Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Robertsau : du neuf Ligne D: le Port-du-Rhin en 2014 ou 2015

le schéma manquant du tram des 5 Rives : Bassin Citadelle(1x), basin Vauban (2x), le Rhin (2 rives)

Le nouveau tracé du prolongement de la ligne D à travers la zone portuaire de Strasbourg s'accompagne d'un nouveau calendrier et d'un déplacement vers l'Est de la route du Petit-Rhin. L'actuelle voirie servira à la desserte interne du site «Starlette» agrandi dans le même mouvement.
Revu dans le cadre de l'élaboration du schéma directeur des Deux-Rives (lire ci-dessous), le prolongement de la ligne D vers le quartier du Port-du-Rhin et Kehl (2,6 km) a fait l'objet d'une concertation réglementaire. Le projet sera soumis lundi pour avis au conseil municipal de Strasbourg et le conseil de communauté est appelé à se prononcer sur le sujet le 15 avril.
Destiné à desservir et à fédérer les sept « bulles » à urbaniser, le tramway prolongé depuis la station «Aristide-Briand» s'écarte de la route du Rhin et décrit jusqu'au pont-rail Desaix une courbe à travers le territoire portuaire.
La rue du Péage reconfigurée et réaménagée
Le nouveau tracé coupe plus précisément à travers l'actuel site de la SPA et le môle de la Citadelle, franchit le bassin Vauban, le terrain «Starlette» et l'actuelle route du Petit-Rhin, dessine une tangente à l'arc de la rue de la Coopérative, enjambe la rue du Péage remaniée, passe sous une voie ferrée de desserte portuaire avant de rejoindre la route du Rhin à l'ouest du pont Desaix. La suite est inchangée : la ligne dessert le quartier du Port-du-Rhin via la route du Rhin avant de franchir le fleuve sur un nouvel ouvrage (par ailleurs dédié aux piétons et aux cyclistes) parallèle au pont de l'Europe et longer la Straßburger Straße jusqu'à la station « Kehl-Bahnhof ». Grande nouveauté: le transfert du trafic général (poids lourds compris) actuellement charrié par la route du Petit-Rhin vers l'Est. Déviée depuis le carrefour de la route du Rhin, la route du Petit-Rhin est connectée à la rue du Péage promise à une reconfiguration et à un réaménagement. Ainsi se trouve élargi le site «Starlette» : recalibrée, la route du Petit-Rhin ne sera plus qu'une voie de desserte de la « bulle » urbanisée.
Ainsi se trouve également remise sur le métier la deuxième phase de la liaison interports, la voirie destinée à raccorder la rue du Rhin-Napoléon et la rue de Lübeck via un passage sous la route du Rhin.
Revu, également, le calendrier de l'opération. Jusqu'ici, la mise en service de la première phase (de la station «Aristide-Briand» à la station «Port-du-Rhin») était prévue fin 2013. Aujourd'hui, Roland Ries annonce un démarrage des travaux début 2012 et une mise en service en 2014-2015.
Les travaux de la section transfrontalière (de la station «Port-du-Rhin» à la station «Kehl-Bahnhof») pourraient être engagés fin 2012 et achevés fin 2015.

Le conseil municipal de Strasbourg se réunira le lundi 11 avril à partir de 15 h au Centre administratif, parc de l'Étoile. À l'ordre du jour, 48 points dont le renouvellement partiel et la modification de la charte de fonctionnement des conseils de quartier, le projet immobilier de l'îlot « Wollek », le transfert de la foire Saint-Jean. la création d'une liaison de bus à haut niveau de service entre la gare centrale de Strasbourg et l'Espace européen de l'entreprise à Schiltigheim, l'aménagement des espaces publics du secteur Heyritz.
 
COMMENTAIRE : Ceci préfigure une route qui va traverser la Robertsau de part en part du sud vers le nord en amenant une très forte circulation de transit avec une pollution accrue, des nuisances sonores d'une route à grande circulation ainsi qu'un acrroissement de l'insécurité pour les cyclistes et les piétons
Sept « bulles » à urbaniser

Le schéma directeur des Deux-Rives fait du tramway le moteur du développement du secteur transfrontalier, de la transformation d'un paysage vu comme une mosaïque de «lieux uniques» inspirée par la géographie du site et le dessin de l'eau.
Avec ses friches et ses servitudes liées aux activités industrielles et portuaires, le secteur des Deux-Rives, entre môle de la Citadelle et gare de Kehl, fait l'objet d'un schéma directeur de programmation et d'aménagement.
L'élaboration du document d'orientation a été confiée par la CUS et le Port autonome de Strasbourg à un groupement dont le mandataire est l'agence parisienne Reichen et Robert.
Colonne vertébrale
Pour Roland Ries, il convient de sortir de «l'urbanisme de confetti» et d'avoir une vision globale du secteur. Insistant sur le nécessaire équilibre à trouver entre développement urbain et activités portuaires, Alain Jund, l'adjoint chargé de l'urbanisme, met en avant les enjeux de l'affaire : «C'est une nouvelle page de l'histoire de Strasbourg qui s'écrit». Le tramway y est vu comme la «colonne vertébrale» du territoire, l'axe de son développement, le moyen de relier et de valoriser les sept «bulles» à urbaniser, du môle de la Citadelle à la gare de Kehl.
Entre les «bulles» en question est prévue de la forêt, un «corridor écologique et biologique» allant de la Robertsau au Neuhof en passant par le jardin des Deux-Rives.
Tout comme la transformation de la route du Rhin en boulevard urbain, la déviation de la route du Petit-Rhin est une orientation majeure d'un plan de déplacements qui privilégie le tram et les modes «doux», avec des zones 30 ou des zones de rencontre et des parkings situés aux portes des poches à urbaniser. Susceptibles de s'étaler sur une trentaine d'années, les développements urbains visent une mixité des fonctions dont 5 000 logements à implanter sous une ligne parallèle à la rue du Port-du-Rhin et passant au sud de la chaufferie de l'Esplanade,.....extraits dna

Les commentaires sont fermés.