Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un soutien massif aux projets locaux

La commission permanente du conseil général du Bas-Rhin s'est réunie le lundi 1er mars sous la présidence de Guy-Dominique Kennel à l'hôtel du Département........

Initiation à l'environnement

Un soutien est accordé aux centres d'initiation à la nature et à l'environnement (CINE) et structures assimilées (Muttersholtz, Munchhausen, ferme Bussière extrait....dna de ce jourà la Robertsau)....

Commentaires :  Ah combien pour quels projets on n'en sait rien. Tout est opaque au Département et à la Région dont les débats ne sont jamais mis en ligne et dont on a jamais aucun Compte-rendu. Pas étonnant que ces 2 collectivités soient aussi peu connues des électeurs et citoyens. A ce sujet, nous sommes attentifs à la position de ces 2 collectivités par rapport au projet GCO (Grand Contournement Ouest).

NB : le relookage du site du Département est franchement nul ...tout en noir et les rubriques peu visibles  eet attractives comme vous pouvez le constater en cliquant ici.

Commentaires

  • Ces gens ne servent à rien qu'à se remplir les poches.

  • Vivement la suppression de ces machins. On les voit qu'au moment des élections et nous, on reste dans notre M...

  • Je me tiens à l'entière disposition de ceux qui souhaiteraient en apprendre un peu plus sur le Conseil Général, ses compétences et ses politiques.

    @JF et @Danielle, je me permets de rappeler que c'est le Conseil Général qui est en charge des politiques de solidarités et qu'il est donc aux côtés des bénéficiaires du RSA, des personnes âgées ou handicapées, de l'enfance en danger... , donc bien à l'opposé de vos arguments.

    Quand au site internet, il est unanimement plébiscité pour sa qualité et pour la richesse des informations qu'il donne à tous les publics. Maintenant, si vous n'aimez pas le noir....
    Bien cordialement,

Les commentaires sont fermés.