Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Concert 30 Mars 2014 à 17 H 00 à la paroisse Protestante de la Robertsau rue Boecklin


    Concert de la passion Chorale Cantalia. Entrée libre plateau

  • Expo Julie Salmon. Du 30 mars au 04 mai au cine robertsau

     

    Eléphants, ours, hyènes, zèbres, buffles… le bestiaire de Julie Salmon est d'une impressionnante présence et d'une beauté saisissante. Que ce soit avec sa peinture dans laquelle elle met en scène, avec une technique bien à elle, ses sujets grandeur nature, ou avec ses gravures, elle nous emmène au plus proche de l'univers du vivant.


    Vernissage le vendredi 28 mars à 18h. Présence de l'artiste le dimanches 6 avril et le 1er mai.source cine

     

  • Après le pic de pollution que fait-on ? Rien comme d'habitude...

    réaction de la FNAUT

    La FNAUT attend du gouvernement et des collectivités locales une réaction plus rapide et plus efficace aux pics de pollution de l’air. Elle attend surtout une stratégie de prévention de ces phénomènes, dont la circulation routière est une cause essentielle en milieu urbain.

    La gestion des pics de pollution

    La santé publique ne peut être prise à la légère : les pouvoirs publics doivent réagir rapidement au lieu d’observer la situation pendant une semaine tout en dispensant des conseils de prudence aux personnes fragiles et en espérant que le vent agisse à leur place.

    - Décidée isolément, la gratuité des transports publics n’a aucun impact sur le comportement des automobilistes ; elle a par contre un coût important pour les autorités organisatrices de transports.

    - La réduction des vitesses routières est nécessaire, mais son efficacité est limitée.

    - Plus efficace malgré son caractère non sélectif, la circulation alternée doit être décrétée dès l’émergence d’un pic de pollution (particules fines, oxydes d’azote ou autres polluants).

    La prévention des pics de pollution

    Mieux vaut donc prévenir par des mesures pérennes qu’essayer de guérir par des mesures provisoires. La pollution chronique de l’air urbain est d’ailleurs plus dangereuse que les pics.

    - Il faut s’attaquer en priorité aux facteurs déterminants : la pollution des autobus et autocars doit être traitée, mais elle est négligeable devant celle des voitures et des camions.

    - La dédieselisation du parc automobile est nécessaire. Elle exige l’alignement progressif de la fiscalité du gazole sur celle de l’essence et la suppression du bonus à l’achat des véhicules neufs, mais le renouvellement du parc automobile prendra inévitablement du temps.

    - C’est donc d’abord sur le volume de la circulation qu’il faut agir, sans craindre les réactions d’associations plus attentives au confort des automobilistes qu’à la santé publique.

    La FNAUT préconise en particulier de nouveaux aménagements piétons et cyclables ; l’extension des zones 30 ; un accroissement de la vitesse et de la ponctualité des autobus (couloirs réservés, priorités aux carrefours) ; la création de services entre banlieues ; l’utilisation des emprises ferroviaires inutilisées (Petite ceinture parisienne, voies ferrées périurbaines en province) ; l’abandon des projets de nouvelles autoroutes et de parkings urbains ; la correction du barême fiscal kilométrique, qui encourage les déplacements domicile-travail en voiture en surestimant leur coût ; le recours au péage urbain, qui permet une baisse durable de l’ordre de 20 % du trafic automobile. source fnaut

  • La semaine des alternatives aux pesticides. Du 20 au 30 Mars Le cine bussière robertsau y participe

     

    Le printemps est en route ! Chaque année la semaine des alternatives aux pesticides a lieu en France et c'est l'occasion pour les férus de récolte ou simplement amis de la nature, de découvrir des pratiques de jardinage naturel, mais également de s'informer et de se retrouver pour en discuter autour d'une table garnie.

    L'association SINE et ses partenaires vous invitent du 20 au 30 Mars au CINE de Bussierre pour un programme  "riche au naturel".

    extraits sine

     

    Mercredi 26 Mars

    Jardin Nature

    La qualité de l'eau est l'affaire de tous à commencer par celle du jardinier ! Le jardin du CINE de  Bussierre en est un bel exemple. Ce lieu d'une grande diversité et de pratiques respectueuses de l'environnement vous sera présenté lors de cette visite animée.

    À 9h30 dans le jardin du CINE. Pour adultes. Sur inscription au 03 88 35 89 56 ou inscriptions@sinestrasbourg.org  

     

    Mercredi 26 Mars

    A vos binettes (n°1) - Travail du sol et engrais fait maison.

    Association et rotation de culture, engrais verts, compostage et paillage des sols sont les bases du jardinage naturel. Venez vous faire la main dans notre potager au cours d'un cycle de 4 séances printanières. À tester et reproduire dans votre jardin !

    À 14h30 dans le jardin du CINE. Pour adultes. Sur inscription au 03 88 35 89 56 ou inscriptions@sinestrasbourg.org .

    Autres séances : le 2  Avril - choix des cultures et semis,   le 7 Mai - Plantations et associations de culture, le  28 mai - Paillage et "mauvaises herbes". 

     

    Samedi 29 Mars

    Avec l'ail des ours cuisinons sans pesticides.

    Une odeur aillée flotte dans l'air de la forêt de la Robertsau. C'est le moment de partir en cueillette "avertie" bien sûr, en se méfiant des contrefaçons.. De retour en cuisine, nous retrouvons l'ail des ours sous toutes ses formes, agrémenté de produits bios !

    À 9h30 au CINE de Bussierre. Pour adultes. Tarif 7 euros. 

    Sur inscription au 03 88 35 89 56 ou inscriptions@sinestrasbourg.org

     

    Dimanche 30 Mars

    CAUSE-CAFÉ - Ma précieuse..

    Cette table ronde aborde la question de l'eau sous contrainte. Entre problèmes de pollutions de la ressource et consommation excessive, comment faire réagir et impliquer l'ensemble de la société pour la protection de notre eau potable ?

    À 15h30 au CINE de Bussierre. Avec la participation de la CUS et le groupe thématique Eau d'Alsace Nature.

  • Strasbourg Trafic de stupéfiants Coup de filet à la Cité de l'Ill ce lundi matin 24mars 2014

    Une très importante opération policière a été organisée ce matin LUNDI 24MARS 2014 à la Cité de l'Ill dans le quartier de la Robertsau à Strasbourg

    Les policiers de la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale du Bas-Rhin, qui travaillaient sur commission rogatoire d'un juge d'instruction strasbourgeois, ciblaient une vingtaine d'objectifs.

    Ils ont interpellé au moins une quinzaine d'individus soupçonnés d'être impliqués dans un vaste trafic de résine de cannabis......extraits dna

     

  • info à retenir pour le vote du 23 mars La fiscalité locale, préoccupation numéro un des électeurs pour les municipales.

    La fiscalité locale, préoccupation numéro un des électeurs pour les municipales. La fiscalité locale, préoccupation numéro un des électeurs pour les municipales. |extraits Le Monde/Ipsos-Steria

  • Jardins...Pour plus de biodiversité, plantons local

     

    Pour plus de biodiversité, plantons local.
    Le guide "plantons local" vient de paraître et donne aux aménageurs, aux gestionnaires et aux propriétaires les conseils pour aménager et gérer durablement leurs espaces verts.
    Publié le 13/02/2014
    Dans les jardins et sur les balcons, on observe en ville un grand nombre de plantes ornementales exotiques.
     
    Ces plantes très séduisantes ne sont le plus souvent pas adaptées à notre climat et s'avèrent moins résistantes aux maladies et aux ravageurs.
    Certaines plantes peuvent aussi devenir envahissantes et se reproduire dans la nature au détriment des plantes indigènes. 
    C'est le cas notamment de la Renouée du Japon, des Solidages ou de la Balsamine de l'Himalaya.
     
    Avec le temps, les plantes indigènes se sont adaptées aux conditions locales de sol et de climat, réduisant ainsi leurs besoins en eau ou l'usage de fertilisants et de pesticides. Ces plantes offrent aussi "gite et couverts" à la faune grâce à des années de co évolution.
     
    En choisissant de planter et de cultiver les espèces indigènes, nous favorisons la biodiversité régionale, tout en créant des couloirs de migration pour la faune (trame verte).
     
     
    Bonne lecture ! source strasbourg.eu

  • Alerte à la Pollution Atmosphérique : On est à 9 presque au Plafond 10 très mauvais : qu'attend le Préfet pour AGIR

    Pour ce vendredi les teneurs en particules restent très fortes et devraient continuer à augmenter en lien avec une stabilité atmosphérique continuant à favoriser l'accumulation des émissions locales qui s'ajouteront au niveau de fond particulaire déjà élevé. La qualité de l'air sera mauvaise à localement très mauvaise en plaine (indices 9 à localement 10) et bonne dans les Vosges (indices 4). source aspa

  • 3,50 euros la séance de cinéma dimanche 16, lundi 17 et mardi 18 mars 2014 inclus

    Le Printemps du Cinéma 15ème édition !

    3 jours pour tout voir les dimanche 16, lundi 17 et mardi 18 mars 2014 inclus dans toute la France.

    Le principe de cet événement national très attendu du public est toujours aussi simple : pendant ces trois jours, les salles de cinéma participantes pratiquent un tarif exceptionnel à l’ensemble des spectateurs : 3,50 euros la séance (hors majoration pour les films en 3D et séances spéciales). Une belle occasion de profiter pleinement de toute la richesse de la programmation durant la manifestation puisque tous les films sont concernés par cet avantage tarifaire, qu’il s’agisse de l’ensemble des nouveautés ou des films encore à l’affiche. Un événement fortement plébiscité puisque 2,5 millions de spectateurs le fréquentent chaque année en moyenne.

    Le Printemps du Cinéma est organisé par la Fédération Nationale des Cinémas Français avec BNP Paribas, le partenaire exclusif des opérations nationales du cinéma en salles, qui prolongera cette opération du 19 au 25 mars 2014 inclus, en offrant plus de 300 000 contremarques à ses clients et prospects. Les détenteurs de contremarques BNP Paribas pourront bénéficier pendant 7 jours supplémentaires d’un tarif unique de 3,50 euros la séance (dans les cinémas participants, hors majoration pour les films en 3D et séances spéciales). A partir du 12 février 2014, 100 000 contremarques sont à gagner sur le web sur www.bnpparibas.net/cinema et sur la page Facebook BNP PARIBAS NET (dans la limite des stocks disponibles). Les détenteurs de la Carte We Love Cinema (www.welovecinema.fr) se verront offrir 100 000 contremarques et le réseau d'agences BNP Paribas offrira 130 000 contremarques à ses clients et prospects à travers toute la France.

  • Alerte aux particules... Evitez de courir ou delaisser vos enfants ou les personnes ägées souffrant d'insuffisnce pulmonaire à l'extérieur... pendant les prochains jours

    La semaine débute comme la précédente s'est achevée : les teneurs en particules restent fortes et devraient même augmenter en lien avec les émissions issues du trafic routier renaissant qui s'ajouteront au niveau de fond de particules (aérosols secondaires) déjà élevé. La qualité de l'air sera médiocre à mauvaise en plaine (indices 6 - 8) source aspa

     

    Limitez vos déplacements en voiture; privilégiez les transports en commun

  • Pour les Séniors en 2014..REVUE DE LA TROUPE « LA BUDIG » Opéra de Strasbourg / Théâtre municipal Place Broglie Vendredi 28 mars à 14 h 30

    Les cartons d’invitation sont à retirer à partir du lundi 10 mars au bureau d’accueil du Centre administratif, 1 parc de l’Étoile et dans les mairies de quartier.

  • A voir théâtre de la Boîte Noire du CREPS :Dom Juan Du vendredi 28 février au dimanche 30 mars 2014 Du mercredi au samedi à 20h30 Le dimanche à 17h00

    Et d’abord, qui est Dom Juan ? Un grand collectionneur de femmes ? Si l’on en croit Mozart, il en a possédé au moins mille. Notons que ce « burlador » trompe ses proies plus qu’il ne les séduit. Il séduit les femmes mais aussi les hommes (Sganarelle, Don Carlos), les lecteurs, les spectateurs…même les auteurs. Séduire, c’est par définition détourner du droit chemin. Alors, séducteur, Dom Juan, ou plutôt tentateur ? Dom Juan, un avatar du diable.

    Incarnation du prince de ce monde, Dom Juan est par excellence celui qui a fait le choix du monde. Il croque la vie, comme d’autres la pomme, de ses dents acérées de loup. En jubilant : la force de joie qui l’habite est sans limites, comme sa puissance de désir. Force de nature brute, gourmande, joyeuse, violente aussi, cruelle et atrocement indifférente, Dom Juan sacrifie tout aux exigences impérieuses de son moi triomphant. « Pereat mundus, vivat Don Giovanni ! ». Dom Juan, la force vitale.

    lieu Théâtre de la Boîte Noire du CREPS

    4 allée du Sommerhof
    67200 Strasbourg-Koenigshoffen

    Accès
    Tram B et F : arrêt Montagne Verte
    Bus 2-13-15-50 : arrêt Nid de Cigognes
    Parking devant le CREPS

    La Mesnie H. : 06 65 31 36 51
    Permanence téléphonique du lundi au vendredi de 14h à 17h
    Toute réservation laissée sur le répondeur sera prise en compte  (extraits lamesnieh)