplacements par jour).

    extrait et lire la suite en cliquant sur libération