Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cela chauffe malgré le froid : Strasbourg Robertsau / Pétition

Projets routiers dans le collimateur

Trois associations de riverains de la Robertsau montent au créneau concernant les réflexions en cours sur de nouveaux axes routiers dans le quartier....

Voilà que les deux associations l'ASSER (Association de sauvegarde de l'environnement de la Robertsau) et l'ADIR (Association de défense des intérêts de la Robertsau), accompagnées par le CARSAN/Comité d'action Renaissance - Sainte-Anne - Niederau), font circuler une pétition contre « de nouveaux axes de transit routier à travers la Robertsau ». Mais qu'a donc fait la municipalité pour faire l'unanimité contre elle à ce point ?

« Itinéraire de délestage »

« Aujourd'hui, on remet d'actualité le projet d'un axe de transit ouest-est (prolongement de la rue de la Papeterie vers le rond-point Mélanie-Lamproie) », démarre le texte de la pétition. Qui se réfère à l'étude annoncée en conseil municipal et à une démarche d'enquête publique qui doit intervenir prochainement.
Les associations estiment : « Réaliser cet axe est-ouest serait créer une nouvelle route en plein tissu urbain existant, qui viendrait dégrader (...) la qualité de vie. » « Ce serait, poursuit le texte, aussi encourager un itinéraire de délestage de l'autoroute A 350 vers l'Est (port, Rivétoile) et le sud (Meinau, Illkirch-Est) avec un important accroissement du flux de circulation devant l'école de la Niederau et le centre social et culturel. »
« On projette également de relier la route de la Wantzenau à cet axe par la rue de la Renaissance », affirment encore les pétitionnaires sur la foi de documents de travail issus de l'ancien conseil de quartier.

« Les cartons de la ville »

Les riverains associés y voient un futur « aspirateur » à voitures pour un flux de transit nord-sud. Bref, un projet qui « va à l'encontre de la préservation de la santé et du cadre de vie et de l'avènement de nouvelles façons d'urbaniser ».
Au nom de toutes ces considérations, la pétition exige l'abandon pur et simple de ces projets. Le président de l'ASSER Luc Wehrung annonce déjà 600 signatures et une réunion publique organisée par les trois associations au début de l'année prochaine. « La problématique est celle des projets dans les cartons de la ville, qu'on sort et qu'on remballe selon les circonstances », estime-t-il.
Pour Nicole Dreyer, adjointe de quartier, il s'agit plus précisément « de tracés possibles de voirie inscrits dans les documents d'urbanisme ». Le prolongement de la rue de la Papeterie d'une part et d'autre part, un axe à l'Est du quartier « qui permettrait la traversée nord-sud, en alternative à la route de la Wantzenau et à la rue Boecklin », poursuit l'adjointe. Qui précise : « Il est hors de question que cet axe Est bifurque dans la rue de la Renaissance : j'ai vu des plans tronqués qui pourraient constituer une vraie manipulation des riverains »...
L'idée, affirme l'élue, était de mettre ces voiries potentielles en débat dans le cadre du Plan local d'urbanisme en construction. Nicole Dreyer prépare un courrier aux trois associations, où elle reprécise tracés et démarche. Quant au débat, apparemment, il est lancé !

 

MSK extrait DNA du Ven 18 déc. 2009

Les commentaires sont fermés.