Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tribunal administratif / Liaison interports : le rapporteur public demande le rejet des recours de l'ADIR

Le tribunal administratif de Strasbourg a examiné hier deux recours de l'Association de défense des intérêts de la Robertsau (ADIR). Il s'agit de recours en annulation de délibérations du conseil municipal de Strasbourg et du conseil communautaire, relatifs à l'amélioration de la liaison entre les ports nord et sud de Strasbourg, ainsi que la transformation d'une partie de la route du Rhin.

......La principale crainte de l'ADIR, dont le vice-président « plaidait » hier directement devant le tribunal administratif, est que ces nouvelles voiries entraînent un afflux de véhicules en direction et en provenance de la Robertsau.

Un impact sur le trafic routier traversant la Robertsau ?

Dans cette analyse, la jonction projetée créerait une « aspiration » de véhicules vers l'A 350, via le Wacken.
Hier, lors de l'audience, le « rapporteur public » a souligné « l'absence d'impact direct démontré » des aménagements projetés sur un éventuel accroissement du trafic de véhicules dans le quartier de la Robertsau. Selon ce magistrat, il n'est pas démontré par l'ADIR et/ou par des documents que ce programme de travaux constitue l'amorce « d'un programme d'ensemble ». « L'association se méprend, ses craintes sont injustifiées et infondées », a ajouté le rapporteur public.
Ce dernier est chargé de proposer une solution au tribunal administratif ; il a conclu au rejet des demandes de l'ADIR et à ce qu'elle soit condamnée à verser 1 000 € à la CUS pour les frais engagés. Le jugement sera rendu dans les prochaines semaines.

 

P.Sej

extrait DNA du Mer 18 nov. 2009

Les commentaires sont fermés.