Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le PLU sur quelles bases ? Le Plan local d'urbanisme (PLU), en préparation à Strasbourg, a déjà donné lieu à des réunions cet hiver, notamment dans les instances de démocratie participative.

    On peut mieux faire encore, disent en substance l'ADIQ (Orangerie / quartier des Quinze), l'ADIR, l'ASSER, le CARSAN (Robertsau), l'ARAN (Neudorf), l'ARP (Poteries), et l'ARTI (Tivoli), toutes associations signataires du courrier ci-après au maire de Strasbourg.

    « La municipalité de Strasbourg a décidé, dans le cadre de la préparation du PLU, de densifier l'habitat. Les associations signataires de ce texte se sont réunies pour réfléchir en commun sur cette décision non concertée.

    Premiers constats

    Ces dernières années, les nuisances urbaines, le coût des loyers et les incivilités ont fait fuir certains ménages de la ville. Il y a une aspiration idéalisée d'une manière d'habiter, favorable au bien-être des enfants et à la stabilité des familles.
    Les chiffres annoncés de demandes de logements dans la CUS ne sont pas établis. D'où proviennent-ils ? N'intègrent-ils pas les demandes de déménagement, qui libéreront autant de logements lorsqu'elles seront satisfaites ? De plus il apparaît que le marché actuel propose un grand nombre d'appartements disponibles.
    La politique de densification est motivée par un souci d'économie de l'espace et de limitation des déplacements. Est-elle souhaitée par les habitants ? Pourquoi n'ont-ils pas été consultés ?
    Il semble que de nombreux jeunes quittent Strasbourg qui manquerait d'attractivité. L'activité économique est en baisse, le nombre d'emplois dans la CUS diminue. Dans ces conditions, l'augmentation du nombre de logements se justifie-t-elle ?
    On constate actuellement une accélération des projets et autorisations de constructions, un bouchage quasi systématique des « dents creuses », contraire à une élaboration concertée de la ville de demain, pourtant préconisée par les élus. Doit-on appliquer dans notre région des concepts de densité, en opposition avec ceux de l'habitat rhénan, qui caractérise depuis des siècles le développement de petites villes d'équilibre ?

    Réflexions du collectif

    Les quartiers doivent assurer une véritable mixité sociale, intergénérationnelle et fonctionnelle, en intégrant les activités commerciales, artisanales, de services, de loisirs, et le handicap, tout en portant une attention particulière à l'environnement. A Strasbourg, les zones restent très spécialisées et les premiers projets, présentés dans le cadre de la préparation du PLU, ne semblent pas vouloir modifier cette situation.
    Il faudrait commencer par fixer des objectifs chiffrés pour l'avenir. Quelle taille souhaitable pour la métropole, pour les divers quartiers ? Quels besoins collectifs doivent être couverts, comment ? Et il faudrait trouver les moyens de restituer une vie diurne et nocturne aux quartiers où commerces et activités sont déséquilibrés par rapport aux habitations.
    Le PLU doit s'intégrer dans une dimension régionale, les emplois n'étant pas forcément concentrés à Strasbourg.
    Les zones de développement industriel et logistique doivent se trouver proches des autoroutes et si possible des voies ferrées pour éviter des trafics pendulaires de camions. Mauvais exemple, le Port du Rhin où nombre d'entreprises n'utilisent pas la voie fluviale mais où le transit des poids lourds d'est en ouest de l'agglomération, et vice et versa, est incontournable.

    Des propositions

    Apporter une attention toute particulière aux espaces verts existants, et les développer. Ils sont essentiels au bien-être dans la cité.
    Respecter la diversité des constructions, immeubles à étages voire petites tours, maisons individuelles, voire en bande.
    Conserver l'âme des quartiers : éviter une trop grande densification et uniformité. Privilégier la mixité.
    Desservir les zones d'activités par les transports en commun et urbaniser les alentours afin de limiter les déplacements individuels. Réserver la construction de logements et de bureaux le long des lignes de transports en commun.
    Reconsidérer la possibilité de ne prévoir que 0,5 place de parking par logement. C'est méconnaître la réalité et conduire à l'engorgement des rues.
    Occuper moins de surface mais des bâtiments de meilleure qualité, permettant d'attirer les habitants et satisfaire leurs besoins. Il existe des produits innovants conciliant l'aspiration à l'individuel et la proximité. Les zones en reconversion devraient faire l'objet de ZAC pour permettre le contrôle des projets.
    Rappel de loi SRU :
    Art.L.123-1.-Les Plans locaux d'urbanisme exposent le diagnostic établi au regard des prévisions économiques et démographiques et précisent les besoins répertoriés en matière de développement économique, d'aménagement de l'espace, d'environnement, d'équilibre social de l'habitat, de transports, d'équipements et de services.
    Les diagnostics prévus par la loi devraient être présentés à la population avant toute autre proposition ».

  • CONCERT de l’Ensemble Instrumental VOLUTES Jeudi 3 juin2010 à 20h30 A l’Escale Robertsau

    Communiqué : CONCERT de l’Ensemble Instrumental VOLUTES

    Direction : Etienne Bardon

    Soliste : Renaud Déjardin, violoncelle

    Programme :

    K. PENDERECKI Suite pour cordes dans le style ancien

    P.I. TCHAIKOVSKY Variations sur un thème rococo op. 33

    D. CHOSTAKOVITCH Symphonie de chambre op. 73a

    L’Escale : 78 rue du Dr François, Strasbourg-Robertsau

    Renseignements : 03 88 41 82 16

    Billetterie à l’Escale à partir du 27 mai – Caisse du soir

    Tarif : 13 €, 10 €, 6 €

  • Le Club Mouche Robertsau 67. - Samedi 29 mai à 14 h, parcours mouche du Contre Canal. RV sous le pont Pflimlin (place Kléber)

    Pêche et nettoyage des herbiers. Le soir à 18 h, tartes flambées au chalet de pêche du Rohrkopf à la Robertsau. Prochaine réunion samedi 5 juin : stage d'entomologie à partir de 9 h au Rohrkopf, inscription obligatoire.

  • « Café Contact Emploi » le samedi 29 mai, à 10:00 à Strasbourg

    Café Contact dit : « An nom du collectif Café Contact Emploi, je vous invite à cet événement Emploi. Vous êtes les bienvenus! Gérard van Klaveren ».

    Nom de l'évènement : Café Contact Emploi
    Date et heure de début : samedi 29 mai, à 10:00
    Date et heure de fin : samedi 29 mai, à 12:00
    Où : Café Brant

  • Dimanche 30 mai - De 10h à 18h Au Jardin des Deux rives Le pique-nique européen et la Fête du vélo

    Dimanche 30 mai - De 10h à 18h

    Au Jardin des Deux rives, place à la convivialité  autour de l’Europe !

    L’Europe à Strasbourg, c’est aussi cet espace vert transfrontalier, le Jardin des Deux rives, qui vous accueillera pour pique-niquer en famille tout en vous renseignant sur les institutions européennes, les activités d’associations strasbourgeoises. Des spécialités culinaires vous seront proposées à cette occasion. Des animations musicales et sportives pour les petits et les grands rythmeront cette journée au bord de l’eau.

    La fête du vélo permettra, comme chaque année, aux amateurs de deux roues de profiter de belles balades grâce aux circuits thématiques commentés de chaque côté de la frontière. L’inscription  est gratuite et se fait sur place au stand de la Fête du Vélo. Chacun doit pouvoir trouver un parcours qui lui convient, en fonction de ses envies, son âge et son niveau…

    Il sera également possible de découvrir le Village Vélo, un lieu entièrement dédié à la petite reine où vous pourrez par exemple faire marquer votre bicyclette.

    N’oubliez pas vos paniers de pique-nique et vos vélos pour faire de ce 30 mai un dimanche agréable aux couleurs de l’Europe !

    Sur place vous trouverez plus de trente stands d’institutions ou d’associations qui auront à cœur des vous informer sur l’Europe mais aussi de vous faire découvrir leur pays.

    source fetevelo

  • Courrier des lecteurs robertsau

    Villa Kayser

    De D. et S. Wieger, de Strasbourg :
    « Vos articles sur la propriété Kayser à la Robertsau nous ont beaucoup intéressés et nous tenons à vous fournir quelques précisions. La propriété appartenait à nos ancêtres Imlin qui furent orfèvres à Strasbourg pendant quatre générations. Ils avaient choisi comme poinçon la ruche et l'abeille (Imme en allemand) qu'on retrouve sur les colonnes de la grille du parc. Quelques objets sont exposés au musée Notre-Dame de Strasbourg. Ils réalisèrent aussi les clés en vermeil remises à Louis XV à son entrée à Strasbourg. Leur atelier se trouvait au n° 2, rue des Orfèvres. »

    source dna de ce jour

  • Cinéma Le samedi 29 mai 2010 vers 21 h (à la tombée de la nuit) au centre d’initiation à la nature et à l’environnement de Bussierre tout au bout de la rue Kempf

    Strasbourg Initiation Nature Environnement  propose une soirée
    Cinéma en plein air
    projection sur grand écran de
    « Into the wild »
    Un film de Sean Penn sorti en 2007.
    Le samedi 29 mai 2010
    vers 21 h (à la tombée de la nuit)
    au centre d’initiation à la nature et à l’environnement de Bussierre
    tout au bout de la rue Kempf
    67000
    Strasbourg Robertsau

    Adultes : 4 euros – Etudiants : 2,5 euros – Gratuit pour les moins de 16 ans
    Pour plus de confort, les spectateurs sont invités à venir avec leur siège préféré.

    Résumé
    Inspiré d’une histoire vraie le film est un road movie qui relate le voyage d’un jeune et brillant étudiant à travers une Amérique sauvage (paysages magnifiques)  et peuplée de marginaux (galerie de portraits attachants). Rejetant les principes matérialistes de la société moderne, le jeune homme fait un voyage en solitaire et en communion avec la nature qui se termine (tragiquement) dans les vastes espaces sauvages d’Alaska.
    « Into the wild » est un film d’une force émotionnelle rare qui explore les ambiguités du retour à la nature et  pose de manière inédite la question de la quête du bonheur.

  • Dernier jour du salon Mer, Vigne et Gastronomie

    ce lundi 24 mai à partir de 10h au pavillon K du Wacken à Strasbourg

  • attribuer une rue à la Robertsau du nom de mes frères : Jacques-et-René-Knecht.

    Courrier lecteur

    Une rue de la robertsau  à la mémoire de mes frères incorporés de force

    De Jacqueline Knecht-Mosser :
    « Incorporés de force comme tant d'autres à l'âge de 17 ans et demi et 18 ans et demi, mes frères Jacques et René Knecht sont morts pour la France avant leurs 20 ans.
    Après trois mois de travail obligatoire, mon frère René fut envoyé sur le front de l'Est d'où il était impossible de s'évader. Il fut porté disparu et déclaré mort pour la France le 8 octobre 1944.
    Jacques n'était pas un simple résistant patriotique mais il était un chef de réseau de la résistance, ayant notamment participé à la bataille de la ville martyre de Cheylard en Ardèche où il fut blessé et fait prisonnier.
    La France après 1945 lui a témoigné sa reconnaissance en lui attribuant la médaille de la Résistance, la médaille Militaire, la Croix de guerre avec palme, le titre de déporté-résistant mort pour la France.
    Hélas, il n'a pas droit au grade de chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume selon le secrétaire d'État des Anciens combattants actuel. Vu qu'il aurait dû mourir un mois après la bataille de la ville martyre de Cheylard en Ardèche. Mon frère a donc vécu 6 mois et demi de trop ( ! ! !) dans les griffes des nazis, enfermé dans une casemate sans lumière, dans le froid et l'humidité, les chaînes aux pieds, après des interrogatoires musclés et sans jamais trahir les siens. Il fut fusillé le 21 février 1945.
    Profondément humain, le sénateur maire Roland Ries et le conseil municipal du 26 avril dernier nous ont fait l'honneur d'attribuer une rue à la Robertsau du nom de mes frères : Jacques-et-René-Knecht.

    La famille se joint à moi pour remercier très chaleureusement Roland Ries et tout le conseil municipal, ainsi que toutes les personnes qui m'ont soutenue depuis trois ans. Notamment André Bord ancien ministre du général de Gaulle, le général Jean-Paul Baillard, le président de l'ADEIF du Bas-Rhin, Jean-Laurent Vonau conseiller général du Bas-Rhin, l'historien Pierre Hugel et Nicolas Mengus pour leur livre sur la résistance et mes frères, dont la sortie est prévue en septembre 2010. »

  • Dans le grand nord de Strasbourg, le déclassement du parking du Fuchs am Buckel constitue le prélude d'un projet de construction sur le site du Chalet, discothèque implantée depuis près de 50 ans à l'orée des bois.

    Prologue au Fuchs am Buckel

    Devant le Chalet, au seuil de la forêt de la Robertsau, l'interdiction de stationner s'accompagne depuis le 5 mai d'une vigoureuse délimitation de l'espace par des modules de béton.
    Appartenant jusque-là au domaine public de la Ville de Strasbourg, le parking situé en bordure de la route de la Wantzenau, à l'entrée de la discothèque, en a été extrait dans les règles : enquête publique, désaffectation matérialisée par le bouclage du site, décision de déclassement prise lors du dernier conseil de communauté.

    Restructuration foncière

    Ainsi passées dans le domaine privé de la collectivité, les parcelles en question sont susceptibles d'être aliénées. En l'occurrence, c'est plutôt d'un échange de terrains qu'il est question.
    En ces confins champêtres de Strasbourg, le site du Fuchs am Buckel fait en effet l'objet d'un projet de construction. Le dossier déposé en décembre dernier auprès des services de la CUS par une société de promotion immobilière représentée par Jean-Maurice Scharf prévoit la réalisation de six immeubles (au total 72 logements) disposés entre la route de la Wantzenau et le Hellwasser. A démolir, les bâtiments du Chalet ainsi que des édifices voisins : le Carib Night (l'Hacienda de naguère) et le El Paso (le Château de la Forêt de jadis).
    Visant également une requalification urbaine et paysagère de la porte septentrionale de la ville, l'opération passe par la restructuration foncière d'un site où se trouvent imbriquées propriétés privées et publiques.
    L'assiette des nouveaux immeubles comprend une partie de l'emprise actuelle du Chalet ainsi que des parcelles incluses dans le parking déclassé.

    extrait dna 16.05.2010

  • A la Robertsau : Association des amis du cheval de Strasbourg

    L’Association des amis du cheval de Strasbourg a été fondée en 1989 . Elle est membre de la Ligue Nationale de protection du cheval et s’efforce de sauver des chevaux condamnés à finir leur existence sous le couteau du boucher. Nous intervenons également à chaque fois que des cas de chevaux maltraités ou mal entretenus nous sont signalé allant jusqu’à nous porter partie civile.

    Nous hébergeons actuellement 11 chevaux après en avoir compté jusqu’à 24 sur nos installations hélas fort vétustes. Nous avons également été à l’origine du placement de nombreux poneys et chevaux chez des particuliers que nous appelons « hébergistes » et qui s’occupent de ces braves équidés sous notre contrôle.
    Si l’activité de notre poignée de bénévoles vous intéresse vous pouvez vous joindre à nous si vous habitez dans la région de Strasbourg, ou voulez tout simplement nous soutenir par une adhésion ou un don.

    N’étant pas subventionnés et l’entretien des chevaux coûtant cher tout geste est le bienvenu.

    Nous délivrons des quitus fiscaux pour la déduction des dons.

    Alors si vous aimez les chevaux n’hésitez pas à nous contacter de n’importe quelle manière, venez nous voir, téléphonez nous, écrivez ou adressez nous un mail nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

    Amis du cheval de Strasbourg

    60, rue Hechner

    67000 STRASBOURG

    Tel. : 06.10.12.48.40

    plus d'infos en cliquant ici

  • Le 18/05/2010 à 19h00. Lieu : Médiathèque Robertsau, 2 rue Mélanie à Strasbourg. Avec Jacques Goorma et Bénédicte

    18 mai 2010 Lecture à deux voix. Lecture à deux voix. Les heures souterraines de Delphine de Vigan. Date : Le 18/05/2010 à 19h00. Lieu : Médiathèque Robertsau, 2 rue Mélanie à Strasbourg. Avec Jacques Goorma et Bénédicte

  • Kaysersguet : le « lieu d'Europe » ?

    Klaus Schumann, ancien directeur général des affaires politiques au Conseil de l'Europe, entre à son tour dans le débat sur le devenir de la villa Kaysersguet et de l'implantation d'un « lieu d'Europe ».

    Les Robertsauviens s'inquiètent du devenir du Kaysersguet, belle maison de maître du début du XIXe siècle, propriété municipale à l'angle de la rue Boecklin et de l'allée Kastner.
    En mai 2009, lors d'une visite dans le quartier, le maire promet une large concertation en vue d'un projet permettant une utilisation régulière de la villa par les habitants de la Robertsau. Le collectif « Kartier Nord » avait en effet souhaité un projet alliant culture et convivialité pour les quelque 26 000 habitants du quartier qui - selon leurs dires - ne disposeraient pas d'équipement culturel digne de la Robertsau. On a alors évoqué un café avec un théâtre, ou des locaux pour l'école de musique qui doit quitter le collège.
    Parallèlement, et depuis de nombreuses années, des associations, des élus, des citoyens souhaitent la création d'une véritable vitrine de l'Europe à Strasbourg, ouverte aux millions de visiteurs annuels de la capitale alsacienne. Strasbourg est devenue capitale européenne grâce à la présence et l'action des multiples institutions européennes.
    En référence au projet « Eurodom » porté, il y a une dizaine d'années déjà, par « Strasbourg- Promotion-Evénements », un comité de soutien « Pour un lieu d'Europe à Strasbourg » s'est engagé en faveur de la création d'un lieu d'accueil, de mémoire, de connaissance et d'émergence d'une identité européenne. Ce serait en effet un point d'attraction pour Strasbourg et la région créant ainsi une nouvelle dynamique économique et touristique.

    L'Europe « de » et « à » Strasbourg

    Le comité de soutien a fait des nombreuses enquêtes auprès des citoyens quant au contenu, au nom et à la localisation du futur lieu d'Europe.
    Au conseil municipal du 26 avril 2010 le maire a présenté une communication écrite sur les orientations stratégiques européennes et internationales de Strasbourg. Cette communication souligne la forte dimension européenne de la ville qui mérite d'être plus solidement inscrite dans son paysage urbain. Ceci nécessite un lieu de découverte de l'Europe qui présentera son histoire et qui fera connaître l'action européenne en associant les citoyens et les institutions européennes, le Pôle universitaire et le Pôle européen d'administration publique. La communication parle d'une « Maison de l'Europe » qui a pour mission de doter Strasbourg d'un espace permettant aux citoyens strasbourgeois, touristes et visiteurs de découvrir l'Europe « de » et « à » Strasbourg.
    La veille de la réunion du conseil municipal, les DNA annoncent que le maire a décidé que le Kaysersguet deviendra la Maison de l'Europe et que cette décision sur sa localisation est ferme et définitive.
    Le lundi suivant, au conseil municipal, l'ensemble des élus accueille très favorablement le principe et la nécessité de créer à Strasbourg un lieu fédérateur qui donnerait visibilité et crédibilité à son statut de capitale européenne. Mais il n'y a pas unanimité sur la localisation et de la dimension nécessaire d'un tel site qui doit être un véritable pôle d'attraction pour des centaines de milliers de visiteurs annuels de la ville.

    Le danger d'une « maisonnette de l'Europe »

    Il est évident que le Kaysersguet ne répond pas aux exigences symboliques et spatiales d'un lieu d'Europe pour Strasbourg. Il est aussi évident que les Robertsauviens souhaitent que cette villa trouve une affectation au service des citoyens et des visiteurs du quartier européen. Des propositions dans ce sens ont été faites lors du débat au conseil municipal notamment par Robert Grossmann (reprise dans les DNA du 4 mai). Un tel centre pourrait s'ouvrir régulièrement à des manifestations littéraires pour l'ensemble des pays membres du Conseil de l'Europe. Au lieu de vouloir opposer Kaysersguet - lieu d'Europe, il faut prendre en considération leur complémentarité.
    Le danger est de faire du Kaysersguet une « Maisonnette de l'Europe », qui ne répondrait pas aux exigences d'une véritable stratégie européenne et internationale pour Strasbourg, surtout si on tient compte de la remarque du maire : « Ce que l'on dépense ici, on ne pourra pas le dépenser ailleurs », disait-il en 2009.
    Mais les budgets à mobiliser sont aussi une fonction des ambitions et des buts qu'on souhaite d'atteindre. Et la création d'un lieu d'attraction dédié à l'Europe n'a rien de budgétairement irréaliste. Avec la création du « Vaisseau », le conseil général a prouvé qu'un lieu de découverte des sciences et des techniques pouvait connaître un véritable succès populaire attirant des centaines de milliers de visiteurs, bien au-delà de la région et des frontières. Strasbourg mérite un « Vaisseau européen », et c'est un projet dont les études sont financées par le contrat triennal 2009-2012 « Strasbourg Capitale Européenne » dont les partenaires sont la Ville, la CUS, le conseil général, la Région et l'État.
    La question n'est pas de trouver « à tout prix » une solution pour le Kaysersguet, mais de rendre le rayonnement européen de Strasbourg plus lisible, attirant et accessible au plus grand nombre possible de citoyens européens.

    source dna du 15.05.10

  • Festival Euroceltes de Strasbourg samedi 15 mai et dimanche 16 mai à l'Orangerie

    Samedi 15 mai :

    • 10h-16h, concours de Pipe-Band RSPBA au parc de l'Orangerie, pavillon Joséphine.
    • 14h-16h, conférence druidique au parc de l'Orangerie, pavillon Joséphine.

     

    • 17h-20h, grande parade gratuite avec de nombreux sonneurs et danseurs au centre-ville.
    • 20h30-3h, concert par le bagad de Lann-Bihoué suivi d'un Fest-Noz avec Duo DC'n Mister C, A Contrabanda, Fred Morrison, Sonerien Du au palais des fêtes.


    Dimanche 16 mai : 10h-12h, concours solistes, concert gratuit de Fred Morrison, remise des prix au parc de l'Orangerie.

  • Robertsau : venez participer gratuitement à l'atelier « entretien et mise en sécurité du vélo », le samedi 15 mai, de 9 h 30 à 15 h, à la ferme Bussierre de la Robertsau, rue Kempf.

    Entretenir son vélo et rouler en sécurité

    L'association « Strasbourg-Écologie » propose un atelier « entretien et mise en sécurité du vélo », le samedi 15 mai, de 9 h 30 à 15 h, à la ferme Bussierre de la Robertsau, rue Kempf. Cet atelier sera animé par Gérald Brothier et Jacques Werckmann.
    Le programme : de 9 h 30 à 11 h, comment entretenir son vélo et rouler en sécurité, avec Gérald Brothier et Jacques Werckmann ; de 11 h à 13 h, balade à vélo ou à pied ; 13 h, déjeuner au chalet de pêche du Rohrkopf, route du Glaserswoerth (route EDF, prolongation du quai Jacoutot) ; avec tartes flambées, boissons, pour 12 € (s'inscrire auprès de jean.ebel@estvideo.fr) ; à 15 h, possibilité d'organiser une balade à vélo ou à pied.

     

    Édition du Mar 11 mai 2010 source DNA
  • Festival Euroceltes de Strasbourg samedi 15 mai, à Strasbourg par la Grande Parade Celtique à travers la ville et de l’autre côté du Rhin.

    La troisième édition du Festival Euroceltes de Strasbourg s’ouvre mercredi 12 mai à 18h place Kléber. Les concerts se succèdent en Alsace durant quatre jours et se clôturent samedi 15 mai, à Strasbourg par la Grande Parade Celtique à travers la ville et de l’autre côté du Rhin.Vous pouvez trouver de nombreuses photos sur le site Euroceltes

    Enfin, retrouvez à partir de 20h30 au Palais des Fêtes à Strasbourg l’un des plus grands Festoù-noz de tout l’Est de la France avec une programmation hors norme jusqu’à 03h00 du matin avec :
    •    Les vainqueurs Pipe Band et Bagad de la journée
    •    Bagad de Lann Bihoué (Lorient, Bretagne)
    •    Duo DC’n Mister C (Quimper, Bretagne)
    •    A Contrabanda (galiciens de Belgique)
    •    Sonerien du (Quimper, Bretagne)
    •    … puis scène ouverte sur inscriptions

    Dimanche 16, la fin des concours est prévue au Jardin des Deux Rives avec animation musicale assurée par Fred Morisson, le grand joueur de cornemuse écossaise.


    Plus de détails

    Concerts de rue gratuits.

    Concerts en soirée : entrée 20 € / 24 € sur place, gratuit pour les – de 10 ans. Possibilité d’achat de Pass 2 ou 3 jours.

    Billetterie, Pass et pré-réservation en ligne sur le site du festival Euroceltes

    Restauration sur place.

    source en cliquant ici

  • quartier de la Robertsau : Plaidoyer pour une navette étendue

    Le conseil de quartier de la Robertsau a remis la navette CTS sur le métier. En proposant une version étendue du dispositif qui profiterait à tout le secteur.

    Les transports collectifs en minibus de la Compagnie des transports strasbourgeois ne sont pas nouveaux à la Robertsau. En 2006, après la mise en service de la ligne E, qui fait son terminus à l'entrée du quartier, une navette a été testée, dont l'itinéraire Est-Ouest desservait le sud de la Robertsau, de l'Hôpital au Doernel. L'optique était le rabattage du piéton vers le tram, rue des Fleurs. Avantage de ladite navette : le quartier du Doernel y gagnait un mode de transports en commun, même minimaliste. Inconvénient, qui a fini par avoir raison de ce circuit : une fréquentation proche de zéro.

    « Deux minibus, pour optimiser le service »

    Le nouvel itinéraire, mis en place en janvier dernier sur requête de la municipalité, relie plus pragmatiquement le terminus du tram E à la clinique Sainte-Anne, en passant par la rue Boecklin et la route de la Wantzenau. Idée principale ; désengorger la rue de la Renaissance (accès à la clinique Sainte-Anne) d'une partie de sa circulation automobile. « Le Doernel et le secteur de la rue Kempf sont les parents pauvres du système », ont constaté les membres du conseil de quartier. Sans parler de la cité de l'Ill, dans sa connexion avec le restant de la Robertsau. D'où l'idée de la commission déplacements urbains du CoQ : proposer une navette de ceinture pour le quartier, connectée au sud avec le tram E et au nord avec le tram B et son arrêt du pont Phario.
    Le CoQ, dans son projet, vise trois objectifs. Tout d'abord, « desservir un maximum de population pour amener les personnes vers les trams et les bus, dans leurs déplacements vers l'extérieur du quartier ». Ensuite, « relier entre eux différents secteurs d'un quartier dont la population ne cesse de croître ». Enfin, « amener les personnes vers les établissements publics (hôpitaux, collège, centres sportifs...) et les commerces du secteur ».
    L'itinéraire proposé (démarrage rue des Fleurs, puis rue de la Carpe Haute, rue Kempf, Renaissance, Papeterie, rue de l'Ill, Hechner, Doller, Sauer et retour par le Doernel vers la route de la Wantzenau) représente 30 à 35 minutes. « Pour rendre le mode de déplacement attractif, avec une fréquence de dix à quinze minutes, nous proposons de faire circuler simultanément deux navettes à contresens », explique le dossier du CoQ.
    Pour l'instant, cette proposition en autosaisine est partie vers le cabinet du maire qui n'a pas accusé réception officiellement. « Nous attendons un suivi et un retour de la part du politique », indiquait ce lundi le porte-parole du CoQ de la Robertsau, Franck Leduc. En pleine réflexion sur le schéma directeur des transports dans l'agglomération pour 2025, cette boucle de desserte interquartier fait partie du débat. Même si les arbitrages financiers risquent de mettre les deux minibus à l'arrêt... avant démarrage.....

    extraits dna  du 12.05.2010

    commentaire : cette proposition du conseil de quartier de la Robertsau devrait rendre ce dispositif attractif avec une hausse de la fréquentation si une bonne communication est faite

  • Demain dimanche entre 14 h et 18 h, brocante sur la scène et dans la salle Paul-Bastide de l'opéra. Concert gratuit de l'Opéra Studio et de la Maîtrise de l'ONR à 18 h 30 sur le parvis de l'opéra ou à l'intérieur, selon la météo.

  • Venez nombreux à la réunion publique de ce soirmardi 11 mai 2010 concernant le canal des Français MARDI LE 11 MAI A 19h00 au FOYER SAINT LOUIS rue du docteur Freysz

  • Fête de l'Europe ! le 9 mai 2010

    9 Mai 2010

    FACE MOI (Contes des laissés pour jeunes)

    Date : 20 Avril 2010 14:00 au 15 Mai 2010 20:00
    Sommaire: Expositions photographiques
    plus >>

    Exposition photographique « Parlement Européen de Strasbourg – Au Cœur des Etoiles »

    Date : 5 Mai 2010 00:00 au 01 Juin 2010 00:00
    Sommaire: Exposition photographique
    plus >>

    Finale du trophée Européen de Rugby Féminin 2010

    Date : 8 Mai 2010 00:00 au 15 Mai 2010 23:45
    Sommaire: Tournoi de rugby féminin
    plus >>

    Journée « l’UGC fête l’Europe »

    Date : 9 Mai 2010 00:00 au 23:45
    Sommaire: Projection de 27 films issus de chacun des pays membres de l’Union Européenne
    plus >>

    Pass’ Cinéma transfrontalier

    Date : 9 Mai 2010 00:00 au 23:45
    Sommaire: Lancement du pass’ cinématographique transfrontalier
    plus >>

    Exposition « L’Europe aujourd’hui, 60 ans après la naissance de la construction européenne »

    Date : 9 Mai 2010 08:00 au 18:30
    Sommaire: Exposition ludique et pédagogique sur l’Europe et Robert Schuman
    plus >>

    Les Courses de Strasbourg Europe

    Date : 9 Mai 2010 08:45 au
    Sommaire: Activités sportives
    plus >>

    Le quartier Européen en fête le 9 mai 2010

    Date : 9 Mai 2010 10:00 au 22:00
    Sommaire: Evènements sportifs et institutionnels, Portes Ouvertes du Parlement Européen
    plus >>

    Portes Ouvertes du Parlement Européen

    Date : 9 Mai 2010 10:00 au 18:00
    Sommaire: Visite, stands d’information, rencontre avec des eurodéputés et des fonctionnaires européens
    plus >>

    "Les jeunes européens en parade, sur un air de Schuman..."

    Date : 9 Mai 2010 14:30 au 18:00
    Sommaire: Caravane "humaine" festive dans les rues de Strasbourg.
    plus >>

    Soirée de cinéma exceptionnelle à l'UGC Ciné Cité Strasbourg

    Date : 9 Mai 2010 18:00 au 22:00
    Sommaire: Leçon de cinéma, projection de film, cocktail dînatoire

    source Fêtedel'europe

  • invitation gratuite ballade en vélo le 8 mai à 14 h 30 départ entrée principale du Centre administratif de la CUS, place de l'Etoile

    "L'association Garten/Jardin organise ce samedi 8 mai une balade à vélo ouverte à tous intitulée


    "les jardins méconnus de Strasbourg et Kehl"


    En tant que membres du CADR, vous êtes invités à participer à cette balade.

    Rendez-vous à 14h30 devant l'entrée principale du Centre administratif de la CUS, place de l'Etoile.

  • INVITATION PORTE OUVERTE « LE PRINTEMPS DES JARDINIERS » le 09 mai

    samedi 8 mai de 10 H à 18 H 00 au Chemin du Grossroethig à Strasbourg - Montagne Verte.

    L’association les Jardins de la Montagne Verte à Strasbourg organise dans le cadre de la journée de solidarité, la fête des jardiniers. Embiance, animation pour petits et grands, conférence sur les pesticides, projection de film, Restauration sur place (Restauration bio, barbecue, Tarte flambée) Divers stands.
    Pour plus d’info : 03 88 29 36 33 / asso.jmv@wanadoo.fr /

    Site : www.asso-jmv.org

  • Concert du Souvenir français Vendredi 7 mai. Le Souvenir français invite à un concert de l'Harmonie Caecilia de la Robertsau au Pavillon Joséphine, à l'Orangerie, à 20 h

    Entrée libre en fonction des places disponibles. Tél: 03 88 36 19 52 - souvenir-français.bas-rhin@orange.fr

  • Actifs ou retraités, bougez ! ce jeudi 6 mai à partir de 14 h au palais des congrès de Strasbourg

    Le maintien en forme des seniors, tout comme celui des salariés pour influer sur la bonne marche des entreprises, constituent de réels enjeux de société. C'est ce que tâcheront de démontrer les "rencontres de la forme", ce jeudi 6 mai au palais des congrès de Strasbourg.

    L'idée émane d'une compagnie d'assurance. Initiative individuelle, donc. Mais, concernant deux importantes franges de la population, pour ne pas dire les plus grandes, le sujet mérite d'être développé. Le mérite d'AG2R La Mondiale, lui, revient à le pointer du doigt et, plus généralement, à ne pas se contenter d'assurer ses clients, mais aussi à se soucier de leur santé, à agir et à s'investir dans ce sens.
    La journée de jeudi débutera à 14 h par une conférence et des ateliers destinés aux seniors avec pour thème, « le bienfait de l'activité physique avec l'avancée de l'âge ». On ne se contentera pas de belles paroles et de débats stériles. On passera aux actes.

    Les seniors pourront évaluer leur forme

    Les coaches athlé-santé du comité du Bas-Rhin d'athlétisme (CD 67), prêts à accompagner sur la durée toute personne qui le souhaite, initieront le public présent à la marche nordique, forme dynamique de la marche, à l'aide de bâtons. Ses vertus en matière de santé corporelle ont convaincu les pays scandinaves depuis belle lurette.
    Les seniors pourront ni plus ni moins évaluer leur forme en se soumettant au Diagnoform, une succession de neuf ateliers, testant souplesse, force, vitesse et endurance. Le CD 67 proposera ce Diagnoform dans sa version santé, adaptée aux seniors.

    extrait dna mardi 4 mai 2010

  • Robertsau : le jeudi 6 mai 2010, de 13H à 17H exercice de grande ampleur dans la zone SEVESO aux ports aux pétroles.

    Communiqué : Par la présente, je vous informe que Monsieur le Préfet de la Région Alsace, Préfet du Bas-Rhin, a programmé dans le cadre du plan particulier d’intervention (PPI), un exercice de grande ampleur dans la zone SEVESO aux ports aux pétroles.

    Cette exercice, Franco-allemand, nécessite une manœuvre importante impliquant les services de pompier, Samu, police nationale, police municipale, sécurité civile, CTS…

    A cet effet, tous les accès aux ports ainsi que la rue Kempf, du Belzwoerth (structure sportive, ferme Bussière), forêt et parc du Pourtalès seront strictement interdits, dans les 2 sens de circulation, le jeudi 6 mai 2010, de 13H à 17H, durée de l’intervention.

     

    Périmètre de sécurité - Rafinerie - Procédure d'urgence.JPG

    Périmètre de sécurité - Rafinerie - Procédure d'urgence.JPG Périmètre de sécurité - Rafinerie - Procédure d'urgence.JPG
  • INVITATION : LE RENDEZ-VOUS "CAFÉ-KUCHEN" FÊTE SES 5 ANS Le mercredi 5 mai à partir de 16h00 sur la plateforme centrale de la passerelle du Jardin des deux rives, avec un grand gâteau d'anniversaire offert à l'occasion du 5ème anniversaire

    EINLADUNG : RENDEZVOUS "CAFE-KUCHEN" feiert 5. JAHRESTAG

    Das monatliche Rendezvous "Café-Kuchen" auf der Plattform der Passerelle hat sich zu einem beliebten Treffpunkt für den Austausch zwischen Menschen von beiden Rheinufern entwickelt. Seit Mai 2005 hat es bereits 60 Mal ohne witterungsbedingte Unterbrechungen stattgefunden.
    Den 5. Jahrestag wollen die Freunde der Passerelle und der Verein Garten//Jardin am kommenden Mittwoch, 05.05., ab 16h mit einer „Geburtstagstorte“ feiern (Geschirr und etwas zum Teilen bitte mitbringen).

    Wie immer im Europa-Monat Mai, wird sich auch der Straßburger Schachclub beteiligen und zum Spiel über den Wellen des Rheins einladen.
    Bewegungsfreudige treffen sich bereits um 14h30 auf der Passerelle zu einer Radrundfahrt.

    Am Samstag, 08. Mai lädt Garten//Jardin zu einer geführten Radtour ein, zu „Verkannten Gärten in Strasbourg und Kehl“ , die auf der Karte „Park- und Grünanlagen an zwei Ufer" aufgeführt sind.
    Treffpunkt um 14h30: Vor dem Haupteingang des Verwaltungszentrum der CUS am Place de l’Ètoile in Strasbourg. Dauer ca. 2,5h.


    INVITATION : LE RENDEZ-VOUS "CAFÉ-KUCHEN" FÊTE SES 5 ANS

    L
    e mercredi 5 mai à partir de 16h00 Garten//Jardin et les Amis de la Passerelle organisent conjointement avec le Cercle d’ Echecs de Strasbourg, la traditionnelle rencontre mensuelle "Café-Kuchen" sur la plateforme centrale de la passerelle du Jardin des deux rives, avec un grand gâteau d'anniversaire offert à l'occasion du 5ème anniversaire de cette rencontre. Apporter s.v.p. des verres et de quoi partager.

    Le rendez-vous sera précédé d'une ballade à vélo d'1 heure 30 environ dans ce secteur transfrontalier : départ à 14h30 du même lieu.


    L
    e samedi 8 mai l'association Garten//Jardin organise une ballade à vélo sur le thème "les jardins méconnus de Strasbourg et Kehl", suite à la sortie de sa carte des "Parcs et espaces verts des deux rives".

    Rendez vous à 14h30 devant l'entrée principale du Centre administratif de la C.U.S., place de l'Etoile. Durée du circuit : environ 2H30.


  • Le 5 mai, rendez-vous à la Librairie Kléber pour un débat passionnant sur le thème de la liberté de la presse !

    5 mai : Dialogues de Strasbourg

    Fête du vélo

    Le 5 mai, rendez-vous à la Librairie Kléber pour un débat passionnant sur le thème de la liberté de la presse ! Dominique Gerbaud, président de « Reporters sans frontières » et Marco Nassivera, rédacteur en chef du magazine ARTE reportage, entre autres, échangeront sur ce sujet pleinement d’actualité.

  • La ferme Bussierre change de locataire

    Jacques Bigot, président de la CUS, a signé vendredi dernier une convention avec Frédéric Deck, président de l'association SINE (Strasbourg initiation nature environnement), qui permet à cette structure associative d'occuper, à titre gracieux et pour une durée de quatre ans, des locaux et des terrains de la ferme Bussierre.
    Cette structure d'initiation à l'environnement, aménagée en 2001 dans une ancienne grange de la ferme Bussierre et ouverte en 2003, à l'orée des bois et de la ville, était précédemment animée à la fois en régie et par des associations locales.
    La mission d'éducation à la nature et à l'environnement va ainsi se poursuivre avec un nouveau locataire - SINE - qui va assurer la coordination des actions menées au centre d'initiation à l'environnement (CIE). L'association a par ailleurs obtenu le label régional CINE (centre d'initiation à la nature et à l'environnement).
    Outre la mise à disposition de locaux et de terrains, l'association a signé avec la CUS une convention d'objectifs sur quatre ans et va bénéficier d'une subvention annuelle globale et forfaitaire de fonctionnement de 80 000 euros.

    source dna de ce jour

    Comentaiire : pourquoi alors faire maintenant les scolaires en plus de 3 € par élève qui passe à ce centre si l'association SINE (Strasbourg initiation nature environnement) reçoit déjù une subvention de 80 000 € par an ? C'est incompréhensible.

  • Robertsau le Dimanche 2 mai 2010 : Concert du printemps de l'ensemble d'accordéons de l'Ill

    L'ensemble d'accordéons de l'Ill-Robertsau donnera son grand concert de printemps le dimanche 2 mai, au pavillon Joséphine du parc de l'Orangerie, à partir de 15 h. En seconde partie, intervention de Jean-Louis Noton, ambassadeur attitré des accordéons numériques Cavagnolo dans le monde entier. Un voyage musical magique dans les sonorités numériques. Entrée : 8 €. Contact : Ensemble d'accordéons de l'Ill-Robertsau, président Jean-Georges Leininger, Tél: 03 88 96 67 69