Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La circulation de transit à la Robertsau

    Les habitants de notre quartier de la Robertsau sont de plus en plus confrontés à l'accroissement constant de la circulation automobile du quartier mais surtout de transit venant du NORD de l'Alsace via Kilstett, la Wantzenau.....

    Cette situation entraine une insécurité,  une pollution de l'air et du bruit de plus en plus insupportable.

    Et comme chacun d'entre nous se déplace de plus en plus pour son travail ou ses loisirs, cela conduit à une situation explosive.

    De quoi disposons-nous ? Un Plan de Déplacement Urbain existe bien ( PDU soumis à l'enquête publique, puis approuvé par le Conseil de la CUS (le 7/7/2000) mais sur des études et des données chiffrées totalement obsolètes non révisé en 2005 alors que c'est obligatoire.....(années 1992). http://transnord.schilick.free.fr/pdu/index.htm

    Etat des leux actualisé : une révision de ce PDU devrait nous donner une cartographie des flux récents de circulation sur toute l'Agglomération et particulièrement sur la Robertsau et permettre un diagnostic pour entrevoir les solutions.

    Dans un contexte de pétrole de plus en plus cher et polluant, l'automobile ne semble plus avoir le vent en poupe. Alors que proposer ?

    • Beaucou plus de transports publics efficaces avec un candencement suffisant pour que le temps de trajet soit raisonnable pour chaque personne. Mise en place de minibus dans les zones à faible densité de population.
    • construire le tram vers les sorties de strasbourg et notament pour nous en direction de la Wantzenau
    • construire le tram-train

    Tout ceci nécessite de très gros bugdets d'investissement au moment où l'Etat se désengage. de ses subventions...

    • développer l'autopartage...
    • densifier et sécuriser les pistes cyclistes sur la Communauté Urbaine (cela reste dans une zone limitée)
    • vore intensifier le télétravail partagé Sur ce dernier point, les Hollandais, qui sont universellement reconnus pour être économes voire radins, sont  en passe de réinventer (sur un modèle américain) le télétravail "pour marier croissance urbaine et développement durable".

    A ce sujet voir article du Monde du 250908 sur http://environnementemptreinte.hautetfort.com/

     

  • Démocratie locale: nouvelle formule conseils de quartier

     

    Débat et vote en Conseil Municipal du lundi  22 septembre 2008

    Démocratie locale: nouvelle formule conseils de quartier version 3

    Après les comités de quartier version 1 sous l'ère de Catherine trautmann et ses dérives, (les présidents étant propusés pour être candidats aux cantonales), celle version 2 Conseil de quartier sous la férule de Fabienne Keller  avec d'abord un président choisi la municipalité puis remplacé en cours de mandature par l'Adjoint de quartier, on nous propose une version 3 audacieuse de 10 conseils de quartier (dont Robertsau) avec un périmètre basé sur les cantons dont les points-clefs sont les suivants :

    • autonomie budgétaire 30 000 €/an et par conseil de quartier avec un fonctionnement indépendant
    • composition avec 3 collèges :
    1. collège "habitants dont le nombre est fixé à 1 pour 1000 habitants, la moitié des membres résultant d'un tirage au sort effectué à partir du fichier de la taxe d'habitation (sous réserve de l'accord formel de la CNIL[Commision Nationale Informatique et Libertés]; ou à défaut liste électorale, l'autre moitié provenant d'un tirage au sort à partir d'une liste d'habitants quiseseront déclarés volontaires
    2. collège associations dont le nombre est fixé à 1 pour 4000 habitants, la moitié des membres étant désignés d'offices car représentant les associations les plus actives sur le quartier et de fait indispensables, l'autre moitié résultant d'un tirage au sort parmi les associations volontaires
    3. un collège" acteur socioprofessionnels dont le nombre de mebres est fixé à 1 pour 4000 habitants, à tirer au sort sur la base d'une liste de volontaires". S'agissant de la Robertsau, l'ADIR et ll'ASSER y seront d'office.
    • possibilité d'appel à des experts
    • animation par un animateur professionnel de la communication
    • présdence par un citoyen élu par les 3 collègues
    • assemblée générale minimum annuelle , possibilité d'en faire plus
    • bilan d'étape de fonctionnement au bout de 2 ans
    • charte de fonctionnnement des conseils de quartier adoptée par délibération
    • les élus seront de simples citoyens et n'auront pas de pouvoir
    • avis demandé aux conseils de quartier pour tout aspect qui les concernent et qui sera joint aux délibérations du Conseil Municipal de Strasbourg ou de la CUS (si projet communautaire)
    • création de commissions thématiques pour problme transversaux pouvant concerner plusieurs quartiers (circulation, environnement, etc.)

    Leur mise en place est prévue pour la fin de l'année 2008.