Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • 5 mai 2011 : réunion publique concernant la Zone 30 organisée par les associations CADR 67, ASTUS et PIETONS 67

    Elle aura lieu jeudi 5 mai 2011 de 19h à 21h à la salle de la Bourse à STRASBOURG.

    voir invitation en cliquant ci-dessous

    Flyer ZONE 305mai2011.pdf

  • Lecture : “Walden ou la vie dans les bois” Dimanche 1er mai à 16h Centre d’Initiation à la Nature et à l’Environnement de Bussierre 155 rue Kempf Strasbourg Robertsau

    Pour le finissage de l’exposition “Regards au temps”, Martin Ott lira des extraits de “Walden ou la vie dans les bois” l'œuvre majeure de Henri David Thoreau (1817-1862). Ouvrage méditatif et philosophique écrit au cours d’un isolement de deux années dans une cabane au bord d’un étang, ce livre publié en 1854 reste un des ouvrages de référence de la pensée écologiste et libertaire.
    La lecture sera accompagné par une improvisation musicale d’Hélène Eschbach à la contrebasse.

    L’exposition qui se termine le 1er mai 2011 propose deux regards croisés pour une même interrogation au temps à travers les œuvres de Samuel Gérard (photographies) et Martin Ott (sculptures et dessins). Au travers de ses sculptures en bois et par extension en papier, le sculpteur Martin Ott réinvente la forêt, cet espace d’enchantement et de mythologie qui fait partie de notre mémoire culturelle. Les photographies de Samuel Gérard, quant à elles, rendent compte de la puissante influence que la nature sauvage exerce sur notre imaginaire et invitent au voyage intérieur, à la méditation.

  • PIerre Bardet Le directeur des Vitrines commente le projet d'extension des limitations de vitesse

    Les ambitions de la ville sont clairement affichées : « donner la priorité aux piétons et aux cyclistes dans un souci de sécurité » et réduire l'usage de la voiture. L'extension des zones 30, qui pourrait se faire par tranche à partir de l'automne, concernera tous les quartiers du ban communal. « Les 50  km/h seront uniquement maintenus sur les axes de transit, tels que l'avenue des Vosges et les boulevards Wilson et Jaurés », précise Roland Ries. L'édile (PS) va consulter, du 2 au 20 mai, les 140 000 électeurs strasbourgeois via un questionnaire envoyé sous la forme d'un coupon-réponse. Les réponses seront compilées par des huissiers. Opposé à l'extension, l'UMP Jean-Emmanuel Robert aurait préféré, lui, l'organisation d'un « référendum local » auquel auraient pu participer les 272 000 résidents de la ville.P. W.Pierre Bardet, le directeur de l'association des commerçants Les Vitrines de Strasbourg, revient sur le projet d'extension des zones 30 dans 70 % de la ville (lire ci-dessous).

    Vous venez d'avoir une réunion avec la mairie sur le sujet. Quel est votre avis ?
    Je suis un peu rassuré et moins critique sur le projet qu'auparavant, car, à la vue des plans, beaucoup de poches sont déjà en zone 30 dans le centre et les axes principaux vont rester à 50 km/h. Nous allons encore réfléchir, mais on ne partira pas en guerre contre les zones 30.
    Ne craignez-vous pas que les clients soient découragés de venir au centre ?
    C'est sûr, pour le consommateur, la mesure fait peur. Nous allons communiquer de façon positive pour expliquer qu'il ne s'agit pas d'une chasse à la voiture, que le trafic n'est pas gêné, mais apaisé.
    Certes, mais ce ne sont que des mots...
    Nous allons rester vigilants sur l'accessibilité à la ville et exiger qu'il n'y ait plus de réduction du nombre de places de parking. Exemple, place St-Thomas où 70 places pourraient disparaître, nous voulons un compromis avec la ville.source 20 minutes

    Commentaire : en fait, on conforte ce qui existe déjà à part comme par exemple la rue de la rRenaissance qui reviendra en zone 50

  • Prochains rendez-vous au CINE de Bussierre 27 avril 2011 à 14 h...

    Nous vous rappelons les prochains rendez-vous au CINE de Bussierre :

    Mercredi 27 avril, à 14h, atelier de jardinage naturel. Entrée libre.

    Samedi 30 avril à 8h30, chantier au jardin de Bussierre, suite des travaux de printemps.

    Samedi 30 avril à 20 heures, conférence "Avec les loups, au coeur de la Taïga russe" proposée par l'association Lupus Laetus. Entrée libre.

    (L'atelier du samedi 30 avril au matin est d'ores et déjà complet).

    Mercredi 4 mai, à 14h30. Le lombricompostage, ou comment composter sans jardin, proposé par La Maison du Compost.

    L'exposition "Regards au temps" - Sculptures et photographies, de Martin Ott et Samuel Gérard se poursuit jusqu'au 1e mai, elle est visible tous les après-midi de 14h à 18h (week-end et jours fériés compris).

     + d'information en  appelant au 03 88 35 89 56.


  • Robertsau : la Cocotte, restaurant convivial de la Robertsau à Strasbourg prépare surtout des plats à base de produits locaux et de saison

    Dans le Haut-Rhin, l’association Schnackala profite de ses relations avec les métiers de bouche régionaux pour mettre en avant les principes du mouvement. Nicolas Senn, président du convivium, a élaboré un système d’autocollants « pour identifier les produits et commerces qui respectent nos valeurs ».

    Une étiquette qui pourrait être collée sur la vitrine de la Cocotte, restaurant convivial de la Robertsau à Strasbourg. Ses gérants, Julia Noth et Philippe Ball, y préparent autant que possible des plats à base de produits locaux et de saison. Comme ce jarret de porcelet caramélisé servi avec des légumes des maraîchers locaux. Un plat qui doit mijoter des heures, car pour Julia « la cuisine, ça reste de la patience et pour bien faire les choses, il faut prendre le temps ». Pour conserver la fraîcheur de ses produits, Julia Noth préfère faire des mises en places plus petites : « Nous préparons huit jarrets pour la journée, même s’il peut y avoir plus de commandes. » Et pour conserver la convivialité de cette ancienne brasserie de quartier, « les tables ne sont pas renouvelées à tout prix pour que les gens profitent vraiment de leurs repas ». extraits dna

  • Action contre le développement du nucléaire : Lundi 25 avril 2011 - Strasbourg-Kelh (67) : Rassemblement Franco-allemand sur le pont de l'Europe entre Strasbourg et Kehl

    Communiqué : de 12h05 à 12h35: sur le pont( puis pique-nique ....) : Sur le pont de l'Europe entre Strasbourg et Kelh(là où le nuage radioactif de Tchernobyl s'est arrêté)

    Rassemblement franco-allemand de 12h05 à 12h35 ,
    suivi d'un pique-nique dans le jardin des 2 rives.
    (Sur la plupart des ponts sur le Rhin entre Alsace et pays de Bade, des rassemblements auront lieu au même moment !)

    Attention: Venez un peu avant le rassemblement commence à 12h05 exactement ! Sur la plupart des ponts sur le Rhin entre Alsace et pays de Bade, des rassemblements auront lieu au même moment !

    Contact : Rémi verdet - Stop Transports-Halte au Nucléaire
    stthn (a) free.fr
    Tel : 06 13 36 71 89

  • Soyez vigilants e-mail frauduleux de l’ES Strasbourg

    Depuis quelques semaines, un e-mail frauduleux ressemblant à une communication officielle de l’ES Strasbourg concernant le paiement des factures d’électricité circule. Sous prétexte d’impayés et autre problématique de règlement, le message réoriente les abonnés afin de résoudre leur problème. Il s’agit en fait d’une supercherie permettant aux fraudeurs d’obtenir des renseignements personnels dans le but d’usurper l’identité des victimes.

    CONSEIL Ne donnez jamais votre mot de passe, vos coordonnées bancaires, votre date de naissance

  • 18/04/2011 - France 3 - Une nouvelle mosquée va être érigée à la Robertsau. Elle répond à une nécessité pour une pratique digne ...

    Mais la réciprocité de pratiquer la religion catholique dans les pays musulmans n'est pas autoriséé 

    Alors  il y a une discrimination qui doit petre corrigée au plus vite ?

    voir vidéo en cliquant ICI

  • Conférence Gutenberg ce soir à 18h30 à l’hôtel Hilton avec l’architecte et urbaniste Paul Chemetov sur le thème : « L’architecture verticale dans un milieu à fort patrimoine historique ». Entrée libre dans la limite des places disponibles

  • Robertsau / Au CINE de Bussierre Réapprendre l’essentiel Un atelier « Manger Alimen’terre » vient de démarrer au centre d'initiation à la nature de Bussierre à la Robertsau

    Un atelier « Manger Alimen’terre » vient de démarrer au centre d'initiation à la nature de Bussierre à la Robertsau. Les quatre rendez-vous aboutiront à la confection d’un buffet sobre en carbone les 14 et 15 mai.

     

    Jeff Dusart a présenté des plantes à consommer.  (Document remis)

    « L’objectif est de changer nos habitudes alimentaires pour privilégier ce qui est sobre en carbone », résumait Jean-François Dusart, lors de cette première rencontre, samedi dernier, au Centre d’initiation à la nature et à l’environnement, à la Robertsau.

    Malgré le brouillard dense qui isolait le site, une dizaine de personnes, dont deux enfants, ont participé à cet atelier « Manger Alimen’terre », organisé dans l’optique du festival « L’énergie dans l’art. »

    Ce festival qui réunit Alter Alsace Énergies, l’Escale, le centre social et culturel de la Robertsau, et Strasbourg Initiation Nature Environnement a pour finalité de sensibiliser le public aux enjeux liés à l’énergie.

    Il aura lieu du 9 au 15 mai et proposera une exposition d’artistes, des spectacles, des ateliers participatifs d’expérimentation…

    Ce stage fait partie des ateliers d’expérimentation puisqu’il s’agit d’aider les participants à élaborer un buffet à base de produits sobres en carbone.

    Un sujet que Jeff Dusart maîtrise bien comme cuisinier professionnel du CINE de Muttersholtz qui accueille des classes d’enfants.....

    Se réapproprier la nature

    ......

    Après avoir brossé l’évolution de l’alimentation humaine, Jeff a donné un panier à chaque personne. Le soleil ayant fait disparaître le brouillard, le groupe s’est rendu dans la forêt tout proche pour cueillir différentes plantes comme de l’ail de l’ours, du plantain, des pervenches avant de se retrouver en cuisine et d’essayer des recettes, avec les bons conseils de Jeff.

    « Manger respectueux, c’est un ensemble de choses. C’est réduire la viande, c’est utiliser des produits de proximité, c’est faire soi-même », rappelait le chef. extrait dna

  • Strasbourg: concert de printemps du 50e anniversaire de l’ensemble d’Accordéons de l’Il-Robertsaul, avec les Gospel Kids, pavillon Joséphine, parc de l’Orangerie, dimanche à 15h

  • You Tube vient de lancer une plateforme de retransmission d'événements en direct. Et voilà une concurrence de plus pour la télévision classique.

    à la une

    Illustration de l'article

    You Tube en direct


    You Tube vient de lancer une plateforme de retransmission d'événements en direct. Et voilà une concurrence de plus pour la télévision classique.


    En s'abonnant à YouTube Live, les internautes peuvent voir des spectacles ou des événements retransmis en direct par les partenaires de You Tube.

    Un concert "Digitour" inaugure cette nouvelle évolution.

    A terme, les personnes ayant des comptes YouTube auront la possibilité de passer à la diffusion de leurs performances en streaming et en temps réel s'ils le désirent.

    "Le but est de permettre dans les prochains mois à des milliers de partenaires d'utiliser la diffusion en temps réel sur leurs propres chaînes" YouTube, expliquent sur son blog.

    Plus de deux milliards de vidéos sont vues chaque jour sur YouTube.

    Voilà bien une raison de plus de se déterner de la télévision classique au profit d'Internet.

  • Référundum : du 26 avril et auront jusqu’au 15 mai pour dire si oui ou non, la ville doit étendre les zones 30

    Strasbourg / Les habitants donneront leur avis

    Vers la consultation

    Les Strasbourgeois seront consultés par courrier à partir du 26 avril et auront jusqu’au 15 mai pour dire si oui ou non, la ville doit étendre les zones 30 sur sa voirie. Si c’est non, le projet sera retiré. Si c’est oui, il faudra encore près de trois ans pour qu’il soit totalement déployé.

  • Strasbourg Emmaüs vante l'insertion et les petits prix

    La boutique propose des meubles, des objets de déco, des bijoux et des articles de puériculture.

    La boutique propose des meubles, des objets de déco, des bijoux et des articles de puériculture. G. Varela / 20 Minutes

    Solidarité La communauté a ouvert une boutique, hier, place de Haldenbourg à Cronenbourg

    «Un lieu comme ça manquait dans le quartier », pointe Benamer, impatient d'utiliser le grille-pain, le couteau électrique et d'autres ustensiles d'occasion achetés « pour seulement 20 € ». Henriette, elle, s'inquiète : « Vous pouvez me livrer ce canapé ? J'habite la rue d'à côté », lance la retraitée. Affaire conclue à 60 €.
    Située 4, place de Haldenbourg, à Cronenbourg, la boutique Méli Mélo ne désemplissait pas pour sa première journée, hier. « Bien avant 9 h, les gens attendaient devant la porte qu'on ouvre, se réjouit Marc Meyer, son responsable. On savait qu'il existait une demande, mais on ne pensait pas à un tel rush. » Le magasin est le premier à être implanté par Emmaüs dans un quartier prioritaire.

    Un concept expérimental
    « Les groupes Emmaüs sont surtout en zone rurale. Il y a quelques expériences dans des villes, comme à Marseille et à Paris, mais aucune boutique n'existe dans un quartier urbain sensible, déplore Thierry Kuhn, le directeur de la communauté de Mundolsheim en charge de Méli Mélo. Pourtant la logique d'Emmaüs voudrait qu'on entre dans ces quartiers, comme ici à Cronenbourg, où il y a beaucoup de chômage. Nous voulons permettre aux habitants de trouver, en bas de chez eux, des objets d'occasion utiles ou “plaisir” et pas chers. » Un tableau à 15 €, un siège pour bébé à 5 €, des layettes à 1 €...
      .....Expérimental, le concept de Méli Mélo pourrait, à terme, se décliner dans d'autres quartiers de la ville. extraits 20 minutes

  • Le Conseil Municipal du lundi 11 avril disponible en vidéo à la demande

    Le Conseil Municipal de Strasbourg du lundi 11 avril 2011 est disponible en vidéo à la demande
    Voir notamment les points pour la Robertsau
    Parmi les points majeurs de ce conseil, ont été notamment abordés :
    •   Le bilan de la deuxième étape de la concertation publique relative au prolongement « Est » de la ligne D du tramway (desserte du Port-du-Rhin et de Kehl)
    •   Le schéma directeur des deux rives
  • Samedi 16 avril Une sortie crépusculaire pleine de piquant !

    Partons sur nos montures à deux roues longer l’ancienne digue du Rhin pour tenter d’observer les animaux de la forêt. Avec de la chance nous observerons la laie 
et ses marcassins ou peut-être un vieux mâle ? Quoiqu’il arrive, ce moment 
sera une occasion unique de s’instruire sur la vie surprenante 
de ce cochon sauvage décrié mais drôlement rusé !
    Rendez-vous 17 h. Sortie à vélo. 10 personnes maximum sur inscription.
    Prévoir un casse-croûte !

  • La ville en débat / A propos des conseils de quartier Contre-performance

    Lundi prochain, le conseil municipal de Strasbourg se penchera sur les conseils de quartier (voir DNA du 6 avril). René Hampé, président de l’ADIR, l’association de défense des intérêts de la Robertsau, apporte son point de vue.

     

    René Hampé (à gauche) en compagnie de Jean-Daniel Braun.  (Photo archives DNA)

    Par René Hampé

    « Lors de la mise en place des nouveaux conseils de quartier, l’ADIR avait particulièrement critiqué le mode de désignation des conseillers en soulignant qu’il ne permettait pas à des habitants qui s’étaient fortement investis d’y participer.

    Un important turn-over

    Après deux ans de fonctionnement, nous constatons un important turn-over, surtout parmi les conseillers tirés au sort sur les listes électorales.

    La décision de renouveler la composition des CoQ est contre performante du fait d’une nouvelle perte de temps due à la nécessaire appropriation des dossiers.

    Quant au fonctionnement des CoQ, il est indéniable que la municipalité ne les informe pas systématiquement sur tous les projets concernant leurs quartiers. Les CoQ ne sont pas associés à la concertation dès la phase d’étude de projets et tout au long de leurs élaborations.

    Les programmes établis à la base ne sont jamais soumis et les projets sont quasi finalisés quand ils sont présentés aux CoQ. La procédure d’autosaisine est kafkaïenne.

    L’ADIR milite pour une charte de la concertation fondée sur les principes suivants : la concertation doit commencer lorsqu’un projet est envisagé. Elle doit associer tous ceux qui veulent y participer (élus, associations et particuliers), en ne se limitant pas à la population riveraine. Toutes les informations doivent être données aux partenaires : l’opportunité du projet, les options envisagées, les choix techniques et les sites.

    Faire émerger de nouvelles propositions

    La concertation a pour objet de favoriser le débat, d’échanger les arguments et de rapprocher les points de vue, de favoriser la cohésion sociale, d’améliorer les projets ou de faire émerger de nouvelles propositions.extraits dna

  • Le Conseil Municipal du lundi 11 avril en direct sur internet à partir de 15h

    Le Conseil Municipal de Strasbourg du lundi 11 avril 2011 fera l’objet d’une retransmission directe et intégrale sur le site www.strasbourg.eu à partir de 15h.

    Suivre la séance du Conseil municipal en direct sur mon ordinateur
    http://strasbourg.creacast.tv/live/

    Suivre la séance du Conseil municipal en direct sur mon iPhone
    http://strasbourg.creacast.tv/mobile/

    Attention, il y a une modification du lien iPhone qui devient "mobile" en prévision de l'introduction du streaming pour Blackberry et Android

    Parmi les points majeurs de ce conseil, seront notamment abordés :
    •   Le bilan de la deuxième étape de la concertation publique relative au prolongement « Est » de la ligne D du tramway (desserte du Port-du-Rhin et de Kehl)
    •   Le schéma directeur des deux rives

    source strasbourg

  • Robertsau : du neuf Ligne D: le Port-du-Rhin en 2014 ou 2015

    le schéma manquant du tram des 5 Rives : Bassin Citadelle(1x), basin Vauban (2x), le Rhin (2 rives)

    Le nouveau tracé du prolongement de la ligne D à travers la zone portuaire de Strasbourg s'accompagne d'un nouveau calendrier et d'un déplacement vers l'Est de la route du Petit-Rhin. L'actuelle voirie servira à la desserte interne du site «Starlette» agrandi dans le même mouvement.
    Revu dans le cadre de l'élaboration du schéma directeur des Deux-Rives (lire ci-dessous), le prolongement de la ligne D vers le quartier du Port-du-Rhin et Kehl (2,6 km) a fait l'objet d'une concertation réglementaire. Le projet sera soumis lundi pour avis au conseil municipal de Strasbourg et le conseil de communauté est appelé à se prononcer sur le sujet le 15 avril.
    Destiné à desservir et à fédérer les sept « bulles » à urbaniser, le tramway prolongé depuis la station «Aristide-Briand» s'écarte de la route du Rhin et décrit jusqu'au pont-rail Desaix une courbe à travers le territoire portuaire.
    La rue du Péage reconfigurée et réaménagée
    Le nouveau tracé coupe plus précisément à travers l'actuel site de la SPA et le môle de la Citadelle, franchit le bassin Vauban, le terrain «Starlette» et l'actuelle route du Petit-Rhin, dessine une tangente à l'arc de la rue de la Coopérative, enjambe la rue du Péage remaniée, passe sous une voie ferrée de desserte portuaire avant de rejoindre la route du Rhin à l'ouest du pont Desaix. La suite est inchangée : la ligne dessert le quartier du Port-du-Rhin via la route du Rhin avant de franchir le fleuve sur un nouvel ouvrage (par ailleurs dédié aux piétons et aux cyclistes) parallèle au pont de l'Europe et longer la Straßburger Straße jusqu'à la station « Kehl-Bahnhof ». Grande nouveauté: le transfert du trafic général (poids lourds compris) actuellement charrié par la route du Petit-Rhin vers l'Est. Déviée depuis le carrefour de la route du Rhin, la route du Petit-Rhin est connectée à la rue du Péage promise à une reconfiguration et à un réaménagement. Ainsi se trouve élargi le site «Starlette» : recalibrée, la route du Petit-Rhin ne sera plus qu'une voie de desserte de la « bulle » urbanisée.
    Ainsi se trouve également remise sur le métier la deuxième phase de la liaison interports, la voirie destinée à raccorder la rue du Rhin-Napoléon et la rue de Lübeck via un passage sous la route du Rhin.
    Revu, également, le calendrier de l'opération. Jusqu'ici, la mise en service de la première phase (de la station «Aristide-Briand» à la station «Port-du-Rhin») était prévue fin 2013. Aujourd'hui, Roland Ries annonce un démarrage des travaux début 2012 et une mise en service en 2014-2015.
    Les travaux de la section transfrontalière (de la station «Port-du-Rhin» à la station «Kehl-Bahnhof») pourraient être engagés fin 2012 et achevés fin 2015.

    Le conseil municipal de Strasbourg se réunira le lundi 11 avril à partir de 15 h au Centre administratif, parc de l'Étoile. À l'ordre du jour, 48 points dont le renouvellement partiel et la modification de la charte de fonctionnement des conseils de quartier, le projet immobilier de l'îlot « Wollek », le transfert de la foire Saint-Jean. la création d'une liaison de bus à haut niveau de service entre la gare centrale de Strasbourg et l'Espace européen de l'entreprise à Schiltigheim, l'aménagement des espaces publics du secteur Heyritz.
     
    COMMENTAIRE : Ceci préfigure une route qui va traverser la Robertsau de part en part du sud vers le nord en amenant une très forte circulation de transit avec une pollution accrue, des nuisances sonores d'une route à grande circulation ainsi qu'un acrroissement de l'insécurité pour les cyclistes et les piétons
    Sept « bulles » à urbaniser

    Le schéma directeur des Deux-Rives fait du tramway le moteur du développement du secteur transfrontalier, de la transformation d'un paysage vu comme une mosaïque de «lieux uniques» inspirée par la géographie du site et le dessin de l'eau.
    Avec ses friches et ses servitudes liées aux activités industrielles et portuaires, le secteur des Deux-Rives, entre môle de la Citadelle et gare de Kehl, fait l'objet d'un schéma directeur de programmation et d'aménagement.
    L'élaboration du document d'orientation a été confiée par la CUS et le Port autonome de Strasbourg à un groupement dont le mandataire est l'agence parisienne Reichen et Robert.
    Colonne vertébrale
    Pour Roland Ries, il convient de sortir de «l'urbanisme de confetti» et d'avoir une vision globale du secteur. Insistant sur le nécessaire équilibre à trouver entre développement urbain et activités portuaires, Alain Jund, l'adjoint chargé de l'urbanisme, met en avant les enjeux de l'affaire : «C'est une nouvelle page de l'histoire de Strasbourg qui s'écrit». Le tramway y est vu comme la «colonne vertébrale» du territoire, l'axe de son développement, le moyen de relier et de valoriser les sept «bulles» à urbaniser, du môle de la Citadelle à la gare de Kehl.
    Entre les «bulles» en question est prévue de la forêt, un «corridor écologique et biologique» allant de la Robertsau au Neuhof en passant par le jardin des Deux-Rives.
    Tout comme la transformation de la route du Rhin en boulevard urbain, la déviation de la route du Petit-Rhin est une orientation majeure d'un plan de déplacements qui privilégie le tram et les modes «doux», avec des zones 30 ou des zones de rencontre et des parkings situés aux portes des poches à urbaniser. Susceptibles de s'étaler sur une trentaine d'années, les développements urbains visent une mixité des fonctions dont 5 000 logements à implanter sous une ligne parallèle à la rue du Port-du-Rhin et passant au sud de la chaufferie de l'Esplanade,.....extraits dna
  • Gratuit 12h à 18h – 10h à 18h Ce week-end Entrée gratuite les 8, 9 et 10 avril Strasbourg / Exposition au musée Ungerer Tomi sur le versant de l’enfance

    C’est par le livre pour enfants que Tomi est entré dans la carrière de dessinateur. Une exposition retrace ce parcours en privilégiant sa période américaine. L’artiste y avait déjà le bout du crayon très subversif.

    Jean de la Lune.  (Photo Musées de Strasbourg)

    Le dessin avait choqué le petit monde de l’édition aux États-Unis. Et même décroché un prix du mauvais goût. C’est qu’on ne plaisante pas outre-Atlantique avec l’hygiène et une certaine pudeur lorsqu’on s’adresse au jeune public. Pensez donc ! Dans Pas de baiser pour maman, le personnage central de l’histoire, Jo le chaton, était représenté assis aux toilettes, faisant sa petite commission tout en tenant sa brosse à dents à la main.

    Une scène de petit-déjeuner familial, dans laquelle figurait sur la table une bouteille de schnaps, n’arrangeait pas non plus les choses. Le petit monde de Tomi n’était décidément pas d’une exemplarité à toute épreuve…

    « S’il fallait résumer l’apport de Tomi dans l’univers de l’édition pour enfants, c’est le ton subversif qui était le sien, et qui rompait vraiment avec la norme », observe Thérèse Willer, conservatrice du musée Ungerer et commissaire de cette exposition inscrite dans le programme, conçu par la Ville de Strasbourg, du 80 e anniversaire de l’artiste – il le fêtera le 28 novembre prochain.....extraits dna

    Jusqu’au 7 août au musée Ungerer, 2 avenue de la Marseillaise. Tous les jours, sauf mardi, 12h à 18h – 10h à 18h le week-end. Entrée gratuite les 8, 9 et 10 avril.

  • visite guidée robertsau : Samedi 9 avril à 9 h, visite de la forêt de la Robertsau : Rdv sur le parking du château de Pourtalès.

    Alsace Nature qui fédère dans la région les associations de protection de l’environnement, tient son assemblée générale régionale samedi 9 avril à Strasbourg, au centre socioculturel de la Montagne-Verte,10 rue d’Ostwald à 14 h.

    Après la partie statutaire, l’association organise un débat sur le thème « croissance et nature ». Trois conférences, deux visites guidées et une exposition à Strasbourg sont proposées.

    Samedi 9 avril à 9 h, visite de la forêt de la Robertsau. Rdv sur le parking du château de Pourtalès. A 19 h 30, conférence sur le grand hamster, au CSC de la Montagne-Verte, 10, rue d’Ostwald.

    Dimanche à 9 h, sortie « araignées ». Rdv sur le parking de l’usine hydroélectrique de la réserve du Rohrschollen. Puis à la ferme Bussière, 155 rue Kempf à la Robertsau, de 14h à 1 8h, exposition sur la forêt du Rhin, à 15h, conférences sur les forêts alluviales et à 16h , sur la production forestière et écologie.

  • Robertsau / Social Dans le Parcours de la vie L’association « Le Parcours » tiendra aujourd’hui son assemblée générale

    Par ses ateliers de « savoir être » et de « bien-être », elle donne des atouts pour reprendre pied dans la vie et l’emploi.

     

     

    Carole et Sabrina s’occupent du salon de coiffure du Parcours  (Photo DNA — Michel Frison)

    Elle est arrivée le profil bas, le regard fuyant, nerveuse et inquiète. Une heure plus tard, cette jeune majeure, au passé chaotique, repart, bien coiffée, légèrement maquillée, plus sûre d’elle car elle se sent jolie.

    Un petit miracle qui conforte régulièrement Carole Herrero, directrice de l’association « Le Parcours », et sa présidente Isabelle Bertucci, dans l’utilité de leurs actions.

    Aider dans la valorisation

    « La vie est un parcours plus ou moins difficile », rappelle Carole Herrero. Coiffeuse de métier, elle a fondé cette association « Le Parcours » en 2004 et s’y est investie bénévolement au démarrage. L’association est installée rue de la Doller, à la Robertsau, dans des locaux prêtés par l’Escale, le centre socioculturel.

    Le point de départ de Carole : le constat de l’isolement de beaucoup de personnes dans le quartier et leurs difficultés quotidiennes, notamment dans la recherche d’un emploi.

    « Quand on demande à quelqu’un de se présenter pour postuler à un emploi, il faut travailler son contour, lui donner des atouts pour se sentir à l’aise, l’aider dans sa valorisation », explique la directrice. Elle accueille ainsi des groupes lors d’ateliers de mieux-être et de savoir être. Elle distille les basiques de la communication : l’élocution, la présentation physique, la préparation verbale : « Si on réfléchit à l’avance, il y aura moins de stress lors de l’entretien. »..... extrait dna de ce jour

  • les 6 et 7 avril, au centre administratif à Strasbourg. Programme, renseignements et inscription : www.greenconnected.eu. Débat mercredi 6 avril à 17h30 sur le thème « Ville durable et connectée » vs « entreprise durable et connectée

    Forum green and connected territories, les 6 et 7 avril, au centre administratif à Strasbourg. Programme, renseignements et inscription : www.greenconnected.eu. Débat mercredi 6 avril à 17h30 sur le thème « Ville durable et connectée » vs « entreprise durable et connectée », avec la participation de Catherine Trautmann, vice-présidente de la CUS, à la salle du conseil du centre administratif. Entrée libre.

  • Les cinémas Star sont heureux de présenter en le film "Plastic Planet", le 7 Avril au cinéma Star (27 rue du Jeu-des-Enfants à Strasbourg).

    Information

    Veuillez trouver ci-joint une information pour une soirée avec le réalisateur d'un reportage intéressant.
    N'oubliez pas de vous munir d'une impression de ce courriel pour bénéficier du tarif préférentiel de 5€.

    Cordialement,
    Joseph Serra
    Projet éco-logique

     
    ////////////////////////////

    Les cinémas Star sont heureux de présenter en le film "Plastic Planet", le 7 Avril au cinéma Star (27 rue du Jeu-des-Enfants à Strasbourg).

     

    Plastic Planet

    de Werner Boote

    Autriche / Allemagne - 2008 - 1h35 - VOST - avec

    Peter Lieberzeit, Marques Brown, Othman Ilyassa...

     

    Commode et bon marché, le plastique semble être devenu incontournable dans notre vie quotidienne. Tous lessecteurs de l’industrie mondiale dépendent aujourd’hui, d’une manière ou d’une autre, du plastique. Il est présent partout. Pourtant, le plastique est devenu un danger global, tant pour l’homme que pour la planète, symbole de sur-consommation et de pollution à grande échelle.

    « Nous le mangeons, nous le buvons et il passe dans notre sang. » nous dit Patricia Hunt, généticienne, à propos du Bisphenol A, l’un des composants les plus dangereux du plastique. Werner Boote, réalisateur de films documentaires musicaux, s’est intéressé il y a une

    dizaine d’années à la problématique écologique des matières plastiques : ses investigations approfondies, menées aux quatre coins du globe, ont donné naissance à ce film dense qui rend compte de l’ambivalence liée à l’utilisation d’une matière devenue indispensable à l’organisation sociale et économique des humains. Boote n’est donc pas Moore et s’abstient de faire un film à charge contre un fléau supposé. Plastic Planet tente plutôt de faire un état des lieux de l’utilisation du plastique et pointe du doigt le laxisme scientifique entourant ce matériau dont certains composants se révèlent hautement toxiques. Werner Boote approche, à force de patience

    et de persévérance, des personnages-clefs du monde du plastique et obtient des témoignages qu’aucune équipe d’investigation télé aurait pu obtenir. C’est encore une fois d’Allemagne que nous vient l’exemple d’un cinéma documentaire sérieux, élaboré, qui contribue modestement à faire évoluer les comportements de tous et toutes - industriels, politiques, citoyens…

     

    SEANCE SPECIALE : jeudi 07 avril à 20h15 au St-Ex > PROJECTION/RENCONTRE : PLASTIC PLANET – en VOST - en présence de Werner Boote

    http://www.zootropefilms.fr/plastic-planet/

     

    TARIF A 5 EUROS LA PLACE POUR UNE SEANCE AU CHOIX DU FILM SUR PRESENTATION DE CE MAIL IMPRIME EN CAISSE !

    VALABLE DU 30/03 AU 12/04

     

    A bientôt dans nos salles

     

     

     

     
    Flore Tournois
    Adjointe de Direction
    Cinémas Star
    16 rue du 22 Novembre
    67000 STRASBOURG
    Standard : 03 88 32 67 77
    Ligne directe : 03 88 22 73 26
    Portable : 06 74 57 51 12
    Fax : 03 88 75 59 16
    www.cinema-star.com
  • Théqtre les samedi 9 avril à 20h30 et dimanche 10 avril à 14h30 : représentation de FEMMES SAVANTES 2010.2

    Théqtre : représentation de FEMMES SAVANTES 2010.2

    La compagnie Coup de Théâtre

    a le plaisir de vous annoncer qu'elle donnera

     

    les

    samedi 9 avril à 20h30

    et

    dimanche 10 avril à 14h30

     

     une représentation de

     

    FEMMES SAVANTES 2010.2



                                                                         SALLE DE CONFERENCES
                                                                                           EPSAN
                                                                                       BRUMATH
    C 'est au 141 Avenue de STRASBOURG
                parking gratuit en face
             (  l ' EPSAN est l 'Etablissement de Sante Alsace Nord )
     

    Entrée libre avec plateau à la sortie

    Renseignements  au 03 88 64 61 00


    Parking assuré à l'extérieur

     tous les renseignements utiles sur le site de la compagnie

    http://coup.2.theatre.free.fr

    Si vous avez des amis amateurs de théâtre, nous vous remercions de leur faire suivre ce message !

    La compagnie Coup de Théâtre vous remercie de votre présence et de votre soutien !

  • dans le cadre du 25ème anniversaire de Tchernobyl

    Bonjour à tous,

    Les événements actuels, hélas, montrent que nous n'apprenons rien d'utile des catastrophes antérieures et combien nous avons la mémoire courte.
    Je vous fais part de quelques événements organisés dans le cadre de la 25ème commémoration de Tchernobyl (cf. http://www.sortirdunucleaire.org/ )
    Evidemment, je vous invite vivement à participer à ces projections et actions, il y en a déjà eu quelques autres en mars, mais je croyais que cette commémoration se passait en avril seulement, du coup j'ai, moi aussi, loupé les dates et événements organisés déjà en mars !

    Bises ou meilleures salutations à tous

    Solange


    6 avril 2011 - Strasbourg (67) : Projection de films - Tchernobyl, l'évènement en question
    20h : Maison de l’image 31 rue Kageneck 67000 Strasbourg

    Projections de films, en présence de Michèle Rivasi, Députée au Parlement Européen, Groupe Verts/ALE

    - Le sacrifice, Wladimir Tchertkoff, 2003, 24’, Feldat Films (Prix du meilleur documentaire scientifique et d’environnement.)

    Dans les mois qui suivirent la catastrophe de Tchernobyl, un million de liquidateurs ont été réquisitionnés pour tenter de confiner le réacteur en feu.

    Le témoignage de quelques-uns d’entre eux, la mort de la plupart dans l’indifférence générale.

    - Controverses nucléaires, Wladimir Tchertkoff, 2003, 52’, Feldat Films

    En juin 2001 à Kiev, les experts nucléaristes de l’AIEA et de l’OMS maintiennent que la catastrophe de Tchernobyl n’a fait que 31 morts «environ »..

    Contact : Thérèse Vicente - DHVS
    dhvs (a) unistra.fr
    Tel : 0368854078

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    dimanche 10 avril 2011 - A proximité de Fessenheim (68) : Rassemblement pour fermeture de Fessenheim
    14h00 : Sur l’île du Rhin, côté digue est du Grand Canal à proximité de la centrale hydroélectrique de Fessenheim (en direction de Hartheim Allemagne)

    Le CSFR, Stop Fessenheim, Stop Transports-Halte au Nucléaire, Alsace Nature avec les associations amies, badoises et suisses appellent les citoyens de la Tri-Regio à un pique-nique antinucléaire pour demander l'arrêt immédiat et définitif de la centrale nucléaire de Fessenheim

    Apportez vos banderoles, vos slogans et votre joie véritablement renouvelable...
    stopfessenheim@yahoo.fr

    Contact : Barthe Gilles ou Duratti Aline - CSFR, Stop Fessenheim, Stop Transports-Halte au Nucléaire, Alsace Nature
    csfr68 (a) gmail.com
    Tel : 03 89 43 69 45 ou 06 80 90 73 51

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    13 avril 2011 - Strasbourg (67) : Autour de Tchernobyl : propagande passée, réception présente
    20h : Maison de l’image 31 rue Kageneck 67000 Strasbourg

    En présence de Christian Bonah, Professeur à la Faculté de médecine

    - "opération" US Federal Civil Administration, 1955, 16’
    Dix ans après Hiroshima et Nagasaki, un film de propagande sur le développement de l’armement nucléaire.

    - "L’europe et tchernobyl" Dominique Gros, 2006, 54’, Arte France, Les films d’ici

    Les conséquences de Tchernobyl en Europe où Norvège, Grèce, Autriche et France, ont été durablement contaminées. En Norvège, par exemple, les populations Sami présentent la même concentration de césium radioactif que les voisins immédiats de la centrale. Ils ont été contaminés par leurs rennes qui mangent le lichen.

    Contact : Thérèse Vicente - DHVS
    dhvs (a) unistra.fr
    Tel : 0368854078

  • Strasbourg / Wacken Entendre et débattre

    Roland Ries, maire de Strasbourg, a amorcé hier soir, dans la salle du Maillon au Wacken, son bilan de mi-mandat devant quelque 250 personnes.

     

    Salle du Maillon au  Wacken : Roland Ries face aux Strasbourgeois pour le bilan de mi-mandat (Photo DNA - Laurent Réa)

    « J’ai souhaité démultiplier les possibilités de rencontrer les Strasbourgeois et de débattre avec nous », annonçait hier Roland Ries, après la projection d’un film mêlant artistiquement les réalisations et les projets.

    Tables rondes

    Il est revenu sur la formule de 2008 : « Une ville pour chacun, une ville pour tous », avec la notion d’intéresser à une vision globale de la ville.

    Entre les 2 500 réunions de concertation organisées depuis trois ans et la concrétisation des projets, il a prôné « la recherche de solutions partagées, toujours préférable à la décision solitaire », tout en évacuant le reproche « parfois de mollesse. » L’orateur est revenu sur les engagements annoncés en 2008 et le désir « de faire partager l’idée que ces engagements sont largement en cours de concrétisation. »

    La soirée s’est poursuivie au fil de trois tables rondes sur la manière de faire rayonner Strasbourg, la priorité à donner à la vie quotidienne et l’action en faveur de l’environnement.

    Au fur et à mesure, les adjoints concernés ont rejoint le maire autour d’une sorte de bar : « Avec cet exercice de démocratie locale, il est normal que les élus rendent des comptes aux citoyens. »

    PMCS et quartier d’affaires

    Cet exposé des réalisations et des projets a été activé par les questions du public, notamment de la part de particuliers comme les riverains de la rue du Tivoli ou par des présidents d’associations locales, notamment de la Robertsau et du Wacken.

    Ces questions ont porté sur l’extension du PMCS et du quartier d’affaires. « Les chefs d’entreprises ont besoin de croire en Strasbourg qui doit se donner des atouts. Face au pessimisme et au scepticisme, j’essaie de développer l’europtimiste », résumait le sénateur-maire.

    Yves Le Tallec, conseiller général, est revenu sur la création du lieu d’Europe. Une question par internet posait le problème de la notoriété de Strasbourg au-delà du marché de Noël et des cigognes ! L’occasion pour Robert Herrmann, premier adjoint, de pointer les 22 % du budget consacrés à la culture et quelque 9 000 manifestations par rapport à ceux qui regrettaient l’absence d’un événement culturel phare.

    Un auditeur dénonçait la présentation d’un projet bouclé pour ce qui est de l’ancien garage Wollek et de la maison du bâtiment, place de Haguenau. « C’était une performance de trouver un partenaire financier qui s’engage à se lancer dans une opération sur ce site », rétorqua Robert Herrmann.

    Alors que chaque table ronde devait durer une demi-heure, la seconde a été abordée vers 20h45, avec l’accélération de l’animateur pour couper court à de nouvelles questions.

    Changement d’adjoints pour parler du plan piscine et la future piscine nordique du Wacken, de son chauffage, des Internationaux de tennis relocalisés au Wacken… extraits dna

  • Mercredi 6 Avril 2011 : La pratique du lombricompostage

    Qu’est ce que le lombricompostage ? Comment composter sans jardin ? Comment les vers de terre peuvent-ils nous y aider ? Cet atelier pratique vous donnera la possibilité de composter dans votre appartement !
    Atelier proposé par l’association La maison du compost.
    Inscription obligatoire au 06 10 14 84 74. Rendez-vous 14 h 30.Tarif 15 €.

  • COOP Robertsau rue Boecklin prochainement fermée

    Les syndicats de Coop Alsace l’affirment : trente magasins, jugés insuffisamment rentables, sont aujourd’hui sous surveillance et donc menacés de fermeture à moyen terme. Il s’agit, indiquent-ils, de Points Coop situés à Ernolsheim, La Meinau, Marckolsheim, Lingolsheim, Sessenheim, Lauterbourg, Schweighouse, Strasbourg (Peirotes), Illkirch, Oberhausbergen, Pfaffenhoffen, Souffelweyersheim, Sarre-Union, Woerth, La Robertsau, Soufflenheim, Wissembourg, Rothau, Goetzenbruck, Buhl (Haut-Rhin), Wittenheim, Staffelfelden, Bischheim, Turckheim et Colmar (deux magasins). Quatre Leclerc Express feraient partie de la liste, en l’occurrence ceux de Bitche, Ostwald, Hoenheim-Ried et Haguenau-Centre.

    SCOOP : Ce sera chose faite dès l'ouverture du futur supermarché Super U en Septembre 2011.

    Et les élus  ne pourront que protester comme d'habitude..... Ils sont efficaces nos élus, quand ils le veulent mais après la bataiille. Mais c'est vrai qu'ils ne font pas leurs courses à la COOP.