Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • SECURISATION rue LEJEUNE : CR succinct d'un participant de la réunion du 7/11/08

    Rappel : la municipalité actuelle a procédé pendant 3 mois à l'expérimentation de l'interdit de tourner à gauche en venant de la Wantzenau à partir d'Août 2008.

    Devant une assistance d'environ 60 personnes, Mme Nicole DREYER, Adjointe du quartier de la Robertsau a rappelé le contexte de cette action et a souhaité avoir un retour uniquement des habitants du secteur concerné et notamment ceux de la rue Lejeune et de la rue de L'Angle, n'ayant elle aucune préférence particulière pour une solution précise.

    Mme Véronique LAURENT, Directrice de Proximité, a fait ensuite un point de la problématique ainsi que du relevé des comptages de mars 2005 et novembre 2008 en montrant les évolution de trafic rue Lejeune et au carrefour de la rue de la papeterie. Il en ressort un léger report de 150 véhicules jour globalement vers le carrefour de la papeterie.

    La parole a ensuite été donnée à la salle pour les questions qui furent très nombreuses. La plupart des intervenants ont souhaité la pérennisation de la mesure car ils ont constaté une amélioration de la sécurité et  une réduction sensible du trafic de transit. Les associations présentes demandent également de traiter le problème global des flux.

    Globalement, un consensus semble s'être dégagé pour conforter l'expériementation actuelle avec la mise ne place d'un ilôt central qui sera alors infranchissable et suffisamment long pour éviter toute conduite dangereuse.

    La décision définitive qui appartient maintenant à la Municipalité ne devrait plus tarder....

    A suivre dans les prochains jours.....

  • Strasbourg capitale de noël du 29/11 au 31/12/08

    Strasbourg, Capitale de Noël
    du 29 novembre au 31 décembre 2008

    Dès 1570, Strasbourg déploie son Marché de Noël autour de sa prestigieuse Cathédrale. Depuis lors, son rayonnement en Europe n'a fait que croître, grâce à sa tradition de commerce mais aussi à son esprit de tolérance et d'humanisme qui font son histoire et son identité.

    Forte de ces valeurs traditionnelles, Strasbourg renoue avec les vertus cardinales des fêtes de Noël. Le sens du partage, l'ouverture et la communion des cœurs inspirent les mille et une rencontres proposées aux centaines de milliers de visiteurs.

     

    Strasbourg, capitale de Noël / du 29 novembre au 31 décembre 2008

     

    Strasbourg, capitale de Noël Noël des traditions

    Les Marchés de Noël

    Dès 1570, Strasbourg déploie son Marché de Noël autour de sa prestigieuse cathédrale.

    Depuis lors, son rayonnement en Europe n'a fait que croître, grâce à sa tradition de commerce mais aussi à son esprit de tolérance et d'humanisme qui font son histoire et son identité.

    C'est à une promenade aventureuse et savoureuse qu'invitent les Marchés de Noël. Les centaines d'artisans présents, riches en talents, sont autant d'invitations aux découvertes les plus envoûtantes, à l'image du Marché des Bredle, délicieux petits gâteaux que l'on prépare traditionnellement pendant la période de l'Avent.

    Marchés de Noël du 29 novembre au 24 décembre

    • Christkindelsmärik, place Broglie
      Du 29 novembre au 23 décembre, de 10 h à 20 h.
      Les vendredis et samedis, jusqu’à 21 h.
      Le 24 décembre, de 10 h à 18 h.

    • Le Village du Partage, place Kléber
      Du 29 novembre au 23 décembre, de 10 h à 19 h.
      Les vendredis et samedis, jusqu’à 20 h.
      Le 24 décembre, de 10 h à 17 h.

    • Le Village des artisans européens, place Gutenberg
      Du 29 novembre au 23 décembre, de 10 h à 20 h.
      Les vendredis et samedis, jusqu’à 21 h.
      Le 24 décembre, de 10 h à 18 h.

    • Marchés thématiques :
      - Les saveurs alsaciennes, place des Meuniers, avec les Irréductibles petits producteurs d’Alsace, à l’initiative du Village dans la ville association des commerçants et artisans de la Grand’Rue et du Fossé des Tanneurs,
      - Le comptoir des Rois Mages, place Benjamin Zix, avec l’association des commerçants de la Petite France
      Du 29 novembre au 23 décembre, de 10 h à 20 h.
      Les vendredis et samedis, jusqu’à 21 h.
      Le 24 décembre, de 10 h à 18 h.

    Marchés de Noël du 29 novembre au 31 décembre

    • Le Marché des Bredle, le Royaume des Vignerons « la Couronne d’Or », et le Marché de Noël, place d’Austerlitz
      Du 29 novembre au 23 décembre, de 10 h à 19 h.
      Les samedis, de 10 h à 20 h, et les dimanches, de 10 h à 19 h. Le 24 décembre, de 10 h à 17 h. Le 25 décembre, fermé.
      Le 26 décembre, de 11 h à 18 h. Du 27 au 30 décembre, de 10 h à 19 h.
      Le 31 décembre, de 10 h à 16 h.

    • Les Marchés de Noël, place de la cathédrale, et place du château
      Du 29 novembre au 23 décembre, de 10 h à 20 h.
      Les vendredis et samedis, jusqu’à 21 h.
      Le 24 décembre, de 10 h à 18 h. Le 25 décembre, de 14 h à 19 h.
      Les 26 et 27 décembre, de 10 h à 21 h. Les 28, 29 et 30 décembre, de 10 h à 19 h. Le 31 décembre, de 10 h à 18 h.

    • Marché thématique :
      Le Carré d’Or, place du Marché-neuf, avec l’association des commerçants du Carré d’Or
      Du 29 novembre au 23 décembre, de 10 h à 20 h.
      Les vendredis et samedis, jusqu’à 21 h.
      Le 24 décembre, de 10 h à 18 h.
      Les 26 et 27 décembre, de 10 h à 21 h. Les 28, 29 et 30 décembre, de 10 h à 19 h. Le 31 décembre, de 10 h à 18 h.

    • Le Marché de Noël du terroir et de l’artisanat, place de la gare
      Du 29 novembre au 23 décembre, de 10 h à 20 h.
      Les vendredis et samedis, jusqu’à 21 h.
      Le 24 décembre, de 10 h à 18 h. Le 25 décembre, de 14 h à 19 h.
      Les 26 et 27 décembre, de 10 h à 21 h. Les 28, 29 et 30 décembre, de 10 h à 19 h. Le 31 décembre, de 10 h à 18 h.

    LeNoël du Livre

    Strasbourg est la ville du livre. Berceau de l'imprimerie - Gutenberg élabora à Strasbourg la première bible - la ville fait plus que jamais vivre la lecture publique.
    C'est, naturellement, place Gutenberg, dans le cadre prestigieux de la Chambre de Commerce et d'Industrie que se déroule la septième édition du "Noël du livre".

    • Les libraires et autres collectionneurs vous font découvrir leurs plus beaux ouvrages consacrés notamment à Strasbourg, à l'Alsace, aux traditions de Noël. On trouve aussi des cartes postales et des gravures anciennes.
      Du 29 novembre au 31 décembre, dans le caveau de la Chambre de Commerce et d’Industrie, du lundi au jeudi, de 13 h à 19 h, les vendredis de 13 h à 20 h, les samedis et dimanches, de 10 h à 20 h, et le 24 décembre, de 10 h à 16 h. Fermé les 25 et 26 décembre. Et le 31 décembre, de 10 h à 15 h.

     

    Noël des traditions

     

    Strasbourg, capitale de NoëlNoël des traditions

    Les illuminations de Noël

    A l'approche de Noël, Strasbourg se pare de ses plus beaux atours. Les rues, les maisons richement décorées brillent de mille feux et de mille couleurs.

    Le chemin de lumière guide le visiteur à travers la ville comme une immense guirlande tendue en direction de la cathédrale.

    Le Grand Sapin

    Dès la mi-novembre, le Grand Sapin fait battre le coeur de Strasbourg, place Kléber.

    Il ravit des centaines de milliers de visiteurs, petits et grands.

    Chaque année, c'est une nouvelle création scintillante et haute en couleur, qui invite à se rassembler, dans un esprit de partage et de fraternité.

     

    Noël des traditions

     

    Strasbourg, capitale de NoëlNoël d'ici et d'ailleurs

    Le Village de l'Europe

    Chaque année un brin de magie supplémentaire s'empare de la ville grâce à la découverte d'un pays invité d'honneur. Cette année, ce sont les pays membres de l'Union Européenne qui seront nos hôtes.

    Un volet artistique et culturel vous est proposé avec un marché traditionnel de spécialités artisanales culinaires et artistiques, mais aussi des danses folkloriques, des concerts, des expositions du pays invité...

    Le Village des artisans traditionnels européens, du 29 novembre au 24 décembre, place Gutenberg.

     

    Noël de l'hospitalité

     

    Strasbourg, capitale de NoëlNoël du cœur

    La tradition dit qu'à Strasbourg, les habitants déposaient des cadeaux pour les plus démunis au pied du Grand sapin.

    Aussi, c'est tout naturellement autour du Grand Sapin que l'on trouve aujourd'hui le Village du Partage. Serrées comme les Rois mages autour du berceau du Partage, les maisonnettes de bois des associations caritatives nous invitent à participer à l'effort commun de la générosité...

    Ce sont plus de 50 associations qui, tout au long du mois de décembre, vous font partager leurs actions de solidarité.

    Le Village du Partage, place Kléber du 29 novembre au 24 décembre.

     

    Strasbourg, capitale de NoëlNoël de l'émotion

    Les concerts de Noël

    La tonalité de Noël se déclinera dans la ville, à travers un programme de plus de 50 concerts.

    Orchestres, chorales, gospels, duos, solistes... résonnent dans le choeur de la Cathédrale, dans les églises et les chapelles de la ville.

    Les expositions, conférences et spectacles de Noël

    Les nuits sacrées de Noël nous font rêver et dédient un message spirituel commun à tous : tolérance et paix.

    A Strasbourg, Noël fait place au partage, à l'écoute, aux rencontres et aux échanges lors des conférences et d'expositions sur les coutumes et traditions religieuses, culturelles, artistiques de Noël. Et des spectacles grand public vous sont proposés sur les mystères et magies de Noël.

     

    Noël de l'émotion

     

    Strasbourg, capitale de NoëlNoël de l'imaginaire

    Noël dans les yeux des enfants, il n'y a rien de plus grand !

    La ville enchante les enfants comme un manège enchanté. Elle est là, humaine chaleureuse et colorée, ressemblant presque à un gigantesque sapin illuminé.

    Question cadeaux, il n'y a qu'à tendre l'oreille et regarder puis partager en famille.

    La Patinoire

    Glissades, rires, pirouettes : Noël à Strasbourg c'est aussi le pays des enfants.

    Tout au long de l'Avent, petits et grands se retrouvent autour de la patinoire au coeur de la ville.

    Ouverture de la patinoire et du jardin de glace, place du Château, du 29 novembre au 31 décembre

    Les contes d'hiver

    Tout au long de décembre, dans le caveau de la Chambre de Commerce et d'Industrie, place Gutenberg, des contes d'hiver venus d'ailleurs vous invitent à un merveilleux voyage dans l'imaginaire.

    Pour les petits et grands, échange de rêves, histoires en forme de cadeaux à partager.

     

    Noël de l'imaginaire

  • Conférence d’ouverture des 20èmes Entretiens de Strasbourg : processus de Bologne et de l’éducation en Europe.

    Conférence d’ouverture des 20èmes Entretiens de Strasbourg

    en présence de Catherine Trautmann :

    vendredi 28 novembre à 19H30 à l’Assemblée parlementaire européenne

    76 allée de la Robertsau à Strasbourg

     

    L’entrée à la conférence d’ouverture est libre.

    Catherine Trautmann, députée européenne, membre suppléante de la Commission culture et éducation a répondu présente à l’invitation de l’association les Jeunes Européens-Strasbourg pour intervenir en ouverture d’un cycle de conférences franco-allemand sur le thème du processus de Bologne et de l’éducation en Europe.

    Amorcé en mai 1998 par les ministres de l’enseignement français, allemand, italien et anglais, le processus de Bologne, comme nouvelle politique de l’éducation en Europe a suscité très rapidement une adhésion dont l’aspect massif a surpris jusqu’à ses promoteurs. Dix ans plus tard, il convient d’en tracer un bilan et d’identifier les nouveaux enjeux, au niveau européen bien entendu mais également à un niveau qui nous est plus proche, celui de la région du Rhin Supérieur.

     

    Mme Trautmann abordera plus particulièrement ce vendredi la problématique de l’enseignement supérieur dans l’espace européen, en présence de :

    -       Mme Katia DOLGOVA-DREYER, Secrétaire du Comité directeur de l’enseignement supérieur et de la recherche du Conseil de l'Europe

    -        M. Prof. Dr. Jochen BAUERREIS, Avocat et enseignant à l’université Robert Schuman de Strasbourg et à l’université de Freiburg

    -        Mme Anne Pélissier, Professeur de droit à l’université Robert Schuman de Strasbourg.

     

    Les Entretiens de Strasbourg, organisés chaque fin d’année par les Jeunes Européens-Strasbourg sont l’occasion de réunir autour d’un thème européen diverses associations europhiles françaises et allemandes. Le Bade Wurtemberg est particulièrement bien représenté cette année avec la participation de l’Europa Union, l’Europazentrum ainsi que les Jeunes Européens Fédéralistes du Bade Wurtemberg. Le Mouvement Européen-Alsace sera également présent pour débattre le temps de ce week-end des questions européennes et donc communes aux deux côtés du Rhin.

  • Votre Conseil de quartier se réunit le 27 Novembre 2008

    INFO+

    Le NOUVEAU Conseil de quartier Robertsau (nouvelle formule) se réunira pour la 1ère fois le

    Jeudi 27 novembre à 18h30 au Foyer Paroissial Saint Louis - 3, rue du docteur Maurice Freysz

    Orfre du jour unique : installation du Conseil de Quartier et remise des clefs

    Très important : pour assurer l'efficacité et le bon fonctionnement des séances du Conseil de quartier Robertsau, ces dernières sont réservées exclusivement aux seuls conseillers de quartier tirés au sort et ne sont donc pas publiques...mais confidentielles.

    Les nouveaux conseils de quartier se mettent en place actuellement.

    Nous en sommes donc maintenant à la version 4 de la bonne gouvernance proche de celle "d'Athènes".

    Seuls quelques citoyens (les nouveaux TIRosorcrates) ont leur avis à donner. Pour les 26 000 autres habitants, silence et circulez .....il n'y a rien à voir.

    Vous avez dit démocratie locale.... non dites maintenant TIRosorcratie.

    Il n'y a plus qu'à faire du bouche à oreille pour savoir ce qui se passe à la Robertsau......ou sur ce site.

    Si vous souhaitez aussi connaître les 34 heureux élus du sort, encore 2 jours d'attente....

    Cerise sur le gâteau : un compte rendu de la réunion peut vous être fourni  pour celles et ceux qui le désirent.... si! si! c'est pas une blague

    Pour + de détails cliquez ci-dessous

    http://www.vousaussi.org/index.php?page=1&page_id=30

     

    Vous avez quand même le FORUM ouvert à tous pour lancer un débat ou poser des questions ....une très maigre consolation.... laissez 24 heures au modérateur pour répondre... et le tour est joué pour une concertation toute virtuelle

    en cliquant sur

    http://www.vousaussi.org/index.php?page=10

    ou en allant sur la partie droite de ce site forum

     

     

     

    NB :  petit rappel de ce propose la municipalité

    Les Conseils de Quartiers

    L'installation des Conseils de Quartiers donne la parole aux habitants et favorisent la démocratie de proximité.

    Écouter les Strasbourgeois et leur donner la parole.


    Sous l'impulsion de la nouvelle municipalité, une véritable organisation démocratique se met en place pour privilégier :
    • la transparence
    • le partage de l'information
    • la prise en compte et le respect du citoyen

    Les conseils de quartiers sont l'élément clé de ce nouveau dispositif. En participant aux conseils de quartiers, les citoyens seront associés à la décision publique pour :
    • enrichir les dossiers en apportant leur expertise d'usage
    • compléter les projets par des avis, des idées, des propositions
    Plus de détails  :

  • Audit financier de la Ville et de la CUS

    Audit financier de la Ville et de la CUS

    La Ville et la Communauté urbaine de Strasbourg ont confié à Ernst & Young, un cabinet international indépendant, la réalisation d’un audit financier consistant à dresser un état des lieux de la situation financière de la collectivité à la fin du premier semestre 2008.

     

    Chacun des deux rapports présente d’une part un bilan rétrospectif du mandat passé et d’autre part, une analyse prospective des enjeux financiers à venir, afin d’apprécier les marges de manœuvre dont dispose la nouvelle équipe pour appliquer son programme.

    Pour ce faire, il examine les principaux postes de dépenses et de recettes des deux collectivités, en regard des engagements pris sous l’ancienne mandature. Il évalue également la situation financière des «satellites» de la Ville (Pompes funèbres, Gaz de Strasbourg…) et de la CUS (CTS, SERS…) et leur impact éventuel sur celle des deux collectivités.


    suite article sur

    http://www.strasbourg.fr/services/municipalite/accueil?ItemID=1205002427

    Le temps depuis sa publication a passé.

    Même s'il est toujours délicat d'analyser un audit sollicité par une nouvelle majorité sur une ancienne, ceci est un éclairage qui peut mériter vos avis, surtout en vue du nouveau prochain conseil de quartier.

  • Débat surL'Eurodistrict 24 novembre à 20 h, à la Maison des associations

     

    Débat sur l'Eurodistrict avec le PRS, le PCF, le Parti ouvrier indépendant et « Die Linke », le 24 novembre à 20 h, à la Maison des associations.

    L'Eurodistrict a ses papiers


    Les Français résidant dans la partie allemande de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau, dont fait partie Kehl (Allemagne), pourront demander leurs papiers d'identité à Strasbourg. Ils devaient jusqu'alors le faire au consulat de France à Stuttgart. La convention, signée hier à la préfecture du Bas-Rhin, est une avancée concrète de l'Eurodistrict. Roland Ries, maire (PS) de Strasbourg, souhaite aller à terme vers « un véritable système de codécisions transfrontalier sur des dossiers tels que le fonctionnement des aéroports de Lahr et d'Entzheim », a-t-il expliqué hier.

    Mais l'harmonisation des systèmes juridiques inquiète

    voir suite sur

    http://www.20minutes.fr/article/273802/Strasbourg-L-Eurodistrict-a-ses-papiers.php

  • problemes de circulation robertsau

    Voici la lettre qui nous a été transmise par M. H THIERY à l'attention de l'Adjointe de Quartier Nicole DREYER

    Strasbourg le 9 novembre 2008

    Madame Dreyer


    Je reviens vers vous suite à la réunion du vendredi 7 novembre 2008 au foyer Saint Louis, sur le problème de la rue Lejeune.

    La seule solution pour éviter tous dangers est d'installer des feux tricolores. C'est plus efficace qu'un trottoir au milieu de la route (très dangereux). Cela permettrait de sortir de la rue Lejeune, vers la gauche, en toute sécurité et pourrait réguler le flux venant du nord afin d'éviter d'engorger le carrefour de la papeterie. Un "interdit de tourner à gauche" (à horaires variables), pourrait être équipé d'une flèche rouge, fixe, pendant la période d'interdiction, accompagné d'un panneau signalant : "Interdit de tourner à gauche de 7h à 9h30". Je ne vois pas où est l'incongruité. Des panneaux temporaires et/ou périodiques existent et quand bien même, pourquoi pas innover? Ca éviterait aux riverains de patienter au feu pour tourner rue de la papeterie ou d'emprunter le "parking" de Match.

    Je profite de ce courriel pour soulever d'autres points épineux dans le quartier.

    J'ai oublié de vous dire : compte tenu du nombre de voitures mal stationnées sur cette rue Lejeune, ne serait-il pas possible de transformer le terrain vague (quatre arbres et un tas de cailloux) au croisement Lejeune/Loutherbourg, en parking ? Ca dégagerait la rue et une trentaine de véhicules y seraient plus en sureté.

    Un autre point délicat : la piste cyclable devant l'école de la Niederau. Avant d'emmener ma petite fille à l'école, je ne me doutais pas du problème. Au contraire, je trouvais l'initiative intéressante, pour les cyclistes et les automobilistes…, mais je m'aperçois que pour les piétons, c'est la galère. Il y a un important trafic de voiture aux heures d'entrées et de sorties de l'école. Les cyclistes évitent donc la rue, (ce qui est logique, il y a une "piste" cyclable); mais roulent comme s'ils étaient seuls sur "leur" morceau de macadam, malgré le nombre de personnes devant l'établissement, en faisant du gymkhana acrobatique. Surtout, ne pas franchir les lignes matérialisant la piste, sans bien regarder autour de soit.

    Encore un point à régler : En venant de la cité de l'Ill, au croisement avec la route de La Wantzenau, pour aller tout droit, rue de la Papeterie, il faudrait installer trois files (gauche, tout droit, droite). Ceci éviterait à certains kamikazes de prendre la file de droite pour allez tout droit et ce à la vitesse Fangio. Quand vous êtes sur la bonne file, il faut faire attention que personne ne vous double par la droite, c'est un comble - que dit le code de la route?

    Avant dernier point : le projet de route de délestage ou de contournement du quartier. Construire une route le long du canal des Français serait une hérésie. Cette route serait automatiquement à "grande circulation". Donc dangereuse. Bonjour les ballades à Pourtalès! Par contre aménager la route dite EDF, reviendrait certainement moins cher, n'incommoderait pas plus les arbres de la forêt et laisserait une qualité de vie aux Robertsauviens.

    Autre possibilité : Vous pouvez aussi faire venir le tram jusqu'au Fuchs am Buckel, y construire un parking et faire payer les automobilistes qui veulent entrer en ville.

    Dernier point pour ce jour : Il serait bon d'installer des ralentisseurs au milieu des rues, dans le secteur derrière le magasin Match (rue de l'Angle – à partir du 42 -, rue Boegner, rue Schenkbecker, rue Coehorn ...etc. Les automobilistes, pour éviter les priorités à droite de la rue de la Renaissance, le passage devant l'école et surtout être prioritaire à la sortie de la rue Reisseissen, sur la rue de la Papeterie, n'hésitent pas à rouler à vive allure. Il serait bon aussi, à chaque entrée de rue, en adjonction avec les panneaux, un marquage au sol rappelant la "ZONE 30". De même, il faudrait dessiner des ronds rouges au sol (30), rue de la Papeterie.

    Cordialement

    H.THIERY

  • INSECURITE Lettre adressée à M Le Maire et l'Adjointe de quartier Robertsau

    Ci-dessous, il est reproduit un courrier d'un habitant dont le nom a été supprimé pour des raisons de sécurité avec son accord.

    Il semble donc qu'il y ait une bande organisée du quartier qui procèdent à des dégradations multiples.

    Il serait urgent que le futur conseil de quartier se saisisse de ce dossier pour la tranquillité des Robertsauviens et que les polices concernées puissent fare leur travail....

    Habitant de la Robertsau                                                                           Strasbourg le 16 novembre 2008

    Monsieur le Maire,

    Je souhaite, par ce courrier, attirer votre attention sur la situation et le sentiment d’insécurité qui règnent depuis quelques temps dans notre quartier, la Robertsau.

    Nous subissons en effet, depuis plusieurs semaines, les agissements de plusieurs individus qui se déplacent en bande et qui « taggent » et détruisent, à la fois les équipements publics et privés du quartier.

    J’ai été ainsi victime, samedi dernier le 8 novembre, d’une agression dans mon commerce : trois jeunes gens ont arraché l’essuie-glace de mon véhicule et s’en sont servis pour fracasser la vitre de la porte de mon  magasin, qui s’est entièrement brisée sous le choc.

    Les trois personnes ont pris la fuite et j’ai alors appelé la police qui m’a répondu, que malheureusement elle ne pouvait se déplacer.

    Le même jour, quelques heures plus tard, à deux heures du matin, j’ai été réveillé brusquement par un tapage nocturne de voisins qui festoyaient bruyamment et jetaient des cannettes de bière sur la chaussée de la rue Boecklin, où elles se brisaient en dizaines de tessons de bouteilles.

    J’ai alors à nouveau appelé la police pour alerter de ces agissements dangereux pour les cyclistes et les voitures. La police m’a demandé d’appeler la police municipale, ce que j’ai fait. Celle-ci m’a répondu qu’elle était débordée et qu’elle ne pouvait intervenir.

    Dans les jours qui ont suivi, je suis allé porter plainte au commissariat de la Robertsau. Ce service, qui tout en m’accueillant de façon courtoise et efficace, m’a confirmé la situation d’impuissance et de sous-effectif, aussi bien de la police nationale, que de la police municipale face à la délinquance qui progresse dans notre quartier.

    Je vous demande en conséquence, Monsieur le Maire, de bien vouloir faire renforcer les rondes de police dans la Robertsau, pour faire cesser les dégradations, violences et délinquance qu’ont à subir de façon constante, les habitants de notre quartier. En effet, il ne se passe pas une semaine, sans que mes volets, escaliers ou autres équipements ne soient « taggés » par des gribouillis divers, que j’efface aussitôt et qui sont dans les jours suivants, immédiatement recouverts…

    Vous remerciant par avance de la célérité de votre action pour mettre un terme à cette situation, je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de mes salutations distinguées.

  • Concert : Jeudi 20 novembre 2008 à 20 h 30 à l’Escale

    Concert : Jeudi 20 novembre 2008 à 20 h 30 à l’Escale

    Avec Etienne Bardon, chef de l'Emsemble Instrumental VOLUTES

    Programme

    A.ROUSSEL Sinfonietta
    A.CAPLET Légende pour saxophone
    G.BIZET Adagietto
    J.IBERT Concerto de chambre pour saxophone et cordes
    E.GRIEG Suite Holberg
    Solistes : Johann EPENOY, saxophone


    Renseignements Volutes : tél. : 03 88 41 82 16

    L'Escale : 78 rue du Docteur François 67000 STRASBOURG Robertsau , tél. : 03 88 31 45 00

    Caisse du soir, billetterie à l'Escale à partir du 13 novembre 2008

    prix place 13 € réduit 10 € et étudiant 6 €

    Ensemble Instrumental Volutes
    Crée en 1995, Volutes est un orchestre de vingt musiciens partageant avec leur chef curiosité musicale et exigence de qualité artistique.

  • Strasbourg / Environnement :La bataille se mène aussi dans l'assiette


    Le grand public a intégré qu'il pouvait agir pour l'environnement en matière de transport et de chauffage. Mais le quidam sait moins que nos choix en matière d'alimentation pèsent parfois lourd en termes de pollution. Reportage hier à la 2e édition des Rendez-vous citoyens du climat.

    suite dans DNA de ce lundi

    http://www.dna.fr/local/dnl_strasbourg/20081117_DNA001267.html

  • HKW à Kehl = +++ de pollution à la Robertsau

    PANNEAU DANGER.jpgAlerte Centrale thermique de Kehl (HKW)

    Elle envisage de s'agrandir en face de la Robertsau dans la zone portaire de KEHL.

    Son extension va augmenter de plus de 40% de vapeur supplémentaires par an à la papeterie de Kehl avec déjà actuellement 400 000 pour la centrale existante.

    Ce projet est vivement contesté par le collectif kehlois Bürgerinitiative ainsi que par des associations de la Robertsau qui sont mobilsées car la nouvelle unité va brûler du bois en partie mélangé à des produits dangereux.

    En cas de vent, cette pollution nocive pour la santé se rajouterait à celle déjà existante du port aux pétroles classé seveso 2....

    Ce dossier sensible est à suivre.

    Texte modifié le 21/11/08 à la demande de ADIR (voir commentaire et NB)

    NB : quelle position a l'ADIR alors dans ce doosier :  pour l'augmentation ? , le maintien ? ou la diminution ? de la production de la vapeur, donc des fumées toxiques... pour les Robertsauviens ?

  • Débat organisé par l'association Objectif Climat à Strasbourg a eu lieu ce 14 Novembre 2008 sur Les enjeux de l’énergie et du climat au plan mondial avec Dominique Voynet,

    Le débat organisé par l'Association Objectif Climat

    "Les enjeux de l’énergie et du climat au plan mondial, comment s’organise-t-on ?"

    a eu lieu ce Vendredi 14 novembre 2008 à 17h30 à la Librairie Kléber de Strasbourg avec pour INVITES :

    • Dominique VOYNET : Sénatrice-Maire de Montreuil
    • Alexandre ROJEY : Directeur du développement durable à l'Institut Français du Pétrole
    • Gaël DERIVE : Docteur en sciences, spécialiste des changements climatique

    compte rendu succinct :

    En préambule, Le Maire Roland Ries, s'inscrit totalement dans une démarche de réduction drastiques des gaz à effet de serre en adoptant le mois dernier le plan climat au niveau de la CUS qui va se mettre ptogressivement en place. Après un diaporama explicite de Gaël DERIVE du réchauffement climatique au 21 ème siècle pouvant aller jusqu'à + 6 ° en moyenne vers 2100 dont l'homme est principalement responsable (plus personne ne conteste actuellement cette analyse en dehors de Mme Bachelot (on a oublié de citer Claude Allègre qui pense lui que "Divers paramètres nous paraissent plus importants que le CO2. Ainsi, le cycle de l'eau et la formation de divers types de nuages, avec les effets complexes des poussières industrielles ou agricoles. Ou bien les fluctuations de l'intensité du rayonnement solaire à l'échelle du siècle et de l'année, qui semblent mieux corrélés avec les effets thermiques que les variations de teneur en CO2".) , puis un exposé d'Alexandre ROJEY proposant les solutions techniques dont l'enfouissement du Co2, responsable du réchauffement climatique, ou le démarrage du projet Futurol qui vise à mettre sur le marché un procédé de production d'éthanol dit de deuxième génération,biocarburants du futur utilisant de la biomasse non alimentaire comme la paille, les résidus forestiers d'ici à 2015.
    Dans un contexte de réchauffement climatique, Dominique VOYNET, ancienne ministre de l'écologie a mis les pieds dans le plat en soulignat que depuis 10 ans, avec de grands rendez-vous tels que Kyoto, Grenelle de l'environnement, etc., on a beaucoup théorisé pour réduire les gaz à effet de serre....  en dépensant des dizaines de millions d'€ en rapports et conférences sans agir efficacement sur le terrain.... Elle exige donc des actes concrets car c'est un enjeu majeur en donnant un exemple : chercher dans chaque commune ou ville les 2 ou 3 bâtiments les + énergitores et les isoler IMMEDIATEMENT. Pour Strasbourg, tout le monde a pensé au siège de la Communauté Urbaine mais ce n'est pas le seul bâtiment concerné. Elle rappelle aussi que les 3 secteurs les plus dépensiers en CO2 sont les l'habitat, les transports et l'agriculture.

    Un vif échange avec l'assistance nombreuse (plus de 200 personnes) montre, sans opposer les experts et les actions citoyennes devant interagir)  qu'il faut utiliser toutes les possibilités de réduction du CO2 offertes  (y compris mais très ponctuellment l'enfouissement du CO2 pour des usines très polluantes dont on ne paut modifier le process à très court terme) en les hierarchisant pour réduire le réchauffement climatique en coordonnant les politiques fiscales dans ce domaine au niveau européen, en abandonnant de facto les agrocarburants qui sont une honte alors que près d'1 milliard de personnes n'ont pas une alimentation suffisante. Elle souligne aussi l'utilité de mettre en oeuvre des plans climat à tous niveaux, en France, en Europe et dans le monde. S'agissant de l'agriculture, et  notamment du méthane dégagé par les bovins, il convient de manger moins de viande pour lutter contre le réchauffement climatique voir article http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=AR...

    Par ailleurs, suite à l'interpellation d'une personne sur l'ardente obligation de réduire IMMEDIATEMENT la température des appartements de 22° à 17/18 ° qui suscite une vive réaction de la salle, Domique Voynet remercie cet auditeur chaleureusement, carc'est une solution applicable tout de suite et qui ne coûte rien, chacun pouvant mettre un sous-vêtement ou un pull chaud, en attendant de procéder à une isolation renforcée dans chaque immeuble ancien.

    Dominique VOYNET souligne enfin l'article paru sur Claude Lorius dans lequel "La moindre velléité de mettre une taxe sur les 4×4 rend les politiques fébriles de devenir impopulaires.."

    En clair, il y a du boulot pour changer concrètement les COMPORTEMENTS, car ce ne sont pas aux autres de faire l'effort mais bien chacun, les mauvaises habitudes ont la vie dure..

     

     

  • Strasbourg : Pollution et réchauffement, des défis à relever de pair

    ENVIRONNEMENT

    Bien réfléchir avant de choisir

    Article paru dans l'édition du monde du09.11.08 par Gaëlle Dupont

    extraits

    La lutte contre les émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique aura-t-elle, en améliorant la qualité de l'air, des effets bénéfiques pour la santé ? Oui, mais seulement si les deux politiques - lutte contre le réchauffement climatique et contre la pollution atmosphérique - sont pensées et menées conjointement. Dans le cas contraire, elles peuvent avoir des effets contradictoires, parfois au détriment de la santé des populations. Tel est en substance le message des experts réunis au Parlement européen de Strasbourg, jeudi 6 et vendredi 7 novembre, pour un colloque consacré à l'intégration de ces problématiques.

    « Les deux questions ont jusqu'à présent été étudiées séparément, à des époques différentes, par des communautés scientifiques différentes, dans des cadres institutionnels différents », constate Jean-Marie Rambaud, vice-président de l'Association pour la prévention de la pollution atmosphérique (APPA), organisatrice de la réunion. « Nous avons besoin d'une approche globale, il n'y a qu'une seule atmosphère », a plaidé Roy Harrison, spécialiste de la santé environnementale à l'université de Birmingham (Grande-Bretagne).

    Les deux types de pollution sont en effet étroitement liés. Elles proviennent à peu près des mêmes sources, à savoir la combustion de carburants fossiles, la production industrielle et la production agricole. De plus, les deux phénomènes interagissent. L'ozone, qui est un polluant nocif pour la santé, contribue à l'effet de serre, et les particules ont un impact sur le climat. Réciproquement, l'augmentation des températures accélère les réactions chimiques dans l'atmosphère et aggrave la pollution. Ces interactions sont encore trop peu étudiées, selon les participants.

    .....

    Une élaboration conjointe permettrait surtout d'éviter les contradictions. Le chauffage au bois, par exemple, est une source d'énergie renouvelable promue dans le cadre de la lutte contre les émissions de CO2, mais aussi un gros émetteur de particules. « Nous avons vu arriver une nouvelle source de pollution dans nos villes, a relaté Ed Dearly, de l'association britannique Environnemental Protection UK. Si le chauffage au bois remplace des centrales à charbon en milieu rural, où la pollution atmosphérique est limitée, c'est positif. S'il remplace du chauffage au gaz naturel, moins polluant, dans les villes, c'est négatif. »

    Autre exemple : l'encouragement donné en France, par le bonus-malus, aux véhicules diesel, moins consommateurs de carburant donc moins émetteurs de CO2, mais eux aussi émetteurs de particules. Or l'installation de filtres à particules n'est pas obligatoire en Europe. Et la présence du filtre augmente la consommation du véhicule, annulant une partie de l'effet recherché.

    VISION D'ENSEMBLE

    Une vision d'ensemble inciterait à privilégier les mesures efficaces sur tous les tableaux

    suite.....

    http://abonnes.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/ARCHIVES/archives.cgi?ID=98a6f67da99b2ae82dab59579f371c2c7a6e7e23e552d52b

  • Rendez-vous Citoyens du Climat" aura lieu du 13 au 16 novembre 2008 à Strasbourg

    La seconde édition des "Rendez-vous Citoyens du Climat" aura lieu du 13 au 16 novembre 2008.

    Cliquer ici http://www.objectifclimat.org/

    pour voir le programme complet des évènements.

    L’association OBJECTIF CLIMAT organise chaque année « Les Rendez-Vous Citoyens du Climat », une manifestation régionale qui vise à sensibiliser le public alsacien aux enjeux des changements climatiques, et à l’informer sur les moyens d’action qu’il peut mettre en œuvre pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Les « Rendez-Vous Citoyens du Climat » se veulent à la fois pédagogiques et festifs.

    En accord avec les convictions de l’association, les « Rendez-Vous Citoyens du Climat » sont organisés suivant les principes d’une manifestation « Carbone Neutre », dans le but de réduire au maximum les émissions de gaz à effet de serre induites par l’évènement. Bien évidemment, toutes les émissions ne pourront pas être supprimées et pour celles qui seront inévitables, un système de compensation sera proposé, au travers de financements de projets de réduction d’émissions de gaz à effet de serre.

  • SONDAGE sécurisation rue du Général Lejeune

    RÉSULTATS DEFINITIFS DU SONDAGE [Sondage clos LE 05/11/08 à  MINUIT]

    Sondage : « Etes-vous pour une sécurisation pour les piétons et les enfants de la rue du Général Lejeune du quartier Robertsau de Strasbourg ?»

    88.89%
    2.NON

    11.11%

    AVEC 18 commentaires

     

  • Sondage sur sécurisation rue du Général Lejeune

    Ce sondage sera fermé le 5 novembre à minuit et et les résultats définitifs publiés le 6 novembre 2008.

    Pensez à voter

  • Résultats et commentaires sont maintenant disponibles sur sondage sécurisation rue Lejeune.



    Bon vote pour celles et ceux qui n'ont pas eu le temps de s'exprimer sur le sujet.

    Rappel : réunion publique sur le sujet prévue le 7 novembre à 18 h00 à noter sur votre agenda

  • Rendez-vous samedi 8 novembre à 15 heures place d’Austerlitz pour laVélo-code-de-la-rue-tion

    Avec le Collectif Vélo "Vélaüch"de la Robertsau, vous êtes invités à participer à la

    Vélo-code-de-la-rue-tion
    8 novembre 2008
    Rendez-vous samedi 8 novembre à 15 heures place d’Austerlitz pour le départ de cette vélorution. La municipalité nous promet un code de la rue à Strasbourg en 2009 ? Banco ! Il s’agit d’un outil formidable pour mettre la voiture au pas en ville. Mais est-ce du bluff juste pour la « com’ » ? L’interdiction des vélos rue d’Austerlitz peut le laisser croire... Foin de rustines, nous voulons le vrai code de la rue !

    Nos élus n’ont plus que cette expression à la bouche, mais c’est quoi ce code de la rue ? En résumé, c’est donner la priorité aux plus vulnérables — d’abord les piétons, puis les vélos, et en dernier seulement les voitures — et réduire largement l’espace dévolu à l’automobile. Un décret récent rend cette utopie réaliste : il institue des zones de rencontre, limitées à 20 km/h, où les piétons sont prioritaires et peuvent se balader, ou jouer, sur toute la chaussée ! Exigeons l’aménagement de telles zones dans tous les quartiers, pour que la rue redevienne un lieu de vie sociale.

    Comuniqué du Crep strasbourg

    Pour + d'information cliquer sur le lien

    http://crep.strasbourg.free.fr/spip.php?article127