Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Strasbourg

  • Eurométropole • Préavis de grève à la CTS à partir du 21 juin

    Début mai, une intersyndicale CGT – CFDT – FO – UNSA de la Compagnie des transports

    strasbourgeois (CTS) faisait connaître ses réticences à l’externalisation d’un certain nombre de

    lignes de bus dès 2017 et, dans une deuxième phase, en 2018. Ces externalisations ont été

    justifiées par la demande de l’autorité organisatrice des transports, autrement dit

    l’Eurométropole de Strasbourg, d’une diminution des coûts de fonctionnement de la CTS, qui

    pourrait notamment être obtenue par ces externalisations d’une partie du service.

    Apparemment, les premières discussions entre direction et syndicats sur cette question ne se

    passent pas de manière optimale, estime la CGT. Le 7 juin, cette dernière a rédigé un courrier

    officiel au directeur général Jean-Philippe Lally équivalent au dépôt d’un préavis de grève du 21

    juin prochain dès le début de l’exploitation jusqu’au 9 juillet. Les motifs invoqués sont,

    précisément : « Stop au projet de mise en œuvre de l’affrètement (externalisation de certaines

    lignes de bus, N.D.L.R.) dans ses phases 1 et 2 ». Une deuxième pomme de discorde apparaît

    sous l’intitulé : « Ouverture de vraies négociations salariales »... source Astus

  • La pollution de l'air à Strasbourg : quelles mesures ?

    Vignette anti-pollution Crit’Air, premier débat

    La vignette anti-pollution Crit’Air qui sera appliquée à partir de septembre prochain

    dans l’Eurométropole, en cas de pic de pollution, s’est invitée hier au conseil municipal.

    Enfin un débat...

    Le dispositif de circulation différenciée avait été présenté à la presse il y a tout juste deux semaines ( DNA

    du 14 février 2017). Hier, à l’occasion d’un débat sur la stratégie air-énergie-climat de la Ville de

    Strasbourg, Pascale Jurdant-Pfeiffer (UDI) a mis les pieds dans le plat. Elle s’étonne tout d‘abord de «

    l’absence totale de référence à la mesure non anodine, lancée par l’Eurométropole de mise en place de

    vignettes sur les voitures en cas de pic de pollution ».

    « Ce n’est quand même pas rien, pour bon nombre de nos concitoyens, de remettre en question cet outil si

    nécessaire, qu’on le veuille ou non, à la vie quotidienne qu’est la voiture », appuie l’élue d’opposition. Qui

    pense « à ceux qui possèdent un véhicule un peu ancien et qui n’ont pas les moyens de s’en racheter un

    nouveau ». Alors que « les véhicules hybrides sont encore très coûteux et pas à la portée financière de

    tout le monde. »

    Pascale Jurdant-Pfeiffer en rajoute une couche : elle a plutôt « l’impression d’une concurrence entre la

    Ville et l’Eurométropole que de la mise en place d’actions véritablement coordonnées et complémentaires.

    »

    Pour Françoise Schaetzel , élue écologiste, les pastilles Crit’Air sont « un outil plus fin et mieux accepté

    par la population que la circulation alternée ». Ces vignettes se présentent sous forme de pastilles de

    couleur qui classent les véhicules en six catégories en prenant en compte le type de carburant, la taille et

    l’âge.

    Elle annonce qu’un retour d’expériences de plusieurs villes et métropoles de France sera organisé dans

    les jours qui viennent à Strasbourg.

    ...........

    Fabienne Keller (LR) s’étonne que Strasbourg reste à la traîne, « Grenoble, Lyon et Paris, ayant pris une

    avance en la matière ». Dans le même temps, l’ancien maire de Strasbourg s’inquiète « des difficultés de

    maîtrise des dépenses d’énergie de la Ville : un budget qui ne baisse pas, en dépit des investissements

    réalisés dans les isolations thermiques ».

    De son côté, Laurence Vaton (MoDem) décerne un satisfecit à la municipalité sur « la méthodologie », tout

    en l’invitant à « ne pas s’endormir sur ses lauriers en matière d’aménagement de pistes cyclables ».

    Adjointe en charge du plan climat, Christel Kohler répond tour à tour aux critiques. Elle réfute « toute

    concurrence entre la Ville et l’Eurométropole ».

    Qui a eu le mot de la fin ? Roland Ries qui répète que la Ville a déjà « beaucoup réduit la circulation

    automobile dans le cœur de la cité, mais pas assez dans la première couronne et surtout la deuxième

    couronne... » Le maire de Strasbourg annonce une délibération sur la question des livraisons pour le mois

    d’avril.

    Le point est adopté par 54 voix pour et deux abstentions. Les deux voix de l’UDI. extraits dna

  • L’Eurométropole dans l’impasse pour améliorer la qualité de l’air

    L’Eurométropole va revoir ses plans d’urgence et à long terme pour agir plus efficacement contre la pollution de l’air. Parce que là… ça marche pas.

    Face à la persistance de pics de pollutions, un nouvel arrêté ministériel de protection de l’air (PPA) doit être décliné par un arrêté inter-préfectoral, pour prendre de nouvelles mesures de protection de la population en cas de dépassement des seuils. Sauf que cette fois, il doit être décliné sur les 10 départements du Grand Est, bien que chaque agglomération et départements aient ses mesures spéciales. Une des principales nouveautés sera le déclenchement des mesures d’urgence au bout de deux jours au seuil d’information, contre quatre aujourd’hui.

    L’arrêté de 2015 se contentait d’étendre les routes concernées par les baisses de vitesse, des limitations souvent peu respectées. Cet accord doit être décliné dans les 10 départements de la nouvelle région Grand Est. Elles demandent souvent d’intenses négociations avec le monde agricole, car certains épandages sont interdits.....

    La droite réclame la gratuité des transports lors des pics

    Concernant les mesures d’urgence des plans particules, l’opposition de droite a souvent réclamé que les transports soient complètements gratuits (comme c’est le cas pour les autocars du Réseau 67, qui étaient gérés par le conseil départemental du Bas-Rhin jusqu’au 31 décembre 2016 et ont été transférés à la Région Grand Est), et non avec un ticket de 1€70 pour la journée.

    Selon les élus « Les Républicains », Modem et apparentés, la mesure permettrait d’attirer une future clientèle sur les lignes de la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS). L’exécutif strasbourgeois répond que la mesure est trop coûteuse, car il faut compenser la CTS pour les pertes économiques subies.....

     

    Pas de calendrier pour les projets « Ville Respirable »

    L’appel à projet « Villes respirables » obtenu en octobre 2015 prévoit aussi des financements pour des mesures pérennes de réduction de la population. Car au-delà des seuils qui agitent l’intérêt médiatique, politique et des citoyens, la pollution de fond a aussi des effets sur la santé.

    La mise en place des vignettes à Paris et à Grenoble à titre expérimental « est regardée » confirme Robert Herrmann. Une zone de circulation restreinte (ZCR) est un engagement  Autres mesures, le dernier kilomètre propre, qui nécessite des discussions avec les commerçants du centre-ville pour interdire les camions et proposer des alternatives, ainsi que les navettes électriques Lohr qui seront testées dans le centre-ville et la Krutenau à partir de septembre.

    Le travail est en cours, pour ces projets dont il est question depuis des années, mais à part les navettes, il n’y a pas de calendrier précis, alors que l’appel à projets a été remporté il y a plus d’un an.

    Ils doivent être mis en place avant 2020 pour que les financements soient perçus. Enfin, l’argument de la mise en place du Grand contournement ouest (GCO) pour repousser la pollution automobile de Strasbourg vers la campagne est, lui, un peu moins présent dans les discours. L’Atmo Grand Est travaille sur de nouvelles modélisations. extraits Rue 89

  • Nouveau à la CTS : seul un ticket secours sera vendu à bord des bus au prix de 2 € à partir du 1er Février 2017

    À compter du 1er février 2017, conformément à une décision du Conseil de l’Eurométropole de Strasbourg, seul un ticket secours sera vendu à bord des bus au prix de 2 €.

     

    Ce ticket permettra d’effectuer un aller avec correspondance dans l’heure qui suit la première validation.

     

    Ticket secours

     

    Cette évolution tarifaire vise à améliorer la vitesse commerciale des bus et leur régularité ainsi que la satisfaction client. La vente à bord des véhicules ralentit l’accès à bord et immobilise le véhicule le temps de la transaction, avec des conséquences sur le fonctionnement du réseau et la fluidité du trafic. Au fil du parcours, le véhicule perd ainsi plusieurs minutes, compromettant des correspondances, pénalisant la régularité des lignes et par conséquent l’ensemble des voyageurs.

     

    La mise en place du ticket secours est une mesure dissuasive visant à modifier les comportements d’achat des clients et à faciliter et accélérer le traitement de rendu de monnaie lors des transactions. Les clients montant à bord du bus déjà munis de leur titre de transport contribuent à réduire le temps d’arrêt en station.

     

    Parallèlement, de nouveaux services sont mis en place afin de permettre aux clients d’anticiper leurs achats : une carte Badgéo impersonnelle et l’élargissement des canaux de vente.

     

     

    Lancement d’une carte Badgéo impersonnelle 

     

    CARTEVISUEL

     

    Pour les usagers occasionnels, la CTS propose désormais une carte Badgéo Multi. Cette carte impersonnelle ne nécessite aucun enregistrement préalable et peut être achetée au prix de 2 € à l’agence CTS  (9 Place Saint-Pierre le Vieux à Strasbourg, station tram Alt Winmärik). 

     

    Valable 6 ans, elle permet de charger :

    • des tickets aller-simple à l’unité,
    • des carnets de 10 ou 30 tickets aller-simple
    • un abonnement impersonnel 

     

    via :

    • les Distributeurs Automatiques (stations trams et ligne G),
    • les Guichets Automatiques Bancaires du Crédit Mutuel ou du CIC munis de l’autocollant Badgéo,
    • auprès des Relais CTS muni du système de rechargement Badgéo,
    • sur l’agence en ligne
    • ou à l’agence CTS.
     

    Retrouvez toutes les informations sur les cartes Badgéo ici.

     

     

    Non nominative, cette carte peut être partagée et permet de bénéficier de tarifs plus avantageux que les titres papier.
     visuel 1.60

     

    gratuitémulti

     

     

    Élargissement du circuit de  vente

     

    Afin de faciliter l’accès aux titres de transport et permettre aux clients d’anticiper leurs achats, plusieurs évolutions du circuit de vente sont mises en place.

     

    Ainsi, en plus de la possibilité d’acheter les carnets d’aller-simple et les abonnements dans les GAB, il est désormais aussi possible de recharger sa carte Badgéo Solo ou Multi en tickets aller-simple à l’unité.

    Dans le même temps, le nombre de GAB proposant ce service a été augmenté, passant de 103 à 120 appareils, soit 17 équipements supplémentaires.

    La majeure partie des relais CTS propose désormais également les titres unitaires au prix de 1,70 € (version papier) et 1,60 € (sur carte Badgéo Solo ou Multi), soit 30 et 40 centimes de moins que le ticket secours !

     

    Retrouvez tous les points de vente CTS ici 

    source cts

  • les soldes

    N'oubliez pas les soldes à Strasbourg à partir du mercredi 11 janvier. Si vous êtes pressé, vous pouvez aller een Lorraine car elles ont commencé depuis le 2 janvier comme au Luxembourg et en Belgique;

  • Robertsau Avis favorable pour le tram

    L’extension vers le nord de la ligne E du tramway a obtenu un avis favorable et sans réserve à l’issue de l’enquête publique, qui s’est déroulée du 13 juin au 13 juillet. Les travaux pourraient débuter au printemps 2017 en vue d’une mise en service deux ans plus tard.
    Le projet prévoit la création d’une nouvelle plateforme engazonnée et bordée d’arbres longue de 1,4 km.
    Trois nouvelles stations seront créées : Jardiniers, Mélanie et Papeterie. Quand l’extension sera mise en service, il faudra seulement 15 minutes pour atteindre la place de la République depuis le nouveau terminus. source Strasbourg Magazine

    Il existerait aussi selon les confidences recueillies une possibilité pour aller directement en Tram de la Robertsau à la gare de Strasbourg dans ce nouveau cadre.

  • ROBERTSAU Réunion publique du 23 JUIN 2016 sur l’extension de la ligne E

    ROBERTSAU Réunion publique sur l’extension de la ligne E
    Le tram fait du bruit LE TRAM PASSIONNE, y compris Roland Ries qui en a fait une spécialité. Le maire était présent à cette réunion inscrite dans le cadre de l’enquête publique, en cours jusqu’au 13 juillet,de même que l’adjointe du quartier Nicole Dreyer.
    Il a cadré d’emblée le débat autour de cette question qui domine la discussion depuis de longues années : combien de stations en plus, zéro, deux, (jusqu’à Mélanie), trois (jusqu’au centre socioculturel l’Escale, choix de la municipalité) ?
    Sans parler de ceux qui voudraient aller jusqu’à la clinique Sainte-Anne (« si on veut aller à
    Saint-Anne, il faut déjà aller à ’Escale », a fait remarquer Roland Ries.
    Le maire fait la promotion d’un« tram-jardins ». Ses opposants défendent au contraire la préservation d’un environnement tranquille, celui de petites maisons
    entourées de jardins…sans tram. L’impact sur les espaces verts est revenu toute la soirée.
    Des avis très partagés
    Au rayon prises de parole (parfois sportives, eu égard aux cris qui n’ont pas manqué de fuser),
    il y a eu les associations d’habitantsdu quartier, l’Adir (favorable à la prolongation), l’Asser et
    le Carsan (opposés) - leurs arguments sont régulièrement exposés.
    Côté politiques, les conseillers départementaux Yves le Tallec et Françoise Pfersdorff ont affiché des options divergentes, le premier voudrait bien aller jusqu’à Saint-Anne, la seconde
    pense qu’il vaut mieux passer par la cité de l’Ill. Thierry Roos, conseiller municipal d’opposition, du groupe Strasbourg à vos côtés, a réussi à être d’accord avec les deux en jugeant le tracé
    contestable tout en regrettant qu’il n’aille pas plus loin et« qu’on s’arrête en chemin ».
    Les techniciens de la Ville comme les représentants de la CTS,
    présents pour expliquer le projet ou répondre aux questions en ont pris pour leur grade : de
    nombreuses voix se sont élevées pour remettre âprement en question la réalité des chiffres
    donnés, celui du budget annoncé pour c e t t e extension (19,4 millions d’euros), ceux de la fréquentation des lignes (40 000 personnes par jour pour la ligne E).
    Alors que Francis Beck, de l’Asser,ou Christine Geiller-Legros, du Carsan, ont calculé que le
    coût de cette extension pourrait dépasser les 30-35 millions d’euros, la Ville répond que les 19,4 millions d’euros représentent un « budget stabilisé », qui comprend notamment, pour
    3,5 millions d’euros, les études et l’acquisition foncière.
    Au passage, il reste 15 % de parcelles à acquérir, la procédure sera lancée en septembre
    2016......
    Citons encore la directrice de la maison Oberkirch qui a expliqué pourquoi un arrêt de tram à
    l’Escale permettrait à ses résidents, souffrants de handicaps, de pouvoir se déplacer plus facilement.
    Dans la soirée a enfin émergé cette autre information : il serait d’ores et déjà possible de relier la Robertsau à la gare sans rupture de charge. Voilà une nouvelle qui devrait mettre tout
    le monde d’accord.
    source extraits DNA

  • conférence intéressante proposée ce mercredi 11 mai par l'Eurométropole de Strasbourg, sur "l'après COP 21".

     

     

      x
           
     

    Bonjour,

    Ci-dessous une conférence intéressante proposée ce mercredi 11 mai par l'Eurométropole de Strasbourg, sur "l'après COP 21".

     

     

     

     

     

     

    Cliquez ici pour Répondre, Répondre à tous ou Transférer le message.

    3,96 Go (26 %) utilisés sur 15 Go

    Gérer

    Conditions d'utilisation - Confidentialité

    Dernière activité sur le compte : Il y a 58 minutes

    Détails

  • GRAND CONTOURNEMENT OUEST DE STRASBOURG : ENCORE UN PROJET DE VINCI NUISIBLE, INUTILE ET IMPOSÉ

    GRAND CONTOURNEMENT OUEST DE STRASBOURG :
    ENCORE UN PROJET DE VINCI NUISIBLE, INUTILE ET IMPOSÉ


    C'est avec colère et dégoût que nous avons découvert dans le Journal officiel du 30 janvier 2016 le décret validant le contrat de concession pour la construction et l'exploitation du Grand contournement ouest de Strasbourg (GCO). Réactions de France Nature Environnement et Alsace Nature.


    GCO : la défense de l’intérêt privé prime sur l’intérêt public

    Après deux ans de travail souterrain, sans aucune communication, ni sur le cahier des charges de cette autoroute à péage ni sur les conditions d'attribution de la concession au géant du BTP Vinci, l'Etat donne les clés de cet ouvrage destructeur et inutile à une multinationale dont le seul objet est de faire fructifier son investissement de 700 millions d'euros, et ce, pour 54 ans.

    FNE et Alsace Nature ainsi que leurs associations fédérées regrettent amèrement le choix des pouvoirs publics de persévérer dans la mauvaise voie. Ces derniers préfèrent une vieille vision du tout routier plutôt que de développer les  alternatives à la voiture individuelle pour les déplacements domicile/travail autour de Strasbourg. Au lieu de créer une voie dédiée sur l’A351 pour le Transport en Site Propre de l'Ouest strasbourgeois ou encore de sortir des cartons les projets d'extension de tramway vers l'ouest et le nord de la ville, les pouvoirs publics se fourrent dans une impasse en créant une nouvelle autoroute, en supprimant l’écotaxe…

    Pourtant, les solutions à la pollution atmosphérique, au sacrifice de 300 hectares de terres agricoles, à la destruction de la biodiversité, au cauchemar des automobilistes coincés dans les bouchons aux heures de pointe, existent. Nous les avons maintes fois développées, avec, à nos côtés, des associations d'usagers des transports collectifs, des agriculteurs, des élus et des riverains des vingt communes impactées.

    Malgré de multiples appels au débat public et ces propositions concrètes, les pouvoirs publics ont choisi l'autisme et l’affairisme. Adieu cohérence politique. Ici, ils ont pris fait et cause pour le lobby du BTP, au détriment des citoyens.


    Une démocratie du « cause toujours… »

    Face à ce mépris, nous ne baisserons pas les bras. Lors de l’ouverture de la troisième conférence environnementale (en 2014) et au lendemain de la mort du jeune Rémi Fraisse sur le site de Sivens, le chef de l’Etat avait assuré que le débat public « est la seule manière de garantir dans la transparence et la responsabilité, aussi bien la préservation de la nature que les poursuites de nos projets de développement économique ». Il donnait six mois alors au gouvernement pour dresser les conditions de ce renouveau du dialogue démocratique tout en simplifiant les procédures.

    Ces « simplifications »désormais menées ne désignent en réalité qu’une vaste dérèglementation qui bafoue les mesures de protection de la nature, les droits sociaux et les procédures démocratiques chèrement acquis. Pas dupes, les citoyens attendent toujours le débat démocratique qui aurait dû être le préambule à tout changement.

    Le choix fait aujourd’hui, sur ce projet vieux de plus de 40 ans qui fait l’objet d’une vive contestation, va à l’encontre des belles paroles de François Hollande. Imposer ainsi la violence d’Etat et le mépris du citoyen à la place de la démocratie n’est pas selon nous la meilleure des solutions.

    Pour Denez L’Hostis, président de FNE « Alors que tous les acteurs régionaux de la société civile ont réussi à animer un véritable débat démocratique expliquant l’inutilité totale du projet de GCO, les responsables politiques continuent à promouvoir les projets routiers des années 1960. Quand donc des solutions adaptées au 21ème siècle, dans la droite ligne de la COP 21, donnant plus de place aux transports collectifs seront elles enfin mises en place ? »
    source Alsace Nature

    Contacts Presse :
    Marie Marty - Secrétaire régionale Alsace Nature : 06 70 48 98 63
    Michel Dubromel - Vice-président de France Nature Environnement : 06 82 52 11 81

  • Accès et stationnement marché de Noël 2015

    Accès et stationnement marché de Noël 2015
    Du 27/11 au 24/12 des dispositions ont été prises concernant l'accès à la Grande Île et le stationnement. Les informations sont susceptibles de changements.
     
     

    Dates et horaires du marché de Noël

    • du vendredi 27 novembre à 14h00 au jeudi 24 décembre à 18h00
    • ouvert de 11h00 à 20h00 tous les jours, sauf le 24 décembre fermeture à 18h00
    • à tout moment, les pièces d'identité des piétons, cyclistes et automobilistes peuvent être demandées par les forces de l'ordre

    Stationnement dans la Grande Île

    • interdit en voirie sur l'ensemble de la Grande Île 24h sur 24 et 7 jours sur 7
    • interdit dans les parkings Kléber, Gutenberg, Tanneurs et Broglie sauf pour les abonnés
    • mesures spécifiques pour les abonnés résidants sur voirie : accès aux autres zones de stationnement sans surcoût ni limitation de durée, un mois offert pour les résidants de la zone rouge titulaires d'un titre résidant en cours de validité, lors du prochain réabonnement.

    Circulation interdite sur la Grande Île de 10h00 à 20h00 sauf pour

    • les véhicules de secours
    • les abonnés des parkings (sur présentation d'un justificatif)
    • les personnes disposant d'un parking privé (sur présentation d'un justificatif de domicile, d'une pièce d'identité et de la carte grise)
    • les personnes justifiant d'un impératif professionnel (hors livraisons) 
    • les personnes à mobilité réduite disposant d'un justificatif
    • l'accès des véhicules disposant d'une autorisation se fera par six points de filtrage : chaque véhicule est susceptible d'̂être fouillé
    • les cyclistes pourront accéder mais sont invités à mettre pied à terre en cas de forte affluence, il est conseillé de contourner l'ellipse insulaire par les quais dans le cas où vous ne souhaitiez que traverser le centre ville. 

    Circulation des tramways

    • la station Broglie ne sera pas desservie pendant toute la durée du marché de Noël
    • les samedis et dimanches ainsi que du 21 au 24 décembre les stations suivantes ne seront pas desservies de 10h à 20h : Homme de Fer, Broglie, Grand'rue et Porte de l'hôpital
    • autres informations sur le site de la CTS

    • A retenir si vous êtes résident de la Grande Île (hypercentre)

    • stationnement interdit en voirie sur l'ensemble de la Grande Île 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à partir du 27 novembre jusqu'au 24 décembre inclus
    • les titulaires d'un abonnement de stationnement résident des zones 2 et 3 pourront stationner dans les autres zones de la ville sans surcoût
    • les parkings Kléber, Gutenberg, Tanneurs et Broglie seront fermés sauf pour les abonnés, il n'y a plus de place dans ces parkings
    • accès des véhicules par des points de filtrage : chaque véhicule est susceptible d'̂être fouillé
    • numéro vert pour tout renseignement sur l'accès à la Grande Île pour les particuliers : 08 00 43 60 60 de 9h00 à 18h00, 7 jours sur 7
    • consultez également les modifications du fonctionnement des marchés du centre ville 

    • A retenir si vous êtes un professionnel

    • les livraisons devront se faire entre 5h00 et 10h00
    • accès des véhicules par des points de filtrage : chaque véhicule est susceptible d'̂être fouillé
    • numéro vert pour tout renseignement sur l'accès à la Grande Île pour les professionnels : 03 68 98 90 00 de 9h00 à 18h00, 7 jours sur 7
    • Pour des questions ne relevant pas d'un caractère d'urgence, les professionnels peuvent également poser leur question par mail : professionnel@strasbourg.eu

    • A retenir vous êtes visiteur du marché de Noël

    • programme actualisé disponible sur www.noel.strasbourg.eu
    • pas d'accès en voiture à la Grande Île (sauf dispositions particulières pour les résidents indiquées ci-avant)
    • pas d'accès aux parkings Gutenberg, Kléber, Tanneurs & Broglie sauf pour les abonnés habituels
    • privilégiez les parkings relais tram
    • libre accès au marché de Noël avec des contrôles aléatoires

    Plan d'accès

    Cliquez sur l'image pour l'agrandir

    > Télécharger l'image (format JPG, 300 Ko)

    Plan d'accès au marché de Noël 2015

    • A retenir si vous êtes cycliste

    • Il est recommandé de laisser son vélo en périphérie du Marché de Noël afin d'améliorer la cohabitation entre cyclistes et piétons. L'offre de stationnement a été renforcée par 338 places vélo supplémentaires réparties sur 9 emplacements en périphérie des zones piétonnes. Carte
    • Veillez à respecter la priorité des piétons dans les zones piétonnes et de mettre pied à terre en cas de forte affluence. 
    • Il est conseillé de contourner l'ellipse insulaire par les quais dans le cas où vous ne souhaitiez que traverser le centre ville.  source strasbourg
  • Du 15 novembre au 20 décembre 2015 Exposition de Maren Ruben Migrations silencieuses

    Au CINE de Bussierre
    155 rue Kempf à Strasbourg

    Vernissage ce vendredi 13/11 à 18h

    D’où viennent, où vont les êtres délicats, presque vivants, sujet principal de l’œuvre de Maren Ruben ?
    Des sortes d’organes, des lambeaux de peau, des fragments de créatures, tantôt abstraits, tantôt proches du réel. Ailes étranges, mue de lézard ou ébauche d’une espèce à naître ? Les formes douces rappellent une évanescence, presque fragile mais pas moins présente. Et cette présence est force.
    Maren Ruben utilise papiers, calques, tissus de gaze… matériaux qu’elle soumet à une écriture répétitive, à un dessin méditatif.

    ?ui=2&ik=e6c8babc76&view=fimg&th=150fc90257d6ce99&attid=0.4&disp=inline&safe=1&attbid=ANGjdJ9fo2xMe1wmHJUtpRhFpowmSq5anmeHd_K5ktfdtlYfcyVlwsRBApyFVvA-de-H5Ujtk6V4hb8LefkLprNDFJ8BAuGvDlt63G9yeY1Dq92FUg78mLO7DQ0JZKE&ats=1447346663576&rm=150fc90257d6ce99&zw&sz=w1074-h533

  • INTERVIEW Robert Herrmann L’Eurométropole montre ses muscles Trams vers la Robertsau et Koenigshoffen t hausse de la fiscalité

    Robert Herrmann veut « résoudre la question des extensions du tram de la Robertsau et de Koenigshoffen dans le mandat ». Pour lui, « les choses vont avancer clairement».

     

    « IL FAUT QUE les chantiers soient plus que démarrés d’ici la fin du mandat : si on y va, on y va à partir de l’année prochaine. Je soutiens l’idée d’engager ces chantiers : c’est un besoin pour notre
    économie locale et pour les entreprises, mais aussi pour désenclaver ces deux quartiers très denses. Si on veut être cohérent dans les politiques d’urbanisation et de construction de la ville dans la
    ville, il faut permettre aux gens de se déplacer de manière plus fluide dans la ville et le territoire. Tram sur pneu, tram classique, ce n’est pas la question. » L’adjoint Paul Meyer a réclamé le tram
    et le BHNS. Sera-t-il entendu ?« Le maire de Strasbourg dit souvent “J’ai voulu me marier avec la reine d’Angleterre,mais elle n’a pas voulu”. Il n’est jamais interdit de revendiquer quoi que
    ce soit. Sauf que certains le font de manière moins forte. »
    Cela ne préjuge pas de votre décision ?« Si d’aventure le tram à Koenigshoffen se fait, ce sera parce qu’il y a eu depuis des années – et bien avant que Paul Meyer ne s’y intéresse – un travail qui a
    été réalisé. Et s’il se fait, ce sera par la décision du maire de Strasbourg – et de nul autre – en dehors des investissements de l’Eurométropole. Ce n’est pas une expression dans la presse qui permet de faire bouger les choses et d’acquérir un dossier, ce serait trop facile.

    Hausse de la fiscalité Entre 1 et 5 % C’est la hausse probable des impôts :« Il y aura de la fiscalité, elle sera la plus basse et la plus indolore possible. Notre point vaut la moitié
    de celui de la Ville : 1 % à Strasbourg, c’est 0,5 % à l’Eurométropole. Je ne vous donnerai pas de chiffre, c’est trop tôt. Mais avec 1 à 5 %, vous n’êtes pas loin de la vérité. » extraits DNA

  • samedi 27 et dimanche 28 juin, le village de la transition citoyenne, écologique et énergétique "ALTERNATIBA", s'installe à Strasbourg, entre les places Kléber et Broglie

     L'idée de cette manifestation, d'ampleur nationale et européenne, est de démontrer que partout sur le territoire, des associations, des entreprises et des individus participent à rendre possible des modes de vie durables et souhaitables fondés sur des valeurs de solidarité, de coopération et qui limitent le dérèglement climatique.
     
    Ci-dessous un petit aperçu du programme
     
    J'espère à ce week-end !


    Conférences salle de l’Aubette
    Samedi 27 juin
    10h30 : L’Habitat Passif - Paul-Louis Sadoul parSolares Bauen
    11h30 : Transition énergétique et financementcitoyen - Georges Audras, de Stop Fessenheim
    13h : Pédagogie citoyenneté responsable par les écoles Freinet, Steiner, Montessori & Co animée par Françoise Werckmann auteure de "Apprentissage du débat et citoyenneté" ed.sceren et "tout dire ou ne pas tout dire" éd. du net
    15h : Écologie et pression démographique -
    Didier Barthes, par Démographie Responsable
    16h : Le contrat social écologique - Troy Davis
    Concerts place Kléber
    Samedi 27 juin
    10h30 : Vacant Supplies
    12h : After 6 P.M
    14h : The Wooden Music Club
    16h : No Unicorn
    17h15 : Allan Ros
    18h30 : Younes del Aguila
    20h : Where is Stanley
    Dimanche 28 juin
    12h : Guillaume Armide (Pl.Broglie)
    12h : Bal Pygmée
    14h : Oscar on the lawn
    16h : Call Me Cherry
    18h : Manufaktur
    Ateliers, causeries, conférences …
    Animation module de construction "habitat économe";
    Apéro compost avec atelier découverte
    et démonstration avec composteur; atelier "Mon
    assiette change la planète"; Ayurvéda, bonnes
    habitudes ancestrales: nutrition, respiration,
    yoga, massages...; Causerie "climat et simplicité
    volontaire"; Causerie "climat et réduction de la
    consommation carnée"; Causerie "climat, environnement
    et finance : que faire ?"; Causerie "le
    jardin à réaliser tout naturellement"; Causerie sur
    l'éco-consommation; conférence convergence des
    luttes; conférence "Le bois énergie et le granulé,
    les énergies renouvelables de demain"; Conférence
    "Réchauffement climatique et environnement";
    Conférence "Réchauffement climatique
    et habitat"; conférence projet "Earthship Alsace,
    une réponse locale aux crises systémiques?"; En
    marche vers la liberté "comment sensibiliser les
    enfants et les adolescents à ce qui les entoure";
    L'EAU: mémoire de l'eau, purifier, dynamiser,
    filtrer... ; "la maison bioclimatique et saine";
    Présentation, information, échange, Causerie sur
    les groupements éthiques d'achat; "Toucher, voir,
    entendre, goûter pour le petit enfant" les expériences
    fondamentales pour une entrée confiante
    dans la vie; "visite de la transition", Zone de
    gratuité…
    Projections/débats
    1+1=3; 6000°C pour l’humanité; Les potiers de
    Safi au four solaire de Mont Louis; L’éducation en
    questions; Le revenu de base…
    Pour clôturer notre festival, dimanche à 20h :
    Projection de "En quête de sens" au cinéma
    Star St Exupéry

  • Transports Autocars longue distance Megabus relie Strasbourg à Bruxelles et Luxembourg

     

    À compter du 18 mai, l'opérateur d'autocars longue distance à prix économiques Megabus prolonge sa ligne quotidienne Bruxelles-Luxembourg jusqu'à Strasbourg. La capitale alsacienne sera desservie une fois par jour, du lundi au dimanche et dans les deux directions, à partir de l'arrêt situé au parc de l'Étoile.

    La desserte est assurée avec des autocars Astromega à double niveau (87 places, WiFi gratuite, prises de courant à bord) fabriqués par le constructeur belge Van Hool et basés à Bruxelles. La durée du trajet est de 6 h 35 jusqu'à Bruxelles (arrêt rue du Cardinal-Mercier, près de la gare centrale) et de 3 h 35 jusqu'à Luxembourg (arrêt près de la gare).

    Megabus est une des nombreuses filiales opérationnelles du groupe de transport de voyageurs britannique Stagecoach.

    Basé à Perth (Écosse) et coté à la bourse de Londres, ce dernier exploite des bus, des autocars, des trains et des tramways au Royaume-Uni et en Amérique du Nord.

    extraits dna

     

  • Chantier de la CTS

    Le chantier démarré par la Compagnie des transports strasbourgeois entre les stations Homme-de-Fer et Langstross – Grand-Rue se poursuit avec des interruptions du traficsur les lignes jusqu’au 11 mai, selon les modalités suivantes :

     

    - Du lundi 4 mai à 4 h 30 au dimanche 10 mai à 21 h : interruption des lignes A et D du

     tram entre les stations Homme-de-Fer (quai provisoire devant le magasin Printemps) et Langs-tross. La liaison entre les deux stations devra se faire à pied.

     

    - Du dimanche 10 mai à 21 h au lundi 11 mai à 0 h 30 : interruption des lignes A et D entre les

    stations Rotonde et Homme-de-Fer. Durant ces quelques heures, les stations Gare centrale (souterraine) et Ancienne Synagogue/Les Halles ne seront pas desservies. Des bus de remplacement desserviront les arrêts Rotonde, Faubourg-de-Saverne et Les Halles/Sébastopol, de 21 h à 0 h 30.

     

    - Du 11 au 22 mai, le tronçon concerné verra des circulations ralenties de rames, pour permettre aux ouvriers de reposer les pavés et effectuer les finitions dans une configuration de continuité du service.

     

    Pour toute information complémentaire, on peut contacter le

     service Allô CTS au 03 88 77 70 70, du lundi au vendredi de 7 h 30 à 19 h et le

     samedi de 8 h 30 à 12 h 15 et de 13 h 15 à 17 h. source CTS

  • pour éviter le démontage onéreux des portiques Ecotaxes en Alsace..Lorraine...Champagne Ardennes : une solution

    François Hollande entend « donner une suite favorable afin que les portiques restent en place en Alsace, ainsi qu’en Lorraine et en Champagne Ardenne ». Eric Straumann relève que le président de la République « s’est dit également intéressé par [sa] proposition de faire appel à l’opérateur chargé de la collecte de la taxe LKW Maut en Allemagne : Toll Collect, en partie détenu par des sociétés françaises ». Eric Straumann avait lancé cette idée le 22 avril dernier, quelques jours à peine avant que n’expire (30 avril) l’appel d’offres lancé par le ministère des Transports pour le démontage, Le transport et le stockage des quelque 160 portiques et autres signalisations mis en place dans le cadre du projet Ecotaxe. Le démontage d’un portique coûterait entre 10 000 et 12 000 €. L’Alsace compte une quinzaine de points de contrôle pour l’éco-taxe : portiques ou radars. extraits dna

  • Parc naturel urbain en fête du 17 au 19 avril ! Découvrez le territoire du Parc naturel urbain de Strasbourg, ses multiples facettes et rencontrez les différents acteurs de ce territoire.

    La nature, les sports et le bien-être seront ainsi mis à l'honneur trois jours durant, au travers de plus de 40 animations sportives et culturelles organisées par des associations des quartiers Elsau, Koenigshoffen, Montagne Verte et des acteurs du PNU. Ce week-end festif permettra également de comprendre la démarche et les projets du Parc naturel urbain. 3 jours d'animations 30 associations partenaires 40 animations sportives et culturelles Quelques temps forts du programme : Vendredi 17 avril Dévoilement de la plaque du parc Guiseppe Arcimboldo (rue Frans Hals) suivi d'une marche à travers le Nord de l'Elsau. Samedi 18 avril Petits et grands pourront s'inscrire à une promenade découverte du patrimoine naturel du PNU au départ de la Tour du Schloessel ou encore assister à l'inauguration du jardin du Schloessel et de "l'abri de rouille" de Pierre Gaucher qui sera suivie d'animations. D'autres temps forts sont prévus tout au long de la journée : promenade commentée au quartier des Foulons, ouverture au public du parc privé de l'Ehpad Emmaüs-Diaconesses ou encore atelier "découverte de la cuisine des plantes sauvages" rue du Marais Saint Gall... Dimanche 19 avril Le public est invité à découvrir, en itinérance, la diversité des paysages du PNU tout en pratiquant une activité sportive (promenade historique dans le PNU, randonnées, courses à pied, initiation à la marche nordique, promenade à vélo) ou encore à profiter des "portes ouvertes" ponctuées d'animations de plusieurs sites associatifs et sportifs. Par ailleurs, des ateliers bien-être, créatifs ou encore de réparation de vélos... seront proposés au parc Schweitzer ainsi que des animations sportives pour répondre à toutes les envies (Gym forme détente, Qi gong, Laïdo, Jodo, Taekwondo, Aviron sur rameur...). Téléchargez le programme complet

  • BOURSE AUX VELOS le 19 avril Halle du marché de Neudorf organisée par le CADR

    Dimanche 19 avril 2015 avec la présence de cityzen bike Pour les personnes qui désirent vendre un vélo, la dépose des vélos s'effectuera le matin entre 9 h 00 à 12 h 00. (carte d'identité obligatoire + 2 €) Pour les personnes qui désirent acheter un vélo, l'ouverture des ventes se fera l'après midi à partir de 14 h 00 et ce jusqu'à 17 h 00. Un contrôle technique des vélos sera fait le matin à l'enregistrement et ils seront ensuite automatiquement marqués contre le vol. Restitution des paiements ou des vélos invendus le soir après 17 h 00. (Pour les vélos vendus, prix de vente - 10 %)

  • ’Eurométropole va augmenter ses taxes, surtout pour les propriétaires

    Après le débat d’orientations budgétaires de janvier, les élus de l’opposition à l’Eurométropole ont pris connaissance de la part de l’évolution des taxes qui reviennent à l’agglomération strasbourgeoise.

    La principale hausse concerne la taxe foncière, c’est à dire celle que paient les propriétaires. La part de l’Eurométropole est multipliée par 2,5, elle passe de 0,44% à 1,10%. Les recettes générées devraient bondir de 2,9 à 7,4 millions d’euros par an.

    La hausse de la taxe d’habitation augmente bien plus modestement. La part de l’Eurométropole passe de 10,60 à 10,76% soit une hausse de 1,5%, ...... En revanche, celle sur les terrains non-bâtis reste stable. Un temps évoqué, il n’est pas question à ce stade de hausse des prestations du service public comme les entrées à la piscine ou de la restauration scolaire. extraits rue89

  • Du 6 au 15 février, Strasbourg la romantique célèbre la Saint-Valentin à travers une programmation mêlant concerts, spectacles, soirées dans les musées, découverte de lieux insolites, baignade au clair de lune.

    Strasbourg, mon amour 2015

    Strasbourg, mon amour 2015

     

    Du 6 au 15 février, Strasbourg la romantique célèbre la Saint-Valentin à travers une programmation mêlant concerts, spectacles, soirées dans les musées, découverte de lieux insolites, baignade au clair de lune.

    Avec son patrimoine remarquable, ses maisons à colombages, ses ruelles et placettes pittoresques, ses canaux et ses ponts, Strasbourg est sans aucun doute l'une des villes les plus romantiques de France.

    Pour la troisième année consécutive, la capitale européenne se mobilise pour fêter les amoureux avec une programmation tout à la fois poétique, culturelle, glamour... et un zeste décalée !

    (Re)découvrez la ville comme vous ne l'avez jamais vue ! Parmi les temps forts qui marqueront les dix jours de l'opération : soirées festives et délicieusement régressives, extases gastronomiques en tête-à-tête, installations éphémères sous les étoiles, concerts exclusifs, visites insolites, rencontres inédites... et de nombreuses surprises.

    Nouveauté cette année : "Strasbourg mon amour" crée le "Conservatoire mondial du slow" pour redonner ses lettres de noblesse à cette danse de couple par excellence ! Romantisme, séduction, moments d'exception... La Saint-Valentin qui change de la Saint-Valentin, c'est à Strasbourg... mon amour ! source strasbourg.eu

    Le programme complet de Strasbourg mon amour est disponible en ligne.

  • Corinne LEPAGE conférence Mardi 3 février à 20h30 Institut Lebel, 4 rue Blaise Pascal Strasbourg amphi 2

    A l’invitation de Campus Vert et de l’association Stop Fessenheim

    Vous êtes cordialement invités
    Madame Corinne LEPAGE, 
     
    ancienne Ministre de l’Environnement,
    avocate spécialisée en Environnement et en Droit public, 
     
    auteure du livre :
    L’Etat Nucléaire (Albin Michel 2014)
     
    donnera une conférence
     
    Mardi 3 février à 20h30
     
    Institut Lebel, 4 rue Blaise Pascal Strasbourg
    amphi 2
     
    sur le thème
    Fessenheim au coeur de l’État Nucléaire
     
    (entrée libre)

  • Dernier Conseil Municipal : pt 17Quartier d’Affaires International Wacken Europe (QAI) - Consultation de promoteurs pour l’attribution et la cession des lots 1 et 2 et point 18 Quartier d’Affaires International Wacken Europe (QAI) - Marché de prospection

    Cliquez ICI  pour le point 17 et 18

    source strasbourg

     

  • Jeudi 25 décembre 2014 réseau bus et tram perturbé et préavis de grève jusqu'au 5 janvier

    Cadeau  de noël des chauffeurs de la CTS ...des bus à attendre jusqu'à 1 H 30 demaiin détail cliquez ci-dessous :

    greve-25122014.ai.pdf

  • Fonroche a présenté son projet de géothermie profonde pour la communauté urbaine de Strasbourg

    Début décembre, la société Fonroche a organisé une conférence de presse afin de présenter son projet de géothermie profonde pour la communauté urbaine de Strasbourg, et pour lequel elle avait obtenu en juin 2013 un permis exclusif de recherche.

    Celui-ci a pour objectif de construire 4 centrales géothermiques à cogénération (éléctricité et chauffage) de 6 MW électriques et 40 MW thermiques qui pourraient founir 80 % des besoins en chaleur de l'agglomération.

    Deux forages profonds de 5 km doivent être réalisés : les enquêtes publiques sont prévues en début d'année 2015 et le premier forage est prévu pour fin 2015 à Strasbourg (port-aux-pétroles) ou à Eckbolstein, en fonction des résultats des prochaines études (campagnes d'acquisition géophysique (link is external)) qui seront réalisées en 2015. Des essais en grandeur nature (forages exploratoires) commenceront en janvier prochain.

    Les forages doivent être réalisés par la société Foragelec que Fonroche a crée en partenariat avec le fabricant de foreuses allemand Herrenknecht Vertical gmbh (link is external) et le foreur H. Anger's Sohne (link is external).

    La première centrale pourrait ainsi entrer en service fin 2017 ou début 2018.

    Pour informer régulièrement les riverains sur l'avancé de ce projet, la société Fonroche a annoncé la mise en service d'un site web dédié.

    Ce projet fait partie du projet Geostras, qui a été l'un des lauréats du deuxième appel à projets du programme européen NER300.

    Source : Fonroche via DNA (link is external).

  • L'Antarctique : le continent de tous les extrêmes présentée par Cathy ZELL - Mardi 16 décembre 2014 à 20 H à STRASBOURG

    mardi nature antarctique

    Guide naturaliste spécialisée dans les régions polaires, Cathy ZELL se rend chaque année en Antarctique, depuis 9 ans, à bord de bateaux de croisière-expéditions. Ses voyages la conduisent à naviguer entre les plaques de banquise, à longer des fronts de glaciers longs de plusieurs kilomètres, à contourner des icebergs hauts comme des cathédrales et à côtoyer des animaux parmi les plus spécialisés au monde : Manchots Adélie ou à jugulaire, Phoques léopard, Pétrels des neiges, Eléphants de mer... sont quelques unes de ces espèces exceptionnelles qu’elle aura le plaisir de vous présenter.

     

    Rendez-vous le 16 décembre à 20h au Musée Zoologique de Strasbourg (12 rue de l'Université).

     

    Entrée libre

  • Géothermie : des projets en Alsace et à Strasbourg accédez aux bonnes informations

    UN site web soutenu par l'ADEME et le BRGM est à votre disposition pour mieux s'informer de ce qui est projeté.

    Vous pouvez y accéder en cliquant ICI

  • Vers la généralisation des amendes minorées pour les cyclistes ?

     Le Conseil national de la Sécurité routière (CNSR) préconise de nouvelles amendes « adaptées » à la circulation à vélo. Il s’agirait de généraliser un dispositif déjà en place dans la Communauté urbaine de Strasbourg depuis 2012 et qui aurait permis une baisse de près de 30 % des accidents, selon le président de la commission deux-roues du CNSR, Christian Jacquot. Le système en place à Strasbourg fixe des pénalités de quatrième catégorie divisées par deux (45,60 € contre 90 € pour un automobiliste) pour une dizaine d'infractions telles que la circulation en sens interdit, le non-respect d'un feu rouge ou d’un panneau « Stop », les refus de priorité et l'usage du téléphone tenu en main. Dans les faits, le même Code de la route s'applique pour les automobilistes et les cyclistes. Mais en pratique, les cyclistes sont moins verbalisés que les automobilistes. Il s’agit pour le moment de recommandations, le gouvernement n’a pas encore statué. D’autant que le délégué interministériel à la sécurité routière, Jean-Robert Lopez, craint que la différentiation des tarifs des amendes engendre « des problèmes d’égalité face à la loi ». Par ailleurs, les infrastructures pour les cyclistes sont particulièrement bien développées dans la ville de Strasbourg. Il est donc difficile de prévoir l’impact d’une telle mesure dans les autres grandes villes moins bien pourvues… Parmi les autres préconisations du CNSR : l'élargissement à d'autres villes de la pratique des « espaces mixtes piétons-cyclistes » sur les trottoirs ou encore le renforcement de la promotion du port du casque pour les cyclistes (sans obligation réglementaire).

  • Préavis de grève à la CTS à partir du 28 novembre

    La notification préalable au préavis de grève a été faite fin octobre par la seule CGT. Mais c’est l’inter-
    syndicale CGT, CFDT, UNSA et FO qui signe le préavis lui-même.

    L’appel à la grève vaut pour l’ensemble du personnel, du 28 novembre à 2 h au 5 janvier à 2 h,

    soit toute la période des festivités de fin d’année. On peut craindre au moins durant les premiers

    jours de ce calendrier des perturbations du service tant pour les bus que les trams dans la Com-
    munauté urbaine de Strasbourg.

    Quant au sujet de la discorde, il porte sur une opposition des syndicats à la sous-traitance, par la CTS, d’une partie des activités de contrôle des titres de transport. ....extraits dna

  • La CUS reçoit le Grand Prix national du génie écologique

    La CUS a reçu cette distinction lors d'une cérémonie qui s'est déroulée le 21 octobre dernier à Paris, en présence de Vincent DEBES, Vice-président en charge de la gestion et la renaturation des cours d'eau communautaires.

    Ce prix récompense également l'ensemble des partenaires du projet notamment le bureau d'études SINBIOle Parc Départemental d'Erstein et Nature et Techniques.

    La collectivité a engagé, depuis 2008, un ensemble de travaux de restauration et de création de zones humides sur son territoire (zones humides à Eckbolsheim et Ostwald), associés dans la plupart des cas à une opération de restauration hydromorphologique des cours d'eau, situés principalement dans la plaine agricole proche de Strasbourg, comme la Souffel à Reichstett, le Muhlbach (Neubaechel) à Eckwersheim et le canal des Français à la Robertsau.

    Ces travaux ont pour objectifs de restaurer les milieux naturels qui se sont dégradés au fil du temps sous la pression des activités humaines, en recréant notamment une mosaïque plus diversifiée de milieux et d'habitats d'espèces. Ils s'inscrivent dans une perspective plus générale de remise en état des trames verte et bleue en faveur de la réinstallation de nombreuses espèces animales et végétales et en faveur de l'amélioration du cadre paysager.

    Cette distinction est la reconnaissance de l'investissement engagé par la collectivité depuis plusieurs années, avec le soutien principal de l'Agence de l'eau Rhin-Meuse, pour un retour au bon état des cours d'eau et la reconquête de la biodiversité. source strasbourg

  • vendredi 7 novembre 2014 Amphi 3 à l'institut Lebel à 18h30 : conférence sur le démantèlement des installations nucléaires

    L'association étudiante Campus Vert Strasbourg organise vendredi 7 novembre 2014 une conférence sur le démantèlement des installations nucléaires.

      Cette conférence sera animée par Roland Desbordes, scientifique et président de la CRIIRAD (Commission de Recherche et d'Informations Indépendantes sur la RADioactivité) et sera suivie d'un pot pour prolonger les échanges.

    Rendez vous sur le campus de l'université de Strasbourg, Amphi 3 à l'institut Lebel à 18h30.


    Au plaisir de vous y retrouver et/ou de vous voir partager l’événement !