Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Kaysersguet : le programme du 2 juin

    Ingrid Rodewald
    L’installation et les collages d’Ingrid Rodenwald sont constitués d’affiches actuelles, de grande taille. Contrairement aux enjeux esthétiques du Pop art, l’artiste est attirée par les jeux de plans successifs par lesquels elle construit un univers opposé au message publicitaire initial. La surface lisse du matériel devient multidimensionnelle. Par l’assemblage de déchirures et de fractures, elle crée des images qui reflètent des lieux calmes.
    L’exposition, faite pour le pavillon vitré du Kaysersguet montrera une réalité bien éloignée du monde publicitaire, monde ici regardé de près et filtré. Les œuvres d’Ingrid Rodewald sont opposées au caractère éphémère de la publicité. Elles invitent les visiteurs à réfléchir sur les images et le réel qui nous entoure, à regarder de près pour aller plus loin.

    Vernissage le samedi 2 juin à 17 h
    Avec un concert de Imena trio
    Ce groupe de jeunes musiciens de talent issus de la classe de jazz du conservatoire de Strasbourg jouent leurs compositions et proposent d’étonnantes improvisations.

    Parc Henri Louis Kayser
    Terminus tram • rue Boecklin
    Strasbourg Robertsau

  • L’autopromotion dans sa deuxième phase ....

    Après la libération de dix terrains pour de l’autopromotion en 2009, Strasbourg relance l’habitat participatif auprès de groupes d’habitants.

    Être son propre promoteur, architecte et maître d’œuvre. En 2009, la Ville de Strasbourg proposait à bas prix (500 €/m ²) une dizaine de terrains (Krutenau, Neudorf, Cronenbourg, Robertsau) à tout groupe de Strasbourgeois venant avec un projet d’immeuble durable. Ils pouvaient suivre de A à Z la concrétisation de leur projet. Le but ? « Construire autrement la ville, être l’acteur de son lieu de vie », comme le dit Alain Jund, adjoint à l’urbanisme qui suit de près cette expérimentation.

    Aider les groupes

    S’inspirant du quartier Vauban de Fribourg, où avaient été réalisés les premiers projets d’autopromotion, aujourd’hui très répandus en Allemagne, la Ville proposait sept nouveaux terrains pour poursuivre l’expérience de l’autopromotion à Strasbourg. Mais en procédant autrement, tirant les leçons de 2009.

    Car seulement trois groupes ont pu mener leur projet à terme lors de la première vague d’autopromotion. Dont le plus connu est situé à l’entrée de Neudorf, près de la ligne du tramway.

    Un accompagnement technique est désormais proposé aux porteurs d’un projet. À cet appui s’ajoute une subvention plafonnée à 3 000 € pour permettre le suivi de la maîtrise d’ouvrage par un professionnel, soit 50 % du montant de son intervention. Près d’une vingtaine de projets a été déposée le 30 avril pour être examinés par une commission de la Ville.

    Les familles de classe moyenne qui sont dans une logique d’accession à la propriété sont les plus représentées. Les idées reçues sont aussi battues en brèche. Se passer d’un promoteur ou d’un architecte ne rend pas le coût du mètre carré forcément beaucoup moins cher qu’enconstruction classique. source l'alsace

  • Le conseil municipal du mardi 29 mai est retransmis en direct sur www.strasbourg.eu à partir de 9 h 30.

    Le conseil municipal du mardi 29 mai en direct sur internet

    Le conseil municipal du mardi 29 mai est retransmis en direct sur www.strasbourg.eu à partir de 9 h 30. Vous pouvez également le suivre en audio ou sur iPhone.

     

    Il sera notamment question lors de ce conseil du nouveau Palais de Justice et des plans de rénovation urbaine en cours à Strasbourg.

  • Médiathèque Robertsau 29/05/2012 A 19h Rencontre avec Carole Martinez à l'occasion de son roman Médiathèque Robertsau – 2 rue Mélanie – 67000 Strasbourg

    Carole Martinez est une romancière française née en 1966. Son deuxième roman « Du domaine des murmures » a été couronné par le Prix Goncourt des lycéens 2011.

    En 1187, le jour de son mariage, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui », elle veut faire respecter son vœu de s'offrir à Dieu, contre la décision de son père. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père.
    Carole Martinez donne dans ce roman libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle. Jamais une auteure n’aura aussi bien murmuré à l’oreille des lecteurs...souce meédiathèque

  • La ferme en ville Rendez-vous sur la Place Kléber à partir de Jeudi 31 mai : 10h00 - 19h00

     La ferme en ville

    L’agriculture de proximité et les produits locaux,
    de leur production à leur consommation,
    en passant par leur transformation

     

    Rendez-vous sur la Place Kléber

    Jeudi 31 mai : 10h00 - 19h00
    Vendredi 1er juin : 10h00 - 22h00
    Samedi 2 juin : 10h00 - 22h00
    Dimanche 3 juin : 11h00 – 17h00

     

    Pour favoriser le développement d’une agriculture de proximité. la Ville et la Communauté urbaine de Strasbourg se sont associées à la Chambre d’agriculture du Bas-Rhin et ensemble organisent la deuxième édition de la Ferme en ville.extraits strasbourg eu

  • Mardi 29 mai Schiltigheim, côté nature organisé par le CINE robertsau

    Dans les espaces urbains, bien que discrète, la nature n'est pas loin ! Voici une balade à travers les quartiers du "vieux Schilick" pour attirer votre attention vers la diversité de la faune et de la flore, depuis les oiseaux jusqu'aux plus petites plantes des trottoirs ! L'animateur de cette balade vous guidera dans la réalisation d'un inventaire naturaliste-urbain !
    Rendez-vous à 17 heures devant la mairie de Schiltigheim. Sortie pédestre, ceux qui le souhaitent peuvent emmener leur appareil photo. Sur inscription au 03 88 35 89 56. En partenariat avec la ville de Schiltigheim.

  • Samedi 26 mai Escapade printanière et cyclable au Jesselberg sortie CINE

    Une sortie destinée aux mollets curieux, le long de la Bruche, à travers les rieds entre Strasbourg et le piémont vosgien. Toute une richesse de paysages, de faune et de flore à votre portée !
    Rendez-vous sur le parvis du Musée d'Art Moderne et Contemporain à 10h. Prévoir son pique-nique. Sur inscription au 03 88 35 89 56. Prévoir son vélo et un cadenas.

  • Ne pas oublier l'atelier d'écoute Volutes ce jeudi 24 MAi 2012 à 20 H30 à l'ESCALE robertsau

    Au programme Sibelius impromptu....A roussel Sérénade et claude Debussy Danses et Epigraphes antiques...

  • Strasbourg-Kehl Conseil municipal conjoint ce 21 MAI 2012

    Aujourd’hui.Roland Ries, maire de Strasbourg, et Günther Petry, maire de Kehl, réunissent un conseil conjoint de leurs deux villes cet après-midi à partir de 15 h à Kehl, à la Stadthalle, Großherzog-Friedrich-Straße 19. Cette réunion conjointe sera ouverte au public.

    L’agenda portera essentiellement sur l’état d’avancement du projet de Maison de la petite enfance transfrontalière, l’extension du tram vers Kehl (présentation du tracé, côté allemand), l’état d’avancement du concours d’urbanisme transfrontalier sur l’aménagement des anciennes cours douanières (échéancier) et la prévention atmosphérique transrhénane dans l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau et le Rhin Supérieur. extraits dna

  • Gratuit : iniitiation à la marche nordique départ tous les mercredi sauf congés scolaires au gymnase Schwilgué au bout de le lrue de la Doller à la Cité de l'Ill jusquà début juin 2012

    Venez nombreux ! départ à 9 H 30 durée 2 Heures.

  • Fête d’été de la paroisse protestante de la Robertsau Jeudi de l’ascension, le 17 mai 2012 au jardin du foyer Mélanie

    Au Programme

     

    10h00 Culte festif en plein air avec la participation des enfants de la paroisse (DDE).

     

    11h15 Accueil des personnalités.

     

    Aubade donnée par l’École de Musique de l’Harmonie Caecilia 1880 de la Robertsau, Dir. Corinne Salchow.

     

    Apéritif – Tombola.

     

    Vente à l’américaine de lots surprise (magnums de vin)

     

    À partir de 12h : Repas ( Grillades – Knacks – Pâté en croûte. Salades – crudités – frites.)

     

    Et jusqu’en fin d’après-midi :

     

    Rencontre conviviale, buvette, buffet de pâtisseries, gaufres.

     

    Pour les enfants : jeu de piste et autres animations pour petits et grands.

     

    Et toute la journée : vente d’objets souvenir de l’ancien foyer et d’objets déco au profit du nouveau Foyer. Informations sur le projet du nouveau foyer au point expo !

  • Samedi 19 mai Initiation au lombricompostage

    Qu'est ce que le lombricompostage ? Comment composter dans son appartement, en ville ? Comment les vers de terre peuvent nous y aider ? Voici un atelier pratique pour maîtriser rapidement ce procédé qui changera votre quotidien, en contribuant à diminuer la quantité de vos déchets ménagers.
    A 14h au CINE de Bussierre. Renseignement et inscription au 06 10 14 84 74, atelier proposé par l'association La maison du compost. Tarif : 5 €.

  • Suite à l'agression mortelle d'un jeune homme au coin de la rue Schott et de la rue Boecklin à la Robertsau la semaine dernière par un homme de 52 ans, ce dernier court toujours....

  • Volutes vous invite à venir à l'Atelier d’écoute musicale à l’ESCALE ce Mardi 15 MAI 2012 20h30

    Atelier d’écoute musicale à l’ESCALE

    Saison 2011/2012

    L’atelier d’écoute musicale que j’animerai pour la septième année consécutive à l’Escale s’articulera comme les années passées sur la programmation des concerts de l’Ensemble VOLUTES. Nul besoin de connaissance technique en  la matière pour suivre ces présentations d’œuvres musicales, qui ne suivent aucun ordre chronologique. Ces rencontres que j’ai voulues dès le départ conviviales, ont pour ambition de donner une approche plus familière des chefs-d’œuvre que nous ont transmis les artistes, des époques passées jusqu’à nos jours. J’essayerai modestement d’expliquer certains termes musicaux pour une meilleure compréhension des thèmes abordés et surtout de montrer avec des exemples à l’appui, sur quelles sources peut, - doit - s’appuyer un interprète, pour transmettre le message d’un compositeur. Cela passe nécessairement par l’analyse des œuvres, la recherche du style et des couleurs sonores des différentes époques où les œuvres musicales ont été conçues.

    Mardi 15 mai 2012 - 20h30 à l’ESCALE :

    La harpe inspire les compositeurs français au début du XXe siècle

    J. SIBELIUS :                Romance & Impromptu

    M.A.J. SCHIRLE :                  Fileuse & Pastorale

    A. ROUSSEL :              Sérénade pour flûte, violon, alto, violoncelle et harpe

    Cl. DEBUSSY :             Danses

    Cl. DEBUSSY :             6 Epigraphes antiques

    A l’aube du XXe siècle, plusieurs luthiers tentèrent d’améliorer le mécanisme de la harpe diatonique à pédales. G. Lyon, l’un d’eux présenta en 1896 une harpe chromatique à double rangée de cordes, sensée fournir une sensible amélioration à la harpe d’ «Erard ». C’est pour ce modèle d’instrument que Cl. Debussy, M. Ravel, A. Roussel et bien d’autres musiciens français composèrent de nombreuses pièces pour harpe, et c’est sans doute le seul avantage que l’on peut retenir aujourd’hui de cet instrument tombé en désuétude, et qui disparut en même temps que son inventeur. Les œuvres qu’il suscita en revanche, enrichirent considérablement le répertoire des harpistes, faisant leur bonheur autant que le nôtre.                                                                      

    Etienne BARDON

  • La douzième édition du salon mer et vigne se tient du 11 au 14 mai au Parc des expositions de Strasbourg-Wacken. De quoi ravir gourmands et gourmets.

  • Robertsau : Strasbourg Un homme poignardé en pleine rue Boecklin

    Un homme de 26 ans a été très grièvement blessé, ce vendredi à Strasbourg, après avoir reçu un coup de couteau en pleine rue.

    Les faits se sont déroulés vers 13 h 30, rue Boecklin dans le quartier de La Robertsau à Strasbourg. Un homme d’une quarantaine d’années a poignardé la victime avec qui il avait eu une altercation une demi-heure plus tôt dans le même quartier. Le blessé a pu faire une centaine de mètres avant de s’effondrer. Il a été pris en charge par les secours mais son état est jugé critique et le pronostic vital engagé.

    Très vite, l’auteur présumé du coup de couteau a été identifié. Les policiers appuyés par des hommes du GIPN se sont rendus dans l’après-midi à son domicile, dans le quartier, pour l’interpeller, mais ils ne l’y ont pas trouvé. Ce soir, l’homme est toujours en fuite et activement recherché. Il est déjà connu des services de police et avait déjà été déféré en 2008 au parquet de Strasbourg, selon la police source l'alsace

    Il est décédé selon les derniers éléments de l'enquête en cours.

  • Grand contournement Ouest de Strasbourg samedi 12 mai entre 9 h 30 et 11 h MANIFESTATION à Ittenheim puis Stutzheim-Offenheim.

    Les opposants au Grand contournement Ouest de Strasbourg ont décidé de maintenir la pression sur ce dossier, une manifestation samedi prochain à Ittenheim.

    In Fine, la robertsau est concernée car le GCO aboutit à ..la Robertsau

  • La saison d'exposition au Kaysersguet débute ce week end, les 12 et 13 mai avec Mohammed El Mourid et Philippe Paret “Crise sur la cerise” • photographie, installation

    L’un photographe, l’autre plasticien, travaillent ensemble depuis quatre ans sur les problématiques de la photographie. Ils utilisent des techniques variées pour questionner la temporalité et la réalité de l’image.
    Philippe Paret s’attache à la captation d’images par différents moyens (Sténopé, appareils fabriqués soi-même, photogrammes).
    Mohammed El Mourid explore le rapport entre l’image et son support (peau, graisse, lait congelé) et sa vie propre selon la nature du support et la vie de la trace laissée par l’encre, par le sang ou par l’émulsion liquide.
    “Crise sur la cerise” est une installation qui se propose d’inclure le spectateur dans l’expérience d’une représentation temporelle et sensorielle fugitive et déformée.
    En jouant avec les sensations, l’installation souligne le caractère provisoire des images.

    Vernissage le samedi 12 mai à 17 h
    Parc Henri Louis Kayser
    Terminus tram  • rue Boecklin
    Strasbourg Robertsau

  • La prochaine édition du cinéma des Deux-Rives, organisée par le cinéma l’Odyssée de Strasbourg et le Kino Center de Kehl, aura lieu du 9 mai au 5 juin

    THEMATIQUE ROMY SCHNEIDER.

    Pour lui rendre hommage, des films tels que La Passante du Sans-souci, La Mort en direct, Le vieux fusil, Garde à vue ou encore La piscine seront diffusés.

    Pour inaugurer cette édition, et à l’occasion de la Journée de l’Europe, une grande soirée de lancement, à l’entrée libre, aura lieu le mercredi 9 mai à 20 h 30 à l’Odyssée : une soirée résolument conviviale et qui proposera notamment la projection du film Jeunes filles en uniforme.

    Autre actualité, des Ciné Kino Pass des Deux-Rives seront distribués gratuitement lors de la manifestation dans les salles de l’Odyssée et du Kino Center. Le Pass permet de bénéficier d’une entrée à 4 euros et de réductions dans des restaurants de Strasbourg et de Kehl....

    Détail des projections et des avantages Ciné Kino Pass disponibles sur www.cinemaodyssee.com

    extraits dna

  • Rappel dimanche 13 mai les courses de strasbourg !

    Dans la bonne humeur et pour se faire plaisir sans idée de compétition, n'hésitez pas à participer aux courses deStrasbourg.

    Vous pouvez encore vous inscrire en cliquant ICI

  • "Ils étaient une fois… les bushmen" au CINE de Bussiere 155 rue Kempf à Strasbourg Robertsau le vendredi 4 mai 2012 à 20h30

     

    documentaire de Pierre Mann
     

    Strasbourg Initiation Nature Environnement
    et
    Pierre Mann
    Auteur réalisateur

    vous proposent

    la projection du documentaire
    "Ils étaient une fois… les bushmen"
    au CINE de Bussiere 155 rue Kempf
    à Strasbourg Robertsau 
    le vendredi 4 mai 2012 à 20h30

    Tourné au Botswana et en Namibie, ce film est plus qu’un reportage, c’est une immersion dans le mode de vie d’un des derniers peuples de chasseurs-cueilleurs, magniffique d'humanité.
    Il raconte les démêlés des Bushmen avec le léopard et le lion, leur rencontre avec l’éléphant. Il témoigne des phénomènes extraordinaires des transes chamaniques et des rites de guérison. Un documentaire ethnique et engagé qui s’inscrit dans la lignée des œuvres du cinéaste Jean Rouch, basées sur le respect de la personne filmée.

    La projection sera suivie d'un échange
    avec Pierre Mann

    A travers ses films, Pierre Mann ne cesse de s’investir dans un combat pour la vie sauvage
    et les ethnies menacées de la planète. Pierre Mann est aussi conférencier dans le domaine
    de l’écologie. Ses documentaires animaliers et ethnologiques sont diffusés par les chaînes
    de télévision européennes. Depuis 1995, il exerce, parallèlement à son activité cinématographique, le métier de guide, notamment en Afrique, continent
    qu’il parcourt depuis plus de 35 ans.

    Entrée 5 euros.
    Tarif réduit (étudiants, demandeurs d'emplois) : 3 euros
    Gratuit pour les moins de 16 ans.
  • Une naissance parmi les nouvelles vaches HIGHLAND implantées à la Robertsau depuis 15 jours

    Bravo pour cette naissance dont voici une photo pris il a 3 jours. Le petit veau est bien protégé par ses parents.highland cuttle 2.jpg

  • robertsau : photographies de Sabine Trensz, jusqu’au 28 mai, au CINE de Bussierre à la Robertsau, 155 rue Kempf

    « Instants de vie » photographies de Sabine Trensz, jusqu’au 28 mai, au CINE de Bussierre à la Robertsau, 155 rue Kempf, lundi 30 et mardi 1 erde 14h à 18h. Gratuit. ✆ 03.88.35.89.56