Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Lundi 1er octobre le train entre en gare de Strasbourg pour les séniors...

    Toutes sortes d'activités vous sont proposées : jeux de mémoire, exercices physiques et tous les conseils pour vous aider dans vos démarches..

  • Point 46 Interpellation de M. Pascal MANGIN sur les conséquences financières dues à l’abandon/reformulation du projet du quartier d’affaires européen.

    voir la vidéo du dernier conseil municipal du 24 Septembre 2012 en cliquant ICI

  • Le vendredi 28 septembre 2012 de 18h à 22h Bœuf Jazz au Kaysersguet (à côté terminus tram Boecklin)

    La saison de kartier Nord au Kaysersguet à la Robertsau se termine avec un rendez-vous musical
    le vendredi 28 septembre 2012 de 18h à 22h
    Bœuf Jazz
    Des musiciens improvisent sur des standards du jazz
    Pavilllon vitré du Parc Henri-Louis Kayser
    Entrée au niveau du terminus tram rue Bœcklin Strasbourg Robertsau

    Pour les musiciens qui souhaitent participer à cette jam session,
    merci de contacter Thierry au 06 80 66 56 06

  • Le centre socio-culturel de l'Escale à la Robertsau en fête ce 22 Septembre 2012 de 10 H à 22 H qui se termine par un bal champêtre

    Pour la troisième année consécutive, une vingtaine d’associations du quartier de la Robertsau organise le samedi 22 septembre 2012 de 10h00 à 22h00, une grande fête d’automne à l’Escale (78 rue du Docteur François).

    Les artistes de la Robertsau seront mis à l’honneur, qu’ils soient peintres, sculpteurs, ou encore auteurs, lors de cette manifestation. Une exposition d’artistes plasticiens réunira une quinzaine de peintres et sculpteurs. Un café littéraire permettra au public de découvrir 8 écrivains du quartier : Sylvie de Mathuisieulx, Christiane Roederer, Philomène Odimba-Milolo…Jean Chuberre (Président de l'Escale)

    De nombreuses autres animations seront organisées pour les petits et les grands.

    Animations qui auront lieu tout au long de la journée :

    Des ateliers jeux de mots, des ateliers sensoriels et ludiques, un mur d’escalade avec le Club Alpin Français, un Atelier artistique Ambulant avec Valérie Grand, un parcours gonflable, des animations sportives avec l’ASL, des balades à Poney avec le Waldhof…

    Spectacles :

    Concerts de l’Harmonie Caecilia, spectacle de danses Tahitiennes, un spectacle de marionnettes « Nah-Lou » par la Cie du Ciel entre les Oiseaux, animations musicales et un bal champêtre avec la Guinguette du Rhin à partir de 18h00, …

    Restauration et buvette seront également proposées sous un chapiteau :

    Assiettes Gourmandes et Campagnardes, tartes flambées, sandwichs, soupe…

    Il est conseillé de venir en vélo. Une solution de repli est prévue en cas de pluie.

    Entrée libre source escale

     Le Programme complet de la journée :

    http://escale.centres-sociaux.fr/files/2012/08/Programme_Robertsauenf%C3%AAte20122.jpg

     

     

  • Salon des associations les 22 ET 23 septembre 2012 au Parc de la Citadelle à l'esplanade de 10 H à 18 H

    salon des associations de Strasbourg

    Pourquoi un salon ?

    Depuis 1994, la Maison des associations de Strasbourg organise un salon des associations pour :

    • Permettre aux associations de se faire connaître du grand public
    • Proposer aux strasbourgeois des animations gratuites et diversifiées
    • Permettre aux dirigeants associatifs de se rencontrer entre eux
    • Favoriser les dynamiques inter-associatives dans la construction du programme d’animation et dans l’animation des villages

    Où et quand ?

    Le 10ème salon a lieu les samedi 22 et dimanche 23 septembre 2012 dans le Parc de la Citadelle, à l'esplanade, Strasbourg.
    Samedi de 10h à 19h , pour la scène tremplin de 16h à 21h et le dimanche de 10h à 18h.
     

    Le salon « Villages des associations »

    Les stands des associations sont implantés sous des chapiteaux et répartis en 8 villages :

    • Accès aux droits et solidarité,
    • Santé
    • Cadre de vie et loisirs
    • Solidarité internationale
    • Sport
    • Arts et culture
    • Education/formation
    • Pays, peuples et régions

    Les animations

    De nombreuses animations sont prévues : chants, danses, démonstrations sportives, théâtre, expositions, animations enfants, jeux …

    vous trouverez ci-joint la dernière version à jour des animations du salon.

    • PLAN
    • ANIMATIONS DANS LE PARC
    • MUSIQUE ET DANSE
    • SPORT
    • TABLES RONDES ET ATELIERS
    • ENCART D.N.A.

     

    Comment s’y rendre ?

    Accès tram :
    tram C ou E, arrêt de l'esplanade

    Accès bus :
    Bus 30, arrêt Ankara ou arrêt Rome
    Bus 15, arrêt Rome ou arrêt Esplanade

    Parking vélo sur site extraits mdas

  • La Robertsau en Fête 2012 : samedi 22 septembre 2012 de 10h00 à 22h00 grande fête d’automne à l’Escale (78 rue du Docteur François).

    Pour la troisième année consécutive, une vingtaine d’associations du quartier de la Robertsau organise le samedi 22 septembre 2012 de 10h00 à 22h00, une grande fête d’automne à l’Escale (78 rue du Docteur François).

    Les artistes de la Robertsau seront mis à l’honneur lors de cette manifestation, qu’ils soient peintres, sculpteurs, auteurs ou encore musiciens. Une exposition d’artistes plasticiens réunira une quinzaine de peintres et sculpteurs. Un café littéraire permettra au public de découvrir 8 écrivains du quartier : Sylvie de Mathuisieulx, Christiane Roederer, Philomène Milolo… Des concerts seront également donnés par différents groupes ou orchestres de musiciens de la Robertsau.

    De nombreuses autres animations seront organisées pour les petits et les grands.
    Animations qui auront lieu tout au long de la journée :
    Des ateliers jeux de mots, des ateliers sensoriels et ludiques, un mur d’escalade avec le Club Alpin Français, un Atelier artistique Ambulant avec Valérie Grand, un parcours gonflable, des animations sportives avec l’ASL, des balades à Poney avec le Waldhof…

    Spectacles :
    Concerts de l’Harmonie Caecilia, spectacle de danses Tahitiennes, un spectacle de marionnettes « Nah-Lou » par la Cie du Ciel entre les Oiseaux, animations musicales et un bal champêtre avec la Guinguette du Rhin à partir de 18h00, …

    Restauration et buvette seront également proposées sous un chapiteau :
    Assiettes Gourmandes et Alsaciennes, tartes flambées, sandwichs, soupe…

    Il est conseillé de venir en vélo. Une solution de repli est prévue en cas de pluie.
    Entrée libre

    Téléchargez le programme complet : Robertsau en fête 2012

  • Entrée libre Concert Avec des musiciens de l'ensemble Volutes "Comme un vent de musique" au CINE de Bussiere 155 rue Kempf à Strasbourg Robertsau (voir bouton plan) le dimanche 16 septembre 2012 à 11 h

    Journées nature et patrimoine
     

    A l'occasion de la 3e édition des

    "journées nature et patrimoine"

    du 14 au 16 septembre 2012

    Concert

    Avec des musiciens de l'ensemble Volutes

    "Comme un vent de musique"
    au CINE de Bussiere 155 rue Kempf
    à Strasbourg Robertsau (voir bouton plan)
    le dimanche 16 septembre 2012 à 11 h
    Oeuvres de Messiean, Debussy,
    Villa-Lobos et Poulenc.

    Interprétées par les musiciens de

    l’ensemble musical Volutes :
    Béatrice Herazifend (flûte),

    Etienne Bardon, François Schreiber

    (clarinettes).

    Entrée libre.

  • Histoire du quartier Robertsau, Wacken

    Histoire du quartier Robertsau, Wacken

    Bordée par la forêt rhénane, la Robertsau se caractérise par la qualité de son site, où les espaces naturels sont très présents, et par l'esprit encore villageois de son centre.

    La Robertsau, village agricole

    Entourée par un réseau de cours d'eau - l'Ill, le canal de la Marne au Rhin et le Rhin - la Robertsau s'est développée par l'implantation de pêcheurs, de dragueurs de gravier, de constructeurs de bateaux et de paysans. Ces derniers se sont installés sur les petites îles autour des bras de l'Ill et du Rhin, et ont utilisé les ressources présentes sur place (le crottin de cheval des nombreuses casernes). Très tôt, en effet, l'activité agricole s'est spécialisée dans le maraîchage et le quartier était considéré comme le grenier de la ville. Bien que cette activité ait fortement diminué, elle reste présente jusqu'au cœur du quartier, par exemple avec la présence de serres rue du Capitaine Fiegenschuh. D'anciennes fermes témoignent également de cette origine agricole.

    Au XVIIIe siècle, la ville intramuros étant de plus en plus dense et insalubre, la Robertsau est devenue un lieu de villégiature pour les nobles et les bourgeois.

    En 1801, le baron de Bussière acquit une vaste propriété qu'il transforma peu à peu en vaste parc à l'anglaise de 24 hectares et y fit construire un château. Sa petite fille, mariée au comte de Pourtalès y reçut l'élite du Second empire. Il accueille depuis 1975 la Schiller International University. La ferme Bussière (60 hectares) est aujourd'hui le siège du Conservatoire de la forêt rhénane.

    Le développement du quartier à la fin du XIXe siècle

    L'endiguement du Rhin, pendant la seconde moitié du XIXe siècle, a été déterminant pour le développement de la Robertsau. Les inondations étant moins fréquentes, quelques industries prennent le relai d'activités artisanales et s'implantent dans le faubourg : une fabrique de bougies et la Papeterie de la Robertsau qui remplace un moulin sur le Muhlwasser en 1872 et utilise l'énergie hydraulique. Sa production atteindra 25000 t/an à la fin du XXe siècle, avant de fermer récemment ses portes.

    Avec ses cinq récoltes par an, le maraîchage devient un secteur économique majeur grâce à l'apport de nouvelles méthodes de culture plus intensive et l'arrivée de jardiniers de Strasbourg, poussés hors des enceintes par l'urbanisation. À partir du début du XXe siècle, des jardins ouvriers, devenus depuis les jardins familiaux, ont pris le relais. Actuellement le quartier en possède environ 900 sur les 4 800 de la ville.

    Avec l'apport de population, de nouveaux secteurs s'urbanisent selon un réseau viaire géométrique de part et d'autre de la rue Boecklin, voie historique structurante du noyau villageois. Ce nouveau tissu urbain se différencie de celui issu des méandres de l'Ill et du Rhin, plus tortueux : les îlots et le parcellaire deviennent réguliers, permettant ainsi l'implantation d'un bâti plus urbain. Ce développement a également apporté une densification le long de la route de la Wantzenau, où les maisons à pan de bois côtoient des édifices urbains.

    Cimetière NordEn 1913, Fritz Beblo, architecte de la Ville entreprend la construction du cimetière nord, composition sereine articulée autour d'une pièce d'eau rectangulaire et de bâtiments qui constituent un véritable manifeste architectural, entre classicisme et modernité, à la recherche d'un équilibre entre la ville et l'idée de nature. Après le traité de Versailles, Fritz Beblo ayant opté pour la nationalité allemande, Paul Dopff, son ancien adjoint, poursuivit son œuvre.

    Le port aux pétroles

    Tout en ayant conservés de vastes espaces agricoles, le faubourg s'est vu adjoindre une activité industrielle après la 1ère guerre mondiale : le port aux pétroles. Suite au déplacement du port sur le Rhin à la fin du XIXe siècle, les infrastructures portuaires n'ont cessées d'être développées. En 1924, les travaux du bassin du port aux pétroles ont débuté au niveau de l'actuel bassin Albert-Auberger. Les travaux comportaient aussi de nouvelles digues de protection contre les crues, des darses et des postes de chargements liés au développement du trafic sur le Rhin.

    L'urbanisation depuis 1950

    L'après guerre a vu un important développement urbain en bordure du tissu urbain existant : sur 25 hectares, 1 760 logements sociaux ont été construits à la Cité de l'Ill, entre 1958 et 1961. Sa tour Schwab, du nom de son architecte, haute de 16 étages, constitue un repère dans le paysage.

    Le quartier de la Robertsau a continué à s'étendre et à se densifier depuis les années 1960 notamment avec un tissu résidentiel au nord et sud-est. Il s'étend jusqu'en bordure des quartiers centraux.

    Le Wacken et les institutions européennes

    Le quartier du Wacken est une île aussi vaste que l'ellipse insulaire de Strasbourg, entre l'Ill et l'Aar coupée en deux par le canal de la Marne au Rhin depuis 1850. Situé dans le glacis des fortifications dès le XVIIe siècle, il est un lieu de promenades des Strasbourgeois et fait l'objet de projets d'aménagements paysagers à partir de 1835.

    Cité Ungemach, Parlement européenAu début du XXe siècle, le secteur du Tivoli a été urbanisé avec des villas à pans de bois, seules autorisées avant la loi de 1922 dans la zone de glacis. Situé à proximité de la place de Bordeaux, nouvelle entrée de la ville depuis la construction de la Neustadt, il en est à sa limite comme la cité Ungemach, qui elle est implantée dans le prolongement de l'Ile Sainte-Hélène entre l'Ill et l'Aar. Cette cité-jardin est une fondation créée par un industriel aux idées familialistes et hygiéniste, qui a fait fortune grâce aux subsistances militaires pendant la première guerre mondiale. Les architectes P. de Rutté et J. Sorg lancèrent les travaux en 1923 sur un terrain mis à disposition par la Ville par bail emphytéotique. Elle est composée de140 pavillons de plusieurs types, entre 100 et 130 m², avec des jardins de 3 à 5,50 ares. Aujourd'hui propriété de la ville, la cité, dont les maisons sont toujours très demandées, est gérée par Habitation moderne.

    Le Wacken acquiert une nouvelle vocation d'agglomération depuis l'installation de la Foire-exposition en 1927, devenue Foire européenne en 1933. Cette dernière, et son pendant, le Palais de la musique et des congrès (PMC) font l'objet de projets de restructuration et d'agrandissement.

    Un quartier d'affaires sera construit dans les années 1970, suivi des institutions européennes. Le secteur de ces dernières, implanté au sud du canal de la Marne au Rhin, dans le quartier de l'Orangerie, s'étend au Wacken et à la Robertsau avec les constructions du nouveau Palais des Droits de l'Homme en 1995 (architectes R. Rogers & Partners et C. Bucher), du Parlement européen en 1998 appelé également bâtiment Louise Weiss (Architecture Studio Europe), de la Pharmacopée européenne ou Direction européenne de la qualité du médicament en 2007 (architectes Art Building - Denu & Paradon) et de l'Agora du Conseil de l'Europe ou bâtiment de l'administration générale en 2008 (architectes Art and Build - Denu & Paradon).

    La mutation de ce secteur se poursuit avec le projet Wacken-Europe.

    source texte et photosstrasbourgeu

  • La rentrée scolaire à la robertsau

    Voir le écoutre le reportage avec la pose de la 1ère pierre de l'extension du collège de la Tobertsau le 4 septembre 2012 source pass-age

    cliquez ICI

  • Demandez lze programme du SINE à la Robertsau pour les journées du Patrimoine du 14 au 16 septembre 2012

    suite

  • confrérie Saint-Fiacre à la Robertsau 260 ans déjà ce dimanche 9 septembre 2012 avec une procession qui démarreà 1O Hà l'Eglise catholique de la Robertsau

  • Robertsau Braderie Samedi 8 septembre inauguration à 11 H 30

    La braderie se tiendra pour la 1ère fois en septembre et non plus en juin comme auparavant ce samedi 8 septembre : Inauguration à 11 h 30, angle rue Boecklin, rue des Fleurs, en présence de Miss Alsace. Le beau temps sera de la partie. Il y aura également des puces vendus par des particulers.

  • 8 et 9 septembre 2012 Au Kaisersguet expo au Pavilllon vitré du Parc Henri-Louis Kayser Entrée au niveau du terminus tram rue Bœcklin

    Nous aurons plaisir à vous accueillir à l'exposition de
      François Génot
      Dessin
      Pavilllon vitré du Parc Henri-Louis Kayser
    Entrée au niveau du terminus tram rue Bœcklin Strasbourg Robertsau (voir bouton plan)
      8 et 9 septembre 2012
     

    EXPO le samedi de 14h à 19h et le dimanche de 10h à 18h

     
      Vernissage le samedi 8 septembre à 17h avec
      Vongole di Steluccia Trio (jazz)
     

    Jeune artiste récemment choisi pour "habiller" les bus de la CTS, François Génot poursuit sa quête - ("Je cherche systématiquement les failles de notre folle propension à la stérilisation", nous dit-il) - et investit le Kaysersguet avec des dessins grand format. En représentant des fragments de nature spontanée François Génot réhabilite les friches, ces «zones invisibles» du quotidien en leur donnant la vitalité et la complexité propre aux jungles d’horizons plus lointains. C’est aussi une manière de questionner l’état de nos emprises dans des paysages que l’on croit toujours maîtriser... Mais nous ne faisons que passer ...

      black
              grass
  • Strasbourg Le millésime 2 011 en 75 bouteilles Première cuvée de la Robertsau

     Un fruité délicat, agréable en bouche, qui s’accorde avec tous les mets, c’est l’appréciation d’un connaisseur qui a goûté au millésime 2 011 de la Robertsau.

     Ce vin atypique issu de quatre cépages (riesling, muscat, gewurtztraminer et pinot gris) a été produit sur le site de l’hôpital de la Robertsau et mis en bouteille, hier après-midi, en présence de la cheville ouvrière de ce projet original, un vigneron passionné de Dambach-la-Ville, André Ruhlmann.

    Après s’être penché durant plus de quatre ans sur le berceau de son « bébé », 96 pieds de vigne qu’il a plantés avec les résidents de la maison de retraite, le parrain a posé la première étiquette sur la bouteille de ce vin « rare » et de « collection ».

    75 litres pour commencer

    C’est la première véritable cuvée, fruit d’un petit jardin de vignes qui pousse au profit des personnes âgées. L’an dernier, la toute première récolte passée sous silence était insignifiante avec tout juste une quinzaine de litres de jus de raisin au pressoir, transformés en sept litres de vin.

    La récolte 2011, qui a été mise en bouteille avec la participation des personnes âgées, sous le regard étonné des enfants de la crèche de l’hôpital, a été beaucoup plus importante : 70 à 75 litres de vin à déguster..... extraits dna (/9/12

  • colloque le 11 Septembre 2012 :vélo où en est-on ? inscription obligatoire

    Pourquoi ce colloque ?

    Ce colloque s'inscrit dans le droit fil d'une série de rendez-vous annuels à Strasbourg dédiés à la mobilité alternative ; le premier en 2011 était le "Code de la rue".

    Le vélo partagé connaît un engouement formidable auprès du public. Plus de 350 systèmes de vélo partagé sont actuellement en service en Europe. La France, avec La Rochelle en 1976 et Rennes en 1998 qui lançait le premier système informatisé au monde, a ouvert le ban. Lyon et son Vélo’v, Paris et son Vélib’ ont véritablement changé la donne en termes de pratique du vélo dans les villes et ont ouvert la voie aux autres villes en France et dans le monde.

    C’est le moment de définir les perspectives et mettre en avant les innovations :

    analyser ce phénomène lié à l’émergence d’une économie du partage,

    replacer le service de vélo partagé dans la politique vélo et de mobilité urbaine des villes,

    établir un état des lieux de ces services à l’international et en France en analysant les raisons du succès et d’échecs,

    proposer une boite à outils pour connaître les différentes options de montage juridique et financier, déterminer les fonctionnalités souhaitées et découvrir les solutions techniques disponibles : vélos, bornes, services complémentaires, etc.

    Tels sont les points qui seront présentés et débattus au cours de la rencontre qui s’adresse aux élus, ingénieurs, techniciens des villes, aux associations, entreprises impliquées dans la politique vélo des villes.

     

    Programme de la journée

    8 h 30

    Accueil des participants /café

       

    9 h 00

    Ouverture du colloque

    Roland Ries, sénateur-maire de Strasbourg et président du GART,
    Jean-Marie Darmian, président du Club des villes et territoires cyclables, maire de Créon et vice-président du Conseil général de la Gironde.

       

    9 h 20

    Table ronde 1 : l'économie de partage

    Modérateur : Daniel Payot, philosophe, professeur à l'université de Strasbourg et adjoint au maire de Strasbourg.

    Les nouveaux lieux du partage : Philippe Simay, philosophe, co-directeur de la revue metropolitiques.eu et membre de l'agence Sensual City Studio.

    L'économie collaborative : Antonin Léonard, consultant sur les nouveaux modes de consommation de l'ère numérique.

    L'économie de la fonctionnalité, vers un nouveau modèle économique durable : Pascal Trehet, consultant, membre de la Fondation Concorde et membre du groupe de travail sur l'économie de fonctionnalité.

    En savoir plus

     


    Pause-café 10 minutes

       

    10 h 45

    Table ronde 2 : controverse "Le vélo partagé ne remplace pas une politique vélo"

    Vélos partagés et système vélo : Frédéric Heran, enseignant-chercheur CNRS/université de Lille

    Une politique vélo, c'est quoi ? : Alain Jund, vice-président du Club des villes et territoires cyclables, adjoint au maire de Strasbourg, chargé de l’urbanisme.

    Lyon, ville pionnière du vélo partagé : Gilles Vesco, adjoint au maire de Lyon et vice-président du Grand Lyon chargé de la nouvelle mobilité et des nouveaux modes de vie urbains.

    En savoir plus

       

    12 h 00

    Table ronde 3 : l'état des lieux du vélo partagé en Europe et au-delà

    Modératrice : Sophie Rosenzweig, journaliste Arte

    Le projet OBIS "Optimizing Bike Sharing in European Cities" : Janett Kalina, directrice du cabinet Choice Gmbh Berlin, coordinateur du projet OBIS.

    Témoignages

    Le nouveau système de Namur (Belgique) : Catherine Noël, chef du service mobilité, ville de Namur (Belgique).

    Le réseau des villes suisses : Manon Giger, secrétaire générale de la coordination bikesharing Suisse.

    Les vélos publics en Amérique du NordBenoit Beroud, consultant en mobilité durable chez Mobiped, co-auteur du livre Cycling and sustainability, Emerald, septembre 2012

    En savoir plus

       

    13 h 15

     Déjeuner-buffet (1 h 30)

       

    14 h 45

    Table ronde 4 : l'état des lieux du vélo partagé en France

    Modérateur : Clément Rossignol, vice-président de la communauté urbaine de Bordeaux

    Panorama des services et des différents acteurs du marché : évolutions et perspectives : Olivier Richard responsable de l'unité "évaluation des politiques et systèmes de déplacement" au CETE de Lyon.

    Témoignages

    Strasbourg : Jean-Philippe Lally, président de Strasbourg Mobilités, directeur général de la CTS (Compagnie des Transports Strasbourgeois).

    Dijon : Catherine Hervieu, vice-présidente du Grand Dijon.

    Montpellier : Céline Beausse, directrice du marketing de la TaM (Transports de l'agglomération de Montpellier).

    En savoir plus

       

    16 h 00

    La boîte à outils : 2 ateliers en parallèle au choix

    Les bonnes réponses pour monter un service de vélos partagés dans une ville

    Atelier 1 : Quelles fonctionnalités pour quels usages ? Que choisir : les bornes vélo, l’ouverture au vélo électrique et l'accompagnement du service maintenance ?

    Laurent Mercat, ancien consultant mobilité, dirigeant d'entreprise - Smoove
    Isabelle Mari, directrice Prospective et Stragégie - JC Decaux

    ou

    Atelier 2 : Le choix des montages juridiques et administratifs : DSP, régie ou concession

    Me Willy Zimmer, professeur agrégé de droit public à l’université de Strasbourg, avocat (cabinet Soler-Couteaux/Llorens).

    Gilles Chomat, chargé de projets gouvernance et systèmes de transport, CERTU

    En savoir plus

       


    Pause 15 minutes

       

    17 h 30

    Conclusions du colloque

    Les nouvelles perspectives du vélo partagé dans les villes
    par le ministre des transports ou son représentant.

    source strasbourgeu

  • Foire européenne de Strasbourg-wacken du 7 au 17 septembre 2012 : le Japon à l'honneur

    • Ouverture de 10h à 19h
    • Nocturne les samedis jusqu’à 22

    Foire européenne
    Parc des Expositions Wacken
    Tél: +33 3 88 37 21 21
    Fax: +33 3 88 37 37 95

    > Nous contacter

    Tarifs entrée

    • Plein tarif: 6,50 €
    • Tarif réduit: 5 €
    • Tarif Famille : 20 € (2 adultes + enfants)
    • Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans et tarif réduit pour les enfants de 6 à 14 ans
    • Journée spéciales :
      • 11 septembre – Journée des Femmes: entrée gratuite pour les dames
      • 12 septembre – Journée de la Famille: 4 €
      • 15 septembre – Soirée Cosplay: Gratuit pour les VRAIS cosplayers
      • 17 septembre – Journée des Affaires: 4 €
  • Habitation moderne 34 logements sociaux bbc à Strasbourg Robertsau

     

     

    Habitation Moderne

     

    Description

    Le site se développe le long de la rue de la Renaissance, contre laquelle viennent s’aligner les deux immeubles collectifs, avec un recul de 2 mètres pour l’un et de 5 mètres pour l’autre, tout en respectant le plan masse de composition.
    L’accès piéton conduisant aux halls se situe entre les deux bâtiments pour pouvoir à la fois séparer véhicules et piétons. Cela permet aussi de disposer d’une échappée visuelle sur le parc et la coulée verte, espaces paysagers majeurs du quartier.
    La surélévation du rez-de-chaussée permet de créer une transition depuis la rue et de privatiser les terrasses des logements.

    Ce projet de 34 logements répond aux engagements du développement durable, s’inscrivant ainsi dans les objectifs nationaux et européens en matière de maîtrise des consommations d’énergie. La conception contemporaine de cette résidence intégrant balcons et terrasses comprend des logements à double exposition, avec une production d’eau chaude sanitaire par panneaux solaires, intégrés dans les toitures des maisons en attique. Cette opération répond également aux nouvelles dispositions d’accessibilité et d’adaptation aux personnes à mobilité réduite ou porteurs de handicap.
    Tous les tests Qualibat ont été passés avec succès.

  • Derniers jours pour vous exprimer Du 9 mai au 9 septembre 2012, vous avez la possibilité de donner votre avis sur vos droits en tant que citoyen européen

    Consultation publique
    du 9 mai au 9 septembre 2012 en cliquant sur le lien ci-dessous :

    ec.europa.eu/yourvoice

    Faites-nous part de votre opinion

    Du 9 mai au 9 septembre 2012, vous avez la possibilité de donner votre avis sur vos droits en tant que citoyen européen.

    • Avez-vous déjà rencontré des difficultés en vous rendant dans un autre pays de l’UE?
    • Avez-vous déjà eu des problèmes en effectuant des achats en ligne dans un autre pays de l’UE?
    • Dans quelle Union aimeriez-vous vivre en 2020?

    Votre avis est important

    La Commission européenne s’emploie à renforcer vos droits.
    En 2010, la Commission européenne a publié le premier rapport sur la citoyenneté de l’UE pour informer les citoyens européens de leurs droits. Il énumérait 25 actions destinées à faciliter la vie des citoyens. La mise en oeuvre de ces actions est en bonne voie: consultez le tableau de bord spécifique.. Votre point de vue nous aidera à élaborer le prochain rapport sur la citoyenneté de l’UE qui sera publié en 2013, Année européenne des citoyens.

    Brochure

    source europa