Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Première journée à la guinguetteau pied de la passerelle au jardin des Deux-Rives

    extrait dna dimanche 31 mai

    La nouvelle « guinguette bio » - c'est son nom - a dressé ses tables au pied de la passerelle au jardin des Deux-Rives. On y boit bio, local ou équitable et on y mange à des prix raisonnables. Hier, les premiers clients se faisaient attendre.

    Une dizaine de tables de pique-nique et à peu près autant de plantes en pot occupent l'espace au sud de la passerelle où les transats de Strasbourg-plage étaient précédemment dépliés. Une tonnelle en bois abrite du soleil. Mais hier, c'était plutôt du vent que les rares clients cherchaient à s'abriter. A moins d'être véliplanchistes.

    Des tarifs raisonnables

    Habillée d'orange (côté boissons) et de bleu (côté restauration), la « guinguette bio » propose des jus de fruits et de légumes issus de l'agriculture locale et biologique, de la bière d'une brasserie artisanale des environs de Barr, ainsi que des boissons chaudes, équitables et bio.

    ......

     

    Redécouvrez le jardin des Deux-Rives

  • Mercredi 3 juin à 10h30 Conte Charlepogne et Poilenfrac à la Médiathèque de la ROBERTSAU Mardi 9 et jeudi 18 juin à 16h30

    A la Médiathèque Robertsau, 2 rue Mélanie, à Strasbourg

    « Tartagnol, malgré son épée trop courte, son bouclier trop étroit et son casque trop petit, était le plus beau des chevaliers. Il salua dans un grand geste de l’épée, puis partit au galop rejoindre l’armée du bon roi Charlepogne. Quand Tartagnol arriva sur le champ de bataille, l’armée de son roi connaissait de grandes difficultés. Il faut dire que Charlepogne possédait un seul chevalier, tandis que Poilenfrac, roi des Voisins, en possédait deux… ».


    Les bibliothécaires de la Robertsau (
    Téléphone 03 88 41 98 62) mettent en musique un texte intelligent, drôle et épique de Roland Fuentès, pour le plus grand bonheur des petites oreilles !

    + de détails en cliquant sur http://www.mediatheques-cus.fr/webcontent/viewer/viewer.asp?INSTANCE=EXPLOITATION&EXTERNALID=WBCTDOC_153


  • Quelques vidéos du dernier conseil municipal où l"on parle de la Robertsau

    L'introduction inaugurant le 1er enregistrement vidéo du Conseil municipal



    00 Introduction

    et particulièrement pour l'information des citoyens de la Robertsau

     


    14 Transfert de propriete au departement du Bas-Rhin du college de Strasbourg-Robertsau


    et



    Debat Mr Grossmann

  • A vos rollers : vendredi 29 mai 2009 au départ place Broglie à 21h30

    L'Office des sports de Strasbourg organise la première rando roller nocturne de l'année. Elle est ouverte à tous types de public sachant pratiquer le roller, et se déroulera dans Strasbourg.
    L'Office des Sports de Strasbourg organise pour la septième année consécutive des balades en roller dans le centre-ville de Strasbourg. Découvrez Strasbourg et ses quartiers autrement, en parcourant une dizaine de kilomètres en roller ! C'est dans une ambiance festive que les amoureux de la glisse sont attendus pour se faire plaisir sur le bitume strasbourgeois.
    Elle traversera les quartiers de la Krutenau, de l'Esplanade, de l'Orangerie et de la Robertsau pour se terminer sur les coups de 23h au point de départ. Cette rando roller est placée sous le thème du cinéma.

    + en cliquant sur http://www.ods67.com/?p=5&a=1018

  • Robertsau : le collège au conseil général

    La ville de Strasbourg a transféré à titre gratuit la propriété du collège de la Robertsau et de son gymnase au conseil général, qui doit y réaliser pour 7,5 millions d'euros de travaux de mise au norme, de restructuration et d'extension (1 000 m²) entre la rentrée 2010 et celle de 2012. Trois élus du groupe UMP-Nouveau Centre et indépendants se sont abstenus, arguant notamment d'une occasion manquée de réviser la carte scolaire. Par ailleurs, si le centre d'éducation musicale et culturel doit continuer à se servir des locaux pour son école de musique une fois les travaux achevés, la mairie attend une réponse du conseil général pour la période transitoire.

  • A la médiathèque Robertsau ce jour

    « Les trois oranges », conte musical à partir de 4 ans, à la médiathèque Robertsau (Tél: 03 88 41 98 62) à 11h,

  • Récital de piano ce mardi 26 mai à 20h00 heures en l'église protestante de la Robertsau rue Boecklin

    Communiqué

    En collaboration avec l'école de Musique de la Robertsau Kartier Nord vous propose un

    Récital de piano
    avec

    Michio NISHIHARA TORO
    Pianiste chilien en tournée internationale

    michio

    le mardi 26 mai à  20h00 heures
    en l'église protestante de la Robertsau

    rue Boecklin

    Programme
    Beethoven • Sonata No. 8 en do menor Op. 13 “Patética”
    Schumann • Estudios Sinfónicos Op. 13
    Debussy • Ondine
    Debussy • L’Isle Joyeuse
    Enrique Soro • Andante Appassionato
    Chopin • Balada No. 1 en sol menor Op. 23
    Chopin • Nocturno en re bemol Op 27 No. 2   
    Chopin • Polonesa en La bemol Op 53

    Entrée 5 euros

    Plus d'infos sur le site de l’artiste
    http://www.nishiharatoro.com

  • Lundi 25 mai à 15h. : Conseil municipal accessible sur internet

    NOUVEAU

    Votre municipalité de Strasbourg vient d'annoncer qu'elle filmera les deux prochains conseils municipaux « à titre de test » : celui du lundi 25 mai et celui de lundi 6 juillet.

    Si vous ne pouvez pas vous rendre le Lundi 25 mai à 15h au Conseil municipal dans la salle des conseils du centre administratif, allez directement sur le site vivre en direct ou en différé ce Conseil en cliquant sur http://www.strasbourg.eu/accueil?ItemID=2786874710&ItemControl=unedesunes
  • Kaysersguet : remise pétition à M. le Maire

    COMMUNIQUE

    Lors de la visite de Roland Ries à la Robertsau ce samedi 16 mai, nous avons remis au maire de Strasbourg les 1 147 signatures récoltées au cours des dernières semaines auprès des robertsauviens.

    Après la prestation musicale de “La Bande organisée” devant les grilles du Kaysersguet, Roland Ries s’est vu remettre un courrier de Henri-Louis Kayser, illustre occupant du domaine. Dans ce courrier fictif, écrit par Christiane Roederer et lu par une comédienne, le fondateur des DNA plaide pour que le Kaysersguet reprenne vie.

    Une prise de parole a permis de souligner les points suivants :
    • l’attachement des robertsauviens au Kaysersguet est fort et le bâtiment représente bien plus qu’un simple bien immobilier. Un consensus sur le fait de sauvegarder le bâtiment et le parc et pour qu’ils restent accessibles au public existe dans la population.
    • L ‘initiative de Kartier Nord a suscité en retour bon nombre de propositions qui viennent la compléter et il y a là matière à monter un projet viable pour le Kaysersguet.
    • En ce lieu charnière, ce qu’il faut réussir à présent c’est un lieu de rencontre entre l’Europe et les robertsauviens.

    En réponse le maire de Strasbourg a affirmé :
    • mesurer l’importance de la mobilisation qui justifie que la mise en vente du domaine ne soit plus d’actualité.
    • Après sécurisation le parc pourrait être ouvert au public dans un avenir relativement proche.
    • être prêt à ouvrir une phase de concertation active et construitre avec Kartier Nord et d’autres partenaires un projet qui réponde aux aspirations des habitants du quartier.

    Un grand merci à vous tous pour avoir rejoint notre liste de soutien car votre forte mobilisation a sans doute permis d’éviter la vente du domaine. Il s’agit maintenant de rester vigilant sur cette déclaration et continuer à enrichir ce projet.

    Nous ne manquerons pas de vous tenir informer de l’évolution de ce dossier.

    Encore merci d’avoir été à nos côtés.




    Des photos de la remises de signature sont sur
    http://kartiernord.canalblog.com

    Nous écrire
    kaysersguet@laposte.net

  • salon *"Couleurs et Saveurs Equitables"* qui se tiendra au Pavillon Joséphine de l'Orangerie à STRASBOURG, les 16 et 17 mai prochains

    Madame, Monsieur,
    Chers amis,

    *Ceci est à la fois une invitation et un SOS !!!*

    *_Une invitation_* pour notre prochain salon *"Couleurs et Saveurs Equitables"* qui se tiendra au Pavillon Joséphine de l'Orangerie à STRASBOURG, les 16 et 17 mai prochains et tout particulièrement *pour le déjeuner du dimanche 17 mai* (cf. document joint).

    *_Un S.O.S. :_*
    Certains d'entre vous sont déjà au courant. Il se trouve que j'ai perdu tout mon répertoire des e.mail !
    J'ai réussi à reconstituer environ 200 adresses (dont la vôtre, ... forcément) indistinctement : membres associatifs ou individuels, contacts "officiels" ou professionnels, correspondants particuliers, anciens "abonnés" de ColecosolAlsaceMail .... On est loin des 1.500 à 1.600 adresses dont je disposais jusque là !

    Aussi je me permets de vous adresser ce SOS !
    *Vous serait-il possible de diffuser l'invitation au déjeuner très largement (et très rapidement si possible) :*
    - au sein de votre association (ou de vos associations) membre ou non membre de Colecosol ...
    - au sein de votre (vos) réseau(x) personnel(s) : famille, amis, connaissances, collègues ... qui risquerai(en)t d'être intéressé(s) par cette invitation

    Dès qu'ils seront prêts, je vous adresserai également un document "publicitaire" pour l'ensemble de la manifestation, en espérant que vous voudrez bien le diffuser de la même manière.

    D'avance merci
    *Nous comptons sur vous pour assurer ce succès de notre manifestation !*
    ** *André SCHWARTZ*
    Secrétaire de Colecosol
    Collectif pour la Promotion du
    Commerce Equitable en Alsace"

  • pêche au gros Wantzenau/robertsau

    De M. R., de La Wantzenau, à propos du radar fixe installé route de la Wantzenau :
    « Je tiens d'abord à dire que je partage les points de vue d'autres lecteurs qui vous ont écrit à ce sujet. Il s'agit là clairement d'un radar attrape-pigeons, dont l'installation ne relève guère d'un "lieu particulièrement accidentogène", mais d'un besoin de faire du chiffre ! D'autant plus que sur cette portion de route existe une contradiction difficile à comprendre pour les utilisateurs habituels. En effet, dans le sens La Wantzenau-Strasbourg, où est placé le radar, la vitesse est limitée à 70 km/h. Par contre, dans le sens inverse, juste après l'entrée vers la cour de Honau et le Waldhof, se trouve un panneau annulant la limitation à 70 ; ce qui signifie qu'on peut rouler à 90. Donc 70 direction La Robertsau-Strasbourg et 90 direction La Wantzenau sur le même tronçon ! Pour le moins bizarre, n'est-ce pas ? Assurément un cas d'école, ou plutôt d'auto-école... A éclaircir.
    Enfin, en ce qui concerne le radar mobile, en voiture banalisée, "planquée" tout près d'un arrêt d'autobus à l'entrée de La Wantzenau plusieurs matins de suite, il officiait et piégeait sournoisement l'automobiliste lambda, afin d'améliorer la pêche aux "thons". »

    Édition DNA du Sam 9 mai 2009

    Morale de cette histoire

    Si vous circulez en vélo, vous n"avez rien à craindre !

  • prochain Apéro-écolo de l’association Strasbourg-Écologie sur le thème de la démocratie participative qui se tiendra le 12 mai 2009 de 18h30 à 20h30 au caveau de l’Artichaut ;Qu'est-ce que la démocratie participative ?

    Communiqué de presse

    Qu'est-ce que la démocratie participative ?

    Pour le savoir, venez participer au prochain Apéro-écolo de l’association Strasbourg-Écologie sur le thème de la démocratie participative qui se tiendra le 12 mai 2009 de 18h30 à 20h30 au caveau de l’Artichaut, café artistique et culturel, 56, Grand’rue à Strasbourg.

    Participeront au débat :

    · Robert Herrmann : premier adjoint en charge de la démocratie locale

    · Eric Schultz : conseillé municipal délégué à la démocratie locale

    · Christian Dantz : conseillé municipal de Kintzheim

    · René Hampé : président de l'ADIR – Association de Défense des Intérêts de la Roberstau, membre du COQ – Conseil de Quartier de la Robertsau

    Rendez-vous dans le caveau de l’Artichaut autour d’un verre, entrée libre. La rencontre pourra se poursuivre par un dîner bio.

    L’association Strasbourg-Écologie est une association à but non lucratif et pédagogique. Elle réunit une centaine de membres et de sympathisants. Son objectif est de promouvoir l’écologie à travers des débats appelés « Apéro-écolo », organisés chaque deuxième mardi du mois en principe, de février à juin. Les débats se clôtureront par une matinée festive « découverte de la Trame Verte de Strasbourg » à bicyclette, après un petit déjeuner à l’Artichaut le samedi 27 juin. Cette balade se terminera par un pique-nique.

    Venez nombreux à cet Apéro-écolo pour un partage dans une ambiance conviviale !

    Contact Presse : Françoise Werckmann

    03 88 31 21 72




  • La Paroisse st Louis de la Robertsau en fête les 9 et 10 mai 2009

    Venez nombreux pour

    chiner,

    acheter,

    manger,boire,

    jouer,

    et plus

    Tout  un programme qui commence samedi 9 mai dès 8 heures...

  • Communiqué du CARSAN

    « ROBERTSAU – quartier Renaissance-Ste Anne : Le CARSAN (Comité d'Action renaissance Sainte Anne Niederau) regroupe aujourd'hui 320 adhérents dans le quartier.

     

    Lors de la réunion organisée le 9 avril par cette association, les riverains ont à nouveau manifesté leur vive opposition au report incompréhensible de la circulation et à l'allongement de l'accès à la clinique Ste Anne de la route de la Wantzenau vers un secteur d'écoles (Niederau) et de grande densité d'habitation. Des témoignages poignants, notamment des résidents des logements sociaux, ont donné tout son sens à la résistance à ce coup de force opéré sans aucune concertation.

     

    Les mesures de sécurisation projetées par la municipalité ont semé le doute sur les intentions sous-jacentes : si celles-ci sont nécessaires, elles ne peuvent cependant être la réponse à une pérennisation de ce transfert de circulation vers les enfants, les personnes âgées et les nombreuses personnes fragiles du secteur.

     

    L'unanimité s'est une fois de plus faite pour la demande de la réouverture immédiate de l'entrée/sortie route de la Wantzenau qui ne pose aucun problème, et constitue une mesure de bon sens pour les usagers de la Clinique qui disposent ainsi d’un accès court et direct.

  • Rencontre - Théo Trautmann Pasteur des espaces naturels


    Voici un témoignage d'un Alsacien engagé pour l'amélioration de notre environnement et qui se bat

    "' Engagé dans la protection de la nature depuis 40 ans, ce pasteur iconoclaste veille à la préservation de 5 000 hectares d’espaces naturels en Alsace.
    trautmann past.jpg
    Figure emblématique de la protection de l’environnement en Alsace, Théo Trautmann, soixante-sept ans, a élu domicile dans un petit coin de paradis urbain, dans le quartier de la Montagne verte au sud-ouest de Strasbourg. Le tramway y longe la forêt du Niederwald, la Bruche y rejoint l’Ill, un affluent du Rhin, et il arrive que les cygnes nichent au pied de la cité HLM voisine ! Installé devant sa bibliothèque, le regard grave, cet autodidacte a parfois des accents de prophète de l’apocalypse. En pur naturaliste, il ose cette sentence définitive : « Plus vite l’espèce humaine aura disparu, mieux cela vaudra, car les bouleversements de l’écosystème terrestre sont tels que l’évolution sur la planète menace de prendre un virage lourd de conséquences. » En défenseur de la cause écologique, il pointe du doigt l’interdépendance entre les systèmes économique et environnemental : « Nous sommes dans une économie keynésienne qui considère la nature comme un simple substrat de production. Les personnes qui militent pour la protection de l’environnement étaient conscientes dès l’origine de la non-viabilité d’un tel modèle dont témoigne la crise financière. »

    Maîtrise foncière


    Retraité après avoir eu en charge deux paroisses, grand lecteur, le pasteur strasbourgeois cite le biologiste américain Edward Wilson qui a introduit la notion de biodiversité. À l’opposé de la figure du penseur réfugié dans sa tour d’ivoire, Théo Trautmann est un intellectuel engagé. Depuis peu, il participe au développement de trames vertes et bleues dans l’agglomération strasbourgeoise, des corridors écologiques permettant de connecter les habitats naturels entre eux. D’ailleurs, il n’hésite pas à tancer les techniciens d’EDF dont les travaux de remplacement d’une ligne haute tension maltraitent les saules à proximité de chez lui. Exigeant envers ses contemporains, ce Strasbourgeois est aussi un homme sensible et attachant qui chasse gentiment le matou venu taquiner la mangeoire à oiseaux de son jardin !

    Travaillé depuis sa plus tendre enfance par des questionnements existentiels, l’ancien élève du pasteur-botaniste Gonthier Ochsenbein consacre toute son énergie à la préservation de l’environnement. Il s’est notamment investi au sein de la Commission pour la protection de la nature, dont il fut le secrétaire à partir de 1973 – un groupe de réflexion qui associait les Églises réformées et luthériennes, une première ! « La commission a commencé par s’intéresser aux comportements humains envers les animaux, puis sa réflexion s’est élargie à l’ensemble des problématiques environnementales. Malheureusement, nous n’avons jamais été pris au sérieux, même après la parution du livre sous la direction de Gérard Siegwalt, le président de la commission, intitulé Nature menacée et responsabilité chrétienne. » Qu’importe, après la dissolution de la commission en 1983, le pasteur s’investira dans le domaine associatif. Il prendra la présidence d’Alsace Nature dans le Bas-Rhin, une association extrêmement active fondée par le Dr Henri Ulrich, un proche d’Albert Schweitzer. Pas avare d’anecdotes, il raconte son interrogatoire par les RG à son entrée en fonction en 1984 : « L’officier de police me demandait comment un pasteur pouvait présider une association de contestataires et de déstabilisateurs ! » Aujourd’hui, Théo Trautmann poursuit son combat au poste de président du Conservatoire des sites alsaciens (CSA). L’objet du CSA est de protéger la nature par la maîtrise foncière : par l’acquisition, par la voie locative ou encore par l’intermédiaire d’une convention de gestion. Ainsi les collectivités territoriales lui confient la gestion des espaces naturels sensibles via des baux emphytéotiques. Premier conservatoire français, sur un total de 22 aujourd’hui, le CSA est le seul à être reconnu d’utilité publique. « Actuellement, nous menons une campagne de souscription pour acheter un marais de 130 hectares dans le Bassin potassique (Haut-Rhin) pour en faire une réserve naturelle régionale », explique le chef d’orchestre du CSA qui gère 5 000 hectares en Alsace.

    Mais la réduction des moyens inquiète Théo Trautmann : « Avec la crise, on nous annonce des diminutions de crédits. Quoi qu’en laisse supposer le Grenelle, c’est un sale temps pour la planète. » Ce naturaliste évoque aussi les 19 salariés du conservatoire, des techniciens et des universitaires formés à l’écologie et à la phytosociologie auxquels il ne peut malheureusement pas offrir d’augmentation de salaires : « Ces personnes travaillent souvent pour les beaux yeux de la princesse, parce qu’elles croient en ce qu’elles font. »......

    ....

    Nourri dans sa jeunesse par les ouvrages d’Albert Schweitzer dont il loue la notion de « crainte honorante devant le spectacle de la vie », le naturaliste évoque la dynamique des forêts de type rhénan comme métaphore d’une humanité qui doit encore atteindre son âge de raison. 
En effet, au bout d’un certain temps, ces forêts extrêmement riches du point de vue de la biodiversité tendent à rester stables par le biais d’un cycle naturel de régénération, les jeunes éléments ligneux venant coloniser les trouées dues à la chute des vieux arbres. « L’enjeu fondamental aujourd’hui pour l’espèce humaine est de transposer ce modèle écologique en fonctionnement économique. Car tout se passe comme si l’économie était toujours dans sa phase juvénile de croissance et n’atteignait jamais sa phase de stabilisation et de permanence dans le temps », commente le pasteur.

    .....

    Repères

    1941 : naissance à Strasbourg.

    1969 : pasteur à la Petite-Pierre.

    1973-1983 : secrétaire de la Commission pour la protection de la nature.

    1984-1996 : président d’Alsace Nature Bas-Rhin.

    2005 : président du Conservatoire des sites alsaciens (CSA).

    par Philippe Bohlinger le 23/04/09 ""

    extraits http://www.reformevirtuel.net/

  • Club vosgien Strasbourg : Mardi 5 mai. Circuit forêt de la Robertsau

    Communiqué

    Club vosgien Strasbourg-
    Grendelbruch

    Groupement S3A
    Mardi 5 mai. Circuit forêt de la Robertsau, sentier botanique, bus 15, direction Boecklin- RV à 14 h 30 station Lamproie. Animateur Catherine Hemberger, Tél: 03 88 35 02 95.

  • « L’Europe et l’Eurodistrict » : L’Europe peut elle se faire sans les citoyens ? dimanche 3 mai 2009 à 11 heures au Parlement Européen

    imageeurodistrict.gif

    INVITATION

    Madame, Monsieur,

    Chaque année à  l’occasion de  la journée portes ouvertes au  Parlement Européen,  le  « Bürger-Forum-Citoyen- Eurodistrict *» se présente et  organise une table ronde avec des personnalités invitées.

    Le calendrier de cette année nous a orientés vers le sujet d’actualité incontournable : les élections européennes.

    Les débats porteront sur :

    «  L’Europe et l’Eurodistrict » : L’Europe peut elle se faire sans les  citoyens ?

    Le  « Bürger-Forum-Citoyen- Eurodistrict » : Une opportunité pour l’Europe des citoyens ?

     

    Participeront  au débat :

    - Catherine TRAUTMANN, ancienne «  ministre de la culture,  de la communication et  maire  de STRASBOURG »  ,  aujourd’hui vice – présidente de la CUS et adjointe au Maire de STRASBOURG et députée européenne  PS sortante,

    - Joseph DAUL, ancien maire et président de communauté de commune, aujourd’hui  président du groupe « Parti populaire européen et des Démocrates européens (PPE-DE) »,

    -   Alexis LEHMANN, directeur de plusieurs entreprises et porteur de  projets transfrontaliers et européens, grand défenseur de l’Europe à STRASBOURG,

    -    Evelyne Gebhardt , députée européenne allemande SPD

    -   Sibylle Laurischk députée FDP au  Bundestag

    -   Thomas Class chef d’entreprise allemand et européen par ses activités professionnelles

    Nous aurons ainsi le plaisir de vous revoir le dimanche 3 mai 2009 à 11 heures au Parlement Européen, au troisième tiers du parcours des visiteurs (coté bar).

    Cordialement,

    Yveline MOEGLEN  (porte-parole du « Bürger-Forum-Citoyen- Eurodistrict *», partie française

    Bernd HATESUER  (porte-parole du « Bürger-Forum-Citoyen- Eurodistrict *», partie allemande

    Voici la liste de nos partenaires pour cette journée :

    EURODISTRICT PAMINA

    FC EURODISTRICT

    DFI (Rhino-Projekt)

    EURO REGIO CLUB

    Centre Culturel Français Freiburg

    Steuerberater Club Oberrhein

    Ecole-Eurodistrict-Schule

    Culture et Bilinguisme

    Radio Eurodistrict

    Food Culture Europe

    ASSOCIATION RIO KEHL STRASBOURG (ARKESTRA)

    * Le Bürger-Forum-Citoyen-Eurodistrict   est une plateforme  apolitique d’actions et de communications  de la société civile dans l'Eurodistrict, ouverte aux citoyens des deux rives.

    Il fonctionne en  réseau avec des associations, des  structures privées et publiques.

    Il informe et communique en initiant et en participant à des manifestations…. sportives, culturelles, festives….

    Il organise des tables rondes, forums et débats publics  par thèmes avec des experts de la société civile, des décideurs  publics , privés et politiques…

    Ses objectifs sont de créer des partenariats entre porteurs de projets et experts..

    Il souhaite  que l’Eurodistrict  fonctionne  et se développe comme un laboratoire de  projets européens   innovants et   efficaces et qu’il devienne une structure  internationale et interactive, riche  et utile par la diversité des cultures et des  synergies cumulées.

  • la fête de l'Europe comme chaque année portes ouvertes le 03 mai et plus ci-dessous

    Du 2 au 30 mai, se tiendra une expo sur les 27 pays membres de l'Union, au centre administratif, place de l'Etoile, en partenariat avec le Centre d'information sur les institutions européennes.


    Le 15 mai, entre 15 h et 17 h, l'Office de tourisme de Strasbourg organisera un circuit découverte du quartier des institutions européennes. A titre exceptionnel, l'intérieur du Parlement sera ouvert à ces visiteurs. La visite, ouverte à tous, et sans inscription préalable, débutera sur le parvis du Palais de l'Europe.


    Le 17 mai, grand pique-nique européen au jardin des Deux-Rives. Dès 10h 30, il sera possible de déguster des spécialités gastronomiques des 27 pays membres.


    L'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau sera également à l'honneur avec sa traditionnelle fête du vélo.

     

    Découvrez ement l'actualité et les manifestations culturelles de ...l'autre côté sur Rhin qui fait partie de l'Eurodistrict

  • La Bibliothèque numérique mondiale réduit la fracture culturelle

    Au siège de l'Unesco, à Paris, mardi 21 avril, a été donné le coup d'envoi de la Bibliothèque numérique mondiale (BNM), en présence d'Abdul Waheed Khan, sous-directeur à l'ONU, de James H. Billington, directeur de la bibliothèque du Congrès aux Etats-Unis et principal promoteur du projet, et des dirigeants de plusieurs bibliothèques nationales, dont celles de Paris (BNF) ou d'Alexandrie. De fait, la BNM ne constitue pas une bibliothèque de plus. Il s'agit plutôt d'un site Internet gratuit (www.wdl.org) qui propose une sélection de documents en provenance des fonds numérisés des grandes bibliothèques du monde.

    Dans sa démarche, ce projet est à but éducatif, patrimonial et philanthropique. Il s'agit de réduire la fracture numérique entre le Nord et le Sud, en rendant accessibles au plus grand nombre des "documents fondamentaux" qui appartiennent à la culture planétaire (manuscrits, cartes, films), a précisé M. Billington, qui avait suggéré, en 2005, cette idée à l'Unesco.

    Aujourd'hui, près de 1 250 documents, en provenance de neuf régions géographiques sont ainsi accessibles : 31 objets proviennent d'Océanie et du Pacifique, 133 d'Amérique du Nord, 380 d'Europe - le plus fort contingent. Ont été choisis en provenance de la BNF, entre autres, le premier enregistrement sonore de La Marseillaise et le manuscrit numérisé de Carmen. Figurent aussi parmi les trésors disponibles la reproduction de la plus ancienne écriture chinoise, ou encore une peinture vieille de 8 000 ans, représentant des antilopes d'Afrique du Sud.

    La BNM offre des possibilités de recherche et de navigation en sept langues (anglais, arabe, chinois, espagnol, français, portugais et russe) et propose des contenus dans plus de 40 langues. Les documents sont toujours présentés dans leur langue d'origine, mais des commentaires sont accessibles dans les autres langues. Pour.....

    Extraits 24.04.09 Alain Beuve-Méry

    Allez voir c'est magnifique