Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

robertsau-wacken

  • exposition de photographies de Stéphane Spach Paysages d'à côté et autres petites collections

    Derniers jours
    de l'exposition de photographies de Stéphane Spach
    Paysages d'à côté
    et autres petites collections
    au CINE de Bussiere 155 rue Kempf
    à Strasbourg Robertsau (voir bouton plan)
    à voir jusqu'au dimanche 25 juin

    A travers ses photographies d’une rare précision Stephane Spach nous révèle la nature jusque dans ses retranchements les plus intimes. Avec son œil-scalpel de simples écorces se font totem, chaque plante semble porter en elle une autre signature, des paysages de toute banalité plantent le décor d’un spectacle d’ombre et de lumière. Une célébration de l’ordinaire d’où surgit une émouvante vitalité.

    Tous les jours, de 14h à 18h, sauf les samedis.
    Ouvert les dimanches et les jours fériés.

    Entrée libre.

  • Eurométropole • Préavis de grève à la CTS à partir du 21 juin

    Début mai, une intersyndicale CGT – CFDT – FO – UNSA de la Compagnie des transports

    strasbourgeois (CTS) faisait connaître ses réticences à l’externalisation d’un certain nombre de

    lignes de bus dès 2017 et, dans une deuxième phase, en 2018. Ces externalisations ont été

    justifiées par la demande de l’autorité organisatrice des transports, autrement dit

    l’Eurométropole de Strasbourg, d’une diminution des coûts de fonctionnement de la CTS, qui

    pourrait notamment être obtenue par ces externalisations d’une partie du service.

    Apparemment, les premières discussions entre direction et syndicats sur cette question ne se

    passent pas de manière optimale, estime la CGT. Le 7 juin, cette dernière a rédigé un courrier

    officiel au directeur général Jean-Philippe Lally équivalent au dépôt d’un préavis de grève du 21

    juin prochain dès le début de l’exploitation jusqu’au 9 juillet. Les motifs invoqués sont,

    précisément : « Stop au projet de mise en œuvre de l’affrètement (externalisation de certaines

    lignes de bus, N.D.L.R.) dans ses phases 1 et 2 ». Une deuxième pomme de discorde apparaît

    sous l’intitulé : « Ouverture de vraies négociations salariales »... source Astus

  • Enquête sur le lieu d'Europe

    C'est l'occasion de dire tout ce que vous pensez sur le Lieu d'Europe…

    http://lieudeurope.strasbourg.eu/phase-2/

  • Visites guidées de la papeterie LANA le samedi 17 juin 2017 inscrivez-vous.

    Papier en fête
      Visites guidées de la papeterie LANA
    le samedi 17 juin 2017
     

    Nous ne manquerons pas de vous informer de l'ensemble du programme de cette manifestation mais, d'ores et déjà, nous voulons vous informer que la papeterie LANA vous attend « à portes ouvertes » de 9h à 13h le samedi 17 juin.
    Ces visites sont très prisées par le public et risquent d'être vite complètes.
    Aussi n'hésitez pas à vous inscrire dès maintenant.

      Papier en fête
      Visuel D.R.
     

    Inscription par mail à :
    papier-en-fete@lanapapier.fr

     

  • Daniel Humair Quartet EN CONCERT le 13 mai 2017 à 17h30 dans le parc Henri-Louis Kayser Lieu d'Europe • 8 rue Boecklin • 67000 Strasbourg Robertsau

    Kartier Nord vous propose le

      Daniel Humair Quartet
      EN CONCERT
    le 13 mai 2017 à 17h30
    dans le parc Henri-Louis Kayser
    Lieu d'Europe • 8 rue Boecklin • 67000 Strasbourg Robertsau
     

    Un concert de jazz exceptionnel ! Pour quelques moments des européens
    de diverses nations dialoguent sans interprète dans un langage commun !
    Un échange vivant, entre musiciens de plusieurs pays,
    à travers leurs improvisations jazz. Un dialogue au sommet !
    Daniel Humair est « sans nul doute un des meilleurs batteurs du monde.
    Il a joué avec tous ceux qui, de Stéphane Grappelli à Eric Dolphy,
    comptent sur la scène du jazz, - ou presque, puisque lui-même
    a observé qu'il manque à la liste de ses partenaires Sonny Rollins et Miles Davis.»

    André Clergeat, Philippe Carles et Jean-Louis Comolli, Le Nouveau dictionnaire du Jazz, Paris, Robert Laffont, 2011.

      Daniel Humair
      Daniel Humair - Photo D.R.
     

    Daniel Humair batterie • Emil Spanyi piano
    Stéphane Kerecki contrebasse • Christophe Monniot saxophone

     

    Concert en plein air. Entrée libre.

    source Kartier Nord

  • Volutes présente un jeudi musical le 6 avril 2017 à 20 h00 au Centre Socio Culturel de l'Escalel Robertsau tel 0388314500

    Entre fantastique et orientalisme

    au programme

     

    Cl Debussy : Épigrammes antiques

    A Caplet : le masque de la mort rouge pour harpe et oechestre

    A Borodine :  Symphonie de chambre

    Soliste JB Haye

    tarif 14 € réduit  11 e et étudiant 6 €

     

  • le programme du CINE de Bussierre est riche en activités. Retrouvez ci-dessous un rappel de notre programme du mois de mars.

    • Jusqu'au 2 avril : Exposition de l'association Traits Divers,  "Drôle de Nature", ouverte tous les jours - sauf le samedi - de 14h à 18h.
    • Samedi 11 mars : La nuit de la chouette à 19h30 au CINE, soirée proposée par la LPO Alsace.
    • Dimanche 19 mars : Pour l'humour du trait, une journée de rencontres avec les illustrateurs de l'association Traits Divers, avec dédicaces et atelier de tirages sur presse ancienne, de 14h à 18h, entrée libre
    • Mardi 21 mars : Les mardis nature du GEPMA : Entre la terre et le ciel il y a l'arbre, entrée libre. A 20h au Musée Zoologique de Strasbourg accès par le 12 rue de l'université.
    Dans le cadre de la semaine des alternatives aux pesticides
    • Mercredi 22 mars : A vos binettes, avec une séance sur la préparation du sol à 14h30 (pour adultes et sur inscription au 03 88 35 89 56)
    • Vendredi 24 mars et samedi 25 mars : A vos binettes, Tailler ses arbres fruitiers. Si vous souhaitez éviter les erreurs et vous assurer une belle récolte n'hésitez pas à  vous inscrire à la session théorique du vendredi 24 mars à 18h30 et la session pratique le samedi 25 mars à 14h.
    • Samedi 25 mars : La fabrique à produits ménagers . A 14h. Pour adultes. Sur inscription au 03 88 35 89 56. Apporter 2 bouteilles d'un litre, un pulvérisateur, deux gros pots en verre.
    • Mercredi 29 mars : A vos binettes. Semis sous abri. A 14h30. Pour adultes. Sur inscription.

    infos du Strasbourg Initiation Nature Environnement CINE de BUSSIERRE / 155, rue Kempf / 67000 STRASBOURG / Tél : 03 88 35 89 56

  • extension du tram vers l'Escale à la Robertsau : c'est parti

    Ce lundi 6 mars 2017, l’extension du tram dans le quartier de la Robertsau  démarre

    concrètement avec le diagnostic archéologique sur toutes les parcelles du chantier.


    « Le temps des polémiques est fini, on entre dans la phase opérationnelle », se réjouit le président de la

    Compagnie des transports strasbourgeois Alain Fontanel à propos de l’extension de la ligne E, dont les

    travaux préliminaires vont démarrer ce lundi 6 mars. « 95 % du foncier est acquis pour cette opération, le

    restant est en cours de négociation. » Le diagnostic archéologique peut réserver des surprises, puisque

    c’est une première dans ce secteur.


    Suivront, d’ici la fin du mois, la coupe d’une cinquantaine d’arbres sur le tracé et la destruction des sept

    maisons également sur l’emprise. Ainsi que des sondages géotechniques. Alain Fontanel pense utile de

    rappeler que le programme paysager autour de ce « tram vert » prévoit non seulement un engazonnement

    de la plateforme à plus de 90 % mais aussi la replantation de 280 arbres tout le long du trajet.

    Les travaux du tram à proprement parler démarreront début juin avec les déplacements de réseaux (eau

    et assainissement) sur le trajet. « Le dispositif d’information des riverains démarre, lui, de suite », poursuit

    l’élu. 8 500 lettres seront déposées dans les boîtes des habitants ce week-end pour informer de ce

    commencement des opérations. Un numéro de téléphone dédié fonctionne aux horaires d’ouverture de

    l’administration en semaine (*). Un « Stammtisch itinérant » d’information sur les travaux aura lieu tous les

    quinze jours dans le quartier.

    Deux concertations à venir

    L’adjointe du secteur Nicole Dreyer proposera, par ailleurs, dans les semaines à venir, deux concertations

    en lien plus ou moins étroit avec l’avancée du tramway dans le quartier. « Il y aura, tout d’abord, un atelier

    de projet intitulé « Centralité historique de la Robertsau ». « On y examinera comment profiter de l’arrivée

    du tram pour repenser l’axe nord-sud qu’est la rue Boecklin. On parlera de la place du Corps-de-Garde,

    des nouveaux circuits de bus à retravailler, de la place des cyclistes... », explique l’élue de proximité.

    L’autre sujet de concertation concernera le parc dit de la « Petite Orangerie ». « Il faudra en déplacer le

    petit terrain de basket pour le passage du tram. L’aire d’ébat des chiens est fermée. Elle sera transférée

    vers Pourtalès. Un cheminement en bois sur ce site est à reprendre, par ailleurs », liste notamment Nicole

    Dreyer. « Autant discuter les détails de ces aménagements avec les usagers. »

    (*) Le numéro d’appel sur les questions et problèmes concernant le chantier est le ✆ 03 68 98 51 12.

    extraits dna 3 mars 2017

    Commentaires :  on a vu que les ateliers projets servaient surtout à diffuser de l'information et pas à co-construire des aménagements avec les citoyens-habitants...Ici, on nous parle déjà de déplacer l'aire d"ébat des chiens qui doit être transférée vers Pourtalès...Croyez vous sérieusement que les chiens vont se retenir ?...alors que les crottes de chiens abondent dans tout le secteur.... Un exemple parmi tant d'autres où l'expérience des citoyens devrait être prise en compte. On a le droit de rêver...

  • La pollution de l'air à Strasbourg : quelles mesures ?

    Vignette anti-pollution Crit’Air, premier débat

    La vignette anti-pollution Crit’Air qui sera appliquée à partir de septembre prochain

    dans l’Eurométropole, en cas de pic de pollution, s’est invitée hier au conseil municipal.

    Enfin un débat...

    Le dispositif de circulation différenciée avait été présenté à la presse il y a tout juste deux semaines ( DNA

    du 14 février 2017). Hier, à l’occasion d’un débat sur la stratégie air-énergie-climat de la Ville de

    Strasbourg, Pascale Jurdant-Pfeiffer (UDI) a mis les pieds dans le plat. Elle s’étonne tout d‘abord de «

    l’absence totale de référence à la mesure non anodine, lancée par l’Eurométropole de mise en place de

    vignettes sur les voitures en cas de pic de pollution ».

    « Ce n’est quand même pas rien, pour bon nombre de nos concitoyens, de remettre en question cet outil si

    nécessaire, qu’on le veuille ou non, à la vie quotidienne qu’est la voiture », appuie l’élue d’opposition. Qui

    pense « à ceux qui possèdent un véhicule un peu ancien et qui n’ont pas les moyens de s’en racheter un

    nouveau ». Alors que « les véhicules hybrides sont encore très coûteux et pas à la portée financière de

    tout le monde. »

    Pascale Jurdant-Pfeiffer en rajoute une couche : elle a plutôt « l’impression d’une concurrence entre la

    Ville et l’Eurométropole que de la mise en place d’actions véritablement coordonnées et complémentaires.

    »

    Pour Françoise Schaetzel , élue écologiste, les pastilles Crit’Air sont « un outil plus fin et mieux accepté

    par la population que la circulation alternée ». Ces vignettes se présentent sous forme de pastilles de

    couleur qui classent les véhicules en six catégories en prenant en compte le type de carburant, la taille et

    l’âge.

    Elle annonce qu’un retour d’expériences de plusieurs villes et métropoles de France sera organisé dans

    les jours qui viennent à Strasbourg.

    ...........

    Fabienne Keller (LR) s’étonne que Strasbourg reste à la traîne, « Grenoble, Lyon et Paris, ayant pris une

    avance en la matière ». Dans le même temps, l’ancien maire de Strasbourg s’inquiète « des difficultés de

    maîtrise des dépenses d’énergie de la Ville : un budget qui ne baisse pas, en dépit des investissements

    réalisés dans les isolations thermiques ».

    De son côté, Laurence Vaton (MoDem) décerne un satisfecit à la municipalité sur « la méthodologie », tout

    en l’invitant à « ne pas s’endormir sur ses lauriers en matière d’aménagement de pistes cyclables ».

    Adjointe en charge du plan climat, Christel Kohler répond tour à tour aux critiques. Elle réfute « toute

    concurrence entre la Ville et l’Eurométropole ».

    Qui a eu le mot de la fin ? Roland Ries qui répète que la Ville a déjà « beaucoup réduit la circulation

    automobile dans le cœur de la cité, mais pas assez dans la première couronne et surtout la deuxième

    couronne... » Le maire de Strasbourg annonce une délibération sur la question des livraisons pour le mois

    d’avril.

    Le point est adopté par 54 voix pour et deux abstentions. Les deux voix de l’UDI. extraits dna

  • L’Eurométropole dans l’impasse pour améliorer la qualité de l’air

    L’Eurométropole va revoir ses plans d’urgence et à long terme pour agir plus efficacement contre la pollution de l’air. Parce que là… ça marche pas.

    Face à la persistance de pics de pollutions, un nouvel arrêté ministériel de protection de l’air (PPA) doit être décliné par un arrêté inter-préfectoral, pour prendre de nouvelles mesures de protection de la population en cas de dépassement des seuils. Sauf que cette fois, il doit être décliné sur les 10 départements du Grand Est, bien que chaque agglomération et départements aient ses mesures spéciales. Une des principales nouveautés sera le déclenchement des mesures d’urgence au bout de deux jours au seuil d’information, contre quatre aujourd’hui.

    L’arrêté de 2015 se contentait d’étendre les routes concernées par les baisses de vitesse, des limitations souvent peu respectées. Cet accord doit être décliné dans les 10 départements de la nouvelle région Grand Est. Elles demandent souvent d’intenses négociations avec le monde agricole, car certains épandages sont interdits.....

    La droite réclame la gratuité des transports lors des pics

    Concernant les mesures d’urgence des plans particules, l’opposition de droite a souvent réclamé que les transports soient complètements gratuits (comme c’est le cas pour les autocars du Réseau 67, qui étaient gérés par le conseil départemental du Bas-Rhin jusqu’au 31 décembre 2016 et ont été transférés à la Région Grand Est), et non avec un ticket de 1€70 pour la journée.

    Selon les élus « Les Républicains », Modem et apparentés, la mesure permettrait d’attirer une future clientèle sur les lignes de la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS). L’exécutif strasbourgeois répond que la mesure est trop coûteuse, car il faut compenser la CTS pour les pertes économiques subies.....

     

    Pas de calendrier pour les projets « Ville Respirable »

    L’appel à projet « Villes respirables » obtenu en octobre 2015 prévoit aussi des financements pour des mesures pérennes de réduction de la population. Car au-delà des seuils qui agitent l’intérêt médiatique, politique et des citoyens, la pollution de fond a aussi des effets sur la santé.

    La mise en place des vignettes à Paris et à Grenoble à titre expérimental « est regardée » confirme Robert Herrmann. Une zone de circulation restreinte (ZCR) est un engagement  Autres mesures, le dernier kilomètre propre, qui nécessite des discussions avec les commerçants du centre-ville pour interdire les camions et proposer des alternatives, ainsi que les navettes électriques Lohr qui seront testées dans le centre-ville et la Krutenau à partir de septembre.

    Le travail est en cours, pour ces projets dont il est question depuis des années, mais à part les navettes, il n’y a pas de calendrier précis, alors que l’appel à projets a été remporté il y a plus d’un an.

    Ils doivent être mis en place avant 2020 pour que les financements soient perçus. Enfin, l’argument de la mise en place du Grand contournement ouest (GCO) pour repousser la pollution automobile de Strasbourg vers la campagne est, lui, un peu moins présent dans les discours. L’Atmo Grand Est travaille sur de nouvelles modélisations. extraits Rue 89

  • Nouveau à la CTS : seul un ticket secours sera vendu à bord des bus au prix de 2 € à partir du 1er Février 2017

    À compter du 1er février 2017, conformément à une décision du Conseil de l’Eurométropole de Strasbourg, seul un ticket secours sera vendu à bord des bus au prix de 2 €.

     

    Ce ticket permettra d’effectuer un aller avec correspondance dans l’heure qui suit la première validation.

     

    Ticket secours

     

    Cette évolution tarifaire vise à améliorer la vitesse commerciale des bus et leur régularité ainsi que la satisfaction client. La vente à bord des véhicules ralentit l’accès à bord et immobilise le véhicule le temps de la transaction, avec des conséquences sur le fonctionnement du réseau et la fluidité du trafic. Au fil du parcours, le véhicule perd ainsi plusieurs minutes, compromettant des correspondances, pénalisant la régularité des lignes et par conséquent l’ensemble des voyageurs.

     

    La mise en place du ticket secours est une mesure dissuasive visant à modifier les comportements d’achat des clients et à faciliter et accélérer le traitement de rendu de monnaie lors des transactions. Les clients montant à bord du bus déjà munis de leur titre de transport contribuent à réduire le temps d’arrêt en station.

     

    Parallèlement, de nouveaux services sont mis en place afin de permettre aux clients d’anticiper leurs achats : une carte Badgéo impersonnelle et l’élargissement des canaux de vente.

     

     

    Lancement d’une carte Badgéo impersonnelle 

     

    CARTEVISUEL

     

    Pour les usagers occasionnels, la CTS propose désormais une carte Badgéo Multi. Cette carte impersonnelle ne nécessite aucun enregistrement préalable et peut être achetée au prix de 2 € à l’agence CTS  (9 Place Saint-Pierre le Vieux à Strasbourg, station tram Alt Winmärik). 

     

    Valable 6 ans, elle permet de charger :

    • des tickets aller-simple à l’unité,
    • des carnets de 10 ou 30 tickets aller-simple
    • un abonnement impersonnel 

     

    via :

    • les Distributeurs Automatiques (stations trams et ligne G),
    • les Guichets Automatiques Bancaires du Crédit Mutuel ou du CIC munis de l’autocollant Badgéo,
    • auprès des Relais CTS muni du système de rechargement Badgéo,
    • sur l’agence en ligne
    • ou à l’agence CTS.
     

    Retrouvez toutes les informations sur les cartes Badgéo ici.

     

     

    Non nominative, cette carte peut être partagée et permet de bénéficier de tarifs plus avantageux que les titres papier.
     visuel 1.60

     

    gratuitémulti

     

     

    Élargissement du circuit de  vente

     

    Afin de faciliter l’accès aux titres de transport et permettre aux clients d’anticiper leurs achats, plusieurs évolutions du circuit de vente sont mises en place.

     

    Ainsi, en plus de la possibilité d’acheter les carnets d’aller-simple et les abonnements dans les GAB, il est désormais aussi possible de recharger sa carte Badgéo Solo ou Multi en tickets aller-simple à l’unité.

    Dans le même temps, le nombre de GAB proposant ce service a été augmenté, passant de 103 à 120 appareils, soit 17 équipements supplémentaires.

    La majeure partie des relais CTS propose désormais également les titres unitaires au prix de 1,70 € (version papier) et 1,60 € (sur carte Badgéo Solo ou Multi), soit 30 et 40 centimes de moins que le ticket secours !

     

    Retrouvez tous les points de vente CTS ici 

    source cts

  • voeux 2017 de l'Adjointe au Maire de Strasbourg Nicole Dreyer

    Au cours de son discours la semaine dernière, elle a énuméré un certain nombre de projets et notamment :

    - Le tram  Robertsau sera bien prolongé  de 3 stations jusqu'au Centre socio-culturel de l'Escale après l'avis favorable des commissaires-enquêteurs sans réserve . Les travaux vont démarrer dans le second semestre de cette année 2017. l'inauguration aura lieu en 2019.

    - les pistes cyclables  sont en cours d’amélioration et notamment dans le rue de l'Ill (Cité de l'Ill)

    - La façade du foyer St Louis sera sauvegardée.

    - Une commission va travailler sur la centralité du quartier de la Robertsau...

    - Un projet de parc naturel urbain est en cours d'étude pour la Robertsau et le quartier des XV....

     

     

  • Dimanche 4 décembre 2016 à 15h Lecture concert Albert Schweitzer, l'éthique de la vie au CINE de Bussiere 155 rue Kempf Strasbourg Robertsau

    Schweitzer, l'éthique de la vie
     
    Dimanche 4 décembre 2016 à 15h
     
    Lecture concert
    Albert Schweitzer, l'éthique de la vie
    au CINE de Bussiere 155 rue Kempf
    Strasbourg Robertsau

     

  • Robertsau Avis favorable pour le tram

    L’extension vers le nord de la ligne E du tramway a obtenu un avis favorable et sans réserve à l’issue de l’enquête publique, qui s’est déroulée du 13 juin au 13 juillet. Les travaux pourraient débuter au printemps 2017 en vue d’une mise en service deux ans plus tard.
    Le projet prévoit la création d’une nouvelle plateforme engazonnée et bordée d’arbres longue de 1,4 km.
    Trois nouvelles stations seront créées : Jardiniers, Mélanie et Papeterie. Quand l’extension sera mise en service, il faudra seulement 15 minutes pour atteindre la place de la République depuis le nouveau terminus. source Strasbourg Magazine

    Il existerait aussi selon les confidences recueillies une possibilité pour aller directement en Tram de la Robertsau à la gare de Strasbourg dans ce nouveau cadre.

  • Le rendez-vous automnal de l'agriculture Bio au Wacken

    Du samedi 29 octobre au mardi 1er novembre 2016, venez rencontrer 210 exposants, dont plus de 70 nouveaux, participez à 16 animations et assistez à 120 conférences. Vous pourrez même régler vos achats auprès des exposants avec des Stücks, la monnaie locale de Strasbourg et sa région (1 stück = 1 euro) !

     

    voir + en cliquant sur le lien ci-dessous  :

    http://www.salonbioeco.com/strasbourg-automne

  • voici le programme du cine de la robertsau pour le mois de Juillet

    Redécouvrez ci-dessous nos prochaines animations.

    Un cycle de sorties sur le jardinage naturel dans les communes en partenariat avec le Club Relais Jardin et Compostage de l’Eurométropole. Sur inscription au 03 88 35 89 56.

    • Lundi 4 juillet
      Mittelhausbergen côté jardins
      Qui a dit que la curiosité était un vilain défaut ? Au cours de cette balade, nous nous permettrons de guigner par-dessus les clôtures et de jeter un regard bienveillant sur les pratiques de jardinage de chacun. Ce moment nous permettra de découvrir quelques joyaux de verdure et d’échanger sur les méthodes de jardinage naturel.
      A 18h devant la Mairie.
    • Mardi 5 juillet
      Sou elweyersheim côté jardins
      A 18h devant la Mairie.
    • Mercredi 6 juillet
      Mundolsheim côté jardins
      A 18h devant la Mairie.
    • Jeudi 7 juillet
      Fegersheim côté jardins
      A 18h devant la Mairie.
    • Vendredi 8 juillet
      Holtzheim côté jardins
      A 18h devant la Mairie

    Vendredi 8 juillet
    Entre Rhin et forêt
    De tout temps les habitants de la plaine ont vécu avec le fleuve, bénéficiant tantôt de ses bienfaits mais subissant aussi ses colères. A force de labeur, ils ont façonné le paysage jusqu’à le modifier irrémédiablement. Par chance, il reste des traces de ce proche passé au coeur de la forêt de la Robertsau, le long des cours d’eau et des anciens bras du Rhin.
    A 14h. Sur inscription au 03 88 35 89 56.

    Vendredi 8 juillet
    DANS LE CADRE D'UN CYCLE FLORE DES 4 SAISONS
    Bouquet de solstice
    En été, ça crépite et ça bourdonne, dans le pré c’est l’apogée des graminées. Nous en décortiquerons les fleurs miniatures à l’ombre des haies.
    A 16h. Sortie pour adultes. Sur inscription au 03 88 35 89 56.

    Samedi 9 juillet
    La fabrique à produits ménagers
    Chacun de nous peut fabriquer des produits ménagers écologiques, pour préserver la qualité de l’eau mais aussi faire des économies. Venez réaliser quelques “incontournables” de nos placards à emporter et à refaire chez soi et surtout... à partager !
    A 14h. Pour adultes. Amener une bouteille hermétique, 2 pots en verre (un grand et un petit) et un pulvérisateur. Tarif 6€.
    Sur inscription au 03 88 35 89 56.

    Samedi 9 juillet
    A VOS BINETTES
    Entretenir ses arbres fruitiers
    Au menu cette semaine, taille douce, sélection des fruits et autres soins préventifs ou curatifs.
    A 9h. Atelier participatif pour adultes. Sur inscription au 03 88 35 89 56.

    Samedi 30 juillet
    Sur la colline...
    A quelques kilomètres de Strasbourg, la commune de Niederhausbergen offre aux plus curieux des paysages remplis d’histoire et de patrimoine.
    Sur les contreforts du Kochersberg, la nature et l’homme se sont bien adaptés aux particularités de ces sols fertiles. Promenons-nous dans cette fameuse “ceinture verte” gage de biodiversité mais aussi du savoir-faire de nos aînés, que nous vous invitons à découvrir dans une authentique brasserie locale pour un voyage gustatif puisé dans nos racines culturelles et agricoles. Et comme il faut une eau de bonne qualité pour faire une bonne bière…
    A 14h. Rendez-vous à Niederhausbergen, arrêt de bus “Niederhausbergen Ouest”.
    Sur inscription au 03 88 35 89 56.

    Au plaisir de vous retrouver au CINE de Bussierre et ailleurs !

  • Le CINE vous informe Samedi 2 juillet La fabrique à produits ménagers

     Chacun de nous peut fabriquer des produits ménagers écologiques, pour préserver la qualité de l’eau mais aussi faire des économies. Venez réaliser quelques “incontournables” de nos placards à emporter et à refaire chez soi et surtout... à partager !

    A 14h au CINE de Bussierre. Pour adultes. Amener une bouteille hermétique, 2 pots en verre (un grand et un petit) et un pulvérisateur. Tarif 6€. Sur inscription au 03 88 35 89 56.

  • ROBERTSAU Réunion publique du 23 JUIN 2016 sur l’extension de la ligne E

    ROBERTSAU Réunion publique sur l’extension de la ligne E
    Le tram fait du bruit LE TRAM PASSIONNE, y compris Roland Ries qui en a fait une spécialité. Le maire était présent à cette réunion inscrite dans le cadre de l’enquête publique, en cours jusqu’au 13 juillet,de même que l’adjointe du quartier Nicole Dreyer.
    Il a cadré d’emblée le débat autour de cette question qui domine la discussion depuis de longues années : combien de stations en plus, zéro, deux, (jusqu’à Mélanie), trois (jusqu’au centre socioculturel l’Escale, choix de la municipalité) ?
    Sans parler de ceux qui voudraient aller jusqu’à la clinique Sainte-Anne (« si on veut aller à
    Saint-Anne, il faut déjà aller à ’Escale », a fait remarquer Roland Ries.
    Le maire fait la promotion d’un« tram-jardins ». Ses opposants défendent au contraire la préservation d’un environnement tranquille, celui de petites maisons
    entourées de jardins…sans tram. L’impact sur les espaces verts est revenu toute la soirée.
    Des avis très partagés
    Au rayon prises de parole (parfois sportives, eu égard aux cris qui n’ont pas manqué de fuser),
    il y a eu les associations d’habitantsdu quartier, l’Adir (favorable à la prolongation), l’Asser et
    le Carsan (opposés) - leurs arguments sont régulièrement exposés.
    Côté politiques, les conseillers départementaux Yves le Tallec et Françoise Pfersdorff ont affiché des options divergentes, le premier voudrait bien aller jusqu’à Saint-Anne, la seconde
    pense qu’il vaut mieux passer par la cité de l’Ill. Thierry Roos, conseiller municipal d’opposition, du groupe Strasbourg à vos côtés, a réussi à être d’accord avec les deux en jugeant le tracé
    contestable tout en regrettant qu’il n’aille pas plus loin et« qu’on s’arrête en chemin ».
    Les techniciens de la Ville comme les représentants de la CTS,
    présents pour expliquer le projet ou répondre aux questions en ont pris pour leur grade : de
    nombreuses voix se sont élevées pour remettre âprement en question la réalité des chiffres
    donnés, celui du budget annoncé pour c e t t e extension (19,4 millions d’euros), ceux de la fréquentation des lignes (40 000 personnes par jour pour la ligne E).
    Alors que Francis Beck, de l’Asser,ou Christine Geiller-Legros, du Carsan, ont calculé que le
    coût de cette extension pourrait dépasser les 30-35 millions d’euros, la Ville répond que les 19,4 millions d’euros représentent un « budget stabilisé », qui comprend notamment, pour
    3,5 millions d’euros, les études et l’acquisition foncière.
    Au passage, il reste 15 % de parcelles à acquérir, la procédure sera lancée en septembre
    2016......
    Citons encore la directrice de la maison Oberkirch qui a expliqué pourquoi un arrêt de tram à
    l’Escale permettrait à ses résidents, souffrants de handicaps, de pouvoir se déplacer plus facilement.
    Dans la soirée a enfin émergé cette autre information : il serait d’ores et déjà possible de relier la Robertsau à la gare sans rupture de charge. Voilà une nouvelle qui devrait mettre tout
    le monde d’accord.
    source extraits DNA

  • QI GONG ce dimanche à10H Orangerie (Tarif pour les nouveaux voir avec Svetlana)

    Vous êtes cordialement invités au cours de Qi Gong que
    j'anime ce dimanche à 10h à
    l'Orangerie en face de Pavillon Joséphine. Si il pleut, nous avons la
    salle Bon Pasteur à notre disposition.Vous pourriez venir avec des amis

    Bien à vous et à dimanche

    Svetlana

  • Bussierre 155 rue kempf Strasbourg Robertsau Entrée libre Pierre Rich Une exposition à voir du 28 mai au 26 juin 2016 tous les jours de 14h à 18h, sauf le samedi. (Ouvert le dimanche)

    Afficher la photo contenue dans le message

    Lire la suite

  • cine robertsau ateliers au 155 rue kempf près du parking arrière Pourtalès

    N'hésitez pas à vous inscrire à ces prochains rendez-vous printaniers : sorties nature, ateliers ou projection... Cf. ci-dessous.
    Au plaisir de vous y retrouver !


    Vendredi 15 avril, dans le cadre d'un cycle FLORE DES 4 SAISONS
    Sous-bois fleuris
    Au printemps la flore vernale se pavane à nos pieds, coquettes anémones et violettes s’y succèdent. Herborisons entourés de chants d’oiseaux.
    A 14h30. Sortie pour adultes. Sur inscription.

    Mercredi 20 avril, dans le cadre du cycle de jardinage A VOS BINETTES
    Richesse et diversité de la vie souterraine, pour un sol vivant
    Au menu cette semaine, voyage microscopique sur les traces des hôtes du sol et du sous-sol.
    A 14h30. Atelier participatif pour adultes, sur inscription au 03 88 35 89 56

    Samedi 23 avril. De la branche au dessin
    Dans le cadre de son expo au CINE de Bussierre, François Génot invite à entrer dans les coulisses de son travail d’artiste dans un grand atelier participatif. Vous irez avec lui à la rencontre des haies
    et des friches alentour pour collecter des branches d’arbustes afin de fabriquer des fusains et finir par s’en servir lors d’un atelier de dessin collectif.
    Tous publics à partir de 12 ans. De 10h à 16h. Repas tiré du sac. Apporter pour ceux qui le peuvent un couteau, un sécateur, des vêtements d’extérieur, un carnet à dessin (facultatif).
    Sur inscription au 03 88 35 89 56. Tarif : 8€.

     
  • Vernissage de l'exposition de Françis Génot au CINE de Bussierre

     
    INVITATION

    Frédéric Deck
    Président de Strasbourg Initiation Nature Environnement
    l’ensemble du CA de SINE
    et
    François Génot
    Plasticien

    ont le plaisir de vous convier au

    vernissage de l'exposition de François Génot
    1 trait 1 tronc
    au CINE de Bussiere 155 rue Kempf
    à Strasbourg Robertsau (voir bouton plan)
    le vendredi 18 mars 2016 à 18h

    Autour d’un grand dessin au fusain François Génot présente différentes œuvres où le processus
    de fabrication des images est étroitement lié aux formes et aux phénomènes de la nature.
    Partant de l’observation de notre environnement quotidien, l’artiste laisse s’exprimer la vitalité
    d’une nature sauvage précaire qu’on ne prend plus le temps de regarder.

    Expo à voir du 20 mars au 24 avril 2016
    tous les jours, de 14h à 18h, sauf les samedis.
    Ouvert les dimanches et les jours fériés.
    Entrée libre.

      Le vernissage sera suivi d'un verre de l'amitié.
  • GRAND CONTOURNEMENT OUEST DE STRASBOURG : ENCORE UN PROJET DE VINCI NUISIBLE, INUTILE ET IMPOSÉ

    GRAND CONTOURNEMENT OUEST DE STRASBOURG :
    ENCORE UN PROJET DE VINCI NUISIBLE, INUTILE ET IMPOSÉ


    C'est avec colère et dégoût que nous avons découvert dans le Journal officiel du 30 janvier 2016 le décret validant le contrat de concession pour la construction et l'exploitation du Grand contournement ouest de Strasbourg (GCO). Réactions de France Nature Environnement et Alsace Nature.


    GCO : la défense de l’intérêt privé prime sur l’intérêt public

    Après deux ans de travail souterrain, sans aucune communication, ni sur le cahier des charges de cette autoroute à péage ni sur les conditions d'attribution de la concession au géant du BTP Vinci, l'Etat donne les clés de cet ouvrage destructeur et inutile à une multinationale dont le seul objet est de faire fructifier son investissement de 700 millions d'euros, et ce, pour 54 ans.

    FNE et Alsace Nature ainsi que leurs associations fédérées regrettent amèrement le choix des pouvoirs publics de persévérer dans la mauvaise voie. Ces derniers préfèrent une vieille vision du tout routier plutôt que de développer les  alternatives à la voiture individuelle pour les déplacements domicile/travail autour de Strasbourg. Au lieu de créer une voie dédiée sur l’A351 pour le Transport en Site Propre de l'Ouest strasbourgeois ou encore de sortir des cartons les projets d'extension de tramway vers l'ouest et le nord de la ville, les pouvoirs publics se fourrent dans une impasse en créant une nouvelle autoroute, en supprimant l’écotaxe…

    Pourtant, les solutions à la pollution atmosphérique, au sacrifice de 300 hectares de terres agricoles, à la destruction de la biodiversité, au cauchemar des automobilistes coincés dans les bouchons aux heures de pointe, existent. Nous les avons maintes fois développées, avec, à nos côtés, des associations d'usagers des transports collectifs, des agriculteurs, des élus et des riverains des vingt communes impactées.

    Malgré de multiples appels au débat public et ces propositions concrètes, les pouvoirs publics ont choisi l'autisme et l’affairisme. Adieu cohérence politique. Ici, ils ont pris fait et cause pour le lobby du BTP, au détriment des citoyens.


    Une démocratie du « cause toujours… »

    Face à ce mépris, nous ne baisserons pas les bras. Lors de l’ouverture de la troisième conférence environnementale (en 2014) et au lendemain de la mort du jeune Rémi Fraisse sur le site de Sivens, le chef de l’Etat avait assuré que le débat public « est la seule manière de garantir dans la transparence et la responsabilité, aussi bien la préservation de la nature que les poursuites de nos projets de développement économique ». Il donnait six mois alors au gouvernement pour dresser les conditions de ce renouveau du dialogue démocratique tout en simplifiant les procédures.

    Ces « simplifications »désormais menées ne désignent en réalité qu’une vaste dérèglementation qui bafoue les mesures de protection de la nature, les droits sociaux et les procédures démocratiques chèrement acquis. Pas dupes, les citoyens attendent toujours le débat démocratique qui aurait dû être le préambule à tout changement.

    Le choix fait aujourd’hui, sur ce projet vieux de plus de 40 ans qui fait l’objet d’une vive contestation, va à l’encontre des belles paroles de François Hollande. Imposer ainsi la violence d’Etat et le mépris du citoyen à la place de la démocratie n’est pas selon nous la meilleure des solutions.

    Pour Denez L’Hostis, président de FNE « Alors que tous les acteurs régionaux de la société civile ont réussi à animer un véritable débat démocratique expliquant l’inutilité totale du projet de GCO, les responsables politiques continuent à promouvoir les projets routiers des années 1960. Quand donc des solutions adaptées au 21ème siècle, dans la droite ligne de la COP 21, donnant plus de place aux transports collectifs seront elles enfin mises en place ? »
    source Alsace Nature

    Contacts Presse :
    Marie Marty - Secrétaire régionale Alsace Nature : 06 70 48 98 63
    Michel Dubromel - Vice-président de France Nature Environnement : 06 82 52 11 81

  • Point clef de notre dernier Conseil Municipal du 22 Février 2016 ; Avis sur le futur Plan Local d'Urbanisme..

    Redéfinir la ville de demain en 2030 et 2040...avec 2 lignes nouvelles :

    - échelle de l'intercommunalité depuis 2010 (et non plus au niveau de la seule ville de Strasbourg) qui s'impose

    - remplacement du Plan d'Occupation des Sols (POS) en regroupant le  Plan de Déplacement Urbain (PDU) et le Plan Local de l'Habitat (PLH) avec 5 enjeux :

    1. habitat et droit au logement : soit 3000 log jusqu'en 2030 soit 50 000 habitants en plus à cette date
    2. emploi : limiter la multiplication des centres commerciaux et industriels de manière désordonnée
    3. mobilité : PDU, Tram, Bus à Haut Niveau de Service) BHNS, SNCF TER, avec la Région, le schéma Directeur de déplacement sur la 2ème couronne en limitant la part modale de la voiture au profit des transports en communs et le vélo.
    4. Environnement et espaces verts : 800 Hectares à reclasser en zone agricole et en zone naturelles en développant et mise en valeur des trames vertes et bleues.
    5. Agglomération sur le Rhin pour éviter étalement urbain

    Au plan du calendrier, il faut noter les prochaines étapes :

    • Ouverture enquête publique ouvert au public dès  le 4 avril 2016
    •  décembre 2016 approbation de ce PLU Intercommunal avec l'intégration prochaine de la Communauté de Communes des Châteaux à l'ouest de l'Eurométropole... car s'il n'est pas adopté dans ces délais, il n'y aura plus de règles du tout dès le 1er janvier 2017...avec tous les risques que cela suppose.

    voir la vidéo pour le débat au sein du Conseil Municipal

    http://www.strasbourg.eu/fr/fonctionnement-ville-cus/mairie-de-strasbourg/conseils-municipaux/conseil-municipal-du-lundi-22-fevrier-2016

  • Location sans agence à la robertsau d'un 2-3 pièces au printemps à préciser Avril/Mai 2016

    un appartement au 31 rue de l'angle à la Robertsau va se libérer ce printemps, à préciser Avril/Mai 2016.

    il s'agit d'un 2-3 pièces
    cuisine, douche, chauffage individuel gaz,
    r.d.chaussée - 45 m2 environ dans maison ancienne
    loyer 460 euros + 30 de charges

    Avis aux amateurs.

    infos  en se référant au site http://robertsau.hautetfort.com/

    Tel : 03 88 31 63 65
    ou par mail à
    claudine.malraison@laposte.net

  • Centre d'Initiation à la Nature et à l'Environnement de Bussierre : Dimanche 14 février Cause café : Grands prédateurs dans les Vosges : faut il avoir peur du loup ?

    Photo de Centre d'Initiation à la Nature et à l'Environnement de Bussierre.

     

    Loups et lynx, longtemps disparus de nos montagnes, sont des espèces protégées qui jouent un rôle essentiel dans l'écosystème. Alors que le gibier pullule, au grand dam des forestiers, doit-on souhaiter ou craindre le retour des grands prédateurs dans les Vosges ? Un éleveur et un naturaliste débattront de cette question.
    A 15h30. Avec Bruno Lecomte de la chèvrerie du Brabant et le GEPMA. Nous fournissons le café, la tisane et quelques douceurs... mais il n'est pas interdit de ramener un gâteau de votre fabrication !

  • Volutes Concert petit prix à l'Escale Robertsau 20 H 00 ce soir 21/01/2016 Haendel, Bach, Brahms...

    Un beau concert :

    HAENDEL : Concerto en sib majeur po 3

    BACH : Cantate "Ich habe genug"  BWV 82

    BRAHMS  : Sérénade n°2 en la majeur op 16...

     

     

    Belle soirée musicale

  • Du 15 novembre au 20 décembre 2015 Exposition de Maren Ruben Migrations silencieuses

    Au CINE de Bussierre
    155 rue Kempf à Strasbourg

    Vernissage ce vendredi 13/11 à 18h

    D’où viennent, où vont les êtres délicats, presque vivants, sujet principal de l’œuvre de Maren Ruben ?
    Des sortes d’organes, des lambeaux de peau, des fragments de créatures, tantôt abstraits, tantôt proches du réel. Ailes étranges, mue de lézard ou ébauche d’une espèce à naître ? Les formes douces rappellent une évanescence, presque fragile mais pas moins présente. Et cette présence est force.
    Maren Ruben utilise papiers, calques, tissus de gaze… matériaux qu’elle soumet à une écriture répétitive, à un dessin méditatif.

    ?ui=2&ik=e6c8babc76&view=fimg&th=150fc90257d6ce99&attid=0.4&disp=inline&safe=1&attbid=ANGjdJ9fo2xMe1wmHJUtpRhFpowmSq5anmeHd_K5ktfdtlYfcyVlwsRBApyFVvA-de-H5Ujtk6V4hb8LefkLprNDFJ8BAuGvDlt63G9yeY1Dq92FUg78mLO7DQ0JZKE&ats=1447346663576&rm=150fc90257d6ce99&zw&sz=w1074-h533

  • INTERVIEW Robert Herrmann L’Eurométropole montre ses muscles Trams vers la Robertsau et Koenigshoffen t hausse de la fiscalité

    Robert Herrmann veut « résoudre la question des extensions du tram de la Robertsau et de Koenigshoffen dans le mandat ». Pour lui, « les choses vont avancer clairement».

     

    « IL FAUT QUE les chantiers soient plus que démarrés d’ici la fin du mandat : si on y va, on y va à partir de l’année prochaine. Je soutiens l’idée d’engager ces chantiers : c’est un besoin pour notre
    économie locale et pour les entreprises, mais aussi pour désenclaver ces deux quartiers très denses. Si on veut être cohérent dans les politiques d’urbanisation et de construction de la ville dans la
    ville, il faut permettre aux gens de se déplacer de manière plus fluide dans la ville et le territoire. Tram sur pneu, tram classique, ce n’est pas la question. » L’adjoint Paul Meyer a réclamé le tram
    et le BHNS. Sera-t-il entendu ?« Le maire de Strasbourg dit souvent “J’ai voulu me marier avec la reine d’Angleterre,mais elle n’a pas voulu”. Il n’est jamais interdit de revendiquer quoi que
    ce soit. Sauf que certains le font de manière moins forte. »
    Cela ne préjuge pas de votre décision ?« Si d’aventure le tram à Koenigshoffen se fait, ce sera parce qu’il y a eu depuis des années – et bien avant que Paul Meyer ne s’y intéresse – un travail qui a
    été réalisé. Et s’il se fait, ce sera par la décision du maire de Strasbourg – et de nul autre – en dehors des investissements de l’Eurométropole. Ce n’est pas une expression dans la presse qui permet de faire bouger les choses et d’acquérir un dossier, ce serait trop facile.

    Hausse de la fiscalité Entre 1 et 5 % C’est la hausse probable des impôts :« Il y aura de la fiscalité, elle sera la plus basse et la plus indolore possible. Notre point vaut la moitié
    de celui de la Ville : 1 % à Strasbourg, c’est 0,5 % à l’Eurométropole. Je ne vous donnerai pas de chiffre, c’est trop tôt. Mais avec 1 à 5 %, vous n’êtes pas loin de la vérité. » extraits DNA

  • Le parc naturel urbain de Strasbourg s'ouvre à de nouveaux quartiers naturel urbain de Strasbourg s'ouvre à de nouveaux quartiers

    Les quartiers de la Robertsau et du Conseil des XV s'ouvrent progressivement à cette démarche, qui permet de reconnaître, valoriser et préserver les richesses à la fois naturelles et urbaines des quartiers. L'extension du parc naturel urbain de Strasbourg à ces deux nouveaux quartiers interviendra à l'horizon 2016, après toute une série de rendez-vous, destinés aussi bien à informer les habitants qu'à les intégrer dans la préparation du projet. En partenariat avec l'association PNU, la Ville de Strasbourg organisera ainsi une vingtaine de rencontres jusqu'à la fin de l'année 2016, date à laquelle sortira le second "Livre blanc" du PNU de Strasbourg. Des séances "(re)découverte", comprenant des balades à travers la Robertsau ou le Conseil des XV ainsi que des réunions thématiques, seront ainsi proposées au fil des mois. Samedi 7 novembre de 10h00 à 12h00 : un tour "de Bussière à Renaissance" (point de rendez-vous à préciser) Jeudi 19 novembre à 18h30 : une séance thématique : "Agriculture, maraichage et jardinage, quelles articulations ?" - Salle de réunion de la Tour Schwab de la Cité de l'Ill Jeudi 10 décembre à 18h30 : une séance thématique "Entre liaisons vertes et espaces de loisirs, quelle place pour la biodiversité ?" (lieu à préciser). Les inscriptions pour participer à la démarche "Parc naturel urbain" sont encore possibles à l'aide des flyers. Téléchargez le flyer de la Robertsau Téléchergez le flyer du tour du Conseil des XV