Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Assemblée générale d’Anticor à Paris, et pourquoi pas à Strasbourg ?

     

    Jean-Pierre Guis est conseiller d’arrondissement, délégué auprès du maire du 12 e arrondissement de Paris, chargé du développement économique, du commerce, de l’artisanat et de l’emploi. Cet élu classé à gauche est aussi vice-président d’Anticor, l’association de lutte contre la corruption qui a tant fait parler d’elle avec « l’affaire » Chantal Augé..... « À Paris, les traditions démocratiques sont solidement ancrées. Michèle Blumenthal, maire de l’arrondissement, et Bertrand Delanoë ne sont pas terrorisés par Anticor. […] À Paris, la transparence et la démocratie participative ne sont pas de vains mots », écrit-il. Faisant référence au limogeage de l’adjointe au maire de Strasbourg Chantal Augé, membre d’Anticor, M. Guis s’interroge : « pourquoi ce microclimat malsain entre l’Ill et le Rhin ? ». Anticor, lors de cette assemblée générale, a rendu « hommage » à Chantal Augé pour « sa droiture et son courage ». L’association espère faire sa prochaine assemblée générale à la mairie de Strasbourg.extraits dna

  • La route EDF clôturée L’accès à la « route EDF », le long de la digue du Rhin, est désormais barré. À La Wantzenau, des particuliers craignent de ne plus pouvoir s’y promener. VNF.. la loue à General Motors pour des essais... Bien la forêt Robertsau....

    Le portail, imposant, bloque l’accès à la digue où les habitants de La Wantzenau et des environs avaient pris l’habitude de se promener. Impossible d’accéder à la « route EDF », qui longe le Rhin sur plusieurs kilomètres entre La Wantzenau et le barrage de Gambsheim.

    « C’est une honte », s’indignait ainsi Claude, habitant de La Wantzenau, à la mi-décembre. Lui avait l’habitude d’y passer en voiture pour aller pêcher.

    Se plaignant de la situation à la mairie, il s’est entendu répondre qu’il s’agissait d’une voie privée, et que la commune n’avait peu - voire pas - de possibilité d’intervenir. « On a été mis devant le fait accompli », regrette Claude Graebling, maire de La Wantzenau, qui aimerait être davantage associé à l’utilisation de la « route EDF ».

    Le portail restera ouvert le week-end, assure VNF

    Les voies navigables de France sont propriétaires de cette route construite pour l’entretien de la digue du Rhin. Depuis plusieurs années, VNF loue la mal nommée « route EDF » à General Motors, qui y fait des essais. Elle a beau être interdite aux véhicules, de nombreux usagers y circulent en voiture ou à vélo. Or, la présence de tiers sur la route n’est pas sans risque lors des essais, fait observer VNF. La barrière et la « fermeture complète » décidée pendant les phases d’essais sont donc là pour éviter tout accident, explique VNF.;;;Extraits dna

  • Quelques vidéos utiles à voir de notre dernier Coseil municipal de Strasbourg du 23 janvier 2012

    en cliquant sur les liens ci-dessous :

    Point 1
    Vote du Conseil en application de l'article L 2122-18 du CGCT relatif aux fonctions d'adjoint.

    Point 16
    Strasbourg 'une ville en marche' ou le plan piéton de la Ville de Strasbourg 2012-2020.

     Point 13
    Acquisition par la Ville de Strasbourg de parcelles situées dans le secteur de la rue de la Baronne d'Oberkirch à Strasbourg-Robertsau.

  • Près de 9 Millions € hors Taxes pour l'extension du Collège de la Robertsau

    Voici l'avis lancé par le Conseil Général du Bas-Rhin ce 21 janvier 2011 pour le lancement d'un marché public d'appel à la concurrence pour l'extension du Collège de la Robertsau  avec 27 lots de travaux en cliquant ICI

  • Par temps de pluie sortie prposée 6 e Festival européen de l’antiquité, de la brocante et de la collection, aujourd’hui de 10 h à 19h, salle de la Bourse, 1 Place du Maréchal-De-Lattre-de-Tassigny, entrée libre

  • Courrier des lecteurs Lohr et le tram sur pneus : cherchez l'erreur De Pierre Tourillon de Sélestat :

    « Certaines personnes bien intentionnées prennent, de bonne foi, la défense du tram sur pneus pour sauver l'entreprise Lohr. Si l'intérêt porté à Lohr est parfaitement louable, le passage par la case « tram sur pneus » est une erreur.

    Plutôt qu'une polémique plus ou moins stérile, la lecture de quelques revues techniques spécialisées récentes devrait clore le débat. En voici un florilège :

    « La FNAUT (fédération nationale d'association d'usagers des transports) dénonce les fausses bonnes idées. Exemple n° 2 (sur 20 retenus) : le tramway sur pneus, une invention inutile » (Ferrovissimo n° 45, janvier 2012, pages 54/55) » ;

    « Le bus électrique à guidage monorail ou tramway sur pneus : les avatars d'une fausse bonne idée ». Suit un historique depuis 1868 des échecs successifs de ce type de matériel (Rail-Passion, hors série. Novembre 2011, pages 34/35).

    Concernant les trois villes de province utilisant le tram sur pneus :

    - Nancy, « seul en piste Véolia-Transdev conserve Nancy : on est toujours sur une ligne stratégique qui est de remplacer en 2022 le tramway sur pneus ». (Ville, Rail et Transport du 14/12/2011, n° 533 page 16).

    - Caen « Caen passe au tramway sur fer en 2018. Caen veut se débarrasser du TVR, le tram sur pneus qui ne lui a valu que des ennuis depuis son ouverture fin 2002. Elle compte le remplacer par un tramway classique ». (Ville, Rail et Transport du 28/12/2011, n° 534 page 12).

    - Clermont-Ferrand « La RATP jette l'éponge mais l'audit de sécurité entretient la polémique ». (La RATP devait reprendre la gestion du réseau en remplacement de l'opérateur actuel) - (Ville, Rail et Transport du 19/10/2011 n° 529 page 14). « Offrant un confort équivalent à celui d'un autobus, le tram monorail sur pneus subit des tressautements sur les sections où les pistes sont victimes du phénomène d'orniérage » (Connaissance du rail n° 360/369, Nov. Décembre 2011 page 24).

    Pour ceux qui resteraient réfractaires à l'opinion des professionnels, il convient d'ajouter que Lohr chercherait à se débarrasser du tram sur pneus au profit de Siemens, ce qui revient à dire que le choix envisagé par la CUS pour sa future ligne contribuerait à soutenir l'industrie allemande au détriment d'une entreprise française qui fabrique un des fleurons du tramway classique sur rail et possède même une usine en Alsace (Alstom).

    Espérons que ne se confirme pas le proverbe de nos ancêtres les Romains : « Errare humanum est, perseverare diabolicum. » source dna

    Commentaire : Mais on vous le dit aussi :« Alea jacta est »le sort en est jeté »)...depuis....

  • Prochain conseil municipal lundi 23 janvier

    Le Conseil Municipal de Strasbourg du lundi 23 janvier 2012 fera l’objet d’une retransmission directe et intégrale sur le site www.strasbourg.eu à partir de 15h. Il sera accessible en vidéo, en audio et sur iPhone.

    Parmi les principaux points qui seront abordés dans le cadre du prochain conseil municipal, il sera notamment question de la mise en œuvre du « plan piéton »de la Ville, destiné à développer encore davantage la marche à pied parmi le panel des modes de transport doux et actifs qui font d’ores et déjà la réputation de Strasbourg.

    Pour la Robertsau  voir point 13 acquisition de terrains rue de la Baronne d'Oberkirch

    Pour en savoir plus, retrouvez l’ordre du jour complet ici.

     

  • Médiathèque Robertsau Mardi 24 janvier à 19h Concert baroque Haendel, Vivaldi, Monteverdi, Purcell.

    Amours : du désir à la vertu Concert baroque
    Avec Claudine Morgenthaler, soprano – Eva Valtova,
    clavecin – Timothée Bohr, violoncelle
    Avec le baroque on assiste à l’expression du texte par la musique jusque dans les passions les plus extrêmes, passant de la douleur violente à la joie la plus exubérante.
    Claudine Morgenthaler, accompagnée d’Eva Valtova au clavecin et Timothée Bohr au violoncelle nous interprétera les plus beaux passages du répertoire à travers le thème de l’amour dans ses formes les plus variées : le plaisir, la volupté, la vertu, le renoncement, l’amour sacré.
    Au programme : Haendel, Vivaldi, Monteverdi, Purcell.

  • Concert baroque Mardi 24 janvier à 19h, Médiathèque de la Roberstau 2 rue Mélanie, Strasbourg

    Amours : du désir à la vertu
    Récital baroque avec Claudine Morgenthaler (chant) accompagnée par Eva Valtova (clavecin) et Thimothée Bohr (violoncelle)

  • Robertsau Urbanisme Les besoins des uns et des autres De nombreux chantiers vont débuter dans le quartier de la Robertsau.....

    Tout est affaire de patience. L’adjointe au maire Nicole Dreyer, en présentant ses vœux, mercredi soir au foyer Saint-Louis, a tenu à rassurer ses administrés. « C’est une année riche qui commence, c’est la concrétisation de projets sur lesquels nous travaillons depuis au moins dix-huit mois. Mais il est vrai que tant qu’on ne voit pas les grues, on a l’impression que rien ne se passe, c’est bien connu. » Et l’adjointe de citer un grand nombre de chantiers à venir au cours des deux années à venir : la maison de la petite enfance, rue de la Baronne-Oberkirch, la première phase du Lieu d’Europe dans la villa du Kaysersguet, l’Ecole européenne de Strasbourg, le PMC et le Parc des expositions, le projet de quartier d’affaires, l’île aux sports, la reconstruction en cours de la piscine du Wacken dont les travaux seront achevés pour le printemps, le réaménagement de l’Ill tennis club et du SUC tennis, la réouverture imminente de la villa Sforza avec une réflexion à mener sur l’accès à la partie boisée.

    L’adjointe a également mentionné les travaux de voirie et en particulier, le lancement de la première étape de concertation de la voie Est, cette future rue entre le secteur Sainte-Anne Renaissance et le rond-point Mélanie. Elle a aussi annoncé une prochaine réunion entre le service mobilité de la Ville et la direction proximité sur l’étude de l’extension du tram.....

    Enfin, en annonçant l’ouverture prochaine d’une enquête publique sur la création d’une aire d’accueil des gens du voyage, et en rappelant la poursuite des projets de lieu cultuel et culturel musulman, de reconstruction du foyer protestant Mélanie et de construction d’un lieu de culte bouddhiste vietnamien,....extraits dna

  • Du 18 au 24 janvier 2012 - 3€ la place de cinéma avec le pass Télérama dans les numéros du 11 et 18 janvier 2012 - 15 films sélectionnés par la rédaction cinéma de Télérama et nos lecteurs

    Festival cinéma Télérama

               


    - 214 salles dans toute la France participent au Festival cinéma Télérama : à Paris (20), en banlieue (26), en province (168)

    Vous pouvez télécharger : 
     

    lES FILMS DU FESTIVAL :

    Les Neiges du Kilimandjaro
    Une séparation
    La piel que habito
    L'Exercice de l'Etat
    Habemus papam
    Le Havre
    Il était une fois en Anatolie
    Tomboy
    Le Gamin au vélo
    Incendies
    La guerre est déclarée
    Essential Killing
    Les Bien-aimés
    Black Swan
    Drive

     

    affiche_festival_cinema
  • Cinéma UGC jusqu'à demain c’est la place de cinéma à 3 € pour tous les publics, dans toutes les salles participantes

  • Diffusion du film Homo Toxicus, mardi 17 janvier dans l'amphi 2 de l'Institut Lebel rue Descartes 67000 Strasbourg à 18h30

    Communiqué de presse : 2eme MARDIS-DEBATS organisé par l'association Campus Vert : *MARDI 17 Janvier : Diffusion du film "HOMO TOXICUS" à l'Institut LEBEL (Amphi 2) à 18h30 (suivi d'un débat et d'un repas végétarien).* http://www.homotoxicus.com/images/main/affiche.jpg

    Résumé du film : Chaque jour, des tonnes de substances toxiques sont libérées dans l'environnement sans que nous en connaissions les effets à long terme pour les êtres vivants. Certaines d'entre elles s'infiltrent à notre insu dans nos corps et dans celui de nos enfants. En même temps que notre patrimoine génétique, nous transmettons aujourd'hui à nos enfants notre patrimoine toxique. Dans une enquête inédite, menée avec rigueur et humour à partir de ses propres analyses de sang, la réalisatrice explore les liens entre ces substances toxiques et l'augmentation de certains problèmes de santé comme les cancers, les problèmes de fertilité et l'hyperactivité. Les conclusions sont troublantes... Scénario et réalisation: Carole Poliquin Producteurs: Carole Poliquin et Isaac Isitan Canada

  • L'épidémie de gastro-entérite s'installe sur une majeure partie de l'Hexagone

    1798007_sentinelles-77cd3101530-original.jpgvoir la vidéo  pour les conseils en cliquant ICI (source le parisien et bfmtv)

  • Kaysersguet : les changements à venir

    Le projet devait comporter deux phases : d’abord la rénovation de la villa afin d’accueillir le centre d’information sur l’Europe, trop à l’étroit dans ses locaux, à l’angle de l’avenue de la Paix et du boulevard Gambetta.

    Seconde phase : la construction de locaux destinés à accueillir du public. La construction d’un immeuble unique de 4 000 m² a inquiété des associations comme Kartier Nord qui voyait le parc amputé de beaucoup d’espace.

    Le nouveau projet, présenté en novembre aux associations, porte sur des unités fonctionnelles plus petites, intitulées provisoirement « Les Villas européennes ». Chacune d’elles cible une fonction précise : exposition permanente, amphithéâtre pour l’agora, lieu convivial…

    Idée d’un embarcadère au bord de l’Ill

    .......

    Autre idée : la création d’un embarcadère au bord de l’Ill pour faciliter l’accès du lieu aux touristes et éviter l’encombrement des cars.

    Le calendrier des opérations est le suivant : la rénovation de la villa devrait être achevée pour le printemps 2013, avec inauguration le 9 mai et présentation des projets des maquettes pour ces Villas européennes. Le concours international sera lancé au premier semestre 2012.

    Ce Lieu d’Europe sera aussi l’occasion de revoir toute l’entrée de la Robertsau puisqu’elle accueillera également l’École européenne, le consulat turc, dont le permis de construire sera délivré par l’État, et un nouveau gymnase à usage des scolaires et des associations. « Chaque projet est étudié séparément, mais l’entrée de la Robertsau est envisagée dans sa globalité », précise Nicole Dreyer. C’est en janvier (le 23 janvier 2012) que le conseil municipal validera le projet architectural de l’école européenne. extraits dna

  • Futur Plan Local Urbanisme Communauté Urbaine de Strasbourg : Eléments de diagnostic: consommation foncière et formes urbaines

    en cliquant ICI