Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le recours de l'ADIR en audience le 17 novembre

La liaison entre les ports nord et sud de Strasbourg, ainsi que la transformation d'une partie de la route du Rhin sont des chantiers démarrés depuis cet été. Malgré un contentieux contre ces décisions qui sera examiné au tribunal administratif le 17 novembre.

L'Association de défense des intérêts de la Robertsau a lancé son recours en annulation en février 2008, à savoir à la veille des élections municipales. L'ADIR a fait le constat que le projet de l'ex « tandem » est aujourd'hui repris sans modification par la nouvelle municipalité en place, au nom de « la continuité républicaine » et avec des arguments, notamment économiques, mis en avant pour cette réalisation.

Lacunes de
l'enquête publique ?

On rappellera qu'il s'agit de créer une liaison directe entre le pont de l'Europe et la rue du Rhin-Napoléon, ainsi qu'une jonction de la rue du Rhin-Napoléon et de la route du Petit-Rhin, grâce à un passage dénivelé sous la route du Rhin. Deuxième phase du projet principalement contestée par l'ADIR, et dont la Communauté urbaine a reporté le démarrage en attendant le verdict du tribunal administratif...
La principale crainte de l'association robertsauvienne est qu'on génère par ces nouvelles voiries un afflux de véhicules dans son quartier. Dans cette analyse, la nouvelle jonction crée une aspiration vers l'A 350 via le Wacken, pour les routiers souhaitant rejoindre l'autoroute la plus proche. En résumé, on préserve peut-être les nouveaux habitants de la route du Rhin d'autant de circulation, mais au détriment d'habitants de la Robertsau.
Concrètement, l'ADIR a déposé un recours en annulation des décisions des conseil municipal et communautaire, respectivement du 28 janvier et du 1er février 2008, qui marquaient le lancement du projet.....

extrait DNA Mardi 10 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.