Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Strasbourg Robertsau / Clinique Sainte-Anne

    commentaire : il semble que les riverains voient orange puis rouge et vont mener des actions de + en + dure face à l'autisme ambiant. On est pas là pour dépenser des sous et endormir les riverains mais rétablir une situation qui est en train de déraper.... A quand les sittings des riverains sur l'autoroute de la Renaissance....

    extraits DNA du 240409

    ""Les riverains voient jaune

    Les habitants des rues de la Papeterie et de la Renaissance clament leur ras-le-bol en lettres noires sur fond jaune : une dizaine de banderoles ont été suspendues le long du nouvel accès à la clinique Sainte-Anne.

    « Plus de 6 000 voitures par jour, pitié pour nos enfants ! », « Pollution, gabegie, ras le bol », ou encore « Mépris pour les riverains »... Rues de la Papeterie et de la Renaissance, une dizaine de banderoles témoignent depuis dimanche de l'exaspération des riverains face au nouveau plan d'accès à la clinique Sainte-Anne.

    A l'origine de cette action, l'association CARSAN*, qui fédère les mécontentements des 1 700 habitants du secteur depuis le début de l'année et la mise en service du nouvel accès à l'établissement hospitalier par la rue Philippe-Thys. Il ne s'agirait là que d'un « hors d'oeuvre », selon son président Alexandre Heintz : une quarantaine d'autres riverains seraient prêts à suspendre autant de banderoles.

    La collectivité va engager des travaux pour des centaines de milliers d'euros

    Si elle est devenue nécessaire, la sécurisation de l'itinéraire n'est pas une solution pour le président du CARSAN, qui demande qu'une réunion tripartite entre riverains, ville et groupe Saint-Vincent, gestionnaire de la clinique, soit organisée. L'association réclame la réouverture totale de l'accès via la route de la Wantzenau afin de stopper nuisances sonores (l'association comptabilise désormais quelque 5 000 véhicules/jour, contre 3 000 précédemment), pollution supplémentaire et « gaspillage » (vu le détour que doivent effectuer les véhicules venant du nord de l'agglomération).
    Les solutions que propose la municipalité (sortie « privilégiée » via la route de la Wantzenau fléchée dans la clinique, rétrécissement de chaussée devant l'école de la Niederau, installation d'une zone 30, de giratoires, etc. - lire notre édition du 20 mars) ne changeront rien au problème, estime Alexandre Heintz, qui voit mal un futur papa s'interdire de passer la troisième alors que sa femme est sur le point d'accoucher...''''

  • Moins de voitures, davantage de vélos

    Réduire le nombre de places pour les voitures et augmenter celles dédiées aux vélos dans les nouvelles constructions. C'est ce que prévoit le projet de modification du POS ( Plan d'Occupation des Sols) de Strasbourg.

    Explications.

    La guerre contre les voitures n'a pas été déclarée à Strasbourg - loin de là. L'équipe PS-Verts à la tête de la municipalité veut juste modifier l'article 12 du POS de Strasbourg relatif au stationnement, parce que les exigences en matière d'environnement ou le réseau de transport en commun notamment ne sont plus les mêmes que lors de la rédaction du POS en 1992 - et de sa modification en 1998. Une enquête publique est en cours.
    L'idée : rabaisser le plancher du nombre de places de parking obligatoires pour toute construction ou modification, et augmenter l'espace dédié aux vélos. Exemple : 62 logements sont en train d'être construits dans un immeuble au 42 rue Jaques-Kablé. En l'état actuel du POS, le promoteur a dû prévoir 64 places de stationnement pour les voitures et 79 m² de surface pour les bicyclettes. Avec la modification, il n'y aurait eu besoin que de 31 places de parking et 131 m² seraient disponibles pour les vélos. Idem pour les bureaux : de une place minimum et trois maximum, la réglementation passerait à 0,5 et 2.
    Ce changement doit également bénéficier au commerce de proximité, trop souvent handicapé par ces règles en matière de stationnement, .....

    Ces aménagements pourraient également servir d'expérimentation pour l'élaboration du plan local d'urbanisme de Strasbourg, qui doit être arrêté d'ici 2012.

    Enquête publique

    L'enquête publique, qui a commencé lundi, se poursuit jusqu'au 7 mai. Le commissaire enquêteur tiendra deux permanences au centre administratif, service de la planification urbaine (salle 462, niveau 4) mercredi 29 avril de 11 h à 13 h et jeudi 7 mai de 15 h à 17 h. Le registre et le dossier sont consultables au service de la planification urbaine en semaine de 8 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 17 h. Le dossier est également téléchargeable sur le site internet de la Ville de Strasbourg.

    Aude Gambet

    Extraits DNA Édition du Dim 26 avril 2009

    Venez faire vos observations sur le registre tenu à la CUS sur cette modification du POS jusqu'au 7 mai 2009. Cela concerne la Robertsau.

  • Robertsau / Nettoyage de printemps

    A l'occasion de la journée mondiale de la terre, la Ville de Strasbourg et le consulat des États-Unis ont décidé de soutenir une initiative éco-citoyenne proposée par une Bostonienne résidant à Strasbourg. Un nettoyage de printemps à la ferme Bussiere, auquel citoyens français et américains, mais aussi le maire, ont prêté main forte.

    ainsi que le Consul des États-Unis

    ...

    «Concentrer nos efforts sur l'environnement, ce n'est pas une solution à tous les défis, c'est une contribution. L'éducation à tous, c'est le but de cette ferme. » (SIC)
    Preuve est ainsi faite que le vieux jumelage n'a pas pris la poussière, Strasbourg faisant désormais partie de l'association Cités unies France, qui fédère les collectivités territoriales françaises engagées dans la coopération internationale.

    extrait DNA Jeudi 23 avril 2009

    Tout ceci prête à + que sourire.... Qui étaient invités, les VIP, pas les robertsauviens et Robertsauviennes dont on n'a que foutre..

    C'est vrai qu'on fait de la COM d'abord pardon de la communication.

    Quand au devenir de la ferme Bussière, personne ne le sait..."L'éducation à tous, c'est le but de cette ferme".  Ah bon on n'avait pas encore remarqué...

    Nous attendons avec plaisir vos commentaires.

     

  • Dimanche 26 avril 2009 à 11h30 dans le Parc de l’Orangerie à Strasbourg : 23ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

    On nous prie d'insérer

    Ce dimanche 26 avril 2009 marquera le 23ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl. Partout en France et dans le monde, des citoyens et des associations vont commémorer ce triste anniversaire.

    Stop Transports - Halte au Nucléaire s'associe à la célébration de cet anniversaire et rendra hommage dans une cérémonie commémorative à toutes celles et ceux qui sont morts, ou ont souffert et souffrent encore aujourd’hui de cette terrible catastrophe.

    Notre association vous invite à cette cérémonie

    Dimanche 26 avril 2009 à 11h30

    dans le Parc de l’Orangerie à Strasbourg.

    Cette cérémonie sera suivie d'un apéritif, et nous espérons que vous nous ferez l'honneur d'y participer.

    Pour toute info contactez svp

    Le Président, Le porte-parole,

    Rémi Verdet Jean-Marie Brom

    (06 08 98 79 40)

  • Ecoutez la meilleure radio numérique du monde

     

    La révolution numérique en radio tout en en surfant sur le net....

    C'est un bouquet de radios thématiques, les hits, les musiques fraîches, rocK, rap,pop corn pour les teenagers, même la station de Madonna prends la main en cliquant sur  goomradio

     

    tout cela gratuit..................;

    et même

    • Choisis et écoute

    ton style de musique préféré parmi 17 radios professionnelles

    En live et également en podcast, retrouve toutes les chroniques, les shows ainsi que les interviews réalisés

    • Crée et partage

    ta propre radio

    Prends les commandes de goomradio, décide de la programmation en votant sur les 2 coeurs du player, et deviens le directeur d’antenne de ta propre station. Programme, partage ta radio perso avec tes amis

  • Contre la vente du Domaine Wach

    Message mis en ligne à la demande Bernard Irrmann

    Je me permets de vous adresser ce message au sujet du Kaysersguet, domaine situé à l’entrée du quartier de la Robertsau, à côté de la station de tram.
    La ville envisage de vendre cette  “campagne” typique des maisons de villégiature construites au XVIIIe siècle à la Robertsau. Je fais partie d’un groupe d’habitants (Kartier Nord) qui se mobilise pour que cette villa (on l’appelle aussi la villa Wach) et son parc reste propriété municipale et soit dédié à un projet culturel construit avec les habitants du quartier.
    Vous sachant attaché à la Robertsau je vous invite donc à rejoindre la liste de soutien qui s’est créé.



    Vous pouvez signer
    soit directement sur la page
    http://www.mesopinions.com/Pour-un-projet-culturel-au-Kaysersguet-a-Strasbourg-Robertsau-petition-petitions-900d1008f02ad12d61c7eb52d69167e8.html

    ou via le blog
    http://kartiernord.canalblog.com


    N'hésitez pas à faire signer vos amis et connaissance

    Bien cordialement


    Bernard Irrmann
    31, rue de l'Angle
    67000 STRASBOURG
    Tél : 03 88 31 63 65
    bernard.irrmann@laposte.net

  • Débat organisé par Café Babel 18 avril prochain de 14h à 16h45 au Cinéma Odyssé à STRASBOURG.

    Café Babel organise un débat public en prévision des élections européennes de juin prochain.

    Il se tiendra :

    18 avril prochain

    de 14h à 16h45

    au Cinéma Odyssée à STRASBOURG.


    Les têtes de liste ou représentants des quatre principales listes de la région du Grand Est seront présentes :

    trautmann1.jpg



    - Catherine TRAUTMANN, pour le Parti Socialiste






    jfk.jpg



    - Jean-François KAHN, pour le Mouvement Démocrate






    herth.jpg



    - Antoine HERTH, porte parole de Joesph Daul, pour l'Union pour un Mouvement Populaire





    belier.jpg



    - Sandrine BELIER, pour Europe Ecologie






    Le débat sera animé par Anja Vogel, journaliste à Radio France, spécialiste des questions européennes.


    Ce débat sera l'occasion d'aborder les principaux enjeux de la campagne européenne qui s'ouvre.


    Cette manifestation est organisée en partenariat avec le Club de la Presse et le cinéma L'Odyssée.

  • L'avenir du Centre d'éducation musicale et culturel de la Robertsau en danger

    Pour la sauvegarde du Centre d'éducation musicale et culturel  de la Robertsau
    voici le courrier adréssé aus élus

    llettre ecole musique.jpg

     

     

     

    signez massivement la pétition proposée ci-dessous

    lpetition ecole de musique.jpg
    prière d'envoyer cette pétition à: 

    Guillermo Jerez

    Directeur de l'école de musique de la Robertsau

    115 rue Boecklin

    67015 Strasbourg cedex

    Publié à la demande de Robert Lux

  • Devenez VOLONTAIRES POUR LE CLIMAT :

    GRATUIT

    L’association régionale OBJECTIF CLIMAT se propose de vous accompagner dans une démarche de réduction de votre empreinte climatique.

    Ce programme, intitulé « VOLONTAIRES POUR LE CLIMAT », consiste à réaliser tous les trois mois un bilan de vos émissions domestiques de gaz à effet de serre dans les domaines de l’habitat, du transport, de l’alimentation et de la consommation. Ce suivi s’accompagne de la mise en place d’un plan d’actions personnalisé qui vous permettra de réduire vos émissions de gaz à effet de serre et de réaliser des économies financières.

    Une cinquantaine de foyers alsaciens participent déjà à cette action (1 groupe sur la CUS et un groupe sur Erstein). Un second groupe de volontaires pour le climat va être créé sur la CUS au courant du mois d’avril.

    A cet effet, nous vous invitons à participer à une réunion d'information qui aura lieu :

    le mercredi 15 avril 2009 à 19h30
    à la Maison des Associations - Salle Gabriela Mistral
    1 place des Orphelins, 67000 Strasbourg
  • Earth Hour 2009 : le bilan

    Merci de votre participation

    Près de 4000 villes dans 88 pays se sont mobilisées pour l’édition 2009 d’Earth Hour. 375 monuments symboliques comme le Christ de Rio, la Tour Eiffel, les Pyramides de Gizeh, l’Acropole d’Athènes, l’Alhambra de Grenade, Big Ben, le Louvre et bien d’autres ont été plongés dans l’obscurité pendant une heure.


    earth-hour-2009-la-tour-eiffel-eteinte.jpg En France, pas moins de 200 villes ont éteint leurs monuments. A Paris, en présence de Jean-Louis Borloo, ministre d’Etat de l’Ecologie, de l’Energie, du développement Durable et de l’aménagement du territoire ainsi que de Chantal Jouanno, Secrétaire d’Etat en charge de l’Ecologie, de Denis Baupin et Jean-Bernard Bros, adjoints au maire de Paris respectivement en charge du Développement durable et du tourisme, Serge Orru, DG du WWF-France et Jim Leape, DG du WWF-International ont symboliquement éteint la Tour Eiffel, ainsi que 230 autres monuments parisiens comme l’Arc de Triomphe, Notre-Dame de Paris, Le Sacré Cœur, le Panthéon, l’Hôtel des Invalides, les fontaines de la Concorde, etc.

    .......


    Pour sa part, Jim Leape, DG du WWF-International a mis l’accent sur le fait que « l’objectif d’Earth Hour est de montrer le degré de conscience de l’opinion mondiale sur la question climatique. Devant le succès mondial, le message est clair : Nous attendons des décideurs qu’ils prennent leur responsabilité afin d’obtenir à Copenhague un accord ambitieux qui puisse permettre de protéger notre planète ».

    A l’échelle du territoire national, Earth Hour 2009 a représenté une économie 1 % de la consommation d’électricité métropolitaine soit 800 mégawatts ou 13 millions d’ampoules de 60 Watts arrêtées simultanément. Cela équivaut à la consommation journalière d’une ville comme Lyon qui compte plus d’un million d’habitants.

    Dimanche 29 mars, à Bonn où la communauté internationale a lancé le cycle de négociations sur le climat qui vise à parvenir à un accord à Copenhague, Yvo de Boer, chef de la mission Climat de l’ONU, a exhorté les délégations des 190 pays à prendre en considération « la voix de la planète » qui s’est exprimée la veille lors de cet événement historique. Le matin même, Ban Ki Moon, avait décrit Earth Hour comme la plus grande manifestation en faveur de la lutte contre les dérèglements climatiques.

    Extraits article 06/04/2009

    source : http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1947_earth_hour_2009_bilan.php

  • le commentaire suivant du Bureau du Conseil de quartier

    Nous venons de recevoir le commentaire suivant du Bureau du Conseil de quartier du 28.03.2009 ci-dessous :

    "Le Conseil de Quartier s'est saisi immédiatement du dossier Ste Anne-Renaissance. Une réunion exceptionnelle a eut lieu le 11 février dernier mais le compte-rendu n'a pas encore été mis en ligne. Toutefois, vous pourrez prendre connaissance des conclusions de nos débats et de la proposition transmise au Maire, annexée au compte-rendu de la réunion du 11 mars 2009, en ligne.
    Nous travaillons également sur les problèmes récurrents de circulation dans notre quartier et le plan de circulation est à l'ordre du jour de notre prochaine réunion. Nous sommes à l'écoute des habitants et vous invitons vivement à nous faire part de vos suggestions à l'adresse mail du COQ : conseildequartier.5@vousaussi.org ou par courrier à notre adresse 33 rue Boecklin (boîte aux lettres accessible à l'arrière du bâtiment)."

    Les commentaires déjà exprimés traduisent bien l'impatience des habitants à ce que le Conseil de Quartier s'occupe des PROBLEMES URGENTS en priorité. S'agissant de la réunion excepttionnelle du 11 février dernier, nous informer dès qu'il sera en ligne.

    Avons-nous maintenant une solution viable en matière de circulation et de sécurité qui tienne la route sur le secteur Renaissance/St Anne ? Si oui, à quand son application effective sur le terrain ?

    NB : Commentaires déjà publiés

    Au quotidien et de manière urgente, la circulation pose problème

    Ecrit par : Claude | 18.03.2009

    OK avec vous Le Conseil de quartier devrait s'occuper en priorité des affaires urgentes (clinique St Anne, Renaissance, nouveau lotissement....

    Ecrit par : André | 18.03.2009

    On attend quoi pour permettre aux gens venant du Nord d'entrer DIRECTEMENT route de la Wantzenau dans la clinique St Anne (bruits, circulation, pollution inutile...

    Ecrit par : Philippe | 18.03.2009

    Que de temps perdu .... au Conseil de quartier sur un dossier important classement de la forêt mais pas d'une actualité brûlante....d'accord avec vous tous

    Ecrit par : Martine M | 18.03.2009

  • democratie en danger à Strasbourg, Capitale de l'Europe

    Objet : Droit de manifester menacé à Strasbourg, Capitale de l'Europe

    Une nouvelle étape a été franchie, aujourd'hui mercredi 8 avril 2009 à Strasbourg, dans le changement de régime auquel nous assistons.

    Le droit de manifester est désormais menacé. L'état d'exception qu'a connu Strasbourg depuis plusieurs semaines avec la tenue du sommet de l'Otan a pu donner un avant goût de ce qui nous attend, si nous ne parvenons pas à
    l'empêcher.

    Une manifestation étudiante dites "de la maternelle à l'université" devait avoir lieu aujourd'hui à Strasbourg *dans le cadre d'une journée nationale d'action*.

    Plusieurs centaines d'étudiants, d'enseignants et de chercheurs sont donc partis peu après 15h, comme prévu, depuis la place d'Athènes, dans le but de rejoindre la place Kléber.

    Rapidement, le campus s'est vu approché par des forces de l'ordre qui ont empêché l'accès à la rue de Rome. Le cortège a donc rebroussé chemin pour tenter de rejoindre le boulevard de la Victoire devant l'Institut Lebel. A cet endroit l'attendaient 13 fourgons de police, pour l'essentiel des CRS, qui ont
    rapidement encerclé les manifestants.

    Prétextant d'une déclaration trop tardive en préfecture (la veille) et alors même que ce type de délai n'avait pour lors jamais posé aucun problème, la police a empêcher aux manifestants l'accès du centre-ville. Les consignes se sont donc durcies et entravent désormais avec plus de sévérité le droit de
    manifester.

    Aucune négociation n'a été possible avec les forces de l'ordre qui, après deuxsommations, ont chargé sans ménagement la foule et fait usage de leurs matraques. Le cortège a été repoussé sur le campus et n'a jamais pu le quitter.

    La scène a été filmée et se trouve ici :

    Le mouvement universitaire est directement visé : le pouvoir voudrait l'étouffer.

    Il est temps que toutes les personnes attachées à la défense de nos droits joignent leurs efforts et expriment leur protestation.

    mis en ligne sur la demande Robert LUX

  • Roberstau / Parc et villa du Kaysersguet (Domaine WACH)

    Toutes les associatiodomaine wach.jpgns sur le front

    Édition extraits DNA du Jeu 9 avril 2009

    Les habitants de la Robertsau veulent avoir leur mot à dire quant au devenir du parc du Kaysersguet avec sa villa à l'entrée du quartier. Cinq responsables d'association l'ont fait savoir hier matin sur place.

    « Il est important de préserver ce lieu et de le rendre accessible à tous les Robertsauviens », insiste Bernard Irrmann, du collectif Kartier Nord. « C'est ce que nous disent les personnes qui signent la pétition sur le blog (*) et celles que nous avons rencontrées au marché l'autre jour. »
    Patrimoine municipal, le parc et la villa avaient des locataires jusqu'il y a peu. Puis le projet de tramway (le terminus de la ligne E s'arrête dans l'ancien potager de la propriété) a chamboulé sa clôture.

    «Réhabilitation globale»

    Une première action des Amis du Vieux Strasbourg et de l'Adir (association de défense des intérêts de la Robertsau) a permis la conservation-restauration d'une ancienne chapelle et d'une orangerie, posées le long de cette clôture, ainsi que le maintien, quasi sur place, du très beau portail aux motifs bucoliques. En octobre 2008, Kartier Nord imaginait qu'on pourrait installer là un café et un lieu culturel, tournés vers l'Europe et qui ferait le lien entre les institutions et les habitants.
    « Nous sommes réellement surpris d'entendre que la Ville envisage de vendre ce domaine », renchérit René Hampé pour l'Adir. « Et nous soutenons pleinement le projet de Kartier Nord pour réveiller cette belle endormie. » « A l'Adir, poursuit le président, nous souhaitons une réhabilitation globale avec une inscription à l'inventaire complémentaire des monuments historiques ».
    « C'est légitime que les habitants du quartier puissent s'approprier ce lieu et ce morceau de verdure préservé : comme l'ensemble des associations présentes aujourd'hui, nous sommes contre la vente de ce bien », renchérit Luc Wehrung, président de l'Asser. Alors que Pierre Deutsch, des Amis du vieux Strasbourg rappelle les « occasions manquées du domaine Reneka, à Koenigshoffen, ou encore de la villa Nuss à Cronenbourg ».
    « A ce jour, la Ville n'a pas répondu, sauf un vague accusé de réception, à notre présentation de projet », reprend Bernard Irrmann. « Personne n'a formellement démenti l'hypothèse d'une vente de ce bien. » ....

    « Associer le conseil de quartier »

    « Un quartier ne peut vivre en se coupant de son passé », enchaîne Huguette Schwartz, présidente de l'association des habitants du quartier des Chasseurs et des Joncs. « Pour ce qui concerne l'avenir de cette pièce du patrimoine, la logique serait que le conseil de quartier soit associé à la réflexion. »
    « Or, aujourd'hui, malgré les discours sur la démocratie de proximité, on n'est pas dans une démarche où les choses se construisent avec les habitants », constate Bernard Irrmann......

    (*) pétition en ligne sur http ://kartiernord.canal-blog.com

    Commentaires : Nous rappelons que nous sommes opposés à la vente de ce lieu emblématique de notre patrimoine historique (voir notre précédent article du 03.04.09) qui appartient aux seuls Robertsauviens et Robertsauviennes.

    Nous exigeons immédiatement de la mairie de Strasbourg un démenti formel de la vente envisagée.

    Nous souhaitons également que le Conseil de Quartier se saisisse très rapidement de ce dossier et présente une proposition viable pour améliorer la qualité de vie, l'animation et le lien social de nos concitoyens pour notre parc du Kaysersguet avec sa villa si symboliquement implantée à l'entrée de la Robertsau. Ce sera notre étendard et notre nouveau logo.

  • Manif Strasbourg , les CRS caillassent des anti OTAN

    envoyé par feeld
    Ce scénario était-il prévisible ?
    Oui, à partir du moment où on a "ghéthoïsé la manifestation Anti -Otan dans un quartier isolé  industriel et accessible uniquement par des ponts qui ont été ainsi facilement bloqués par la Police.


    strasb.jpg















    On peut relever les faits suivants rapportés par des passsants et ceux ayant participé à la manifestation.

    « Police et casseurs,
    complices »

    E.M., de Strasbourg, livre son témoignage sur la manifestation de samedi :
    « Je dénonce d'abord bien entendu ces casseurs. Leur tête de mort sur fond noir n'a rien de commun avec notre drapeau de paix multicolore. Objectivement, ils servent l'OTAN et sont porteurs de haine et de malheur au même titre que les troupes de l'OTAN dans beaucoup de pays.
    Cela dit, la police fut en dessous de tout cet après-midi. Elle aurait voulu que cette manif dégénère, comme ce fut le cas, qu'elle n'aurait pas fait autrement.
    1- Côté français, sur le grand parking du jardin des Deux-Rives, nous attendions nos amis allemands.
    2- La police a juste laissé passer... les casseurs allemands, interdisant ensuite aux pacifistes de passer, à cause des dégâts faits par les casseurs qu'ils venaient de laisser passer.
    3- On nous a fait quitter le parking non pas par l'entrée principale, mais sous un pont de chemin de fer étroit en bout de parking.
    4- J'étais en fin de cortège. Que ne voit-on pas arriver ? Un cortège de voitures de CRS en contresens qui veut passer sous le pont, avec au-dessus des casseurs ayant à leur disposition les pierres du ballast.
    5- Ces casseurs se moquaient bien que nous, manifestants qui étions (de force) sur les bords de la rue, sous le pont, à devoir laisser passer les camions de police : ils ont caillassé tout ce qu'ils pouvaient. Nous avons essayé de rebrousser chemin : des CRS à pied nous tiraient dessus, nous, avec des lacrymogènes.
    6- Nous avons donc dû escalader les murs pour pouvoir nous échapper tant bien que mal, les casseurs en haut sur le ballast n'étant pas plus inquiétés.
    7- Je ne parle pas de l'hélicoptère de la police évoluant à peine à 50 mètres au-dessus de nos têtes, qui a couvert par son bruit tout le long du meeting les discours des députés européens venus nous soutenir.
    8- Conclusion : police et casseurs, complices contre les pacifistes.
    9- Nous connaissions les forts risques de problèmes de cette manifestation. Mais où est la démocratie si nous ne pouvons plus nous rassembler pour dire haut et fort que l'OTAN, c'est tout sauf la paix ? »

    « Donneurs de leçons »

    De Carine Reber, de Strasbourg :
    « Je suis scandalisée par les réactions politiques "après les émeutes" parues dans [les DNA du samedi 4 avril]. Pourquoi ces donneurs de leçons sur le "mauvais" choix du quartier du Neuhof pour l'accueil des anti-OTAN ne se sont-ils pas manifestés préalablement pour proposer une installation dans un autre quartier, la Robertsau par exemple. La préfecture [service de l'Etat] n'aurait certainement rien trouvé à y redire compte tenu de la difficulté à trouver un site. Mais sans doute y a-t-il une plus forte proportion de militants UMP à la Robertsau qu'au Neuhof.
    Il est facile de jouer aux vierges outragées a posteriori surtout en y ajoutant une dose de mauvaise foi en affirmant que le choix du site relevait de la Ville. Une question : la réaction aurait-elle été la même avant mars 2008, sachant que l'intensité des événements n'a elle aucun lien avec la couleur politique. Mesdames, messieurs : un peu de décence pour les centaines de Strasbourgeois ayant eu à connaître des dégradations sur leurs biens. Et quid de la décence lorsqu'il s'agit de truster toutes les places aux abords du palais Rohan pour les militants de l'UMP ? »

    Extraits DNA 07.04.09

    Communiqué Attac France, Attac Strasbourg et Attac Vosges du Nord
    concernant la manifestation anti-OTAN du 4 avril 2009.

    En préambule, il doit être rappelé qu’après de très longues négociations menées avec la Préfecture par un comité, dont des représentants Attac VDN et Strasbourg faisaient partie, la préfecture avait autorisé la manifestation (sur un trajet différent de celui que nous aurions souhaité) ainsi que la jonction des militants allemands et français sur le pont de Kehl.

    Pour avoir participé à la manifestation du 4/3/09, nous dénonçons vivement à travers les points suivants la violence qui a été faite aux manifestants par les forces de l’ordre et qui montre que les autorités françaises représentées par le Préfet, n’ont pas respecté leurs engagements et ont tout fait pour que la manifestation ne puisse avoir lieu.

    1)    la route, indiquée par la préfecture, pour permettre aux bus, voitures et piétons d'accéder au site de rassemblement de la manifestation a été bloquée par les forces de l'ordre, obligeant les manifestants pacifiques à, soit attendre pendant des heures, soit emprunter d'autres itinéraires, avec le risque de se retrouver à nouveau bloqués ou pris dans des affrontements ;
    2)    une fois le lieu de rassemblement atteint après un véritable « parcours du combattant », des hélicoptères ont survolé à très basse altitude le rassemblement pourtant pacifique et bon enfant, empêchant les manifestants d'entendre les prises de parole des représentants de groupes politiques, d'associations internationales... et créant une atmosphère plus qu’oppressante ;
    3)    des grenades lacrymogènes ont été tirées pendant les prises de parole sans la moindre justification, contraignant la manifestation à se former dans la confusion et l'urgence, permettant à des groupes violents de s'infiltrer dans le cortège ;
    4)    ces éléments violents ont pu passer les frontières alors que le dispositif Schengen avait été levé, soi-disant pour empêcher cela et que, par contre, des manifestants n'ont pu accéder à Strasbourg le 3 avril (conférence au Liexenbuhl sur l’OTAN) et le 4 avril, à cause des dispositifs de blocage mis en place ;
    5)    les forces de l'ordre ont laissé ces mêmes éléments violents, au demeurant peu nombreux, (dont le Ministère de l’Intérieur se targue pourtant de connaître les identités) détruire l'ancien poste de douane sans intervenir et ont, par contre, empêché 7000 manifestants allemands de rejoindre le rassemblement, comme convenu avec les autorités françaises et allemandes ;  comment interpréter les autres destructions que les forces de l'ordre, pourtant en surnombre dans Strasbourg, n'ont pas su (?) empêcher ? Incompétence ou volonté de laisser faire ?
    6)    les forces de l'ordre, comme c'est leur mission lors d'une manifestation autorisée, n'ont pas assuré la sécurité des manifestants, mais l'ont, au contraire délibérément compromise en laissant les éléments violents agir à leur guise, en déviant la manifestation du trajet initialement prévu, l'amenant de fait dans une souricière pendant que les forces de l’ordre envoyaient sur les manifestants bloqués des grenades lacrymogènes et des flash-balls créant ainsi des mouvements de panique (qui auraient pu avoir de graves conséquences) et une dislocation prématurée de la manifestation.

    Il nous apparaît, au vu de tous ces éléments, que non seulement les autorités françaises n’ont pas tenu leurs engagements ni joué leur rôle de sécurisation, mais, au contraire ont tout fait pour que cette manifestation ne puisse se dérouler, quitte à jouer avec la vie des manifestants. Du reste, Beaucoup de manifestants ont eu très peur et ont subi un choc psychologique devant ce qui est une première : une agression par les forces de l’ordre d’une manifestation autorisée, ce qui revient à dénier le droit démocratique à manifester.
    Les Dernières Nouvelles d’Asace du 5 avril, journal qu’on ne peut qualifier d’opposition, conclut de même : « Le droit de manifester a pris une sacrée claque ».


    Document d’analyse Après comme avant Strasbourg : Non à l’OTAN !
    http://www.france.attac.org/spip.php?article9797

    Attac France,
    Montreuil, le 6 avril 2009

    Questions sur la gestion par les autorités et la police de la manifestation anti-OTAN

    LEMONDE.FR 06.04.09 Extraits

    out avait été planifié avec minutie. Au centre de Strasbourg, les rues étaient quadrillées au plus serré. Les manifestants étaient cantonnés dans la périphérie sud-est. Et vingt-cinq mille policiers et gendarmes français et allemands s'étaient déployés. Mais rien n'a fonctionné comme prévu.

    Des accrochages sporadiques ont précédé la grande manifestation des anti-Otan du samedi 4 avril. Dés le matin, alors que des groupes pacifistes tentaient de s'approcher du centre en bloquant des carrefours, la tension était au rendez-vous. A six heures, une pluie de gaz lacrymogènes et des tirs de Flash-Ball accueillaient déjà la contestation. Le ton était donné. "Le dispositif de protection a (…) parfaitement fonctionné", a estimé la préfecture du Bas-Rhin dans un communiqué. Elle refusera de répondre aux questions.

    La stratégie policière a-t-elle failli ?
    Le cortège principal des manifestants devait attendre celui venu d'Allemagne. La jonction n'a jamais pu se faire. Côté allemand, les manifestants sont restés bloqués par le barrage des forces antiémeutes à l'entrée du pont de l'Europe. Les organisateurs sont alors un peu débordés et tout commence à cafouiller. Une voiture officielle de la délégation américaine se perd même au milieu des marcheurs, avant de faire une marche arrière à toute vitesse.

    Un responsable syndical de la police allemande a rapporté, lundi 6 avril, que des policiers français auraient refusé des renforts allemands lors des manifestations anti-OTAN qui ont dégénéré en violences samedi à Strasbourg. "Des collègues des forces d'intervention [allemandes, positionnés sur le pont de l'Europe, à la frontière franco-allemande] nous ont dit que 'nous pouvions aider, mais les policiers français n'ont pas voulu'", a-t-il indiqué à l'AFP.....

    Cette situation fournit le prétexte aux Black Blocs (groupes affinitaires d'activistes violents, vêtus de noir) pour lancer les premières attaques. A 13 heures, l'ancien poste de douane brûle. Puis, c'est le tour de l'hôtel Ibis, d'une pharmacie et de l'office du tourisme. "Guerre au capitalisme", taguent les activistes sur les murs. Rien n'échappe aux cinq hélicoptères qui survolent à tour de rôle les événements. Pourtant, les forces de sécurité n'interviennent pas, se contentant de repousser les Black Blocs vers la manifestation "officielle" qui poireaute sur un vaste terrain en contrebas. "Gardez votre calme", répètent les responsables du Mouvement de la paix.

    Première souricière. Les quelque dix mille anti-OTAN, asphyxiés par les gaz lacrymogènes, veulent démarrer. Seule issue, un étroit passage dans un chantier sous une voie ferrée. Les manifestants piétinent mais gardent leur calme, y compris lorsqu'ils longent des cars de CRS à moitié vides et curieusement postés sur le passage. Un peu plus loin, bloquée à nouveau par les barrages policiers, la manifestation doit bifurquer… vers l'hôtel en flammes évacué par des policiers de la BAC. Les derniers marcheurs sont visés par des Flash-Ball, tirés par des CRS de leurs fourgons.

    A peine 500 mètres plus loin, nouvel arrêt. Cette fois, il n'est plus du tout question de passer. Tous les quarts d'heure, la police assure aux organisateurs que le cortège va pouvoir passer. En vain. Une partie du cortège est coincée sous un pont de chemin de fer. "C'est eux qui nous ont dirigés là, déplore Sophie Zafari (FSU), coorganisatrice du défilé. La police s'est jouée de nous en nous bloquant à l'arrière et à l'avant." A l'arrière en effet, la voie est doublement obstruée : par deux énormes wagons de marchandises déplacés par les Black Blocs et par les cordons de CRS.

    Une habitante du quartier, Anne-Marie Auzet, prend le micro : "N'allez pas plus loin, les gens ici sont choqués, lance-t-elle. Les pompiers ont mis une heure trente à arriver." Contre toute évidence, la préfecture assure dans son communiqué : "L'incendie a été immédiatement combattu pendant plus d'une heure jusqu'à ce que les manifestants reviennent."

    Le piège se referme. Deuxième souricière. A 16 h 20, les CRS chargent semant la panique. Ça court dans tous les sens sous les tirs de Flash-Ball et des gaz. Devant les questions angoissées de manifestants, des pompiers secouent la tête : "Ils ne vous ont laissé aucune issue." Les organisateurs tentent de faire faire demi-tour au cortège, NPA et Olivier Besancenot en tête. Mais à la sortie, nouvelle salve de gaz. "Pour passer, nous avons été contraints d'enlever tous nos insignes, tous nos drapeaux", indique Guillaume d'Alternative libertaire. "La manifestation a suivi l'itinéraire inverse de celui qui était prévu, plaide Hervé Niel, haut responsable policier de la direction centrale de la sécurité publique.

    .........................

    Emeutes à Strasbourg: c'est quoi cette histoire de mallette?

    Des infos sur le dispositif de sécurité auraient été volées à un policier, avant le sommet, à l'hôtel Ibis brûlé samedi...

    Valise (photo d'illustration).
    Valise (photo d'illustration).
    © Tom Grill/Corbis

    Trois jours après les faits, la polémique est toujours vive après les émeutes du quartier du Pont-du-Rhin en marge du sommet de l'Otan, samedi, à Strasbourg.

    Et plusieurs questions sont toujours sans réponse:

    -pourquoi, malgré un impressionnant dispositif policier, les forces de l'ordre ont-elles tant tardé à intervenir dans ce quartier défavorisé?

    -la police française a-t-elle refusé l'aide de la police allemande, comme le laisse entendre un responsable syndical de la police allemande?

    -des CRS ont-ils jeté des projectiles sur des manifestants, comme le dénoncent des manifestants sur Dailymotion?

    Ce mardi, une histoire de valise contenant des infos sur le dispositif de sécurité du sommet, volée à un policier dans l'hôtel Ibis détruit par les casseurs, selon Le Parisien, pose une nouvelle question:

    -cet hôtel Ibis incendié, emblématique des violences de samedi dans ce quartier, a-t-il été pris pour cible car une trentaine de policiers qui y logeaient pour le sommet, comme le précise encore Le Parisien?

    Si, toujours selon Le Parisien, le parquet de Strasbourg ne commente pas, pour Michèle Alliot-Marie sur Europe 1 lundi soir, pas de doute: "Les poilciers (hébergés dans cet hôtel ndlr) étaient certainement visés."

    Plusieurs messages, sur Internet, appelaient aussi à "casser des policiers": c'est ce qu'a ajouté la ministre de l'Intérieur.

    L'hôtel Ibis du quartier du Port-du-Rhin, Strasbourg.

    L'hôtel Ibis du quartier du Port-du-Rhin, Strasbourg.


    Lundi, une dizaine de personnes ont été jugées en comparution immédiate à Strasbourg: 2 Français ont été condamnés à 6 mois de prison avec sursis et 3 Allemands à des peines allant de 3 à 6 mois de prison ferme.

    Mardi, deux manifestants, un Russe et un Allemand, qui ont reconnu avoir participé aux incendies, samedi, ont été mis en examen et écroués.

    Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document sur cet événement? Alertez vite le coach de la rédaction du Post par mail : coach@lepost.fr en précisant le sujet du post

    source http://www.lepost.fr/article/2009/04/07/1486616_emeutes-a-strasbourg-c-est-quoi-cette-histoire-de-mallette.html

    Merci de nous faire part de vos avis
  • Annonce annulée car Mme Obrecht vient de trouver sa location

    Sur la Robertsau depuis 23 ans, je recherche un nouveau logement sur ce beau quartier ; 3/4 pièces, terrasse et verdure. Loyer modéré (max 800€ CC). Contacter Mme Obrecht Tél 06.63.64.53.22"

  • 3ème Apéro-écolo de l’association Strasbourg-Écologie le 7avril 2009 de 18h30 à 20h30 au caveau de l’Artichaut, 56, Grand’rue à Strasbourg

    Energie et Habitat

    C’est le thème du 3ème Apéro-écolo de l’association Strasbourg-Écologie. Il se tiendra le 7avril 2009 de 18h30 à 20h30 au caveau de l’Artichaut, café artistique et culturel, 56, Grand’rue à Strasbourg.

    -         Présentation des intervenants, Françoise Werckmann présidente de Strasbourg-Ecologie

    -         La Fragilité Energétique de l’Europe, Jacques Werckmann ingénieur de recherche CNRS

    -         Vers un habitat plus économique, Eric Girard, conseiller info énergies/ thermicien  AlterAlsace Energies

    · Exemple de rénovation en milieu urbain

    · Des solutions financières pour la rénovation

    Sommes-nous tous à l’abri de la précarité énergétique ? Laurence Amici Professeure en Sciences et technologies de l’Habitat et de l’Environnement

    Conclusion-débat

    Les contradictions de la crise : Relance économique versus économies d’énergie

    Rendez-vous dans le caveau de l’Artichaut autour d’un verre, entrée libre. La rencontre pourra se poursuivre par un dîner bio.

  • le mardi 7 avril - Auditorium du Musée d'Art Moderne de Strasbourg à 19h avec Benoît Collet, Objectif Climat conférences données par Objectif climat les 2, 3 et 7 avril dans le cadre de la semaine du développement durable

    - Semaine du développement durable -

    Changement climatique, comment agir ?

    Conférences-débats à Mulhouse, Colmar et Strasbourg

    Projection du documentaire "Shishmaref, le village à la dérive" tourné en Alaska et réalisé par Morad Ait-Habbouche et Hervé Corbière

     

    · le jeudi 2 avril - Kinépolis de Mulhouse à 19h

    avec Laurent Bannwarth, Objectif Climat

    · le vendredi 3 avril - CGR de Colmar à 19h

    avec Jean-Michel Augé, Objectif Climat

    · le mardi 7 avril - Auditorium du Musée d'Art Moderne de Strasbourg à 19h

    avec Benoît Collet, Objectif Climat

    > L’entrée est libre, dans la limite des places disponibles


    Ces conférences sont organisées par EDF, Electricité de Strasbourg et VIALIS.

    A l’occasion de ces rencontres, animées par Didier Bonnet, journaliste, des spécialistes des questions d’environnement de l’association Objectif Climat, confronteront leurs points de vue avec le public pour apporter un éclairage sur les comportements que chaque citoyen peut adopter pour contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

    Rappelons que les usages privés de l’énergie (chauffage des habitations, de l’eau chaude et les déplacements des personnes) représentent 47% des émissions de gaz à effet de serre.

    A propos de l’association Objectif Climat

    Objectif Climat est une association régionale qui œuvre dans le domaine de la sensibilisation et de la mobilisation sur l’enjeu climatique.

    Elle poursuit deux objectifs : sensibiliser les citoyens à la thématique du dérèglement climatique et les accompagner dans une démarche de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre et accompagner les décideurs dans leurs choix au quotidien et leurs stratégies de développement d’actions sur la question du dérèglement climatique.

    Pour plus d’informations : www.objectifclimat.org

  • Samedi 4 avril de 14 h à 17 h : La librairie La Parenthèse invite l'auteur Viken Berberian pour la sortie en France de son livre Das Kapital

    ROBERTSAU à dédicacer un polar dans l'actualité de la crise  : Das Kapital de Viken Berberian

    Retouvez l'auteur Viken Berberian à la librairie La Parenthèse pour la sortie en France de son livre Das Kapital.

    Ce sera le 4 avril de 14 h à 17 h, avec possibilité de se faire dédicacer ce polar où un trader sans foi ni loi de Wall Street tente de changer le cours de l'histoire pour augmenter ses profits en pariant sur les situations de crise et la misère humaine.
    Cette fiction est l'oeuvre de Berberian, né à Beyrouth et grandi en Californie, aujourd'hui installé à Paris. Après un accueil enthousiaste aux États-Unis, Das Kapital est son premier roman traduit en français.

  • Votre Marché Robertsau maintenu samedi 4 avril

    Rappel

    Le marché de la Robertsau est maintenu samedi 4 avril malgré le sommet de l'OTAN.

  • Le bonheur des vitriers de la Robertsau pour le sommet de l'OTAN

    En prévision d'éventuels dégâts lors du sommet de l'OTAN ce week-end à Strasbourg, les vitriers de la CUS sont pour la plupart sur le pied de guerre.

    La Vitrerie Koenig-Reiminger de la Robertsau a décidé de fermer ses portes, « car nous sommes juste à côté du Parlement, nous aurons trop de difficulté à circuler », estime la directrice, Chantal Moll. Pour autant, un numéro de portable sera mis à disposition, et douze employés de la vitrerie de la Robertsau et de la Vitrerie-Miroiterie Scheurer de Lingolsheim, dirigée par son mari, seront mobilisés.

  • SAMEDI 4 AVRIL 2009. journée SANS ACHATS

    Pourquoi pas ? Comme le dit le cinéaste engagé Gilles Perret, c'est un geste citoyen que de poser des actes de résistance, nous en avons si rarement l'occasion...
    >
    SAMEDI 4  AVRIL 2009. journée  SANS ACHATS!!!
    > >  D'autres pays l'ont déjà fait. Et ils ont réussi à  faire baisser le prix des pâtes alimentaires pour l'Italie. Deux jours de  grève d'achats à suffit pour faire reculer l'énorme augmentation du prix des  pâtes.
    > >   
    > >  Même action au Liban pour le prix du pain, le  lendemain de la grève d'achats le prix du pain reprenait son ancien  prix.
    > >  
    > >  PARTICIPEZ AU MOUVEMENT NATIONAL
    SAMEDI 4  AVRIL 2009
    > >
    LE GOUVERNEMENT ET LES GRANDS FINANCIERS DE  CE PAYS SE  SOUVIENDRONT :
    > >  Vous êtes invités, tous  et toutes, ce jour-là à ne RIEN ACHETER surtout :
    > >     - L'ESSENCE - GAZOIL  - TABAC
    > >  - JEUX DE HASARD (ts jeux de la Française des Jeux)
    > >   -  ALCOOL
    > >   - BOYCOTT DE LA GRANDE DISTRIBUTION (sauf les petits  commerces de proximité)
    > >   - ESSAYER DE NE PAS ETRE VERBALISE  (radars, feu rouge,stop,  stationnement....)
    > >
    > >    Avec un minimum d'organisation, nous pouvons tous y arriver.
    > >   Ce message n'est issu d'absolument, aucun parti politique ni  d'aucun  syndicat.
    > >   
    > >  Imaginez l'impact que  ce mouvement solidaire national pourrait engendrer.
    > >   Cette action sera et c'est certain plus efficace que n'importe  quelle grève ou  manifestation !!!!.
    > >
    > >  CETTE  ACTION FERA CHANGER LES CHOSES ;
    > >   DIFFUSEZ CE MAIL A... TOUS VOS CONTACTS INTERNET...FAITES VITE, La date sera  vite arrivée
    > >   PREVENEZ VOS AMIS, COLLEGUES,  FAMILLES....... qui eux même préviendront à leur tour, leurs amis,  familles, etc ......
    > >  L' EFFET BOULE DE NEIGE SE FERA  NATURELLEMENT
    > >  Servons nous d'internet, cette  merveilleuse invention. AIDONS-NOUS et nous parviendront à  faire reculer la vie chère. Ne vous dites pas "cela ne servira à rien "  Observez le 5 avril les réactions constatées grâce à vous,  grâce à nous. Cessons de nous plaindre et AGISSONS

  • CR d'Antoine Spohr sur l'approche prospective de l’action du prochain Parlement Européen

    Pour celles et ceux qui n'ont pu assister à ce débat le 26.03.09 réunissant Nathalie GRIESBECK, Catherine TRAUTMANN et Joseph DAUL

    Pour une approche prospective de l’action du prochain Parlement Européen après les élections du 7 juin prochain, le Mouvement Européen Alsace sous la baguette de Philippe Metzenthin, son président, avait orchestré une belle soirée qu’il serait impropre de qualifier de Conférence-Débat

     

    lire la suite sur http://www.relatio-europe.eu./strasbourg-europe/europe-de-strasbourg/5400-les-priorites-de-la-future-mandature-du-parlement-europeen-de-rejouissantes-perspectives-