Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Expo de VALENTINE PLESSY Illustratrice / Dessin naturaliste & animalier à voir du 1 au 29 septembre 2013 tous les jours, de 14h à 18h, sauf le samedi. Ouvert le dimanche. Entrée libre.

    au CINE 155 rue Kempf robertsau

    «Observer et dessiner la nature c’est lire un autre monde et livrer un récit où la donnée scientifique est transcendée par la représentation du vivant, sa force sauvage et sa poésie créatrice.» Avec cette exposition de dessins, par la finesse du crayon ou la magie de la couleur, Valentine Plessy nous invite à « une traversée du miroir et à faire un pas vers une zone frontière homme/animal».

     

  • Vendredi 30,Samedi 31 et Dimanche 1er septembre de la danse à la Guinguette du Rhin au jardin des 2 rives côté Français

    Vendredi 30 /// 21h
    Country Line Dance + Rock
    Label
    Country
     
    Soirée CD Country Line Dance + Rock'n'roll avec Sensastions Line Dance.
    ttes danses
    Yeah !! Santiags, stetson et une petite mousse.
     
    Samedi 31 /// 21h
    Label
    WCS_100%
    INITIATION au West Coast Swing avec W2C
    WCS
    Soirée West Coast Swing, une façon jeune, cool de pratiquer une danse de couple sur les tubes actuels.
     
    Dimanche 1er ///11h à 23h
    12h de BAL FOLK, Fest noz avec Pique nique
    Label
    Folk
     
    Pique Diatonique musical : 11h repas tirés du sac
    Boissons : sur place à la buvette de l'assosciation sur la piste de danse
    Buvette + vestiaire : de 11h à 23h
    Bal avec orchestreS : 15h à 23h
    avec : Asche et Kolhe - La Chamaille - Sylvain et Catherine - Galaad - Fistoulig - Béodan - Somsack et Marion et Au pied levé
    Remerciements : Merci à Michel du S'Narreschiff pour l’organisation
    folk
    Soleil ou pas, le chapiteau couvert est là !
    Musiciens, venez tous avec vos instruments

    source Guinguette du Rhin

  • “Solutions transports” pour tous les utilisateurs à voir en vidéo suite à l'enregistrement

    Vous pouvez retrouver le tchat avec tous les intervenants de la Région et du Département, les questions des usagers par courriels en temps réel ainsi que de l'association ASTUS en cliquant ci-dessous

  • Après la partie officielle, vendredi 23 Août 2013 à 19 h, les clés de la soirée inaugurale fête de la bière de Cronenbourg ont été confiées par l’association Cronenbourg Animation au showman Jean-Claude BADER

    Pour sa 21e édition, la fête de la bière de Cronenbourg promet d’être à nouveau chaleureuse dans le faubourg où est née une célèbre boisson houblonnée.

    Animations Vendredi/samedi et Dimanche

  • Découverte gratuite de la forêt de la Robertsau : vendredi 23 août à 14h30 au CINE de Bussierre

    La forêt de la Robertsau et ses méandres aquatiques, ses digues et sa luxuriance nous offre un paysage unique où l'histoire du Rhin et de l'homme se mélange à
    l'ombre des frondaisons.
    Une belle sortie nature vous invite à arpenter les reliques de la jungle rhénane, cette autre cathédrale dont les racines plongent dans la nappe phréatique...

    Modalités pratiques :

    • Rendez-vous : vendredi 23 août à 14h30 au CINE de Bussierre
    • Sortie gratuite, adultes et enfants à partir de 8 ans.
    • Inscription : au 03 88 35 89 56                                               source info CINE
  • Le tourne-à-droite à Strasbourg généralisé pour les cyclistes

    Une grande partie des carrefours avec feux tricolores (122 en occurrence), considérés comme non dangereux, passe au tour-ne-à-droite à Strasbourg. C’est une petite révolution culturelle pour les usagers de deux-roues, qui voient ainsi légaliser une pratique assez répandue de se glisser discrètement dans le
    sens de la circulation. De quoi fluidifier surtout leurs trajets quotidiens et les conforter dans l’idée de préférer le vélo pour se déplacer en ville. « Il ne s’agit en aucun cas d’être laxiste par cette mesure en matière de
    sécurité, prévient Olivier Bitz, adjoint à la circulation. Mais de n’imposer que les règles strictement nécessaires à la sécurité, sans mettre en danger qui que ce soit. » Cette mesure intervient après la mise en place d’une verbalisation adaptée, soit minorée de moitié, pour les cyclistes qui franchissent un feu rouge. Partant du principe qu’un vélo fait courir moins de risques pour autrui qu’un véhi-cule motorisé. source dna

  • Samedi 17 et Dimanche de la danse à la Guinguette du Rhin

    Samedi 17 ///
    Soirée toutes danses à 21h
    Label
    WeekEnd
     
    Dimanche 18 ///  
    Après midi musette Guinguette  
    soiree
    Comme tous les WE, retrouvez nous autour d'un verre sur la piste de danse.
    La Guinguette du Rhin la seule, l'unique au bord de l'eau !! Ne confondez pas !!

  • Art ou légumes à l’Ancienne douane, Strasbourg irréconciliable ou " l'art de la politique politicienne"

    Commentaire ou " l'art de la politique politicienne. Franchement il y a tellement de lieu d'exposition qu'un marché animé de produits agricoles de proximité est un vrai plus pour la visibilité de la ville de Strasbourg. Soutenir qu'on ne peut pas changer la destination d'un lieu inutilisé depuis 2000 est un non-sens.

    source rue 89 strasbourg

     
    Dans le projet de boutique d'alimentation, les murs de l'Ancienne douane seront repoussés jusqu'aux arcades extérieures (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

    Dans le projet de boutique d’alimentation, les murs de l’Ancienne douane seront repoussés jusqu’aux arcades extérieures (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

    Les aménagements qui ont fait débat (5). Au printemps 2014, une quinzaine de producteurs locaux vendront des fruits, légumes, viandes et laitages dans le point de vente collectif aménagé cet hiver à l’Ancienne douane. Autrefois salle d’expositions temporaires, le lieu est vide depuis un incendie en 2000. Son changement de vocation provoque pourtant l’ire d’un collectif de citoyens et d’élus, qui doutent de l’opportunité du projet.

     

    Ils ne désarment pas, à 8 mois des élections municipales. Si la droite repasse, espèrent-ils, ce « caprice »(dixit Robert Grossmann) de Françoise Buffet, adjointe au maire en charge de l’environnement et de l’agriculture, ne se fera pas. Le projet qu’une poignée de galeristes, d’amateurs d’art et d’élus espèrent voir capoter : l’installation d’un point de vente collectif de produits alimentaires locaux sur 200 m² au rez-de-chaussée de l’Ancienne douane, dans le centre-ville de Strasbourg. Là où, pendant une cinquantaine d’années, se sont tenues quelques belles expositions temporaires. Incendié en 2000, le lieu n’est utilisé qu’épisodiquement depuis cette date. Dernier succès : Thrill, en 2011.

    « Mettre le monde rural au cœur de la ville »

    Sur le métier depuis deux à trois ans, la création de ce magasin de producteurs répond à un engagement de la municipalité PS sortante en faveur des circuits d’alimentation courts, réduisant les intermédiaires entre la fourche et la fourchette. Le choix du lieu, explique Françoise Buffet, tient à sa centralité et à la demande forte des riverains en matière de produits frais et locaux. Cette localisation est également intéressante puisqu’elle se situe sur le trajet des touristes entre la dépose des cars place de l’Etoile et la cathédrale :

    « Notre souhait est de mettre le monde rural au cœur de la ville et de faire de ce lieu une vitrine de l’agriculture locale. La relocalisation de l’alimentation est un enjeu majeur dans notre monde actuel. Ce projet est l’une des réponses apportées par la collectivité, dans le cadre du partenariat avec la chambre d’agriculture du Bas-Rhin. De plus, ce point de vente n’entrera pas en concurrence avec les marchés du centre, mais pourrait bien être une locomotive pour les autres commerces. »

    Dans le projet, l'escalier va sauter pour agrandir l'espace au rez-de-chaussée (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

    Dans le projet, l’escalier va sauter pour agrandir l’espace au rez-de-chaussée (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

    Les bureaux au premier étage, à l'abandon, comme la salle d'expo, ne sont pas intégrés dans la première phase du projet de boutique (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

    Les bureaux au 1er étage, comme la salle d’exposition, ne sont pas intégrés dans la première phase du projet de boutique. Lors d’une seconde phase, un lieu de dégustation pourrait y être installé (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

    Le Quai des bières, exploité par le restaurant jusqu'à une date récente, sera intégré dans l'espace boutique, et le mur détruit (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

    Le Quai des bières, exploité par le restaurant jusqu’à une date récente, sera intégré dans l’espace de vente, et le mur détruit (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

    Depuis le 9 juillet, le permis de construire a été déposé par la Ville de Strasbourg, qui investit 800 000€ dans la rénovation et la mise aux normes des lieux. Dans un second temps, ils seront aménagés en boutique à la charge du collectif de producteurs, une quinzaine (sur une cinquantaine de dossiers déposés l’année dernière auprès de la Chambre d’agriculture), tous installés dans le Bas-Rhin, pas forcément en bio.

    Les travaux devraient démarrer cet hiver, avec 6 mois de retard environ, puisque la livraison était prévue initialement fin 2013 (lire la délibération du conseil municipal de juin 2012 – PDF) et que l’on s’achemine vers une inauguration en mai 2014. Au programme : destruction de l’escalier central qui mène à la salle d’expositions, démolition du mur séparant le futur local du Quai des bières, bar exploité jusqu’à présent par le restaurant L’Ancienne douane, et surtout, murs repoussés jusqu’aux arcades extérieures pour agrandir l’espace.

    Pétition, faux vernissage, lobbying

    Ce n’est qu’au printemps 2014 que légumes, miel, viande ou vin y trouveront leur place. C’est sur ce délai entre les travaux de mises aux normes et ceux, plus tard, d’aménagement commercial, que comptent les opposants au projet, actifs depuis deux ans dans le cadre du « collectif Ancienne douane ».

    Après une pétition, ces galeristes et amateurs d’art ont organisé à l’automne 2012 un faux vernissage pour sensibiliser le public à leur cause, avant de rencontrer à plusieurs reprises les conseillers techniques du maire Roland Ries, qu’ils pensent « gêné sur ce sujet, absent sur ce dossier comme sur tout ceux qui ont trait à la culture » [lire notre article "politique culturelle, le boulet de Roland Ries"]. Leur crédo : l’Ancienne douane, bâtiment historique dédié à l’art depuis les années 1960, doit le redevenir. Audrey Kinné, une proche de François Loos, et Gérard Cardonne, écrivain, tous deux membres du collectif, insistaient dans une lettre ouverte :

    « Ce magnifique bâtiment, chargé d’histoire, particulièrement bien situé au cœur historique de la ville, pourrait et devrait être un des lieux culturels privilégiés de Strasbourg en permettant aux artistes régionaux en mal de lieu d’expositions temporaires ainsi qu’aux artistes rhénans et internationaux de participer à la réputation artistique de notre ville. (…) Une telle décision [du maire de Strasbourg] de rejeter une demande culturelle évidente et très forte ne peut que repousser les artistes alsaciens à se tourner vers d’autres régions et villes plus accueillantes et faire obstacle à la venue d’artistes qui peuvent promouvoir et mettre en avant notre ville. »

    Aujourd’hui, les deux opposants veulent croire que tout n’est pas perdu pour « leur cause ». Et, à défaut d’avancer sur le dossier de l’Ancienne douane, ils réclament la recherche d’autres lieux où accueillir des « grandes expositions » (plus de 30 œuvres picturales), qu’ils se proposeraient de gérer et/ou animer pour le compte de la collectivité. Selon Audrey Kinné et Gérard Cardonne, les conseillers techniques du maire leur auraient promis une réunion et une lettre d’intention qui ne seraient jamais venus.

    Opposer culture et agriculture

    Côté exécutif, on s’agace. Françoise Buffet, directement mise en cause dans ce dossier, elle qui s’était engagée (de façon infructueuse) en faveur de la création d’un marché couvert à l’Aubette sous la mandature précédente, regrette :

    « C’est très maladroit de la part de Robert Grossmann [ancien président de la CUS, de 2001 à 2008, en charge de la culture] et du collectif d’opposer culture et agriculture. Quant il était au pouvoir, Robert Grossmann n’a rien fait pour l’Ancienne douane. J’en conclus que ce n’était pas sa priorité. Et puis l’art se met beaucoup plus facilement dans des lieux atypiques que l’alimentation… »

    Néanmoins, la création d’un « centre d’art », comme il en existe dans d’autres grandes villes de France, n’est pas – à notre connaissance – dans les cartons, même si la Coop au Port-du-Rhin, les Docks Malraux ou la Manufacture ont parfois été évoqués pour l’abriter.

  • Ateliers Pour un bon compost... Mercredi 14, 21 et 28 août , de 14h30 à 17h au CINE de la Robertsau

    Au mois d'août, le CINE de Bussierre vous propose trois nouvelles séances
    d'apprentissage des techniques de compostage les mercredis 14 et 21 et 28 août
    de 14h30 à 17h.
    Ces ateliers sont destinés à tous les jardiniers amateurs désireux de parfaire leur
    pratique. Ils permettront en particulier d'expliquer comment bien démarrer un
    compost et de faire prendre conscience à chacun de l'importance de changer ses
    habitudes afin de protéger la qualité de notre ressource en eau et notre
    environnement.
    Alors, tous au compost, tous à Bussierre !
    Modalités pratiques
    Tarif : Gratuit
    Inscription : au 03 88 35 89 56