Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sécurité routière - Page 2

  • Robertsau : le jeudi 6 mai 2010, de 13H à 17H exercice de grande ampleur dans la zone SEVESO aux ports aux pétroles.

    Communiqué : Par la présente, je vous informe que Monsieur le Préfet de la Région Alsace, Préfet du Bas-Rhin, a programmé dans le cadre du plan particulier d’intervention (PPI), un exercice de grande ampleur dans la zone SEVESO aux ports aux pétroles.

    Cette exercice, Franco-allemand, nécessite une manœuvre importante impliquant les services de pompier, Samu, police nationale, police municipale, sécurité civile, CTS…

    A cet effet, tous les accès aux ports ainsi que la rue Kempf, du Belzwoerth (structure sportive, ferme Bussière), forêt et parc du Pourtalès seront strictement interdits, dans les 2 sens de circulation, le jeudi 6 mai 2010, de 13H à 17H, durée de l’intervention.

     

    Périmètre de sécurité - Rafinerie - Procédure d'urgence.JPG

    Périmètre de sécurité - Rafinerie - Procédure d'urgence.JPG Périmètre de sécurité - Rafinerie - Procédure d'urgence.JPG
  • Flash .Cycliste renversée

    Une collision entre une voiture et un vélo s'est produite, hier vers 8 h 40, à l'angle des rues des Jardiniers et des Horticulteurs à Strasbourg. Légèrement blessée, la cycliste âgée de 20 ans a été transportée au CHU de Strasbourg-Hautepierre par les sapeurs-pompiers. source DNA de ce jour

    Commentaire : On parle trop souvent des cyclistes dangereux mais encore une fois c'est le cycliste qui trinque

  • Robertsau:: toutes les associations de quartier avaient convié ce jeudi 4 février 2010 les habitants sur les projets de nouveaux axes routiers dans notre quartier

    07/02/10

    Plus de 400 personnes sont venues écouter les spécialistes des 3 associations dans l'ordre alphabétique ADIR/ASSER/CARSAN.

    1000 logements prévus à la robertsau au cours de prochaines années Où les mettre et comment faire circuler ces nouveaux habitants sur la base de 3,2 déplacements jour/habitant ?

    10 000 € d'études et 6,7 Millions € de programme votés par le conseil municipal de Strasbourg le 06 juiller dernier sans crier...  soit des travaux inscrits pour la réalisation liaison rue papeterie vers la rue lamproie via la rue Kempf ainsi qu'une liaison nord-sud le long de la forêt de la robertsau et le château de Pourtales....voie est...route EDF... et la municipalité parle concertation.

    On aura alors selon l'un des orateurs des associations in finé près de 30 000 véhicules/jour au lieu de 8000 à la sortie de la Robertsau au pont carrefour chemin Goeb/quai Jacquoutot.... ce qui fera date en matière de bruit et de pollution soit 2 x1/2 de pollution supplémentaire pour les soi-disant privilègiés de ce quartier qui vont voir passer principalement de la circulation de transit.

    Revoir la vidéo du 06 juillet 2009 point 22. Ajustement du programme projets sur l'espace public de l'année 2009 - Avis du Conseil Municipal (19min) à ce sujet ici

    Les associations demandent donc une VRAIE CONCERTATION qui ne se limite pas à une SIMPLE INFORMATION SUR UN PROJET FIGE BOUCLE ET QUI NE PEUT PLUS ETRE AMENDE.(voir à ce sujet le projet immobilier prévu à l'hôpital st François/rue de la Baronne d'Oberkirch dont on demande maintenant l'aval au conseil de quartier alors que ce projet ne peut plus être modifié.....sic...)

    Bon, si les projets de la ville avec une déclaration d'utilité publique sont engagés.... cette dernière déclaration d'utilité publique sera validée malgré l'opposition d'une majorité d'habitants.. On n'a jamais constaté autre chose à ce jour.

    Seule solution possible aux habitants selon l'un des intervenants dans la salle  : MANIFESTER suite au prochain numéro.Tout le monde le regrette mais c'est ainsi en France.

    En effet, rappelant le pb de la clinique St Anne, ce n'est que par les manifestations que l'on a réussi à trouver une solution acceptable à ce dossier. Sachez cependant qu'une route d'accès sera ouverte au nord du futur lotissement st Anne qui débouchera sur la rue de la renaissance....

     

    complément article DNA à ce sujet du 09/02/10

    Vent debout contre l'extension de la rue de la Papeterie

    Un trio désormais connu d'associations de la Robertsau réunissait jeudi soir près de 300 personnes pour dire son hostilité à l'extension de la rue de la Papeterie vers la rue Mélanie.

    L'ADIR, l'ASSER et le CARSAN sont rodés : ce jeudi soir, ils accueillaient en réunion publique 300 habitants de la Robertsau qui s'étaient déplacés au centre socio-culturel pour en savoir plus sur le projet d'extension Papeterie - Mélanie. Cette voirie qui doit arriver tantôt à l'enquête publique, les trois associations trouvent justement qu'elle a été sortie bien tard du carton à projets pour la concertation. Une concertation qui n'aurait plus lieu d'être, les études étant actées par décision du conseil municipal l'été dernier.
    « Nous voulons pouvoir disposer des programmes, des avant-projets sommaires, sinon nous aurons toujours le sentiment qu'on nous demande notre avis en dernière minute sans nous avoir donné aucun élément d'analyse », résument les membres de l'Association de défense des intérêts de la Robertsau.

    Lettre en souffrance

    Des membres du conseil de quartier espèrent, eux, « pouvoir encore modifier cette vision un peu technocratique des choses », qui consisterait à poser une route sur la carte de manière unilatérale.
    Avec eux, le CARSAN insiste pour que les habitants produisent une alternative à ce projet. Et un habitant du chemin du Grand Belzwoerth, témoin au quotidien de la transhumance automobile, ajoute : « Surtout, il faudrait un plan de circulation global dans le quartier ». Si l'enquête publique n'est pas encore ouverte, certains espèrent que c'est lié à la grogne montante. Luc Wehrung, le président de l'ASSER, aimerait tout de même avoir une lettre en retour à la missive envoyée au maire. En attendant, la pétition est montée à 900 signatures.
    « Vous êtes trop gentils ; la Ville vous prend pour des Bisounours », démarre une jeune femme qui milite pour une extension de la ligne de tramway. « Mettons-leur la pression, c'est bientôt les régionales, non ? ». Et un retraité de la maréchaussée de renchérir : « Croyez-en ma vieille expérience, il n'y a que les manifestations qui font bouger les choses »...

     

    MSK

    Édition du Mar 9 fév. 2010
  • Nouveaux projets d'aves routiers à la Robertsau : l'ASSER, l'ADIR et le CARSAN poursuivent leur lobbying en conviant les Robertsauviens à une réunion publique ce jeudi 4 février à 20 h, à l'Escale.

    "Disons-le tout net, entre l'adjointe de quartier et les associations (ASSER, ADIR et CARSAN) de la Robertsau, ça tourne un peu au dialogue de sourds. Lorsque l'élue évoque des dossiers qui seront discutés dans le cadre du PLU, les associations se braquent en hurlant au fait accompli, même si lesdits projets sont au stade des hypothèses émises par les services de la CUS. A la décharge des dites associations, on se souviendra du traumatisme du dossier Sainte-Anne/Renaissance, où la pression immobilière et la montée en puissance d'un pôle de santé n'ont pas toujours fait l'objet de présentations très transparentes... par la municipalité d'alors.
    Voilà que les axes routiers de transit, l'un nord-sud (une sorte de contournement du quartier par l'est) pour décharger la route de la Wantzenau et la rue Boecklin, l'autre est-ouest, par une extension de la rue de la Papeterie vers la rue de la Lamproie, sont à nouveau à l'ordre du jour. Avec, d'emblée, une pétition de riverains alertés par « le vote de crédits, en juillet 2009, pour une enquête publique », rappellent l'ADIR, l'ASSER et le CARSAN, dans une récente lettre ouverte à Nicole Dreyer.

    ...... Les trois associations insistent encore dans leur missive pour que la concertation ne s'arrête pas à la simple information...." extraits dna de ce jour MSK

  • Pour contourner Strasbourg, le projet de GCO a du plomb dans l'aile

    ECO-TERRE - "Ca tombe super bien", sourit Jacques Fernique, tête de liste Europe Ecologie aux régionales en Alsace. Hier, le Conseil d'Etat s'est penché sur ce qui promet d'être l'un des enjeux de la campagne pour le scrutin de mars prochain : le grand contournement ouest de Strasbourg, dit GCO, une 2X2 voies de 24 kilomètres sensée désengorger la traversée autoroutière de la capitale alsacienne. Et le rapporteur public a recommandé aux juges d'annuler la déclaration d'utilité publique de cette infrastructure, apportant ainsi de l'eau au moulin des écologistes et des élus, agriculteurs et associations de défense de l'environnement regroupés dans le collectif "GCO non merci".

    Le GCO avait été déclaré d'utilité publique il y a deux ans, et un premier recours avait été déposé par l'association Alsace Nature quelques semaines plus tard. Il avait été préparé par Sandrine Bélier, élue depuis députée européenne Europe Ecologie. D'autres recours ont suivi pour tenter d'enrayer le projet, jugé non-pertinent par la majorité municipale à Strasbourg.
    Evidemment, la position prise par le rapporteur public ne signifie pas que les carottes sont cuites pour les partisans du GCO. Les juges ne se prononceront que dans quelques semaines, avant les élections de mars en tout cas. Mais la plupart du temps, ils suivent l'analyse juridique qui leur est soumise par le rapporteur.
    Selon Jacques Fernique, ce dernier aurait bâti un argumentaire en trois points : "des insuffisances sur les impacts socio-économiques du GCO et la rentabilité du projet, l'absence de consultation des Allemands, et des lacunes dans les études d'impact sur la faune et la flore, en clair le grand hamster", espèce menacée présente aux environs de Strasbourg, sur la zone retenue pour le GCO notamment.
    Fernique se réjouit, tout en évitant le triomphalisme : "On n'a pas envie de déboucher le champagne, mais c'est un signal encourageant. Ca veut dire que le collectif GCO non merci et Alsace Nature avaient vu juste".
    T.C.

    source libération

    commentaire : encore un projet ringard qui ne prendra que moins de 5 % du trafic de l'autoroute A 35 sic... pour une dévastation inutle de notre environnement au profit des lobbyistes du BTP et du soi-disant emploi... Employons nos jeunes à des emplois DURABLES

  • auto'trement : l'autopartage accessible maintenant à la Robertsau

    L'autopartage est un moyen de promouvoir une utilisation raisonnée, écologique et citoyenne de la voiture en zone urbaine

    C'est possible enfin à la Robertsau depuis le début 2010 en cliquant ici

    auto'trement vous propose un panel de solutions de mobilité et de services complémentaires : les Services en +.

    Pour rester informé, consultez nos Actus et notre Lettre.

    Une formule qui permet l'autopartage à faible coût.


  • Circulation secteur clinique st anne-rue renaissance à la Robertsau

    Bon, vous l'avez remarqué malgré la neige...Oui la circulation s'est largement améliorée.

    Et ce grâce à la MOBILISATION FORTE DES CITOYENS POUR FAIRE BOUGER LES LIGNES ERRIGEES PAR LA CLINIQUE 3ON NE VEUT PAS R2OUVRIR L4ACC7S ROUTE DE LA wANTZENAU ET LA PASSIVITE DE NOTRE MUNICIPALITE "on ne peut rien faire".

    Le murde la clinique  route de la Wanrzenau est partiellement tombé....comme le mur de Berlin

    Tout cela finalement nous coûte de l'argent soit quand même plus de 100 000 € minimum (réaménagment avec mise n place d'un carrefour avec feux rouge électronique et marquage et aménagemnt au sol) pour nos impôts (sic).

    Il faut encore attendre que les personnels soient aussi autorisés aussi à rentrer route de la Wantzenau.

    "Bientôt (des badges doivent êtres délivrés d'ici début février2010) le personnel de la clinique empruntera lui aussi l'entrée route de la Wantzenau, délestant d'autant le quartier résidentiel. extrait dna de ce jour".

    Restons cependant très vigilants car  .... déjà de nouveux projets de la ville visant à nous pourriir la vie...sont engagés avec les nouveaux axes routiers projetés, un budget d'étude de plusieurs millions a été voté en juillet 2009 par la municipalité SANS CONCERTATION PREALABLE...ni avec le conseil de quartier, ni avec les associations, encore moins avec les habitants (autant d'instances totalement méprisés... malgré les promesses...)

  • Bilan robertsau 2009

    Pour l'année 2009, cela a été une année pleine de surprises:

    les +(plus)

    • en théorie, on aurait réglé la circulation sur le secteur St Anne : on attend  de voir la réalité des travaux
    • Rue lejeune peut mieux faire car les plots mis en place route de la wantzenau n'empêchent pas les automobilistes indiscipliés de prendre des risques...
    • l'aménagement du ploon rue mélanie fait encore la place trop belle à la voiture
    • mais  par contre l'aménagement de la rue jeanne d'arc fait l'unanimité car elle a maintenant une âme et les riverains sont très heureux ils pourront faire la fête de la l'église

    les ------- (moins)

    • les projets de circulation et de pénétrantes en découpant la robertsau en tous sens
    • la liaison interports donne dans le même registre
    • la forêt de la robertsau qui n'est toujours pas classée...
    • le fonctionnement plus que cahotique du conseil de quartier avec la fuite des tirés au sort...
    • des projets qui ne sont pas présentés au conseil de quartier contrairement à ce qui était engagé par le Maire
    • des projets de lotissement pleins les cartons et que l'on ne montrera  pas encore...

     

    soyons rassurés...... des surprises encore des surprises

    Bonne anné 2010 pour la Robertsau

  • Robertsau : rues dégagées en 1ère priorité en cas de neige

    Vous trouverez ci-dessous la carte de la Robertsau avec les rues prioritairement dégagées en cas de chute de neige..

    C'est à savoir en ce moment.

    .PRO_DENEIG_Roberts_52009.pdf

  • Cela chauffe malgré le froid : Strasbourg Robertsau / Pétition

    Projets routiers dans le collimateur

    Trois associations de riverains de la Robertsau montent au créneau concernant les réflexions en cours sur de nouveaux axes routiers dans le quartier....

    Voilà que les deux associations l'ASSER (Association de sauvegarde de l'environnement de la Robertsau) et l'ADIR (Association de défense des intérêts de la Robertsau), accompagnées par le CARSAN/Comité d'action Renaissance - Sainte-Anne - Niederau), font circuler une pétition contre « de nouveaux axes de transit routier à travers la Robertsau ». Mais qu'a donc fait la municipalité pour faire l'unanimité contre elle à ce point ?

    « Itinéraire de délestage »

    « Aujourd'hui, on remet d'actualité le projet d'un axe de transit ouest-est (prolongement de la rue de la Papeterie vers le rond-point Mélanie-Lamproie) », démarre le texte de la pétition. Qui se réfère à l'étude annoncée en conseil municipal et à une démarche d'enquête publique qui doit intervenir prochainement.
    Les associations estiment : « Réaliser cet axe est-ouest serait créer une nouvelle route en plein tissu urbain existant, qui viendrait dégrader (...) la qualité de vie. » « Ce serait, poursuit le texte, aussi encourager un itinéraire de délestage de l'autoroute A 350 vers l'Est (port, Rivétoile) et le sud (Meinau, Illkirch-Est) avec un important accroissement du flux de circulation devant l'école de la Niederau et le centre social et culturel. »
    « On projette également de relier la route de la Wantzenau à cet axe par la rue de la Renaissance », affirment encore les pétitionnaires sur la foi de documents de travail issus de l'ancien conseil de quartier.

    « Les cartons de la ville »

    Les riverains associés y voient un futur « aspirateur » à voitures pour un flux de transit nord-sud. Bref, un projet qui « va à l'encontre de la préservation de la santé et du cadre de vie et de l'avènement de nouvelles façons d'urbaniser ».
    Au nom de toutes ces considérations, la pétition exige l'abandon pur et simple de ces projets. Le président de l'ASSER Luc Wehrung annonce déjà 600 signatures et une réunion publique organisée par les trois associations au début de l'année prochaine. « La problématique est celle des projets dans les cartons de la ville, qu'on sort et qu'on remballe selon les circonstances », estime-t-il.
    Pour Nicole Dreyer, adjointe de quartier, il s'agit plus précisément « de tracés possibles de voirie inscrits dans les documents d'urbanisme ». Le prolongement de la rue de la Papeterie d'une part et d'autre part, un axe à l'Est du quartier « qui permettrait la traversée nord-sud, en alternative à la route de la Wantzenau et à la rue Boecklin », poursuit l'adjointe. Qui précise : « Il est hors de question que cet axe Est bifurque dans la rue de la Renaissance : j'ai vu des plans tronqués qui pourraient constituer une vraie manipulation des riverains »...
    L'idée, affirme l'élue, était de mettre ces voiries potentielles en débat dans le cadre du Plan local d'urbanisme en construction. Nicole Dreyer prépare un courrier aux trois associations, où elle reprécise tracés et démarche. Quant au débat, apparemment, il est lancé !

     

    MSK extrait DNA du Ven 18 déc. 2009

  • Strasbourg veut limiter la vitesse des voitures à 30 kilomètres à l'heure

    Dans quelques années, la vitesse automobile pourrait être limitée à 30 km/h dans la plupart des rues de Strasbourg. Seules les voies "structurantes", c'est-à-dire de liaison entre quartiers, toléreraient les 50 km/h.

    La priorité à droite, qui impose de prudents ralentissements, serait généralisée dans ces zones 30 et la signalisation remaniée pour plus de clarté. Actuellement, ces limitations de vitesse à 30 km/h concernent 168 kilomètres de voirie dans la ville. Ces mesures font partie des dix propositions formulées, fin novembre, par le maire Roland Ries (PS) devant le Comité technique national du "code de la rue", réuni pour l'occasion à Strasbourg. ...

    L'équipe municipale entend accentuer la politique du "déplacement doux". ....

    Changer les règles

    La large pratique du vélo, qui rapproche Strasbourg des grandes villes d'Allemagne ou de Suisse, a été encouragée par 520 kilomètres d'aménagements cyclables, et par de nombreux parcs de stationnement spécifiques. L'étape suivante, pour "partager de manière plus équilibrée l'espace urbain entre ses différents usagers" et "favoriser les modes de déplacement doux", sera de changer les règles.

    Avant la quasi-généralisation des 30 km/h, Strasbourg voudrait tester, dès le printemps 2010, deux "zones de rencontres" : priorité au piéton, principe des 20 km/h, double sens cyclable, stationnement très délimité. L'une serait à l'est de la cathédrale, l'autre dans le quartier ancien de la Krutenau.

    La ville souhaite aussi rédiger une "charte du piéton", réfléchir à la priorité des écoliers devant leurs établissements, concevoir de façon innovante les déplacements dans les deux écoquartiers en construction, ou favoriser les livraisons par triporteurs électriques dans le coeur de la ville.

    Jacques Fortier
  • Sainte-Anne rouvre des deux côtés

    Hier soir, la Ville de Strasbourg, le Comité d'action Renaissance-Sainte-Anne-Niederau (CARSAN) et la direction de la clinique Sainte-Anne ont tenu une réunion tripartite décisive dans le conflit qui les opposait.

    .....
    Malgré des mesures de circulation limitant la vitesse dans la rue de la Renaissance, l'afflux subit de nouvelles voitures a été ressenti comme une agression majeure pour les riverains, et surtout, a été considéré comme dénué de fondement, si on exclut la volonté farouche de la clinique de retourner son entrée et donc l'accès à ses services.
    On imagine que dans ces conditions d'incompréhension, la volonté de la Ville d'être médiateur entre les intérêts de la clinique et ceux des habitants ait pu achopper durant presqu'un an. Hier soir, le seul fait de réunir tous les protagonistes a été, en soi, une sorte de miracle.

    Deux mois de travaux

    La Ville, en la personne de son adjointe de quartier, Nicole Dreyer, a posé sur la table une proposition qu'elle formulait depuis le mois de février ou presque. A savoir une réouverture de l'entrée / sortie route de la Wantzenau uniquement pour les véhicules du personnel, taxis, ambulances, véhicules de secours. Du côté de la rue Thys (nouvelle « entrée officielle ») ne passeraient plus que les visiteurs et les camions de livraison et de service. Du coup, on pourrait fermer ce portail entre 22 h et 7 h du matin et rendre un peu de quiétude aux riverains.
    La Ville s'est engagée à installer des feux tricolores pour réguler les flux générés à nouveau par la clinique route de la Wantzenau. Les véhicules sortant du site hospitalier deviendront prioritaires. Les travaux démarreront la semaine prochaine et le nouveau dispositif sera opérationnel, sauf intempéries, d'ici la fin de l'année.
    « C'est le résultat de presqu'un an de discussions : je suis heureuse qu'elles aient pu aboutir, déclarait l'adjointe de quartier, Nicole Dreyer, à la sortie de la réunion. Et surtout, dans un sens qui me paraît équitable et raisonnable pour tous.
    »

    source extrait DNA MSK  Édition du Mar 24 nov. 2009


    Commentaire : enfin une solution en vue mais comme St Thomas.... on attend de voir

     

  • Bientôt flashés au rouge

    Souriez, vous n'êtes pas encore photographiés. Mais ça ne saurait tarder. Les trois premiers radars aux feux rouges de la ville ont été posés ce week-end aux carrefours de la route de Schirmeck et de la rue d'Ostwald, du quai Koenig et de la rue de Lausanne ainsi qu'à l'angle de la route des Romains et de la rue de l'Engelbreit. Ils seront « mis en service prochainement après une période de test », prévient la préfecture. Ils devraient être opérationnels au plus tard courant décembre. Il en coûtera 135 euros et 4 points de permis aux contrevenants flashés en train de griller un feu. Un quatrième radar sera installé l'an prochain à la jonction de l'allée de la Robertsau et du boulevard-Tauler.W

    source 20minutes 23/11/09

    + d'infos sur radars ou tous radars

  • Le recours de l'ADIR en audience le 17 novembre

    La liaison entre les ports nord et sud de Strasbourg, ainsi que la transformation d'une partie de la route du Rhin sont des chantiers démarrés depuis cet été. Malgré un contentieux contre ces décisions qui sera examiné au tribunal administratif le 17 novembre.

    L'Association de défense des intérêts de la Robertsau a lancé son recours en annulation en février 2008, à savoir à la veille des élections municipales. L'ADIR a fait le constat que le projet de l'ex « tandem » est aujourd'hui repris sans modification par la nouvelle municipalité en place, au nom de « la continuité républicaine » et avec des arguments, notamment économiques, mis en avant pour cette réalisation.

    Lacunes de
    l'enquête publique ?

    On rappellera qu'il s'agit de créer une liaison directe entre le pont de l'Europe et la rue du Rhin-Napoléon, ainsi qu'une jonction de la rue du Rhin-Napoléon et de la route du Petit-Rhin, grâce à un passage dénivelé sous la route du Rhin. Deuxième phase du projet principalement contestée par l'ADIR, et dont la Communauté urbaine a reporté le démarrage en attendant le verdict du tribunal administratif...
    La principale crainte de l'association robertsauvienne est qu'on génère par ces nouvelles voiries un afflux de véhicules dans son quartier. Dans cette analyse, la nouvelle jonction crée une aspiration vers l'A 350 via le Wacken, pour les routiers souhaitant rejoindre l'autoroute la plus proche. En résumé, on préserve peut-être les nouveaux habitants de la route du Rhin d'autant de circulation, mais au détriment d'habitants de la Robertsau.
    Concrètement, l'ADIR a déposé un recours en annulation des décisions des conseil municipal et communautaire, respectivement du 28 janvier et du 1er février 2008, qui marquaient le lancement du projet.....

    extrait DNA Mardi 10 novembre 2009

  • Finalement La clinique St Anne a décliné la réunion prévue

    Finalement La clinique St Anne a finalement décliné la réunion prévue le 25 Septembre 2009 avec la ville de Strasbourg et le Carsan: en raison de la fête ...d'un saint:

    Les habitants du secteur St Anne/Renaissance ne resteront pas longtemps  l'arme au pied et à attendre le bon vouloir des dirigeants de la clinique....

     

  • Réunion 25/09/09 accès à la clinique et les problèmes de circulation afférents

    Enfin la nouvelle réunion sollicitée depuis plus de 3 mois par l'association CARSAN aura lieu le 25 Septembre 2009 au cabinet du Maure de Strasbourg avec les responsables de la clinique St Anne.

    Un courrier du Maire de Strasbourg, Roland Ries, a été adressée cet été à Soeur Baumann, PDG  du groupe St Vincent dont fait partie la Clinique St Anne afin de sortir de l'impasse actuelle.

    Les propositions faites par le Maire de Strasbourg, et relayées par Mme Nicole Dreyer, Adjointe duu Quartier Robertsau, contiennent principalement la possibilité d'un accès du personnel et des ambulances et taxis uniquement route de la Wantzenau. Ceci nécessiterait des travaux supplémentaires et l'installation d'un feu rouge ...à la charge des contribuables pour assurer une sécurité routière renforvée.

    La balle est donc dans le camp de la clinique st Anne.

    Il faut espérer une issue favorable sinon gare à la réaction des habitants du secteur qui semblent excédés....voir les très nombreuses banderoles sur la rue de la Renaissance qui ne passent inaperçues.

    Sans compter l'imbroglio liée è la modification du circuit de la navette BUS CTS qui mécontente tout le monde, les Robertsauviens du quartier du Doernel se sentant justement abandonnés par le transfert de leur desserte au profit de secteur Renaissance/clinique st Anne Cette dernière ne se montre pas conciliante en refusant des travaux pour permettre la sortie ce cette navette sur la route de la Wantzenau voir  à ce sujet l'article parue ce jour dans les DNA dont extraits "

    La navette déménage... peut-être

    Exit la navette qui ralliait le Doernel à l'hôpital de la Robertsau. Et roule le nouveau circuit entre le terminus du tram et la clinique Sainte-Anne... Si la clinique Sainte-Anne veut bien !

    .../...L'idée, évoquée il y a plusieurs mois par l'adjointe de quartier Nicole Dreyer, est d'utiliser la navette qui assure aujourd'hui une irrigation est-ouest du quartier de part et d'autre de la rue Boecklin, à une autre destination. Pour en faire le trait d'union entre le terminus du tram E, rue des Fleurs, et la clinique Sainte-Anne. Cette nouvelle liaison, qui fonctionnerait avec un départ toutes les demi-heures, aurait l'avantage d'amener les usagers directement à la nouvelle entrée de la clinique.

    L'accord obtenu de haute lutte par la municipalité est aujourd'hui à nouveau
    en négociation

    Deuxième avantage : en ressortant par la route de la Wantzenau, elle ouvrait la voie, en quelque sorte, à la réhabilitation de ce portail ouest comme sortie du site pour tous les véhicules qui le souhaitent. Et générait d'autant moins de trafic rues de la Renaissance et de la Papeterie, précisément là où les riverains l'ont un peu mauvaise depuis janvier et le nouveau plan d'accès.
    L'idée paraissait tellement bonne à la CTS qu'elle est déjà inscrite sur les plans du réseau 2009. Mais c'était sans compter sur une dose massive d'immobilisme de la part de la direction de la clinique. Les travaux qui devaient être réalisés du côté de ce portail route de la Wantzenau ont tout simplement été annulés. L'accord obtenu de haute lutte par la municipalité est aujourd'hui à nouveau en négociation, nous a assuré Nicole Dreyer. « La clinique nous propose une solution de sortie alternative, par une ruelle d'habitation voisine, qui ne nous agrée pas », a-t-elle indiqué."

    NB : rappelons pour la compréhension des Robertsauviens que l'ancienne municipalité (dirigée par Fabienne Keller et Robert Grossmann) est à l'origine de ce problème et que la nouvelle Mairie conduite par Roland Ries a conforté cette situation difficile en accordant un permis modificatif en octobre 2008 à la clinique St Anne.

    Ayons tout de même une petite larme pour nos pauvres membres du Conseil de Quartier qui assistent impuissants à cette situation "ubuesque"; ils ne donnent seulement que des avis à titre consultatif, il est vrai. Ils peuvent aussi s'autosaisir de sujets ...

  • Ne ratez pas le rendez-vous pour l'action climat le 12 septembre 2009 à 13 h 45

    Tous à Vélo pour défendre le climat samedi 12  septembre après-midi de Kehl à Strasbourg !

    • 13h45  : Rassemblement sur la Marktplatz à Kehl
    • 14h15 : départ vers Strasbourg via la passerelle Mimram et le jardin des deux rives
    • 14h50 : Halte sur la passerelle Mimram
    • 15h15 : Arrêt place Kléber
    • 16h-16h30 : remise d'un mémorandum à des députés européens au parlement européen

     

    Dans moins de 100 jours aura lieu la conférence internationale de Copenhague, dont les conclusions seront déterminantes pour l'avenir climatique de la planète.

    D'ici là, les citoyens du monde entier se mobiliseront pour peser sur les résultats de cette conférence.. Il faut impérativement parvenir à une division par deux des émissions mondiales de gaz à effet de serre d'ici à 2050 pour sauver le climat, et il est impératif que les pays s'engagent sur des objectifs chiffrés à cet égard.

    Dans le fossé Rhénan, un collectif d'associations françaises et allemandes * organise une  mobilisation citoyenne sur ce thème le samedi 12  septembre prochain de 13h45 à 16h30. Il y aura des prises de parole, des déguisements, des tracts et de la musique...

    Nous comptons sur votre présence. Merci de diffuser ce message le plus largement possible autour de vous.

    * Bürgerinitiative für Umweltschutz Kehl, Objectif Climat, Alsace Nature, CADR 67, GREENPEACE, ADIR, groupe VELAÜCH.

     

  • Communiqué du CARSAN

    « ROBERTSAU – quartier Renaissance-Ste Anne : Le CARSAN (Comité d'Action renaissance Sainte Anne Niederau) regroupe aujourd'hui 320 adhérents dans le quartier.

     

    Lors de la réunion organisée le 9 avril par cette association, les riverains ont à nouveau manifesté leur vive opposition au report incompréhensible de la circulation et à l'allongement de l'accès à la clinique Ste Anne de la route de la Wantzenau vers un secteur d'écoles (Niederau) et de grande densité d'habitation. Des témoignages poignants, notamment des résidents des logements sociaux, ont donné tout son sens à la résistance à ce coup de force opéré sans aucune concertation.

     

    Les mesures de sécurisation projetées par la municipalité ont semé le doute sur les intentions sous-jacentes : si celles-ci sont nécessaires, elles ne peuvent cependant être la réponse à une pérennisation de ce transfert de circulation vers les enfants, les personnes âgées et les nombreuses personnes fragiles du secteur.

     

    L'unanimité s'est une fois de plus faite pour la demande de la réouverture immédiate de l'entrée/sortie route de la Wantzenau qui ne pose aucun problème, et constitue une mesure de bon sens pour les usagers de la Clinique qui disposent ainsi d’un accès court et direct.

  • Strasbourg Robertsau / Clinique Sainte-Anne

    commentaire : il semble que les riverains voient orange puis rouge et vont mener des actions de + en + dure face à l'autisme ambiant. On est pas là pour dépenser des sous et endormir les riverains mais rétablir une situation qui est en train de déraper.... A quand les sittings des riverains sur l'autoroute de la Renaissance....

    extraits DNA du 240409

    ""Les riverains voient jaune

    Les habitants des rues de la Papeterie et de la Renaissance clament leur ras-le-bol en lettres noires sur fond jaune : une dizaine de banderoles ont été suspendues le long du nouvel accès à la clinique Sainte-Anne.

    « Plus de 6 000 voitures par jour, pitié pour nos enfants ! », « Pollution, gabegie, ras le bol », ou encore « Mépris pour les riverains »... Rues de la Papeterie et de la Renaissance, une dizaine de banderoles témoignent depuis dimanche de l'exaspération des riverains face au nouveau plan d'accès à la clinique Sainte-Anne.

    A l'origine de cette action, l'association CARSAN*, qui fédère les mécontentements des 1 700 habitants du secteur depuis le début de l'année et la mise en service du nouvel accès à l'établissement hospitalier par la rue Philippe-Thys. Il ne s'agirait là que d'un « hors d'oeuvre », selon son président Alexandre Heintz : une quarantaine d'autres riverains seraient prêts à suspendre autant de banderoles.

    La collectivité va engager des travaux pour des centaines de milliers d'euros

    Si elle est devenue nécessaire, la sécurisation de l'itinéraire n'est pas une solution pour le président du CARSAN, qui demande qu'une réunion tripartite entre riverains, ville et groupe Saint-Vincent, gestionnaire de la clinique, soit organisée. L'association réclame la réouverture totale de l'accès via la route de la Wantzenau afin de stopper nuisances sonores (l'association comptabilise désormais quelque 5 000 véhicules/jour, contre 3 000 précédemment), pollution supplémentaire et « gaspillage » (vu le détour que doivent effectuer les véhicules venant du nord de l'agglomération).
    Les solutions que propose la municipalité (sortie « privilégiée » via la route de la Wantzenau fléchée dans la clinique, rétrécissement de chaussée devant l'école de la Niederau, installation d'une zone 30, de giratoires, etc. - lire notre édition du 20 mars) ne changeront rien au problème, estime Alexandre Heintz, qui voit mal un futur papa s'interdire de passer la troisième alors que sa femme est sur le point d'accoucher...''''

  • VIVE les piétons

    Une très bonne inititative qui aura des suites sur la Ville de Strasbourg et ses quartiers

    Nouveaux panneaux « zones de rencontre »

    Nouveaux panneaux « zones de rencontre »

    Panneau indiquant l’entrée dans une zone de rencontre et sa sortie.

    Ces deux nouveaux panneaux de signalisation, qui permettent d’indiquer l’entrée et la sortie des « zones de rencontre », ont été rendus officiels.

    Située en agglomération, cette nouvelle zone de circulation particulière prévoit une cohabitation apaisée entre les piétons et les véhicules (automobiles, vélos...) dans un même espace.

    Zone de rencontre : mode d’emploi

    Dans une zone de rencontre, les piétons peuvent circuler sur la chaussée et ont la priorité sur tous les véhicules à l’exception du tramway. Tous les véhicules peuvent y circuler, mais sans excéder la vitesse de 20 km/h. Toutes les chaussées, sauf exception, sont à double sens pour les cyclistes.


    Pour Strasbourg, voici ce qui semble prévu :

    Extraits du Monde édition du 20.01.09 auteur Olivier Razemon

    "Pour Alain Jund, adjoint (Verts) au maire de Strasbourg, chargé de l'urbanisme, "l'espace public doit évoluer. La rue ne peut plus se réduire à un tuyau dans lequel passent les voitures". La municipalité alsacienne envisage la création de plusieurs zones de rencontre, dans le centre-ville ainsi que "sur certains grands axes, à proximité des établissements scolaires, pour mettre fin aux conflits d'usage entre piétons et automobilistes", explique l'élu."

    Pour + de détails cliquez ci-dessous :

     

  • Accès à la Clinique de Sainte-Anne

    Les parents d'élèves de l'école de la Niederau ont eu totalement raison de manifester leur mécontentement jeudi soir 22 Janvier 2009, devant l'Escale, à l'occasion de la cérémonie des voeux par l'adjointe de quartier.

    QUEL ENJEU ? « Sécurité pour nos enfants ». CELA NE SE DISCUTE PAS

    C'est simple. Ils demandent que l'accès à la clinique route de la Wantzenau soit REOUVERT IMMEDIATEMENT.

    Aspect secondaire : une solution était recherchée actuellement avec la direction de ladite clinique. Et si des travaux sont nécessaires, notamment sur l'ancienne entrée, la municipalité actuelle est même prête à payer les aménagements...Mais la clinique a dû aménager son espace d'une certaine manière (pour la construction de nouveaux locaux, ndlr) en réponse aux exigences d'un permis de construire (l'ancienne municipalité a fait inscrire au permis le plan de circulation autour du site aujourd'hui contesté.) », poursuit l'Adjointe de quartier. « Elle est dans son droit ».

    Pour celles et ceux qui ont fait partie du feu conseil de quartier vous savez que ce sujet n'a jamais pu être abordé car soit-disant de la sphère privée selon l'ancien Adjoint de quartier (sic).

    Conclusion : Nous, cltoyens, électeurs et payeurs d'impôt locaux payons l'inconséquence de nos élus autocrates, voire leur incompétence..

    CHERS ELUS, demandez donc et consultez sérieusement LES RIVERAINS ET HABITANTS DU QUARTIER qui connaissent le terrain (demandez, ce n'est pas pour un politique s'abaisser mais au contraire valoriser son action avec l'appui des citoyens !) avant de décider car

    FAIRE, DEFAIRE ET REFAIRE C'EST NOTRE ARGENT GASPILLE...

    C'est pourquoi nous faisons un sondage pour que chaque habitant puisse donner son avis en toute liberté sur ce sujet ci-dessous en cliquant sur

    http://www.123votez.com/sondages/sondage-gratuit-22793_50373.php

    et qui rerstera accessible sur la droite du site

    Pour les amateurs de vitesse de la rue de la Renaissance petite vidéo

    http://www.youtube.com/watch?v=mxC2qBv2ecI&feature=channel_page

     

  • Pollution aux particules

    Des risques sérieux pour la santé

    La multiplication des particules polluantes a atteint un seuil d'alerte depuis dimanche sur l'agglomération strasbourgeoise et au nord-Est du Bas-Rhin, ce qui pose une nouvelle fois la question des précautions à prendre.

     

    En cas de dépassement des taux autorisés, les industriels sont tenus d'utiliser du fuel à très basse teneur en soufre, et les automobilistes sont invités à lever le pied de l'accélérateur. La limitation de la vitesse sur l'A 35, autoroute urbaine qui traverse toute l'agglomération strasbourgeoise, ainsi que les routes d'accès, devrait avoir des effets salutaires en matière de santé publique.

    Impact direct sur la mortalité cardiovasculaire et cardiaque

    Mais cette décision de bon sens permettra-t-elle d'écarter un afflux de patients supplémentaires aux urgences à l'hôpital, dans les services de pédiatrie ou de pneumologie.....

  • GCO : solution idéale ou fausse solution à un vrai problème

    Projet de Grand Contournement Ouest de Strasbourg

    Le premier ministre a signé le 23 janvier 2008 le décret déclarant d'utilité publique et urgents les travaux de construction du GCO.

    Certains s'en félicitent

    Jean-Emmanuel Robert, conseiller municipal et communautaire de Strasbourg, délégué UMP de la première circonscription du Bas-Rhin....

    le grand contournement ouest est devenu « une nécessité et une urgence ». « Strasbourg est l'unique ville française à être coupée en son coeur par une autoroute de 2X3 voies qui draine plus de 170 000 véhicules par jour, écrit Jean-Emmanuel Robert. Aucune autre autoroute en France, en dehors du périphérique parisien, n'atteint un tel trafic. »

    a réalisation de ce projet « soulagera enfin » les Strasbourgeois de cette « anomalie qui date des années 60 ». extrait DNA du 10/12/08

    D'autres voix s'élèvent contre

    Un « projet toxique »
    Le collectif « GCO non merci » fait part au Premier ministre de son « incompréhension » après son annonce de relance du GCO.

    ...

    La décision ne leur semble pas être en accord avec le modèle de « croissance verte » défendu par le Grenelle de l'environnement. Le GCO sacrifierait en effet la survie du grand hamster d'Alsace. « GCO non merci » ne se dit pas opposé par principe à tout aménagement routier, mais considère que « le GCO ne permettra pas de désengorger l'agglomération, qu'il facilitera surtout le transit des camions indésirables en Alsace qui n'apporteront rien à l'économie locale ». « Conçu à l'époque du tout automobile », le GCO est « un projet toxique » que le collectif recommande d'abandonner.

    ....

    Alain Jund, porte-parole des Verts Strasbourg, adjoint au maire chargé de l'urbanisme, dénonce un projet qui constitue « la synthèse du gaspillage à tous les étages » : « Gaspillage de l'argent public » et « gaspillage des terres agricoles ». Pour M. Jund, le GCO est « un nouvel aspirateur de camions et de voitures sur notre agglomération ». Il est pour lui préférable d'« investir massivement dans les transports collectifs » (tram-train entre Obernai et Offenburg, tramway dans l'agglomération strasbourgeoise, bus dans le département, transport ferroviaire etc.) et de « mettre en place les outils fiscaux capables de juguler la marée de camions ». M. Jund s'interroge sur le fait que l'État soit « prêt à financer » une infrastructure dont il avait été promis qu'elle se ferait sans argent public. extrait DNA du 9/12/08

    Le débat fait rage sur un sujet hautement sensble qui va coûterplus de350 Millions € au bas mot (valeur estimée 2006). Ce projet très ancien va-il résoudre tous nos problèmes de circulation par miracle ou bien déplacer les problèmes, car ce sera une autoroute à péage (financé par les utilisateurs). Des exemples de ce type de réalisation avec péage pour désengorger Edimbourg en Angleterre ont tourné au fiasco total.

    Avant de se lancer dans ces dépenses importantes, ne faut-il pas tirer des leçons de ce qui a été déjà réalisé ailleurs....?

    rappel du texte de la Direction Régionale de l'Equipement ci-dessous :

    Le projet de Grand Contournement Ouest de Strasbourg consiste en la création d'une nouvelle autoroute à 2 x 2 voies de 24km contournant l'agglomération par l'ouest.

    Le projet est né d'un constat : Strasbourg ne dispose que d'un seul axe de contournement (rocade Ouest-A35) qui accueille tous les flux : déplacements de proximité et trafics de transit, notamment poids-lourds. La rocade Ouest est aujourd'hui saturée aux heures de pointe.

    Le Grand Contournement Ouest de Strasbourg (GCO) a fait l'objet d'un débat "Bianco" sur ses fonctionnalités en 1999. Le débat a permis de constater un consensus fort autour de cette infrastructure, à la condition qu’elle s’insère dans un système de transport multimodal et qu’elle ne représente pas un facteur d'étalement urbain.
    Le cahier des charges du Grand Contournement Ouest de Strasbourg a été approuvé par décision ministérielle le 6 juin 2000. Celui-ci a défini l'aire d'étude de recherche d'un tracé, entre le nœud autoroutier A35-A4 au nord et le raccordement Voie Rapide du Piémont des Vosges - A352 au sud.
    Le projet a ensuite été intégré dans les schémas de service collectifs de transports adoptés le 18 avril 2002. Il a également été inscrit dans la liste des 50 projets prioritaires à long terme, lors du Comité Interministériel d’Aménagement du Territoire (CIADT) du 18 décembre 2003.

    Les enjeux du Grand Contournement Ouest sont les suivants :

    1- Assurer la continuité de l'axe Nord-Sud alsacien
    Le cahier des charges assigne au GCO la fonction d'assurer la continuité de l'axe autoroutier Nord-Sud alsacien en reliant l'A 4/A 35 à la Voie Rapide du Piémont des Vosges pour réorienter le trafic de transit qui circule aujourd'hui sur la Rocade Ouest de Strasbourg et les trafics exclus des vallées vosgiennes. Cette amélioration de la qualité de service pour le transit ne rendra pour autant pas l'itinéraire français beaucoup plus performant que l'itinéraire allemand qui à cet horizon aura été nettement amélioré: il restera toujours plus long d'une quinzaine de kilomètres et la concession du GCO permettra de mettre en place un péage devant limiter l'afflux de trafic. Le GCO permettra aussi d'envisager des mesures de restrictions fortes du trafic de transit sur la rocade.

    2- Améliorer les liaisons entre villes moyennes :
    L'objectif assigné à l'infrastructure est d'améliorer les relations entre les villes moyennes alsaciennes où le ferroviaire n'est pas encore adapté : Haguenau et Saverne au Nord, Obernai, Molsheim et Sélestat au Sud.

    3- Ne pas encourager la péri urbanisation :
    En limitant les échanges avec le réseau local, la vocation du contournement est résolument tournée vers les déplacements à moyenne ou grande distance et ne doit pas favoriser la poursuite d'une urbanisation incontrôlée génératrice de déplacements automobiles vers Strasbourg et de consommation d'espace de qualité à l'ouest de Strasbourg.

    4- Réorganiser les accès à Strasbourg
    Réorganiser les accès à l'agglomération de Strasbourg, non pas tant pour les trajets domicile-travail que pour tous les trafics d'échanges à moyenne et longue distance à destination des grands pôles tels que l'aéroport, la zone d'activité de la Bruche voire le port est un des objectifs prioritaires assigné au projet.

    5- Soulager l'A35
    Le projet a pour objectif, en soulageant la rocade ouest actuelle, de redonner à cette infrastructure un caractère plus urbain et de lui conférer le rôle de poumon indispensable aux renforcements des systèmes de transports collectifs du centre ville.
    Le GCO permet de dégager sur l'A35 un " ballon d'oxygène " d'environ 30 000 véhicules/jour, qui peut être soit un gain net (en mettant en œuvre des mesures de simple restriction de vitesse sur l'A35 par exemple) soit un volume dont l'utilisation peut être contrôlée pour certains types d'usages (report suite aux extensions du tramway...). Ce volume représente 15% du trafic de la section la plus chargée (A35 au droit de Cronenbourg) et plus de 30% des sections d'entrée dans Strasbourg (A35 au droit d'Ostwald ou de Reichstett).

    extraits supplémentaires

    Le recours à la concession est donc apparu comme la meilleure solution pour garantir un délai de réalisation raisonnable.

    De plus, du point de vue fonctionnel, la mise en place d'un péage doit permettre de modérer l'induction de trafic automobile et les éventuels reports de trafics venant d'Allemagne. Le niveau des péages pour les véhicules légers et pour les poids-lourds pourra dépendre des différents types de déplacements et sera fixé à un niveau assurant une rentabilité minimum sans évincer le trafic.

    pour aller plus loin tout le dossier officiel

    http://www.alsace.equipement.gouv.fr/DRE/projets_gco.htm

    et des contradicteurs pour vous faire une opinion

    http://gcovendenheim.free.fr/wikinimst/wakka.php?wiki=PagePrincipale

    avec des diapos explicatives et avec même une chanson sur le GCO.....

    http://newdorf.free.fr/index.php?2006/05/31/41-le-gco-a-quoi-cela-va-t-il-servir

     

    Exprimez-vous en votant dans le sondage à droite sur ce site ou de nous transmettre vos commentaires

     

  • Piste cyclable dangereuse au Wacken (sous le pont Joseph Bech): lettre à M Le Maire

    Dossier dont doivent se saisir nos nouveaux conseillers de quartier...au plus vite

    Patrick MULLER                Monsieur Roland RIES

    7 rue de la Grossmatt      Maire de Strasbourg

    67800 Hoenheim           Centre Administratif

    1, Parc de l'Etoile

    67076 Strasbourg


    Monsieur le Maire,

    Lors de la construction de la ligne E du tram vers la Robertsau, la précédente municipalité a créé une section dangereuse pour les cyclistes.

    En effet, la piste cyclable au quai du Canal de la Marne au Rhin fait un « zigzag » très étroit juste avant de passer sous le pont Joseph Bech (celui sur lequel passe la ligne E du tram). En venant du nord (Schiltigheim), le cycliste n’a aucune visibilité sur la piste qui vient d’en face (sous le pont) :

    Nouvelle exposition par-le-nord-2.jpg

    par-le-nord-avec-cycliste-2.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Photo 1 : Vue par le nord : Photo 2 : Vue par le nord, avec un cycliste.Tout droit vers le canal… A noter : La  position prise par le cycliste …

    En venant par le sud (Conseil de l’Europe) la visibilité sous le pont est également très réduite :

    par-le-sud-2.jpg

    Photo 3 : Vue par le sud. Le pilier du pont empêche la visibilité.

    Utilisant la piste tous les jours pour me rendre au travail, j’ai déjà été témoin de nombreuses situations dangereuses et de quelques « presque-accidents ». De plus, un accident serait particulièrement grave à cet endroit car le cycliste risquerait de tomber dans le canal. Et un accident avec enfant sur vélo (ou un enfant accroché sur un siège-enfant) qui tomberait dans le canal pourrait vite tourner au drame …

    J’ai fait savoir mes préoccupations il y a quelques mois à M. Yves le Taillec, adjoint de l’ancienne municipalité pour le Secteur Robertsau-Wacken. Il m’avait répondu qu’il en appellerait au civisme des cyclistes. Il a eu de la chance qu’aucun accident grave ou fatal ne se soit produit, car l’aménagement manifestement insuffisant aurait pu engager la responsabilité pénale du maire en cas d’accident…

    Heureusement nous avons maintenant une nouvelle municipalité qui est plus favorable à l’usage du vélo.

    C’est pourquoi je vous demande de bien vouloir donner des instructions à vos services techniques de supprimer ce danger, en :

    · alignant la piste cyclable sur une trajectoire plus droite (voir les traces des cyclistes dans le gazon sur la photo ci-contre, qui sont une bonne indication où les cyclistes souhaiteraient avoir une piste),

    · aménageant une balustrade à côté du canal sous le pont Joseph Bech (comme il y a bien des balustrades sous les autres ponts).

    trajectoire-dessinee-s.jpg

    Photo 4 : Trajectoire dessinée dans le gazon par les cyclistes. (Photo prise sur le Pont Joseph Bech, en direction Nord).

    Solution possible : Matérialiser la piste cyclable au sol en suivant cette trajectoire. (Probablement nécessité de déplacer l’arbre en haut de cette photo.)

    Sachant que vous êtes sensible à l’usage du vélo et la sécurité des cyclistes, j’espère que vous pourrez donner une suite favorable à cette proposition. J’ose même espérer que l’aménagement pourra se faire rapidement, car la fréquentation de la piste cyclable augmente sensiblement avec le printemps qui arrive, et verra beaucoup de monde en été avec la proximité immédiate de la piscine du Wacken.

    En vous remerciant d’avance, je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, mes salutations distinguées.

    Patrick MULLER

    CC:

    -Mme Nicole DREYER

    Adjointe Robertsau-Wacken

    Mairie de quartier

    1 rue du Parc

    67000 Strasbourg

    -Direction de proximité

    44 boulevard d'Anvers

    67000 Strasbourg

  • SECURISATION rue LEJEUNE : CR succinct d'un participant de la réunion du 7/11/08

    Rappel : la municipalité actuelle a procédé pendant 3 mois à l'expérimentation de l'interdit de tourner à gauche en venant de la Wantzenau à partir d'Août 2008.

    Devant une assistance d'environ 60 personnes, Mme Nicole DREYER, Adjointe du quartier de la Robertsau a rappelé le contexte de cette action et a souhaité avoir un retour uniquement des habitants du secteur concerné et notamment ceux de la rue Lejeune et de la rue de L'Angle, n'ayant elle aucune préférence particulière pour une solution précise.

    Mme Véronique LAURENT, Directrice de Proximité, a fait ensuite un point de la problématique ainsi que du relevé des comptages de mars 2005 et novembre 2008 en montrant les évolution de trafic rue Lejeune et au carrefour de la rue de la papeterie. Il en ressort un léger report de 150 véhicules jour globalement vers le carrefour de la papeterie.

    La parole a ensuite été donnée à la salle pour les questions qui furent très nombreuses. La plupart des intervenants ont souhaité la pérennisation de la mesure car ils ont constaté une amélioration de la sécurité et  une réduction sensible du trafic de transit. Les associations présentes demandent également de traiter le problème global des flux.

    Globalement, un consensus semble s'être dégagé pour conforter l'expériementation actuelle avec la mise ne place d'un ilôt central qui sera alors infranchissable et suffisamment long pour éviter toute conduite dangereuse.

    La décision définitive qui appartient maintenant à la Municipalité ne devrait plus tarder....

    A suivre dans les prochains jours.....

  • problemes de circulation robertsau

    Voici la lettre qui nous a été transmise par M. H THIERY à l'attention de l'Adjointe de Quartier Nicole DREYER

    Strasbourg le 9 novembre 2008

    Madame Dreyer


    Je reviens vers vous suite à la réunion du vendredi 7 novembre 2008 au foyer Saint Louis, sur le problème de la rue Lejeune.

    La seule solution pour éviter tous dangers est d'installer des feux tricolores. C'est plus efficace qu'un trottoir au milieu de la route (très dangereux). Cela permettrait de sortir de la rue Lejeune, vers la gauche, en toute sécurité et pourrait réguler le flux venant du nord afin d'éviter d'engorger le carrefour de la papeterie. Un "interdit de tourner à gauche" (à horaires variables), pourrait être équipé d'une flèche rouge, fixe, pendant la période d'interdiction, accompagné d'un panneau signalant : "Interdit de tourner à gauche de 7h à 9h30". Je ne vois pas où est l'incongruité. Des panneaux temporaires et/ou périodiques existent et quand bien même, pourquoi pas innover? Ca éviterait aux riverains de patienter au feu pour tourner rue de la papeterie ou d'emprunter le "parking" de Match.

    Je profite de ce courriel pour soulever d'autres points épineux dans le quartier.

    J'ai oublié de vous dire : compte tenu du nombre de voitures mal stationnées sur cette rue Lejeune, ne serait-il pas possible de transformer le terrain vague (quatre arbres et un tas de cailloux) au croisement Lejeune/Loutherbourg, en parking ? Ca dégagerait la rue et une trentaine de véhicules y seraient plus en sureté.

    Un autre point délicat : la piste cyclable devant l'école de la Niederau. Avant d'emmener ma petite fille à l'école, je ne me doutais pas du problème. Au contraire, je trouvais l'initiative intéressante, pour les cyclistes et les automobilistes…, mais je m'aperçois que pour les piétons, c'est la galère. Il y a un important trafic de voiture aux heures d'entrées et de sorties de l'école. Les cyclistes évitent donc la rue, (ce qui est logique, il y a une "piste" cyclable); mais roulent comme s'ils étaient seuls sur "leur" morceau de macadam, malgré le nombre de personnes devant l'établissement, en faisant du gymkhana acrobatique. Surtout, ne pas franchir les lignes matérialisant la piste, sans bien regarder autour de soit.

    Encore un point à régler : En venant de la cité de l'Ill, au croisement avec la route de La Wantzenau, pour aller tout droit, rue de la Papeterie, il faudrait installer trois files (gauche, tout droit, droite). Ceci éviterait à certains kamikazes de prendre la file de droite pour allez tout droit et ce à la vitesse Fangio. Quand vous êtes sur la bonne file, il faut faire attention que personne ne vous double par la droite, c'est un comble - que dit le code de la route?

    Avant dernier point : le projet de route de délestage ou de contournement du quartier. Construire une route le long du canal des Français serait une hérésie. Cette route serait automatiquement à "grande circulation". Donc dangereuse. Bonjour les ballades à Pourtalès! Par contre aménager la route dite EDF, reviendrait certainement moins cher, n'incommoderait pas plus les arbres de la forêt et laisserait une qualité de vie aux Robertsauviens.

    Autre possibilité : Vous pouvez aussi faire venir le tram jusqu'au Fuchs am Buckel, y construire un parking et faire payer les automobilistes qui veulent entrer en ville.

    Dernier point pour ce jour : Il serait bon d'installer des ralentisseurs au milieu des rues, dans le secteur derrière le magasin Match (rue de l'Angle – à partir du 42 -, rue Boegner, rue Schenkbecker, rue Coehorn ...etc. Les automobilistes, pour éviter les priorités à droite de la rue de la Renaissance, le passage devant l'école et surtout être prioritaire à la sortie de la rue Reisseissen, sur la rue de la Papeterie, n'hésitent pas à rouler à vive allure. Il serait bon aussi, à chaque entrée de rue, en adjonction avec les panneaux, un marquage au sol rappelant la "ZONE 30". De même, il faudrait dessiner des ronds rouges au sol (30), rue de la Papeterie.

    Cordialement

    H.THIERY

  • SONDAGE sécurisation rue du Général Lejeune

    RÉSULTATS DEFINITIFS DU SONDAGE [Sondage clos LE 05/11/08 à  MINUIT]

    Sondage : « Etes-vous pour une sécurisation pour les piétons et les enfants de la rue du Général Lejeune du quartier Robertsau de Strasbourg ?»

    88.89%
    2.NON

    11.11%

    AVEC 18 commentaires

     

  • Sondage sur sécurisation rue du Général Lejeune

    Ce sondage sera fermé le 5 novembre à minuit et et les résultats définitifs publiés le 6 novembre 2008.

    Pensez à voter

  • Résultats et commentaires sont maintenant disponibles sur sondage sécurisation rue Lejeune.



    Bon vote pour celles et ceux qui n'ont pas eu le temps de s'exprimer sur le sujet.

    Rappel : réunion publique sur le sujet prévue le 7 novembre à 18 h00 à noter sur votre agenda

  • Rendez-vous samedi 8 novembre à 15 heures place d’Austerlitz pour laVélo-code-de-la-rue-tion

    Avec le Collectif Vélo "Vélaüch"de la Robertsau, vous êtes invités à participer à la

    Vélo-code-de-la-rue-tion
    8 novembre 2008
    Rendez-vous samedi 8 novembre à 15 heures place d’Austerlitz pour le départ de cette vélorution. La municipalité nous promet un code de la rue à Strasbourg en 2009 ? Banco ! Il s’agit d’un outil formidable pour mettre la voiture au pas en ville. Mais est-ce du bluff juste pour la « com’ » ? L’interdiction des vélos rue d’Austerlitz peut le laisser croire... Foin de rustines, nous voulons le vrai code de la rue !

    Nos élus n’ont plus que cette expression à la bouche, mais c’est quoi ce code de la rue ? En résumé, c’est donner la priorité aux plus vulnérables — d’abord les piétons, puis les vélos, et en dernier seulement les voitures — et réduire largement l’espace dévolu à l’automobile. Un décret récent rend cette utopie réaliste : il institue des zones de rencontre, limitées à 20 km/h, où les piétons sont prioritaires et peuvent se balader, ou jouer, sur toute la chaussée ! Exigeons l’aménagement de telles zones dans tous les quartiers, pour que la rue redevienne un lieu de vie sociale.

    Comuniqué du Crep strasbourg

    Pour + d'information cliquer sur le lien

    http://crep.strasbourg.free.fr/spip.php?article127